Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc





télécharger 18.21 Kb.
titreLeçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc
date de publication19.10.2016
taille18.21 Kb.
typeLeçon
h.20-bal.com > loi > Leçon

L’héritage médiéval

JEANNE D'ARC et l’apparition du

sentiment national en france




  • C’est un des « héritages » majeurs de la fin de la période médiévale.

  • Cette jeune fille (le mot « pucelle » signifiait au Moyen Age jeune fille) a montré l’exemple du courage et de la détermination.

  • « Récupérée » à droite comme à gauche, pour l’historien elle demeure symbolique du sentiment d’appartenance nationale.

  • Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc.

Dans la France troublée du début du XVe siècle, une petite paysanne nommée Jeanne se met au service du dauphin Charles VII pour chasser les Anglais du royaume. L'épopée de Jeanne d'Arc, jeune femme en armure et martyre d'un procès inique, a fait d'elle un personnage légendaire.

  • Jeanne d'Arc naît vers 1412 chez des paysans aisés de Domrémy, village du Barrois, en Lorraine. Le Barrois est, à l'époque, une marche frontière du royaume de France, près du Saint Empire germanique.

  • Jeanne grandit comme une petite paysanne dans un pays troublé par la guerre de Cent Ans, qui oppose depuis 1337 les rois de France et d'Angleterre. Charles VI de France, vaincu à Azincourt en 1415 par Henri V d'Angleterre, a dû accorder, par le traité de Troyes (1420), la main de sa fille Catherine au roi anglais et le droit pour leur progéniture de lui succéder sur le trône de France. Ce traité a, de fait, déshérité le dauphin Charles, fils de Charles VI. À la mort de celui-ci, en 1422, le fils de Henri V, Henri VI, devient roi de France et d'Angleterre sous la tutelle de son oncle, le duc de Bedford, qui contrôle le royaume au nord de la Loire et la Guyenne. Le sud de la Loire reste fidèle au dauphin Charles VII, fils de Charles VI, installé à Bourges.

I. Les "voix" de Jeanne


Dans ce contexte troublé, où les habitants du royaume de France subissent les dévastations et les pillages,(images du film) Jeanne entend à treize ans ce qu'elle appelle ses "voix",sans doute après la mort tragique de sa sœur Catherine.

Elle racontera plus tard que saint Michel l'a exhortée à secourir le roi de France, le dauphin Charles, en qui elle voit le seul héritier légitime du royaume. Fervente croyante, obstinée et volontaire, elle est persuadée qu'elle a été choisie pour une mission et met toute son énergie à chercher de l'aide. Fin 1428, elle parvient à obtenir de Robert de Baudricourt, chef de la forteresse de Vaucouleurs, enclave lorraine fidèle à Charles VII, une petite escorte pour rejoindre le château de Chinon, en Touraine, où réside le dauphin.

II.Rencontre avec le dauphin Charles


  • Arrivée à Chinon en mars 1429, la jeune femme, que l'on nomme Jeanne la Pucelle, impressionne la cour par sa détermination. Sans hésitation, elle reconnaît Charles VII caché parmi ses courtisans et se dit envoyée par Dieu pour le mener à Reims se faire sacrer roi de France. Le dauphin Charles n'a pu, en effet, faire consacrer sa légitimité par cette cérémonie, Reims étant aux mains des Anglais. Interrogée par les savants et les docteurs de la cour, Jeanne les convainc de sa bonne foi.

  • Charles VII lui octroie une petite armée et l'envoie en renfort à Orléans, assiégée par les Anglais du comte de Salisbury depuis octobre 1428.


III. La victoire d’Orléans


  • À Orléans, Jeanne galvanise les assiégés, qui résistent depuis des mois aux attaques ennemies sous les ordres de Jean le Bâtard, fils naturel du duc d'Orléans.

  • Ses sommations aux Anglais de lever le siège provoquent d'abord leurs sarcasmes, mais ils apprennent vite à respecter la jeune femme en armure.

  • Elle se comporte, en effet, en chef de guerre courageux, menant plusieurs assauts contre les bastides tenues par l'ennemi.

  • Elle est blessée lors de la prise de la bastide des Tourelles, action décisive qui permet aux assiégés de rétablir leurs communications avec l'extérieur.

  • Découragés, les Anglais lèvent le siège de la ville le 8 mai. Jeanne est fêtée en héroïne par les Orléanais. Sa notoriété est désormais immense. Elle devient l'un des principaux capitaines de Charles VII.

IV. Le sacre de Charles VII


  • Jeanne persuade Charles VII et ses Lieutenants de lancer immédiatement une campagne pour amener le roi à Reims en vue du sacre. Ce projet est facilité par le ralliement à Charles de nombreux seigneurs, tel le comte de Bretagne Arthur de Richemont, que la victoire d'Orléans décide à aider le dauphin.

  • Sous les ordres du duc Jean d'Alençon, récemment libéré par les Anglais contre rançon, l'offensive commence dès la fin de mai 1429. Secondé par Jeanne, qu'il admire, le duc s'empare en quelques semaines des places de Jargeau, Meung et Beaugency.

  • La rencontre décisive a lieu à Patay le 17 juin 1429. Les Anglais sont écrasés par les troupes du dauphin, qui capturent le grand capitaine John Talbot. Troyes, cité du duc de Bourgogne, ouvre ses portes aux troupes de Charles, grâce aux promesses que fait Jeanne aux habitants s'ils se soumettent.

  • Le 16 juillet, Reims accepte à son tour l'entrée du dauphin dans ses murs. Le lendemain, dans la cathédrale, celui que l'on appelait le "petit roi de Bourges" est couronné roi légitime de France par l'archevêque Regnault de Chartres. Jeanne assiste à la cérémonie debout, tenant sa bannière. Ses parents sont présents au sacre.

