LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme !





télécharger 15.87 Kb.
titreLEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme !
date de publication16.10.2016
taille15.87 Kb.
typeLeçon
h.20-bal.com > histoire > Leçon
4e – HISTOIRE – SÉQUENCE II : LA PÉRIODE RÉVOLUTIONNAIRE (1789-1815)

THÈME 1 : LA RÉVOLUTION ET LES FEMMES


Objectif 1 : Savoir raconter l’épisode de l’assassinat de Marat par Charlotte Corday.




Objectif 2 : Savoir expliquer les enjeux et l’importance historique de cet épisode.




Supports : Ripa, Yannick, Les femmes, actrices de l’histoire. France, de 1789 à nos jours, Paris, A. Colin, coll. « U », 2ème éd., 2010 ; Dermenjian Geneviève, Jami Irène, Rouquier Annie, Thébaud Françoise (coord.), La place des femmes dans l’histoire. Une histoire mixte, Paris, Belin/association Mnémosyne, 2010. ;

Mazeau, Guillaume, « Les cent vies de Charlotte Corday », L'Histoire, n° 285, mars 2004.

Mazeau, Guillaume, « Le sourire de Marat », L'Histoire, n° 343, juin 2009.

http://vimoutiers.net/charlotte_corday.htm; http://sylvain.weisse.pagesperso-orange.fr/revolution2/marat/1793f.htm; http://www.dailymotion.com/video/x3gd1t_la-revolution-francaise-l-assassina_shortfilms
Accroche : http://sylvain.weisse.pagesperso-orange.fr/revolution2/marat/1793f.htm
Problématique : Pourquoi Charlotte Corday a-t-elle assassiné Marat ?
LEÇON 2 : L’ASSASSIN DE MARAT ÉTAIT UNE FEMME !

Document 1 : Marat assassiné (1793)
Jacques-Louis DAVID
Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique
Activité I : À l’aide du document 2, explique quelles pouvaient être les idées politiques de Marat.

Marat était pour la Révolution. Il était proche des préoccupations du peuple et donc très dur contre les privilégiés.

Il dirigeait un journal. Il avait une maladie de peau qui l’affaiblissait.


Document 2 : Les idées de Marat

« La philosophie a préparé, commencé, favorisé la révolution actuelle : cela est incontestable ; mais les écrits ne suffisent pas ; il faut des actions ; or à quoi devons-nous la liberté ? Aux émeutes populaires. »

J.-P. Marat, L’Ami du peuple, 10 novembre 1789.
« Mais il ne suffit pas d’empêcher la misère d’augmenter ! Il fallait commencer par la détruire (…) car c’est le délabrement de nos finances qui en a été à l’origine (…). Or, en partageant aux pauvres, par petits lots, le tiers des biens de l’Eglise (…) on en faisait des citoyens utiles »

J.-P. Marat, Journal de la République française, 1er mars 1793.
Activité II : Jean-Paul Marat et Charlotte Corday ont participé ou se sont tenus au courant des événements de la Révolution en cours. Cependant, Charlotte Corday entre en désaccord avec Marat. Lis le document 3 et retrouve le camp auquel appartient Marat puis celui de Charlotte.
Document 3 : La Révolution française : des premiers événements majeurs

Après la réunion des Etats généraux en mai 1789, les députés du tiers état se déclarent « Assemblée nationale » et rédigent une constitution : c’est la fin de la monarchie absolue. Le 14 juillet 1789, effrayés par les troupes royales qui encerclent Paris, les Parisiens s’arment et prennent la prison de la Bastille : c’est la fin du pouvoir arbitraire royal. Le 4 août 1789, l’Assemblée abolit les privilèges : c’est la fin de la société d’ordres. Les biens du clergé sont confisqués et vendus au profit de la nation (l’ensemble des citoyens). Le 14 juillet 1790, le roi et la nation fêtent l’anniversaire de la prise de la Bastille : on pense que la Révolution est terminée.

Cependant, des résistances apparaissent. Le pape s’oppose aux décisions des révolutionnaires. En juin 1791, le roi tente de fuir à l’étranger. Il est rattrapé, il perd la confiance des Français et finit par être emprisonné. En septembre 1792, la Révolution est menacée par les armées de l’étranger. Trois camps apparaissent à l’Assemblée : les Girondins (fidèles aux principes de 1789, ils pensent que la Révolution est terminée et ils se méfient du peuple), la Plaine (opinion évolutive entre les Girondins et les Montagnards), et les Montagnards (proches du peuple, ils veulent poursuivre la Révolution et s’attaquer à tous les Français qui menacent la Révolution). En janvier 1793, Louis XVI est jugé puis exécuté. En juin 1793, les Girondins sont arrêtés et guillotinés en octobre.
Jean-Paul Marat est un député montagnard. Charlotte Corday est proche des Girondins : elle pense que la Révolution est terminée. Elle pense aussi que Marat va trop loin. Elle décide de l’assassiner.

Activité III : Utilise les indices présents sur cette gravure pour dresser le portrait de la meurtrière.

Il s’agit du portrait d’Anne-Marie-Charlotte de Corday d’Armont, noble, âgée de 25 ans et descendante de l’écrivain Corneille. Elle s’inspire des tragédies grecques : être utile à son pays en tuant un tyran tout en sacrifiant sa jeune vie.


Document 3 : Portrait de Charlotte Corday (1768-1793), 1793, attribué à Eugène Battaille. Musée Lambinet (Versailles). http://www.culture.gouv.fr/
Conclusion :

Charlotte Corday a tué Marat parce qu’il ne partageait pas ses idées sur son idéal de liberté. Elle a commis un crime car son idéal était plus important que la vie de son ennemi. Cet épisode annonce à la fois une Révolution violente et une dégradation de l’image des femmes.




similaire:

LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme ! iconConférence chantée (Archives Départementales de Marseille, 27 octobre 2008)
«avec de savants hommes» alors qu’elle était (et n’était que) fille et femme d’artisans cordiers

LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme ! iconLa Femme est une énigme. Une émanation sonore
«La Femme / Hypsoline». En Avril sortira le premier album du groupe, «Psycho Tropical Berlin»

LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme ! iconLeçon 14 21 Mai 1974 Leçon 15 11 Juin 1974 13 Novembre 1973 Table...
«la passe» : je croyais que c’était passé. Seulement voilà, cette créance : «je croyais que c’était passé» cette créance m’a donné...

LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme ! iconLa Femme dans la chanson française
«Ce qui signifie que, pour ce qui concerne la femme, 81% des chanteuses qui sont seulement interprètes chantent en fait des chansons...

LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme ! iconHistoire de la vigne et du vin à Autignac. (15 janvier 2011)
«poison»; lorsqu’une femme du harem voulant mettre fin à ses jours, but de ce liquide. Vous imaginez très bien la suite, ceci lui...

LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme ! iconLeçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du...
«les internes des asiles», ce sont maintenant «des hôpitaux psychiatriques», sans compter le reste

LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme ! iconLeçon sur les valeurs du présent (leçon distribuée le 14. 11 et mise...

LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme ! iconFemme travail, Femme Politique

LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme ! iconBonjour Virginia ! Dans cette nouvelle émission «des hauts lieux...
«des hauts lieux des académiciens», nous évoquerons l’Algérie au travers de l’œuvre d’une femme, algérienne, musulmane et académicienne...

LEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme ! iconLeçon 1 18 novembre 1959 Leçon 2 25 novembre 1959
«Éthique», vous verrez pourquoi, ce n’est pas par plaisir d’utiliser un terme plus rare, plus savant






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com