Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine





télécharger 35.2 Kb.
titrePatrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine
date de publication08.11.2017
taille35.2 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos

SEMINAIRE Espaces (publics) de la patrimonialisation : approches croisées.

Saison 3 - 2016

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine

Elizabeth Auclair (MCF Géographie Aménagement), Anne Hertzog (MCF Géographie), Marie-Laure Poulot (ATER, Géographie, UCP/UPX) - Laboratoire MRTE, UCP / Master Développement Culturel et Valorisation des Patrimoines.

_____________________________________________________________________________________________

Depuis le début des années 2000, le « patrimoine de l’immigration » est une catégorie patrimoniale qui s’est imposée dans l’espace public en réponse à l’injonction politique et à la demande sociale, dans un contexte marqué par la mondialisation et l’intensification des flux migratoires, les tensions et violences sociales, urbaines et politiques (débats sur « l’identité nationale », émeutes de 2005…) sans oublier les recompositions territoriales liées aux rénovations urbaines. La mobilisation d’associations et de collectifs, militant pour un changement de regard sur les communautés, les lieux et les quartiers de l’immigration, articulée à la multiplication des travaux académiques, en particulier dans le champ de l’anthropologie et de l’ethnologie, ont contribué à l’invention d’un patrimoine multiple, sensible et ambivalent. En effet, cette reconnaissance repose sur les pratiques « légitimantes » de la « fabrique patrimoniale » comme la collection, le musée, l’exposition, le classement de lieux au titre de MH, la constitution de corpus d’archives… mais bien souvent elle se construit et s’invente « en dehors » des institutions patrimoniales, s’ancre dans des lieux peu visibles, repose sur des pratiques « alternatives » de mobilisation du passé comme le travail artistique, le recueil de mémoires, les pratiques festives ou éphémères. Enfin, ce patrimoine qui se définit également par sa « fonction » sociale et politique comme « outil d’intégration » est inégalement approprié par les communautés, demeure illégitime voire se construit en patrimoine « négatif » (Ribert).

Nous souhaitons aborder ce patrimoine ambivalent sous plusieurs angles en croisant les regards de chercheurs issus de disciplines différentes, d’acteurs institutionnels et d’acteurs culturels militants qui développent des pratiques variées. Quelques questions guident la réflexion, qui portera très largement sur la ville : En quoi la patrimonialisation des (im)migrations, comme forme de mobilisation du passé dans l’espace public en situation post-coloniale et multiculturelle, est-elle une invention problématique? En quoi le recours au patrimoine permet-il de construire la ville cosmopolite ? Valoriser les mémoires et patrimoines des (im)migrations : de qui ? pour qui ? par qui ? Muséaliser, catégoriser : quelles sont les figures de l’immigré construites par musée national de l’histoire de l’immigration ? Constituer et conserver un « trésor » poétique. Entre arts et archives, pourquoi faire de la diversité linguistique un patrimoine urbain ? Inventer le quartier comme un patrimoine de l’immigration permet-il de « changer le regard » sur la ville ?

Au-delà de la délicate question de l’identification d’un tel patrimoine, l’étude des enjeux et des usages de la patrimonialisation des (im)migrations est centrale dans ce séminaire, de même que celle des acteurs : la patrimonialisation des mémoires de l’immigration est-elle l’expression d’une « démocratie patrimoniale » (Tornatore) ? Enfin, interroger (ce) qui fait « patrimoine de l’immigration » c’est, selon nous, porter la réflexion sur des lieux où se recompose/renégocie l’idée d’appartenance (nationale, locale…). C’est enfin explorer les constructions identitaires contemporaines, complexes en situation post coloniale et multiculturelle, et les ressorts de leurs inscriptions/assignations territoriales.


Jeudis

Université de Cergy-Pontoise

Campus Les Chênes 2 – salle 207

21-janv.

9.30 – 12.30

Le patrimoine des (im)migrations : une invention problématique en situation post-coloniale et multiculturelle ?

