L’eps face aux menaces de déscolarisation





télécharger 76.95 Kb.
titreL’eps face aux menaces de déscolarisation
page1/2
date de publication08.11.2017
taille76.95 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2

HEP

Chap 3




Partie 3 : 1968-1981 : A la conquête de l’éducation nationale ?


  1. L’EPS face aux menaces de déscolarisation




A.Des circulaires Comiti et Mazeaud



- Malgré les avancés induites par les IO de 1967 (distinction fins / moyens), l’EPS en 1968

est sportive : l’entraînement et la compétition font partie intégrante des heures d’EPS, la

discipline est alors en parfaite adéquation avec les pratiques sociales.

- 3 finalités EPS :

  • Développement de la personne, des ressources, conduites motrices.

  • L’appropriation culturelle (avant années 60)

  • La gestion de la vie physique.


- Une telle adéquation conduit même à une confusion entre l’école et le club.

→ confusion débouchant sur une perte de spécificité de la discipline.
- Le professeur d’EPS n’est-il qu’un entraîneur ou un animateur ? Est-il passé du généraliste

au poly-technicien ? a-t-il encore sa place à l’école ?

Journal l’équipe du 8 novembre 1969 soulève le problème : «  Les professeurs d’éducation

physique sont-ils périmés ? ». (A quoi sert-ils ?)
- Dans le rapport de force opposant l’EPS et le sport civil : l’entraîneur peut apparaître plus

efficace …

- Le sport même paré de toutes les vertus éducatives, ne semble plus suffire pour convaincre

du bien fondé de la place de l’EPS dans l’école, non seulement aux journalistes sportifs

mais aussi au pouvoir en place.

- Après l’idéologie gaullienne de la pyramide « coubertinienne », le président de la

République Georges Pompidou oppose un réalisme brutal : « Si le sport à l’école est utile,

il n’a qu’un lien très étroit avec les championnats et les médailles d’or(…) il

faut certes développer le sport à l’école, il convient plus encore d’encourager les clubs, les

cercles sportifs » ( Déclaration de G. Pompidou au journal l’Equipe du 23 sept 1971 ) .

→ fin de l’idéologie gaullienne de la pyramide « coubertienne »
- Les exigences toujours plus grandes du sport de haut niveau remettent en cause l’idée que

l’EPS peut avoir un rôle dans la formation de l’élite sportive ou dans la détection de talents. - Les 80% d’un budget de la Jeunesse et des Sports consacrés à l’EPS semblent excessifs.

- De 1971 à 1973, la nouvelle politique gouvernementale de la Jeunesse et des Sports, menée

par le secrétaire d'Etat Comitti, consiste dès lors à « déscolariser » l’éducation physique

au profit du sport civil :

→ Yves Gougeon parle d’un processus de « déscolarisation cachée » et

« d’involution de l’EPS »

Le sport aux portes de l’école, in Education physique, sport et loisir 1970-2000, sous la dir. de T. TERRET, AFRAPS 2000, p.185-202 .
J.M Deleplace

- Il évoque les « années noires » de EP

Le mammouth et la puce : l’EPS face aux institutions de l’éducation nationale et de la jeunesse et des sports (1970-2000), in EP, sport et loisir…p. 20-44.

- Un contexte peu favorable au soutien de l’EPS :

  • d’accroissement de la population scolaire,

  • fin de période faste sur le plan économique et donc de restriction budgétaire, qui donne une nouvelle orientation à l’enseignement de l’EPS.

G.ANDRIEU, L’éducation physique au XXème siècle, une histoire des pratiques, Actio

(1990) 
- Il s’avère impossible d’assurer les 5 heures hebdomadaires, les enseignants étant en

nombre insuffisant alors même que le principe des 5 heures hebdomadaire viennent tout

juste d’être réaffirmé.

- Malgré l’arrêté du 3 juillet 1969 qui supprime la distinction entre la demi-journée de sport

et les heures d’EPS et fixe dans tout le secondaire l’horaire d’EPS à 5 heures

hebdomadaires.
- Répondant à cette difficulté, la circulaire du 9 sept 1971 défini une « nouvelle

répartition horaire de l’EPS »: 3 heures dans le premier Cycle et 2 heures dans le second

(priorité est donnée au premier cycle, les séances longues de 3 heures sont à éviter ce qui

consacre la fin de la demi-journée de sport).
- L’utilisation de l’association sportive peut permettre de faire face à cette nouvelle baisse

- La circulaire évoquant une nouvelle distinction entre horaires enseignant et les horaires

élève : « des heures peuvent être prévues aux emplois du temps des élèves en nombre

supérieur au nombre disponible des heures de service des professeurs » 

- Autrement dit, des heures d’EPS peuvent se dérouler en l’absence d’enseignants qui

peuvent être remplacer par des cadres du monde sportif.

