Premier jet





télécharger 158.95 Kb.
titrePremier jet
page1/6
date de publication18.05.2017
taille158.95 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6


Ecrire la suite d’un

récit à suspense : objectifs

A la fin de ce parcours, l’élève sera capable de :

  1. Ecrire la suite d’un récit à suspense.

  2. Définir suspense et thriller.

  3. Identifier les moments de détente et d’angoisse dans un texte.

  4. Respecter le début d’un texte pour en écrire la suite.

  5. Choisir les temps verbaux adéquats.

  6. Conjuguer un verbe à l’imparfait et au passé simple.

  7. Exprimer une sensation de peur.

  8. Décrire la source de la peur.

http://us.123rf.com/400wm/400/400/pedrolieb/pedrolieb1210/pedrolieb121000030/16084915-clap-cinema-de-genre-suspense-cinema-illustration-du-texte-claquette.jpg

J’écris la suite d’un récit à suspense
  1. Premier jet





  • Lis ce récit qui a été tronqué puis répond aux questions.

5

10

15

20

25

30

35

40

45

50

Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda comme cadeau à son père, qui était capitaine au long cours et maître d’un beau voilier, de l’emmener à bord avec lui.

« Quand je serai grand, dit-il, je veux aller sur la mer comme toi. Et je commanderai des navires encore plus beaux et encore plus gros que le tien.

- Dieu te bénisse, mon petit » répondit le père.

Et comme son bâtiment devait justement appareiller ce jour-là, il emmena le garçon à bord avec lui.

C’était une journée splendide, ensoleillée, et la mer était calme. Stefano qui n’était jamais monté sur le bateau, courait tout heureux sur le pont, admirant les manœuvres compliquées des voiles. Et il posait de multiples questions aux marins qui, en souriant, lui donnaient toutes les explications souhaitables.k

Arrivé à la poupe, le garçon s’arrêta, intrigué, pour observer quelque chose qui émergeait par intermittence à deux cents, trois cents mètres environ dans le sillage du navire.

Bien que le bâtiment courût déjà à belle allure, porté par une brise favorable, cette chose gardait toujours le même écart. Et bien qu’il n’en comprît pas la nature, il y avait en elle un je-ne-sais-quoi d’indéfinissable qui fascinait intensément l’enfant.

Le père, qui ne voyait plus Stefano, et l’avait hélé sans succès, descendit de sa passerelle de commandement pour se mettre à sa recherche.

« Stefano, qu’est-ce que tu fais planté là ? lui demanda-t-il en l’apercevant finalement à la poupe, debout, en train de fixer les vagues.

- Papa, viens voir. »

Le père vint et regarda lui aussi dans la direction que lui indiquait le garçon mais ne vit rien du tout.

« Il y a une chose noire qui se montre de temps en temps dans le sillage, dit l’enfant, et qui nous suit.

- J’ai beau avoir quarante ans, dit le père, je crois que j’ai encore de bons yeux. Mais je ne remarque absolument rien. »

Comme son fils insistait, il alla prendre sa longue-vue et scruta la surface de la mer, en direction du sillage. Stefano le vit pâlir.

« Qu’est-ce qu’il y a ? Pourquoi tu fais cette figure-là, dis, papa ?

- Oh ! si seulement je ne t’avais pas écouté, s’écria le capitaine. Je vais me faire bien du souci pour toi, maintenant. Ce que tu vois émerger de l’eau et qui nous suit, n’est pas une chose, mais bel et bien un K. C’est le monstre que craignent tous les navigateurs de toutes les mers du monde. C’est un squale effrayant et mystérieux, plus astucieux que l’homme. Pour des raisons que personne ne connaîtra peut-être jamais, il choisit sa victime et une fois qu’il l’a choisie, il la suit pendant des années et des années, toute sa vie s’il le faut, jusqu’au moment où il réussit à la dévorer. Et le plus étrange c’est que personne n’a jamais pu l’apercevoir, si ce n’est la future victime ou quelqu’un de sa famille.

- C’est une blague que tu me racontes, papa !

- Non, non, et je n’avais encore jamais vu ce monstre, mais d’après les descriptions que j’ai si souvent entendues, je l’ai immédiatement identifié. Ce mufle de bison, cette gueule qui ne fait que s’ouvrir et se fermer spasmodiquement, ces dents terribles

Stefano, il n’y a plus de doute possible, hélas ! Le K a jeté son dévolu sur toi, et tant que tu seras en mer il ne te laissera pas un instant de répit. Ecoute-moi bien, mon petit : nous allons immédiatement retourner au port, tu débarqueras et tu ne t’aventureras plus jamais au-delà du rivage, pour quelque raison que ce soit. Tu dois me le promettre. Le métier de marin n’est pas fait pour toi, mon fils. Il faut te résigner. Bah ! à terre aussi tu pourras faire fortune. »

Ceci dit, il commanda immédiatement au navire de faire demi-tour, rentra au port et, sous le prétexte d’une maladie subite, fit débarquer son fils. Puis il repartit sans lui.

Profondément troublé, l’enfant resta sur la grève jusqu’à ce que la corne du plus haut mât eût disparu à l’horizon. A distance il apercevait un petit point noir qui affleurait de temps en temps : c’était son K qui croisait lentement, de long en large, et qui l’attendait avec obstination.

Dino BUZATTI, Le K


  1. Dans ce début de récit, le capitaine raconte une légende de marins. Cite 5 situations qui amènent le lecteur à craindre pour la sécurité de Stefano.

1. Stefano aperçoit quelque chose de bizarre dans l’eau

 Lignes n° 14 à 15

2. Stefano voit son père pâlir et s’inquiète

 Lignes n° 31 à 32

3. Le père de Stefano lui raconte la légende du K

 Lignes n° 33 à 40

4. Le père de Stefano comprend que le K a choisi son fils

 Lignes n° 45 à 46

5. Le K attend Stefano au large des côtes

 Lignes n° 54 à 55


  1. Par quels mots ressent-on la peur de Stefano et de son père ? Souligne-les en vert dans le texte.




  1. En une quinzaine de lignes, termine le récit en veillant à faire durer le suspense.


  1   2   3   4   5   6

similaire:

Premier jet iconPremier jet Si tu devais te présenter à ta classe, que dirais-tu...

Premier jet iconRéflexions sur le caractère de quelques princes et sur quelques événements de leur vie
«premier jet» (expression elle-même contestable, à une époque où la composition est d’abord en grande partie mentale), ont disparu,...

Premier jet iconCaroline Chevallier «L’an premier de la mort du tyran»
«L’an premier de la mort du tyran». La Révolution française à travers quelques lettres du fonds Waller, conservées en Suède à la...

Premier jet iconCette étude sur Œdipe Roi de Sophocle a été réalisée par
«Eschyle le premier porta de un à deux le nombre des ac­teurs, diminua l'importance du choeur et donna le premier rôle au dialogue;...

Premier jet iconLe château de rayne vigneau premier grand cru de sauternes
«star» du Sauternes, le Rayne Vigneau 2011, mais aussi du Madame de Rayne 2010. Enfin, lors du dîner de clôture, c’est un autre millésime...

Premier jet icon1. Premier essai

Premier jet iconParution du premier n° de la

Premier jet iconArticle premier

Premier jet iconTome premier

Premier jet icon1 premier tout en ville






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com