Elizabeth Auclair et Marie-Laure Poulot (géographes, UCP, MRTE) : présentation du séminaire et introduction.

Evelyne Ribert (anthropologue, EHESS, CNRS) : Mémoires et patrimoines des migrations en question

Anne Hertzog (Géographe, MRTE/UCP) : L’invention d’un « patrimoine de l’immigration » à partir d’une mémoire occultée. Le cas du cimetière des travailleurs chinois de Nolette (Somme)


4-févr.

9.30 – 12.30

En quoi le recours au patrimoine permet-il de construire la ville cosmopolite ?

Mathilde Jomain (Chargée de projets de médiation, Pôle évènements et démocratisation culturelle

Direction des publics, Musée du Quai Branly) : Musée hors les Murs et communautés immigrées en banlieues

Marie-Laure Poulot (Géographe, Paris X Ouest Nanterre, UCP/MRTE) : Mise en valeur et patrimonialisation du cosmopolitisme à Montréal : l’exemple de la communauté italienne.


18-févr.

9.30 – 12.30

L’expression de la « démocratie patrimoniale » ? questionner (ce) qui fait patrimoines des (im)migrations : de qui ? pour qui ? par qui ?

Louisa Zanoun (historienne, responsable scientifique du Collectif Génériques, coordinatrice éditoriale de la revue Migrance) – à confirmer

Benjamin Vanderlick (photographe et ethnologue,Traces) : Entre travail artistique et engagement associatif, valoriser les lieux de l’immigration en Rhône-Alpes.

Roxane Garo (titulaire du Master DCVP, étudiante au Cours Florent) : diversité culturelle et musée. Réflexions à partir d’une expérience au sein du musée national de l’histoire de l’immigration


25-févr.

13 – 17 h

Pratiques 1. Muséaliser, catégoriser : quelles figures de l’immigré au musée national de l’histoire de l’immigration ?

  • Visite-débat au MUSEE NATIONAL DE L’HISTOIRE DE L’IMMIGRATION

Discussion avec Véronique Dassié (ethnologue, IDEMEC/CNRS) – Jean-Barthélémi Debost (Responsable Réseau et Partenariats, MHI)


17-mars

13-17 h

Pratiques 2. Constituer et conserver un « trésor » poétique. Entre arts et archives, la diversité linguistique comme patrimoine ?

  • Rencontre avec les Souffleurs- Commandos poétique et les Archives Municipales d’Aubervillers




24-mars

13-17h

Pratiques 3. Inventer le quartier comme un patrimoine de l’immigration : changer le regard sur la ville ?

  • Balade urbaine BELLEVILLE avec Mohammed Ouaddane (Collectif Mémoires et Histoire Ile de France) et Pierre-Jacques Derainne  (historien, Trajectoires)

14-avr.

Restitutions par les étudiants

Les intervenants :

  • Collectifs et associations :

Génériques http://www.generiques.org/

Trajectoires http://www.trajectoires-memoires.com/

Mémoires et Histoires d’Ile de France http://www.memoires-histoires.org/http://www.memoires-histoires.org/

Les Souffleurs - Commandos poétique http://www.les-souffleurs.fr/

  • Musées, archives

Musée du Quai Branly www.quaibranly.fr

Musée national de l’histoire de l’immigration http://www.histoire-immigration.fr/

Archives Municipales d’Aubervilliers : http://www.aubervilliers.fr/rubrique306.html

  • Chercheurs, enseignants-chercheurs, artistes

Véronique Dassié

2010, Objets d’affection. Une ethnologie de l’intime, éditions du CTHS, Paris, coll. Le Regard de l’ethnologue (préface de Joël Candau).

2011 « Patrimonialiser les mémoires de l’immigration. L’onction scientifique dans une quête de légitimation », in Gaetano Ciarcia (dir.), Passeurs de mémoires, miroirs de l’ethnologie, Montpellier, Presses universitaires de Montpellier (avec Julie Garnier).

