Philippe Sizaire est un raconteur de vies





télécharger 63.85 Kb.
titrePhilippe Sizaire est un raconteur de vies
date de publication20.10.2016
taille63.85 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos

Philippe Sizaire


« histoires »

www.philippesizaire.com

06 76 31 65 44 / contact@philippesizaire.com

Philippe Sizaire est un raconteur de vies.

Sa parole est de celle qui sait évoquer,

et emmener le public dès la première minute.





"Philippe est de ces rares conteurs qui vous font passer une soirée entière avec le sourire collé aux lèvres, indélogeable, et l’envie que ça ne se termine jamais... Il faut vraiment l’entendre !"

Julie Turconi, Productions Cormoran, Québec.

Avec celles et ceux qui l’accompagnent au gré des rencontres musicales, il promène depuis 2002 ses spectacles de théâtre en festival, de rue en chemin, d’appartement en lieu rural, de café en école ...

Après plus de 300 représentations, il entretient toujours le même idéal :

susciter la relation, l’échange, dans ce qu’ils peuvent susciter de plaisir partagé

mais aussi de « dérangement ».

Humour et poésie sont au rendez-vous, énergie, envie et bonne humeur sont de la partie, et la colère avec.


Spectacles

(plaquettes et devis disponibles sur demande)

avec en alternance à la musique :

Lucie Galibois, Dalèle Muller, Laurent Peuzé, Sévane Stepanian (accordéons)

Cédric Cartier (guitare, cymbalum, percussions)

François Grimaud (violon)

En formule contes et concert : Les groupes Pas d’Nom Pas d’Maison, 1940, Zmala (musique nomade, swing manouche)
Philippe Sizaire et ...
Les Petits Plaisirs
(Histoires en musique, adultes et adolescents)

Philippe Sizaire à l’écriture, aux histoires et aux chansons et Dalèle Muller à l’accordéon chromatique, au jeu et au chant.

Mise en jeu : Élodie Retière.
Un spectacle dynamique, poétique, drôlatique et colérique, entre histoires et chansons, qui emprunte à la forme intemporelle du conte pour parler du monde d’aujourd’hui, et ruer dans ses brancards.

Philippe Sizaire et ...
Histoires qu’on sème
(Histoires en musique, adultes et adolescents)

Philippe Sizaire aux histoires et Sévane Stepanian à l’accordéon chromatique.

Mise en jeu : Élodie Retière.
Une accordéoniste sensible au caractère explosif, des mots qui vous emmènent loin, trois histoires nourries au grain de la tolérance, du désir, de l’amour, de l’imagination, histoire qu’on s’aime.

Philippe Sizaire et ... ou
C’est mieux ailleurs
(Histoires en musique, adultes et adolescents)

Philippe Sizaire aux histoires et Laurent Peuzé au diatonique ou Liz Cherhal au chromatique

Mise en jeu : Élodie Retière.
Joué une centaine de fois déjà avec toujours le même plaisir pour ceux qui sont sur scène et celles et ceux qui les écoutent, «C’est mieux ailleurs » raconte des histoires de gens d’ici qui cherchent l’ailleurs en eux, et de gens d’ailleurs qui s’en viennent voir ici si leur bonheur y est.

Philippe Sizaire et ...
La Femme Oiseau 
(Contes des Noirs en Amérique, 2 versions : enfants de + 8 ans, adultes et adolescents)

Philippe Sizaire (contes et chant), Cédric Cartier (guitare, cymbalum, cruche, chant et jeu).

Mis en jeu par Élodie Retière.

Création lumières : Léry Chedemail.
Un spectacle inspiré des contes des esclaves en Amérique, traduits et adaptés par Philippe Sizaire, qui prouve si besoin était que l’humour est l’une des meilleures armes de résistance à l’oppression.

Contes de faits

Solo de contes

Depuis son premier spectacle, Philippe Sizaire aime à mêler le réel et le merveilleux. Il parle du monde qui nous entoure en racontant ses histoires. Il sème des graines de réflexion, de doute, de colère, d’enthousiasme, de rire dans le jardin des mots …

Arrosez-les d’un peu d’ « eau vive qui chante » et nourrissez de « terre à chemin qui s’invente sous les pas ».

