Discours de Manuel Valls





télécharger 57.43 Kb.
titreDiscours de Manuel Valls
date de publication19.05.2017
taille57.43 Kb.
typeCours
h.20-bal.com > documents > Cours

Discours de Manuel Valls
devant l’assemblée nationale française

systeme:users:vmoisan:desktop:gabarit bnf:b2.gif


Discours de Manuel Valls
devant l’assemblée nationale française


Date de mise en ligne : 03/2015
Quel diagnostic le Premier ministre français, Manuel Valls pose-t-il sur l’état de la société française après les attentats de janvier 2015 ? Quelles réponses apporte-t-il ?

  • Thème : laïcité

  • Niveau : B2

  • Public : adultes

  • Durée indicative : 3 heures

Extraits utilisés


  1. 27’35  37’30 : les 2 urgences de la société française

  2. 37’30  43’30 : la réponse à ces urgences

  3. 38’16  38’50 

  4. 40’15  41’10

  5. 41’50  42’59

  6. 32’25  32’33

  7. 36’08  36’34

  8. 41’24  41’49

  9. 43’00  43’29

Parcours pédagogique




Objectifs communicatifs / pragmatiques

Étape 2

  • Comprendre un extrait de discours officiel.

  • Identifier les fonctions principales de cet extrait du discours.

Étape 3

  • Comprendre les stratégies utilisées par l’orateur pour faire passer son message et susciter l’adhésion.

Étape 5

  • Discuter du rôle de l’école dans la crise du vivre ensemble.

Étape 6

  • Comprendre l’intégralité du discours en autonomie.

Objectifs linguistiques

Étape 3

  • Repérer la répétition, l’anaphore, la métaphore.

Étape 4

  • Identifier l’impératif, l’usage de certains pronoms, la simplification du propos.

Objectifs (inter)culturels

Étape 1

  • Comprendre le contexte dans lequel le discours est prononcé.

Étape 3

  • Analyser la gestuelle de l’orateur.

Étape 4

  • Analyser l’intonation de l’orateur.



Étape 1 – Comprendre le contexte


Production orale

Activité 1 -  5 mn

Modalités de travail : groupe-classe

Support : extrait vidéo accessible via un lien





Activité 1

Distribuer la fiche apprenant. Demander à la classe qui est Manuel Valls. Puis, diffuser cet extrait vidéo en mode plein écran : http://www.dailymotion.com/video/x2enc79_minute-de-silence-et-marseillaise-chantee-dans-l-hemicycle-l-hommage-de-l-assemblee-nationale_news

Regardez le début de la séance parlementaire. À quelle occasion Manuel Valls a-t-il prononcé ce discours ? Justifiez votre réponse.

Mettre en commun.

Pistes de correction / Corrigés :

- Manuel Valls, c’est le Premier ministre français. Avant, il était ministre de l’Intérieur.

- Je pense qu’il a prononcé ce discours après les attentats qui ont eu lieu en France en janvier 2015.

- Oui, je crois aussi, car on entend le président de l’Assemblée dire « à la mémoire des 17 victimes de la barbarie ».

- Et puis, tout est très solennel : la minute de silence, et puis les députés qui chantent l’hymne national français.

Étape 2 – Comprendre l’analyse des évènements


Compréhension orale

Activités 2, 3, 5 – 65 mn

Modalités de travail : multiples

Supports : extraits 1 et 2, fiche apprenant





Activité 2

Former des binômes. Lire les questions et expliquer certains termes le cas échéant.

Diffuser l’extrait 1.

Regardez l’extrait proposé (à la fin du discours) et répondez aux questions.

Demander aux apprenants de chaque binôme de comparer leurs réponses entre eux et de les compléter.

Rediffuser l’extrait si nécessaire.

Mettre en commun.

Pistes de correction / Corrigés :

1. La 1re urgence de M. Valls c’est la lutte contre l’antisémitisme parce que le réveil de l’antisémitisme peut devenir le symptôme d’une crise de la démocratie, de la République.

2. Il mentionne des crimes, des paroles, des insultes, des gestes, des attaques ignobles, il évoque l’Hyper Cacher (c’est-à-dire le magasin dans lequel la prise d’otages et les meurtres ont eu lieu à Vincennes en janvier 2015.)

3. Son diagnostic est qu’il existe un antisémitisme dit historique, mais qu’il existe surtout un nouvel antisémitisme né dans les quartiers.

4. Il réaffirme l’appartenance des juifs de France à la Nation par le message : « sans les juifs de France, la France ne serait plus la France ».

5. M. Valls utilise l’exemple de jeunes qui ne comprennent pas la différence entre la liberté d’expression, d’impertinence (à la manière des journalistes de Charlie Hebdo) et le fait de diffuser un message de haine sous couvert d’humour (comme le fait l’humoriste Dieudonné).