2014, Hélène Bertheleu, Véronique Dassié & Julie Garnier - Mobilisations, ancrages et effacements de la mémoire. Contextes urbains en région Centre, dans Barbe Noel, chauliac marina (dir.) L’immigration aux frontières du patrimoine, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, coll. « Ethnologie de la France », cahier n° 28, 144 p.

à paraître, « Les patrimoines des migrations au prisme de l’ethnologie », in Hélène Bertheleu (dir.), Mémoires des migrations en Région Centre. Reconnaissances et patrimonialisations émergentes, Tours : Presses universitaires François Rabelais (avec Françoise Clavairolle)

à paraître, « Ukrainiens du Montargois et des Arméniens de Montréal : quelles patrimonialisations des mémoires de migrants ? », in Hélène Bertheleu (dir.), Mémoires des migrations en Région Centre. Reconnaissances et patrimonialisations émergentes, Tours : Presses universitaires François Rabelais (avec Marie-Blanche Fourcade)

Pierre-Jacques Derainne

2003, « Aspects de l’industrie des métaux à Paris dans les quartiers Popincourt et Temple dans la première moitié du XIXe siècle », La Maison des métallos et le bas Belleville : histoire et patrimoine industriel à Paris, Créaphis, pp. 21-37.

2003, « Travail, migration, conflit et territorialisation : l’exemple du chantier de Blaisy (Côte-d’Or), 1845-1851 », Producteurs de territoire, conjonctures, acteurs, institutions XIXe-XXe siècles, Territoires contemporains, Les Cahiers de l’IHC, n° 7, Editions Universitaires de Dijon, pp. 27-38.

CONSTITUTION D’ARCHIVES ORALES

2000

Mémoires et histoire de Saint-Ouen (93) Participation à la réalisation d'un site internet sur l'histoire et la mémoire de Saint-Ouen : enregistrements d'Audoniens, rédactions de textes. www.memoiresdesaintouen.com

Mémoires d'immigrés juifs de Belleville-Ménilmontant par l'association Trajectoires Enregistrement d'entretiens avec des membres du Comité Tlemcen sur leur vie dans le quartier de Belleville et leurs activités sous l'occupation. Le Comité Tlemcen a été fondé récemment à Ménilmontant pour faire un travail de mémoire sur la rafle des enfants juifs dans les écoles du quartier sous l'occupation.

2001-2003

La Cité des Courtillières (Pantin) en mémoire. Opération menée par les Archives municipales de Pantin : recueils d'entretiens oraux avec les habitants ; collectes d'archives privées (photographiques) ; repérage de documents dans la presse. Réalisation en 2002 des mardis de la Parole (débats et exposition) à la maison de quartier des Courtillières. La seconde étape porte plus particulièrement sur la Place du Marché des Courtillières.

Roxane Garo

2014, "Projet culturel transnational : enjeux et perspectives. En quoi un projet culturel pensé comme un outil d'émancipation féminine peut-il être le reflet d'une vision occidentale des politiques culturelles ?". Mémoire de Master 1 sous la direction d’Anne Hertzog, MRTE, Université de Cergy-Pontoise
2015, "Laïcité, diversité culturelle, musée. La valorisation de la diversité culturelle peut-elle être portée par une institution culturelle ? Etude de cas : le Musée National de l'Histoire de l'Immigration". Mémoire de Master 2, sous la direction d’Elizabeth Auclair et Anne Hertzog, MRTE, Université de Cergy-Pontoise
Marie Laure Poulot

2015, « La rue comme espace patrimonial du cosmopolitisme : le boulevard Saint-Laurent à Montréal », in Jessica Roda, Daniela Moisa (dir.), La diversité des patrimoines. Du rejet du discours à l’éloge des pratiques, Presses de l’université du Québec, collection Nouveaux Patrimoine, p. 131-151