Quelques années plus tard cueillez ce florilège : Contes de faits.

et pour les petits ...
Philippe Sizaire et ...
La Souris dans le gant de boxe
(Histoires en musique - pour les plus de 6 ans)

Philippe Sizaire aux contes et au chant, et Laurent Peuzé au diatonique et au chant.
Parsemé de clins d'oeil aux adultes et de commentaires l'air de rien sur le monde qui nous entoure, un spectacle tonique, musical et interactif qui suspend l'écoute et le regard sur le fil du rêve ... Joué plus de cent fois à ce jour.
CREATION 2007
(Faut le répéter à personne ...(
(Histoires en musique et chansons - pour les plus de 6 ans)

Philippe Sizaire aux histoires et aux chansons et Dalèle Muller à l’accordéon chromatique, au jeu et au chant.
Où l’on apprend comment le bon roi dégoûtant en vint malgré lui à inventer la chaussure, comment une grenouille devint authentique et y connut sa fin, comment un homme pas plus haut que ton genou épousa une géante aux grands pieds, comment l’Ogre Igimarasuqsuqsuaq y laissa la peau ...

Philippe Sizaire y a joué ...




Festivals de contes :

Festival des BDP de Saône et Loire, de l’Aisne, de l’Oise (2006 et 2007), de la Manche, de la Côte d’Or, du Tarn et Garonne, de l’Orne ; tournée Foyers Ruraux de la Haute-Marne, de la Lozère ; Spirale à Histoires (Gers) ; Nouvelles du Conte en Pays de Bourdeaux, Les Conteurs réveillent le patrimoine (Drôme) ; L’Eperluette (Chantonnay) ; L’Ivresse des Mots (Marcq-en-Baroeul) ; Contes d’Automne, le Printemps des Conteurs, Les Quand Dira-t-On (Picardie) ; Grande Marée , Baden, Pêcheur d’Histoires, Caf’Contes, « Scènes Découvertes » et « Off » du festival Mythos, Rendez-Vous Conte, des Mots des Mômes (Bretagne) ; Le Jardin des Contes (Cannes) ; Paroles en Festival (Lyon et Ardèche) ; Les Contes de la Chézine, Déments Songes, Paroles de Partout (Loire-Atlantique) ; Quand on Conte (Poitiers) ; Contes en jardins (Toulouse) ; Festival du Conte en Uzège (Gard) ; Festivals de Mirepoix, de Saurat (Ariège).
Festivals pluridisciplinaires :

Fête du livre de Bron (Rhône-Alpes) ; Festupic (Compiègne) ; Actor’s café (Metz) ; Festival du Nombril (en collectif, Pougne-Hérisson) ; Les Petits Pois (Dinan) ; Festival de la Source (Dampierre) ; L’éveil des sens (Colmar) ; Festam (Toulouse) ; Off d’Avignon ; La Louche d’or, Fest’art (Lille et région) ; Graines d’Automne, Festi’Ville, Festival Bars-Bars, Les Arts Domestiques, Lézards dans la rue (Loire-Atlantique) ; Les Arts Entremêlés, Les Scripturales, Festival de l’été, les Rencontres du Fleuve (Nantes) ; Festam (Toulouse) ; 1001 Facettes (Aisne) ; Les Pieds dans l’Herbe (Orne).
Théâtres, salles :

Théâtre Romain Rolland (Villejuif) ; Centre Beaubourg (Paris) ; Grand auditorium de France Culture (avec Paco Ibañez à la guitare) ; Grand Théâtre de l’Ecole Polytechnique (Palaiseau) ; Théâtre Molière (Compiègne) ; Théâtre du Biplan, Cinéma l’Univers (Lille) ; Théâtre du Saulcy (Metz) ; Salle de l’Espée (Vosges) ; M3Q (Poitiers) ; Le Lieu Unique, Théâtre Universitaire, Théâtre de la Gobinière, Terrain Neutre Théâtre, Théâtre du Cyclope, La P’tite Yourte, Espace Cosmopolis (Nantes et région) ; Théâtre du Grand Rond, Samba Résille, Grand auditorium de la médiathèque Cabanis (Toulouse) ; Théâtre Na Loba, Salle communale de Saint-Denis (Aude) ; Théâtre des Trois pilats (Avignon) ; Salle du Tambour (Rennes) ; Théâtre de l’Agora (Tarn) ; Chapiteau Autre Direction (Strasbourg) ; La Tisanerie (Saint-Nazaire), La Colandière (Lyon).
Bibliothèques, scolaires, lieux associatifs :

Une centaine de représentations depuis 2002 dans toute la France et en Suisse, au Québec. Partenariat avec les associations AFEV, Genepi.
Bars, cafés-concerts :