Peut-on encore parler d’EPS , Quelle est la spécificité de l’EPS scolaire à cette époque ?

- Le texte rappelle que la circulaire de 1961 encourageait déjà la validation d’heures

accomplies hors de l’école dans le cas des sports équestres et que celle de 1962 prévoyait

l’utilisation d’éducateurs sportifs dans les établissements scolaires .
- Sur ce modèle, le secrétaire d’état Comitti propose de tenir compte d’un temps passé

hors de l’école (temps non contrôlé par les enseignants mais maîtriser par les fédérations).

- Le rôle du chef d’établissement : relation avec le responsable de club, de l’association ou du

centre d’initiation sportive par l’intermédiaire d’une fiche navette sana qu’il soit mention du

professeur d’éducation physique.
- La circulaire du 25 novembre 1971 demande d’évaluer les problèmes soulevés par la

pratique optionnelle du sport dans le second cycle.
- La circulaire du 1er juillet 1972 propose « une nouvelle orientation de l’enseignement

sportif » ne fait qu’accroître le malentendu en opérant un glissement de l’EPS vers un sport

optionnel en marge du système scolaire.
« L’organisation d’ensemble du sport doit assurer la continuité entre l’éducation scolaire

initiale et l’animation d’une vie sportive multiforme ».

Cette circulaire crée les Centres d’animation sportive (CAS) : structure de coordination,

d’étude et de concertation sur l’enseignement sportif qui ont pour mission de « permettre

une véritable orientation sportive des jeunes en liaison avec l’école ».

Ces centres regroupent les écoles de sport, qui se distinguent de l’EPS.

Missions :

  • prolonger son action de l’EPS

  • participer aussi à l’enseignement sportif inclus, à titre optionnel, dans les horaires d’EPS obligatoire, sous la responsabilité d’un professeur d’EPS en poste à la DDJS.


- Cette politique qui minore le rôle de l’EPS par la mise en œuvre de structures extra-

scolaires entretient une confusion importante entre les 2, tout est fait pour que l’EPS

bascule dans une logique sportive et soit sous tutelle des fédérations.

- Mais devant les craintes et les réticences des enseignants d’EPS une nouvelle circulaire :

5 octobre 1973 précise la vocation des CAS : «  le CAS ne doit pas se poser en concurrent

des structures existantes mais établir un lien entre la formation physique et sportive initiale

et l’engagement sportif personnel ».

- Parallèlement sont mis en place dans les établissements scolaires des structures de

détection des jeunes talents que pourront accueillir les sections sport-études et

les centres nationaux nouvellement crées (circulaire du 15 nov 1973).

- Sport et EPS répondent alors à la même logique, l’EPS n’ayant jamais été aussi proche du

monde sportif qui ne se cantonne plus au sport de haut niveau mais élargit ses missions en

répondant à la demande sociale : en 1973, le cnosf (crée en 1972 par la fusion du cns et

du cof ) publie une plaquette « Sport pour tous ».


  1   2

similaire:

L’eps face aux menaces de déscolarisation iconRésumé Cette recherche en didactique de nature descriptive a pour...

L’eps face aux menaces de déscolarisation iconDossier bâti autour d’un thème abordé en première Bac pro : «L’homme...
«L’homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations», dans la perspective d’un travail préparatoire...

L’eps face aux menaces de déscolarisation iconA noter que le
«handisport et eps», une proposition a été faite par le «groupe ressource eps adaptée» de profiter de la Journée nationale du handicap...

L’eps face aux menaces de déscolarisation iconProgramme 9h00 : Accueil 9h45 : Ouverture par Roland Bathrez, Président...
«L’actualité du projet d’Education Populaire face aux défis contemporains de la question sociale»

L’eps face aux menaces de déscolarisation iconFace aux risques de l’existence (ou «risques sociaux») : de la charité au welfare state
«Le peuple dans ses peines, dans sa misère, en face des maladies et des accidents de la vie, n’avait qu’un moyen, la pitié, qu’un...

L’eps face aux menaces de déscolarisation iconFrançois Mitterrand et l’Europe de l’Est
«erreurs» commises par le président français face à la succession d’événements qui ont provoqué la chute du communisme à l’Est, en...

L’eps face aux menaces de déscolarisation iconLeçon : Les sociétés face aux risques

L’eps face aux menaces de déscolarisation iconHistoire de comprendre 02 : démocraties et dictatures face à face (1936-1940)

L’eps face aux menaces de déscolarisation iconA propos du Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire : cvuh

L’eps face aux menaces de déscolarisation iconLes municipales s'invitent aux cérémonies du 11 Novembre
«modifié très légèrement le protocole» face à une initiative qu'il jugea «pré électorale». Au cœur de cette mini-polémique, la décision...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com