2014 « La ville cosmopolite en exposition : une figure d’utopie urbaine pour rêver et créer du consensus ? Réflexions autour des Amours de Montréal, au carrefour des cultures », Géographie et Cultures, « J’égo-géographie… », 89/90, p. 241-260 [en ligne]

Evelyne Ribert

2006, Liberté, égalité, carte d’identité. Paris, La Découverte

2007, Une tendance larvée, depuis 20 ans, à une certaine « ethnicisation » de l’identité nationale ? Journal des anthropologues 2007/5

2010, Les pratiques alimentaires d'hommes ouest-africains vivant en Île-de-France Entre perpétuation de la culture alimentaire d'origine et aspiration à la modernité, Hommes & Migrations 2010/4 (n° 1286-1287)

2014, Michèle Baussant, Évelyne Ribert & Nancy Venel - La mémoire des immigrations entre militantisme et évitement du politique. Trois exemples tirés du monde associatif algérien, égyptien et espagnol, dans Barbe Noel, chauliac marina (dir.) L’immigration aux frontières du patrimoine, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, coll. « Ethnologie de la France », cahier n° 28, 2014, 144 p.

Co-fondatrice et organisatrice du séminaire Mémoires et patrimoines de l’immigration de l’EHESS

Benjamin Vanderlick
http://vanderlick.wordpress.com

2009, « Patrimoine, mémoire et valorisation des lieux de l’immigration en Rhône-Alpes », dans Lieux de mémoire de l’immigration, patrimoine national, Ecarts d’identité n°115

Louisa Zanoun

http://www.generiques.org/le-patrimoine-de-limmigration-en-france-et-en-europe-enjeu-social-et-culturel-2/



Séminaires

_ EHESS : Mémoires et patrimonialisations des migrations

http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2015/ue/726/

_ Université de Bourgogne : « Patrimoine et anthropologie, quoi de neuf ? Actualité d’un domaine de recherche » : Un patrimoine de l’immigration ?

http://tristan.u-bourgogne.fr/CGC/manifestations/14_15/15_03_20.html

see original image

see original image

similaire:

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine iconRôle de fabrication, de détection et de stimulation de projets
«premiers-lieux» et les espaces de travail les «second-lieux» qui favorise la mise en réseau, l’échange et l’émergence d’activités...

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine iconSur le programme de Géographie de Terminale
«Acteurs et enjeux de l’aménagement du territoire» et plus particulièrement sur la situation «Un aménagement dans une communauté...

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine icon'' Partir du refuge, c'est suivre et comprendre, sans jugement, la...

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine iconBonjour Virginia ! Dans cette nouvelle émission «des hauts lieux...
«des hauts lieux des académiciens», nous évoquerons l’Algérie au travers de l’œuvre d’une femme, algérienne, musulmane et académicienne...

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine iconL’invention de l’imprimerie est une revolution
«Ceci tuera cela» car elles sont «énigmatiques» (L. 4) : l’auteur se doit donc de les expliquer à son lecteur. Hugo va donc traiter...

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine iconQuatre mesures du téléphone. L’invention d’une gestion téléphonique
«trafic» s’opère à travers quatre «configurations de mesure» : une «économie de la ligne», une «économie de l’opératrice», une «économie...

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine iconCH1 – Les mémoires : lectures historiques
«Entre mémoire et Histoire. La problématique des lieux», in Les Lieux de mémoire», nrf, 1984

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine iconLes institutions culturelles en france depuis la liberation
«la politique culturelle est une invention française», née «d'une préoccupation constante des pouvoirs monarchiques, impériaux ou...

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine iconRechercher des lieux spécifiques sur une carte et mettre en relation...

Patrimonialisations des (im)migrations : acteurs, lieux et enjeux d’une invention contemporaine iconUn rapport silencieux au monde de l’écrit
«chronotope» du récit (temps et lieu). Les albums installent des lieux qui, à force de répétitions, deviennent lieux symboliques...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com