6. Le devoir de pédagogie est présenté comme une bataille que l’on doit gagner.

7. On apprend que les sanctions législatives envers l’antisémitisme vont certainement se durcir.

8. La seconde priorité du Premier ministre français est la protection des Français musulmans parce que des actes antimusulmans inadmissibles, intolérables comme l’attaque de lieux de cultes se sont à nouveau produits quelques jours auparavant.

9. Il réaffirme l’appartenance des musulmans à la Nation en disant « l’Islam est la 2e religion de France. Elle a toute sa place en France. »

10. La République doit se montrer intraitable envers ceux qui tentent, au nom de l’Islam, d’imposer une chape de plomb sur les quartiers, de faire régner leur ordre (sur fond de trafics et sur fond de radicalisme religieux, un ordre dans lequel l’homme domine la femme).

11. M. Valls reconnaît les insuffisances et les échecs de 30 ans de politique d’intégration.

12. L’Islam de France va devoir débattre en s’appuyant sur les responsables religieux, les intellectuels musulmans pour mieux comprendre le mécanisme de la radicalisation et l’arrêter.

13. Il met en avant la fraternité et l’égalité : « Je ne veux plus que dans notre pays il y ait des juifs qui puissent avoir peur. Et je ne veux pas qu’il y ait des musulmans qui aient honte parce que la République, elle, est fraternelle, elle est généreuse, elle est là pour accueillir chacun. »
Dans la droite ligne de cette question et pour finir la correction, faire remarquer que, dans l’ensemble de l’extrait, les mêmes procédés sont utilisés par M. Valls pour parler des juifs et des musulmans de France (dénoncer des actes racistes, faire son mea culpa, réaffirmer l’appartenance à la Nation, annoncer des sanctions, réagir par la réflexion, la pédagogie).
Activité 3

Demander aux apprenants de lire la consigne. Puis diffuser l’extrait 2.

Réalisez l’activité 3 : complétez le tableau.

Laisser quelques minutes aux binômes pour échanger leurs réponses.

Mettre en commun en grand groupe et noter les réponses au tableau.

Pistes de correction / Corrigés :


Les valeurs républicaines comme réponse aux urgences de la société

Comment les faire passer, les appliquer ?

La laïcité

- via l’éducation, à l’école

- en arborant fièrement ce principe

- en revendiquant les lois contre le port des signes religieux à l’école et prohibant le voile intégral

L’esprit du 11 janvier 2015, c’est-à-dire … l’esprit des Lumières (raison, tolérance, humanisme, esprit critique, liberté de pensé, d’expression, la liberté de conscience), la démocratie, la liberté, la dignité, l’insolence, l’élégance, la diversité

- en ripostant avec fermeté, en étant unis

- en revendiquant ce que nous sommes

- en nous souvenant des 17 victimes


Activité 4

Préciser à la classe que cette activité porte sur les extraits 1 et 2.

Quelles sont les 2 fonctions principales de la fin de ce discours selon vous ? Justifiez vos choix.

Mettre en commun.

Pistes de correction / Corrigés :

Les 2 fonctions principales de la fin de ce discours sont de réinstaurer des repères identitaires en réaffirmant les valeurs républicaines, notamment le principe de laïcité et de susciter l’adhésion. Il faudrait l’analyser plus précisément, mais c’est assez clair quand on voit le « dialogue » établi entre l’orateur et l’assemblée. En effet, celle-ci réagit fréquemment par des applaudissements, en se levant pour ovationner le Premier ministre voire en le remerciant. (On lit sur les lèvres d’un député, Pierre Lellouche 24’04 « merci de le dire » quand M. Valls dit que les actes antisémites n’ont pas suscité assez de réactions de la part des Français.)

Étape 3 – Comprendre le pouvoir du verbe et du geste


Compréhension écrite

Activité 5 – 25 mn

Modalités de travail : binômes et groupe classe

Support : fiche apprenant + extraits 3, 4, 5





Activité 5

Former des binômes. Demander à l’ensemble de la classe de réaliser l’activité extrait après extrait. Expliquer que la mise en commun se fera au fur et à mesure.

Quels sont les outils linguistiques utilisés par Manuel Valls pour réaffirmer les valeurs républicaines ? Observez les extraits suivants puis notez à chaque fois la réponse. Ensuite observez l’image et dites ce que traduit la gestuelle de l’orateur et ce que vous pensez de la relation message verbal / message non verbal.

Demander aux apprenants de discuter de leurs réponses avec un autre binôme.

Mettre en commun en grand groupe. Rediffuser si possible le passage correspondant lors de la correction. Procéder de même pour les autres extraits.

Pistes de correction / Corrigés :

1er passage (38’16 – 38’50) : M. Valls utilise ici la répétition des termes importants. (3 fois « message » qui renvoie d’ailleurs au concept de laïcité, 3 fois « laïcité »).