Le Limonaire (Paris) ; Le Coquelicot (Fougères) ; La Loupiote, Le Bâton à palabres (Toulouse) ; Le Poussin Vert, la Cervoise (Alsace) ; Live Bar, Violon Dingue, Le Masque, le Briord, Mon Soleil, la Gargouille, la Trêve, les Fées Maison, chez Madame Java (Nantes et région) ; la Bernique Hurlante, L’Atelier de l’Artiste (Rennes) ; le Bon Barde (Rostrenen) ; Le Brocéliande (Paimpon) ; l’Oignon Givré, le Baloard (Montpellier).
Étranger :

Festivals de Parchowo et de Barlinek (Pologne) ; semaine française à Aiud (Roumanie) ; Bibliothèque de Genève, Bistr’ok, Château-Carton, Buvette des Cropettes (Genève) ; Sergent Recruteur, La Petite Gaule, le Bilboquet, Maison Chénier, Au Rendez-Vous du Thé, Collège Stanislas (Montréal).
et une multitude de soirées et spectacles organisée par nos soins en granges, chemins, jardins, appartements, maisons, lieux incongrus ...
Ils Ont Dit ...

« Parti sans grand enthousiasme aux Trois-Pilats pour écouter des contes, ce qui n’est pas ma tasse de thé, je me suis régalé avec le travail de la compagnie aiMe les mots dits. Quelle jolie soirée que celle passée à écouter Philippe Sizaire et Karine Germaix !

Les trois histoires sont belles et nourries au grain de la tolérance, du désir, de l’amour, de l’imagination, histoire qu’on s’aime. ... Voilà des saltimbanques qui savent vous embarquer sur le radeau rafistolé de leurs rêves colorés. Je suis resté scotché sur mon siège, les yeux brillants et les oreilles grandes ouvertes d’enfant émerveillé. Avec ces deux-là, je suis parti à la pêche aux étoiles, même s’ils me disaient que les roses ont un parfum, mais aussi des épines.

Je n’ai trouvé aucune scorie gnangnan, aucune poussière cucul, aucune escarbille niaise dans la poésie de Philippe Sizaire, embecquée par sa bouche chaude et généreuse. Dans le mets proposé par la compagnie aiMe les mots dits, pas de nourriture frelatée enfouie. ...

Karine Germaix, partenaire à part entière, joue des morceaux à ouvrir le cœur des pierres.

Quand je suis parti, cigarette et doux sourire aux lèvres, je me sentais meilleur. C’est dire à quel point ces artistes-là sont indispensables. » V. Cambier, Rue du Théâtre (mars 2005)

« C’est un type avec qui vient te raconter des histoires, certains te diront que c’est des mensonges, mais ce n’est pas ça le plus important. Alors il est là, un peu comme dans son jardin, pieds nus, détendu sous le projecteur, avec ses cheveux genre ‘frisée’.

Mais pas de salades, juste il me raconte des petits riens. Je dis ‘il me raconte’, car bien que je ne soie pas tout seul, j’ai tout de suite compris que c’était à moi qu’il s’adressait. Donc il me parle de ces petits riens, comme ces petites galeries de rien du tout qu’explorent les hommes quand ils jouent aux taupes des cavernes. (…) Et comme ça, il te redonne un univers complet, il te redonne le début de toute chose, il te redonne le désir.

Alors, quand il a eu fini de me parler, moi je suis ressorti avec des tonnes d’images dans la tête et un désir : celui de peut-être, à l’occasion, t’emmener écouter ce Philippe Sizaire. »

Jean-Baptiste, Festival « Soit dit en passant », Charmes, Vosges (mars 2008).
« Les histoires, c’est comme les hommes et les femmes, ça voyage à pied, mais par cœurs d’enfants… et quand îles étaient là, Philippe et Dalèle, je les ai entendu se taire , dans la salle, tous ces cœurs d’enfant… les yeux fermés ils écoutaient les images… Les personnages ont tous marché et dansé là dans nos têtes, à croire qu’ils y étaient chez eux, d’ailleurs c’est un peu comme si on les connaissaient déjà, ou que c’était nous, ou que ça pourrait bien… Parce que ces histoires, ces mots bien dits, ça laisse des traces dans la mémoire… On sait pas trop où ça va, mais on sent que c’est bien là, et que ça s’en ira pas comme ça… Voili, voilà, allez les entendre les yeux fermés… »

Céline Cerighelli, Oekoumène (février 2007)

