Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent





télécharger 23.39 Kb.
titreTranscription : Les jalons pour l’histoire du temps présent
date de publication11.10.2017
taille23.39 Kb.
typeTranscription
h.20-bal.com > loi > Transcription
Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent :
« Lors de l'ouverture des débats sénatoriaux sur l'adoption de la loi sur l'IVG, Simone Veil, ministre de la santé du gouvernement Chirac, présente son projet. », Société de programme ORTF, 2ème chaîne / Journal télévisé de 20h du 13-12-1974.

Simone Veil

Si tant de femmes ont pris le risque d'une lourde condamnation judiciaire, si tant de médecins ont eux aussi bravé la loi et en ont dit publiquement les raisons, c'est à n'en point douter que l'opinion a mesuré l'iniquité d'une législation qui n'a jamais atteint le but qu'elle poursuivait, c'est-à-dire empêcher les avortements. Il y a pour changer notre législation bien d'autres motifs que cette inefficacité, des motifs si graves que bien peu à vrai dire souhaitent son maintien ou croient encore son application possible. Le premier motif, c'est l'inégalité insupportable des femmes devant une grossesse non désirée. Cette inégalité ressort non seulement des statistiques judiciaires, ce sont toujours des femmes de milieux très modestes qui sont en cause, mais aussi de ce que chacun peut constater aujourd'hui. Pour celles qui peuvent disposer d'une somme suffisante, combien l'angoisse et la solitude sont moins redoutables, combien cette épreuve, car c'est toujours une épreuve pour toute femme, est adoucie par la sécurité dans une clinique en France ou à l'étranger. Pour les autres, qui n'ont trouvé aucune de ces filières illégales mais médicales, ce sont alors les solutions bien connues dont l'évocation est difficilement supportable et qui les conduisent, au bout du compte, dans ces services hospitaliers occupés en permanence par celles qui ont eu recours à des procédés mutilants. Quelques-unes payeront de leur vie ce geste de désespoir et beaucoup d'autres seront atteintes d'une stérilité ou d'un handicap qui assombrira toute leur existence. Que la vie, que la santé, que les futures maternités d'une femme soient liées de la sorte à son niveau socio-professionnel, c'est là une injustice insoutenable dont la majorité des citoyens est maintenant consciente et que nous ne pouvons plus tolérer parce que le sens de l'effort social contemporain est de réduire les inégalités devant la souffrance ou l'adversité.

------------------------ Sur quels éléments l’argumentation du texte de S. Veil est-elle construite ?

______________________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________________

------------------------ Analyse de l’image :

Lieu : _________________________________________________________________________________

La position de S. Veil : __________________________________________________________________

______________________________________________________________________________________

Les personnes présentes / caractéristiques : _______________________________________________

______________________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent :

« Rétrospective des avancées ayant permis l'accès des femmes au travail depuis 1914, au moment où la levée de l'interdiction du travail de nuit des femmes va être adoptée par l'Assemblée nationale en novembre 2000. », France 3 / Journal télévisé, édition nationale, 19h 20h du 28-11-2000.

Elise Lucet / (fonction ?  ______________________________________________)

Autoriser le travail de nuit pour les femmes, est-il une victoire ou un retour en arrière ? Les analyses sont bien sûr différentes, en fonction des personnes interrogées. Mais ce qui est incontestable, c'est le chemin parcouru en un siècle par les femmes. Tout a commencé avec la Première Guerre mondiale lorsque les hommes étaient sur le front. Amélie Deloi et Myriam Metaoui.

Myriam Metaoui / (fonction ? ______________________________________________)

Tout un peuple mobilisé, les hommes au front, leurs épouses et leurs soeurs dans les usines d'armement. Avec la Grande guerre, les femmes sont forcées d'entrer dans l'industrie et les transports, des secteurs jusque là réservés aux hommes. Ce mouvement se généralise entre deux guerres, à la Libération, le pays est en ruines, les femmes deviennent des salariés à part entière. En 46, la notion de salaire féminin inférieure à celui des hommes... est supprimée. Après la crise, l'embellie économique des «Trente Glorieuses». Pour prospérer, la société a besoin de tous. Cette fois encore, les femmes répondent à l'appel mais leur statut social est encore inadapté. Il faut attendre 1965 pour qu'elles puissent exercer une activité professionnelle, sans le consentement préalable de leur mari. L'émancipation est en marche. L'accès aux études et la révolution sexuelle vont bouleverser la place des femmes dans le monde du travail. La pilule contraceptive leur permet de choisir librement entre vie active et vie familiale. En 67, la contraception est légalisée. Les femmes affirment leur autonomie mais le combat n'est pas terminé. Un nouveau slogan apparaît. «A travail égal, salaire égal.» En 72, l'égalité de rémunération... est enfin inscrite dans la loi.