Quant à l’image, elle transmet un message d’avertissement en raison de l’index pointé. Ici il y a une bonne adéquation entre les propos et le message non-verbal envoyé : on a l’impression qu’il s’agit d’une mise en garde adressée aux obscurantistes religieux en guise de riposte.
2e passage (40’15 - 41’10): Dans cet extrait, on constate que le Premier ministre commence ses phrases de la même façon (« La France c’est » 7 fois, et « rester fidèle » 3 fois), c’est l’anaphore. C’est également une façon de répéter, de marteler les valeurs.

L’image est originale. On voit que le Premier ministre passe la langue sur ses lèvres, elle sort de la bouche de gauche à droite. C’est ce qu’on appelle une langue de délectation, c’est-à-dire qu’il se délecte à l’avance de ce qu’il va dire sur l’esprit du 11 janvier 2015, il est assez sûr, voire content de lui. Il y a également adéquation entre le verbal et le non verbal, on est ici dans le culte républicain, dans sa consécration.
3e passage (41’50 – 42’59) : M. Valls fait usage de la métaphore dans cet extrait (les 3 couleurs des policiers mises en parallèle avec celles du drapeau tricolore) et manie un symbole national : le drapeau. La répétition du chiffre « trois » vient scander son récit.

L’image traduit la tristesse (les yeux regardent vers le bas) et le calme (les mains sont posées sur le pupitre.) Il y a donc une bonne adéquation du verbe et du geste.

Étape 4 – Comprendre le pouvoir du verbe et de la voix


Compréhension écrite et orale

Activité 6 – 25 mn

Modalités de travail : binômes et groupe classe

Support : fiche apprenant + extraits 6, 7, 8, 9





Activité 6

Demander aux binômes de réaliser l’activité extrait par extrait. Expliquer que la mise en commun se fera au fur et à mesure.

Comment Manuel Valls suscite-t-il l’écoute et l’adhésion de l’auditoire ? Observez et écoutez les extraits suivants puis répondez aux questions.

Diffuser l’extrait de la vidéo correspondant au passage travaillé.

Mettre en commun en grand groupe. Procéder de même pour les autres extraits.

Pistes de correction / Corrigés :

1er passage : (32’25 – 32’33)

a) Il emploie l’impératif.

b) L’intonation du Premier ministre est expressive, on entend de la menace et de la colère dans sa voix. Son débit est rapide, l’intensité acoustique est importante, il hurle. Ce qui accroît l’adhésion aux propos, c’est la révolte dans la voix qui trouve un écho dans l’assemblée (qui d’ailleurs se lève pour applaudir).
2e passage : (36’08 - 36’34)

a) Ici, pour faciliter l’écoute, la compréhension de tous (les téléspectateurs regardent aussi ce discours retransmis en direct à la télévision) la situation complexe de la radicalisation religieuse est simplifiée, présentée d’une façon manichéenne (l’islam tolérant contre l’islamisme).

b) La voix de M. Valls déraille sur « pas d’angélisme », ce qui trahit son émotion et suscite l’empathie de l’auditoire.
3e passage : (41’24 – 41’49)

a) M. Valls veut parler des députés, mais plus largement, des Français. Il s’adresse aussi aux citoyens qui l’écoutent à la télévision. Ce « nous » produit un effet fédérateur.

b) Le ton indique la détermination, le débit est un peu plus lent que précédemment, la voix est plus grave. Cela donne de la solennité aux propos. On peut donc dire que la forme est en accord avec les propos.
4e passage : (43’00 – 43’29)

a) En utilisant « vous » et « nous », M. Valls personnalise ses derniers propos en s’adressant plus directement à la représentation nationale. En effet si « nous » peut à la fois désigner « les Français » et « l’Assemblée et l’orateur », « vous » ne peut désigner que les députés qui sont face à lui.

b) La voix est posée, grave, mais l’intensité de la voix s’est faite plus faible ce qui donne un caractère confidentiel aux propos et suscite l’écoute attentive.

Étape 5 – Défendre une opinion


Production orale

Activité 7 – 50 mn

Modalités de travail : binômes et groupe-classe

Support : fiche apprenant





Activité 7

Lire la consigne. Demander aux apprenants d’expliquer le concept de « laïcité ». Si nécessaire, rappeler les fondamentaux ou diffuser cette vidéo éducative : http://1jour1actu.com/info-animee/cest-quoi-la-laicite/

Former des binômes.

Réalisez l’activité 7 : Pour Manuel Valls, « la laïcité, elle s’apprend bien sûr à l’école », « l’éducation à des valeurs fondamentales, doit plus que jamais - c’est aussi cette réponse - être le combat de la France face à l’attaque que nous avons connue ». Cela suggère que l’école républicaine a une responsabilité majeure dans la résolution de la crise actuelle du vivre ensemble en France. Qu’en pensez-vous ?