« Bien installé dans son époque, le conteur ne se prive pas pourtant d’explorer tous les répertoires. ... Philippe Sizaire a cette étrange facilité à allier poésie et humour, musique, chants et contes. S’adaptant à son public comme un bateau adapte sa voilure au vent, il sait capter l’attention, le moindre souffle, pour rebondir et captiver de nouveau un regard qui se serait enfui. » Le Télégramme (juillet 2007)
« Quand le public reprend en choeur l’hymne des supporters de l’équipe de football de Villar-de-l’Aisne, ‘Marquez ! Marquez ! Pour qu’on va gagner ...’, cela veut dire que le conteur a réussi son affaire. Car Philippe Sizaire est un magicien des mots. Un homme capable de créer des images par sa seule parole. Lorsqu’il évoque les personnages de ses contes, voilà que son verbe prend chair et chacun peut voir distinctement le protagoniste devant son nez. ... Comme le glisse à l’oreille Eric Clérino, patron de La Cervoise : ‘Tu vois ça, ça n’a pas de prix, c’est authentique !’. Et cela faisait bien longtemps qu’on n’en avait plus vu. »

Jean-Frédéric Tuefferd, Les Dernières Nouvelles d’Alsace, 28 février 2007.
« Philippe Sizaire, c’est une bouille toute en sourire, les cheveux en bataille et les lunettes au vent, qui peut jaillir d’une boîte de pandore pour nous toucher, nous entraîner derrière lui dans ses contes. ... Ses thèmes, il les prend dans la poésie du quotidien, des situations apparement banales. Il aime ce genre de spectacle où le public est obligé de s’impliquer, ne serait-ce qu’en créant le décor, l’image des personnages et le voyage du récit. Il fait évoluer le conte vers une forme de théâtre de rue pour mieux pouvoir offrir ses histoires à tout le monde. Un conteur merveilleux accompagné à la guitare par Cédric Cartier et par d’autres musiciens selon les soirées, il a un talent fou. » Jean-Michel Gautier, La Marseillaise (18 juillet 2006)
« Un spectacle tonique, poétique et interactif... La magie opère : la joie de vivre communicative des deux compères, leur sens de l’interactivité et du rythme, la poésie et la fantaisie de leurs textes gagnent les enfants. Ils suggèrent des idées, complètent des listes inachevées, reprennent en chœur... Les adultes, à chaque fois plus nombreux, venus de toute la ville au pied du grand arbre, sourient aux clins d’œil des auteurs... » Ouest France (Contes de la Chézine, Août 2002)
« L’émotion guette au détour de chaque histoire, de chaque phrase, de chaque silence. Prenant le public à témoin, le conteur frissonne d’émoi, tricote l’humour, conjugue la poésie en quête d’un ailleurs pour ses personnages. Son théâtre qui n’a pas fini d’étonner sent bon celui de Pagnol, la sensibilité d’un Boujenah ...» Presse Océan, (novembre 2003)

« Philippe Sizaire, qui fut parolier de Serge Reggiani, a été à l’école du théâtre, du clown et du mime. ... C’est à partir d’histoires traditionnelles qu’il tricote des contes à son image, toute d’humanité, d’espoir, de lien avec l’autre. » Ouest France (21 novembre 2004)
« Depuis deux ans, le duo Philippe Sizaire et Laurent Peuzé, promène ses accordéons, sa bonne humeur et sa poésie au gré des festivals. ... Laurent donne la note, Philippe brode une galerie de personnages attachants avec des mots simples où se mêlent des écheveaux de poésie et d’humour. » Presse Océan, (novembre 2005)
« Hier, devant 300 spectateurs, Philippe Sizaire a évoqué dans ses histoires l’esclavage en Amérique, entre merveilleux et réalisme. Un spectacle atypique, ludique et profond, qui a touché les spectateurs par sa sensibilité et son rythme. » Ouest France, (7 juillet 2005)
« Des petits plaisirs ? Dalèle Muller et Philippe Sizaire en ont plein la besace. Chez elle, ils jaillissent de son piano à bretelles qui sous ses doigts agiles peut résonner du tempo d’une valse ou d’un rap endiablé. Chez lui, auteur et conteur, ils surgissent au détour du quotidien. ... À l’époque du SMS et des textos qui privent les mots de trace et de mémoire, Les Petits plaisirs de Philippe Sizaire et Dalèle Muller déposent l’écrit comme autant de petits cailloux sur le chemin tendre et chaotique de la vie. » La Dépêche du Midi (18 janvier 2006)

Philippe Sizaire est aussi ...