Maya Surduts / (fonction ? ______________________________________________)

Tout était possible. Un univers s'ouvrait enfin, d'égalité pour les femmes. Le problème, c'est que, après, la réalité n'a pas été à la hauteur des espoirs, qui étaient considérables. Le sentiment, effectivement, enfin, les femmes prenaient toute leur place.

Myriam Metaoui

Sur le papier, la place des femmes dans le monde du travail, ne cesse de se renforcer. 1983, promulgation d'une loi sur l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes. Mais la pratique ne suit pas. Les vrais facteurs d'inégalité sont culturels et non pas juridiques. A niveau d'étude égal, les femmes sont généralement exclues des postes de direction. C'est ce qui conduit Patricia a créer sa propre entreprise de communication et d'événementiel, il y a 4 ans. Tout commence avec la restructuration du groupe dans lequel elle travaillait à l'époque.

Patricia Rolland / (fonction ? ______________________________________________)

Je n'ai pas pu conserver mon poste parce que, il y avait donc des hommes à mettre en place sur ce poste là. Et c'était vraiment lié à l'activité masculine. C'était... donc, je n'ai pas pu conserver mon poste, ce qui fait que j'ai quitté l'entreprise bien sûr.

Myriam Metaoui

Aujourd'hui, les femmes représentent moins d'un quart des chefs d'entreprise, pour près de la moitié de la population active. Elles sont encore souvent confinées à des métiers peu qualifiés et peu valorisés. Trente ans après la loi sur l'égalité salariale, le constat est navrant. Le salaire des femmes reste en moyenne inférieur de 25% à celui des hommes. Aujourd'hui, si le travail de nuit des femmes est légalisé, c'est un dernier tabou qui tombe. Mais dans les faits, l'égalité est encore loin d'être d'être acquise.

Nicole Pery / (fonction ? ______________________________________________)

Je ne me fais pas une illusion, totalement démesurée, sur le fait que tout d'un coup, il semblerait que les blocages culturels sont entrain de voler en éclat. La vérité, c'est qu'il y a des besoins économiques très forts. Moi, j'en prends acte et j'utilise cette vague pour avancer sur les politiques de l'égalité que je construis.

Myriam Metaoui

Aujourd'hui, les femmes constituent toujours plus de la moitié des chômeurs et elles sont plus nombreuses que les hommes à avoir un emploi précaire. Après avoir gagné sur le terrain législatif, elles doivent maintenant imposer l'égalité professionnelle dans les mentalités.

Compléter la frise



Compléter le tableau


1ère guerre mondiale

Les femmes remplacent les hommes dans l’industrie, le transport…

1946



----




----




----





----



similaire:

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent iconL’exposition coloniale de 1931
«Jalons pour l’Histoire du Temps Présent» et l’«Histoire par l’Image 1789-1939»

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent iconUtiliser la ressource : Les jalons pour l’histoire du temps présent en lycée professionnel
«Lors de l'ouverture des débats sénatoriaux sur l'adoption de la loi sur l'ivg, Simone Veil, ministre de la santé du gouvernement...

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent iconAborder la notion de temps en maternelle
«C’est un temps mort qui ne reviendra pas mais auquel on redonne les couleurs du présent.»

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent iconMémoriser les repères/ réactiver les repères/ réinvestir les repères...
...

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent iconTranscription Cliquez ici pour accéder à la transcription

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent iconTranscription Cliquez ici pour accéder à la transcription

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent iconTranscription Pour la transcription, consultez la page 10

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent iconTranscription Pour la transcription, consultez la page 13

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent iconTranscription Pour la transcription, consultez la page 12

Transcription : Les jalons pour l’histoire du temps présent iconDiscours militant réfutant l’image donnée par les historiens (êtres...
«déshistorisation» – politisation de l’Histoire (dénoncer le passé pour justifier les combats du présent= instrumentalisation de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com