L'armée de Charles VII prend ensuite le chemin de Paris. La capitale est aux mains des Anglais depuis 1418. Jeanne et le duc d'Alençon sont attendus à Senlis par l'armée du duc de Bedford. Toutefois, il n'engage pas le combat, ce qui permet à Jeanne et au duc d'assiéger Paris.

La Pucelle est blessée et doit abandonner le combat sur ordre de Charles VII, qui décide de faire cesser les hostilités. Il ne renonce pas à reprendre sa capitale, mais entend désormais privilégier la négociation.

V. La capture de Compiègne


  • Jeanne, déçue dans son désir de reconquête, participe à la fin de 1429 à de petites opérations sur la Loire avec sa troupe de compagnons, dont son frère Pierre, le soldat La Hire et Poton de Xaintrailles.

  • La famille de la Pucelle est alors anoblie par le roi. Au début de 1430, elle quitte le château de Sully-sur-Loire, où réside le roi, et prend la tête de deux cents hommes pour aller délivrer Compiègne, en butte aux attaques du duc Philippe de Bourgogne. Ce dernier a négocié une trêve avec le roi après le sacre de Reims, mais a repris depuis des offensives contre plusieurs cités acquises à Charles VII.

  • Lors d'un combat aux portes de la ville, Jeanne est faite prisonnière par les hommes de Jean de Luxembourg, vassal de Philippe. Sa capture est un succès majeur pour le duc de Bourgogne et les Anglais.

  • La nouvelle provoque une grande émotion dans le royaume. D'abord gardée prisonnière à Beaurevoir, le château des Luxembourg, pendant quatre mois, elle y est bien traitée par les femmes de la famille.

En décembre 1430, Jean de Luxembourg finit par la livrer à Pierre Cauchon, évêque de Beauvais et négociateur du traité de Troyes de 1420. Homme des Anglais, Cauchon veut faire juger la Pucelle par l'Inquisition comme sorcière et hérétique.

Le roi Charles VII ne propose ni rançon ni négociations pour délivrer Jeanne.

VI. Le procès de Jeanne d'Arc


  • Jeanne est emprisonnée à Rouen, où son procès commence le 9 janvier 1431, mené par Pierre Cauchon assisté d'évêques et de clercs dévoués aux Anglais. Il veut prouver que Jeanne est une hérétique inspirée par le diable et non par Dieu, et discréditer ainsi la cause de Charles VII, qui doit à la Pucelle une grande part de ses succès.

  • Malgré l'habileté et la science de ses juges, qui veulent faire de ses visions et de ses "voix" des manifestations diaboliques, Jeanne donne des réponses simples et sincères qui montrent sa bonne foi. Son courage ébranle même une partie du tribunal.

Finalement, l'évêque Cauchon abandonne les accusations d'hérésie et de sorcellerie. Il reporte l'accusation sur l'habillement masculin de Jeanne dont il fait une preuve d'insoumission à l'Église. Comme elle refuse de quitter les vêtements qu'elle porte depuis deux ans, c'est sur ce motif qu'elle est condamnée à mort par Pierre Cauchon, le 29 mai 1429.

Le lendemain, Jeanne est brûlée en place publique au Vieux-Marché de Rouen.

En 1456, après la défaite finale des Anglais et la fin de la guerre de Cent Ans, un procès en réhabilitation engagé par Charles VII lave Jeanne des accusations d'hérésie de son premier procès.

Cette paysanne déterminée et courageuse, déjà légendaire de son vivant, devient une grande figure de l'histoire, et le poète Villon rend hommage, au siècle suivant, à "Jeanne, la bonne Lorraine, qu'Anglais brûlèrent à Rouen".

similaire:

Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc iconDocument de travail Pistes pédagogiques école élémentaire cycle 3...
«Shouder Arms» (avec un point d’exclamation dans la seconde) ? IL s'agit mot à mot de " armes sur l'épaule", certainement en référence...

Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc icon1 Pourquoi en 2007 un livre consacré À jeanne d’arc ?
«Jeanne d’Arc est à la fois le miracle le plus surprenant de l’histoire et la suite d’actes politiques la plus raisonnable.»

Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc iconBilan et mémoires de la Seconde Guerre mondiale : la polémique de Milltown
«toute l’information publique du web sur vous et les autres» et calculer «votre PeopleRank : votre coefficient de présence sur Internet»,...

Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc iconRésumé Ce document constitue la synthèse d’une recherche personnelle...

Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc iconRésumé : Partant d’un document sur le gps, les élèves sont amenés...

Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc iconProgramme du colloque
«Centre Jeanne-d’Arc» (Orléans), du «Centre Charles-Péguy» (Orléans), du centre «Europe de l’Espérance» de Varsovie (Pologne) et...

Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc iconScénario. Certains cinéastes récusent totalement la catégorisation...
«film à suspense» cherche à faire ressentir du suspense et une certaine tension à l'idée de ce qui pourrait arriver au(X) personnage(s)...

Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc iconLes lieux de la vie politique a rome de la republique a l’empire
«promenade à travers les lieux de la vie politique» et pour l’Urbs capitale, d’une «visite de l’Urbs». La leçon insiste, comme celle...

Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc iconLeçon sur les valeurs du présent (leçon distribuée le 14. 11 et mise...

Leçon de seconde à partir de document (film) sur la jeunesse du personnage. Les élèves doivent faire une recherche personnelle sur Jeanne d’Arc iconProjet histoire/français : un personnage à travers le xx° siècle
«Bon à savoir». Vos réponses doivent être rédigées sur feuille et remises aux enseignants le. Ce travail sera évalué






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com