Parolier de Serge Reggiani, Auteur et adaptateur de théâtre
Directeur artistique du festival « Contes d’Automne » (B.D.P. de l’Oise) et conseil artistique, avec Michel Hindenoch, auprès des Rencontres du Conte en Picardie
Regard artistique et metteur en jeu
Formateur (auprès des B.D.P. de l’Oise et Loire-Atlantique, de la M.C.L.A. de Loire Atlantique, du C.R.O.U.S., en collèges et lycées, en milieu associatif : éducation populaire, Stages BAFA)
Journaliste littéraire auprès de plusieurs revues indépendantes
Organisateur de soirées « cabarets contes, chanson et bal »
Animateur d’ateliers d’écriture en langues anglaise et française
Coordinateur de projets associatifs internationaux (culturels et environnementaux)
Amateur de vie... Auteur de lettres enveloppées qu’on déshabille... Féru de citations des auteurs qu’il aime... Inventeur de soupes incongrues... Dépourvu du permis de conduire mais pas du goût de marcher...

Compagnie aiMe les mots dits
La compagnie, fondée en 2002 à Nantes par Philippe Sizaire et Laurent Peuzé, a créé une dizaine de spectacles d’histoires en musique (adultes, tous publics et jeunesse), chanson (La Foire aux Chapeaux, Liz, Les Traces du Monde), et musique (Pas d’Nom Pas d’Maison) joués au total plus de 400 fois (festivals, théâtres, lieux urbains et ruraux, écoles, bibliothèques etc .) en France, en Suisse, Pologne, Hongrie, Roumanie, ainsi qu’au Québec.
Des projets culturels et pédagogiques ont également été élaborés (ateliers de français par le conte, stages de conte et musique, projet autour de « Paroles d’esclaves »)


Elle a été soutenue depuis 2003 :

par des organismes publics
- la Direction Générale Culturelle de la Ville de Nantes pour trois de ses créations (résidences de création + commandes de spectacles en 2002, 2004, et 2005)
- la Maison de la Culture de Loire-Atlantique (projet « Images de Village », « Le conte en Europe », commande du spectacle Un Chat dans deux gorges)
- le Conseil Général des Pays de Loire (subvention pour la création d’un spectacle en juin 2006 : « Les Traces du Fleuve »)
- le CROUS, le FSDIE, et les Services Culturels de l’Université de Nantes (aide à la création en 2003).

par des partenaires privés
- Théâtre de la Gobinière à Orvault (44) (résidence « lumières » de La Femme Oiseau)
- Théâtre Na Loba à Pennautier dans l’Aude (résidence de création des Petits Plaisirs en janvier 2006)
- collaborations associatives avec l’A.F.E.V., le Genepi, les ateliers de réinsertion du quartier des Dervallières à Nantes, l’association de réinsertion par la culture « Dans la lune » à Lille.
- partenariat avec le Théâtre du Grand Rond à Toulouse (« Contes et rencontres », projet d’atelier et création internationale dans le cadre de FESTAM en 2007 et 2008).

similaire:

Philippe Sizaire est un raconteur de vies iconPhilippe Sizaire contes
«spectacle» tel qu’on l’entend habituellement (apéro-contes, soirées chez l’habitant, conte dans la rue, en milieu rural, en partenariat...

Philippe Sizaire est un raconteur de vies icon«je n’écris pas des histoires, j’écris des vies» (Plutarque)
«je n’écris pas des histoires, j’écris des vies» (Plutarque) : la vérité factuelle importe peu, ce qui compte, c’est l’écriture des...

Philippe Sizaire est un raconteur de vies iconThème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies

Philippe Sizaire est un raconteur de vies iconSfr player mondes numeriques numero 2 – homo numericus le numérique révolutionne nos vies

Philippe Sizaire est un raconteur de vies iconCritique de cinéma
«Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?» est réalisée par Philippe de Chauveron et les dialogues sont écrits par Guy Laurent

Philippe Sizaire est un raconteur de vies iconPreface
«Te rends-tu compte que cette terre chargée d’humus de vie a reçu le sang de tant de jeunes vies voilà plus de 60 ans.»

Philippe Sizaire est un raconteur de vies iconPhilippe Poirrier, De l’Etat tutélaire à l’Etat partenaire. La coopération...
«culture nationale» et l’hégémonie parisienne dans la vie et l’économie culturelle nationales confortent cette lecture dominante...

Philippe Sizaire est un raconteur de vies iconBibliographie 27 Introduction IL est de notoriété publique que le...
«Logic Programming». IL est aussi intéressant de prendre connaissance de l'histoire de la démonstration automatique vue par Donald...

Philippe Sizaire est un raconteur de vies iconPhilippe Poirrier
«Qu'est-ce que l'histoire culturelle ?» dans Universités de tous les savoirs, L’Histoire, la Sociologie et l’Anthropologie, vol....

Philippe Sizaire est un raconteur de vies iconDu «faire entendre une voix» au «faire connaissance»
«Frontières. Images de vies entre les lignes»1 pour recueillir des paroles de personnes réfugiées en France afin de proposer au public...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com