Demander aux binômes de réfléchir à la question et de prendre quelques notes pour préparer la discussion qui aura lieu ensuite avec l’ensemble de la classe.

Débat : à votre avis, quelle est la responsabilité de l’école dans la crise du vivre ensemble que connaît la France ? Quels pourraient être les autres facteurs de cette crise ? Quelles actions concrètes pourraient être mises en place à l’école pour sortir de cette situation ?

Prendre des notes et proposer un retour linguistique après la discussion.

Il est possible de distribuer le discours de la ministre de l’Éducation nationale du gouvernement français annonçant les mesures prises, pour que les apprenants sachent ce qui a vraiment été annoncé. Il est disponible à cette adresse : http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2015/01/13/grande-mobilisation-de-lecole-pour-les-valeurs-de-la-republique-discours-aux-recteurs/

Pistes de correction / Corrigés :

La laïcité est un des fondements de la République française, elle garantit la liberté de conscience et protège la liberté de croire ou de ne pas croire. Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public. Il n’y a pas de religion d’État en France. Au sein de l’école publique, le port de signes religieux ostensibles est interdit.

- Je pense que l’école est responsable de cette crise dans une certaine mesure, car il n’y a pas assez d’éducation citoyenne à l’école, ou alors, elle reste théorique, on ne la met pas en pratique.

- Moi, je crois que le problème vient du fait qu’à l’école laïque, on enseigne un peu l’histoire des religions, mais on n’explique pas vraiment en quoi consistent les différentes religions. Il y a une méconnaissance totale qui favorise les clichés, les incompréhensions, l’intolérance.

- Pour ma part, je ne pense pas que l’école porte toute la responsabilité. Les familles doivent prendre en charge l’éducation de leurs enfants, ce n’est pas à l’école de faire tout le travail éducatif. C’est facile de dire qu’avant les enseignants se faisaient respecter et que maintenant ils manquent d’autorité. Ce que l’on oublie, c’est qu’avant les normes scolaires, les règles du professeur n’étaient pas remises en question par la société, par les parents.

- Le problème c’est que l’école avant permettait l’ascension sociale, mais à présent, ce n’est plus le cas. Du coup, le ressentiment envers la société augmente.

- Oui, on ne croit plus au progrès. Personne ne croit plus qu’il aura une vie meilleure que ses parents, au contraire. Etc.

- Concernant les actions concrètes qui pourraient être mises en place à l’école pour sortir de cette situation de crise, il me semble qu’on devrait mieux former les enseignants au dialogue avec leurs élèves, favoriser les débats en classe, demander aux élèves de participer activement à la vie scolaire par exemple dans des associations, dans des activités où les élèves devraient coopérer.

- Il serait bon aussi de diffuser de petites vidéos comme celle que nous avons vue tout à l’heure. Etc.

Étape 5 – Pour aller plus loin


Compréhension orale

45 mn

Modalités de travail : individuel

Support : site Internet





Si les apprenants souhaitent visionner l’intégralité du discours de Manuel Valls, leur conseiller :

- soit la version augmentée qui met en exergue les idées essentielles dans un cadre sur le côté.

http://www.dailymotion.com/video/x2enlg7_hommage-aux-victimes-des-attentats-discours-de-manuel-valls-premier-ministre-version-augmentee_news?start=22

- soit la version sous-titrée en français du discours (disponible jusqu’au 19.11.2015).
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.6251.1ere-seance--hommage-aux-victimes-des-attentats--autorisation-de-la-prolongation-de-l-intervention-13-janvier-2015



Page sur


03/2015


similaire:

Discours de Manuel Valls iconManuel Valls : "Reconstruire l'islam de France"

Discours de Manuel Valls iconManuel Valls à l’Assemblée Nationale, le 13 janvier 2015

Discours de Manuel Valls iconManuel valls à L’assemblée nationale en hommage aux victimes des attentats
«non» implacable au terrorisme, à l’intolérance, à l’antisémitisme, au racisme. Et aussi au fond, à toute forme de résignation et...

Discours de Manuel Valls iconManuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette,...
«Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» p 20

Discours de Manuel Valls iconDiscours normatifs et discours descriptifs
«droit de cité» (IX, 34), ce qui signifie que les droits individuels du citoyen ont été définis avant la conceptualisation du régime...

Discours de Manuel Valls iconConstruire l’exemplarité, Pratiques littéraires et discours historiens XVI
«cas», adjuvant du discours ou production d’un modèle. Au fil des analyses, l’exemplarité y est envisagée en perspectives croisées...

Discours de Manuel Valls iconManuel p 82-85

Discours de Manuel Valls iconManuel Mazaudier

Discours de Manuel Valls iconManuel «Fresques»

Discours de Manuel Valls iconManuel de l’élève






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com