Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29





télécharger 0.55 Mb.
titreMais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29
page1/19
date de publication09.11.2017
taille0.55 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19

Cahiers du CESAT n°6

Septembre 2006







Sommaire


Éditorial : équilibres ou …équilibrismes ? 3

par le Général de corps d’armée PY, Commandant la Force d’Action Terrestre
Un penseur militaire :

Le Général LEUWAL 7

par le Général (2°s) Alain BERNÈDE
Articles généraux

De la défense aux sécurités 17

par Monsieur JUVIN

Mais à quoi sert l’Europe 23


par le Général (2°s) de la MAISONNEUVE
Libres opinions1

Démocratie 101 29


par le Lieutenant-colonel GOYA

L’errance de la pensée militaire française 37

par le Chef de bataillon de LA ROQUE

Nourrir l’éthique 41

par le Colonel YAKOVLEFF

Conceptualiser son ennemi 47

par le Colonel CHAUVANCY

Les «Effects Based Approach to Operations » 53

par le Chef d’escadrons de FIRMAS de PERIÈS

Civisme et civilité 59


par Madame le Professeur THIBAUT

Le camouflage à l’honneur 71

Par le Lieutenant-colonel AUBAGNAC



On a aimé

L’ami américain 81

(de Madame Justine FAURE)

/…

Qui sont les nouveaux terroristes 83

(de Monsieur Fahrad KHOSROKHAVAR)

Regards croisés sur les élections israéliennes et palestiniennes 85

(conférence de Monsieur Dominique MOÏSI)

Vers des démocraties islamiques 87

(débat organisé par l’IFRI)

Le défi Sud-Africain 90

(du Colonel (R) KLEIN)
Équilibres ou Équilibrisme?


Par le Général de corps d’armée PY,

Commandant la Force d’action terrestre.

L’emploi opérationnel est devenu la réalité quotidienne de l’armée de terre. Son cadre général d’emploi a été rénové et adapté à la nouvelle donne stratégique. Un contrat opérationnel fixe les attentes de l’employeur opérationnel qu’est l’état-major des armées. Un cycle d’entraînement quadrimestriel, alternant les périodes de préparation opérationnelle, d’alerte et de projection permet à la fois de garantir dans la durée ce contrat opérationnel et de donner à l’armée de terre un rythme de respiration satisfaisant mais surtout vital.

Est-ce pour autant le meilleur des mondes ? Loin de là et tant s’en faut. Ces indispensables jalons posés donnent le cap, mais les frictions du quotidien imposent de redéfinir en permanence et avec pragmatisme de nouveaux équilibres. Prenons quelques exemples.
Le premier de ces équilibres est d’abord budgétaire : quelle part donner à l’entraînement interarmées et international et quelle part réserver aux fondamentaux, aux gammes de l’armée de terre ? Mais cette vision simplement statistique est insuffisante car en amont doivent être déterminés les principes sur lesquels la fonder. La politique des parcs est un bon exemple : quel équilibre définir entre la rationalisation d’emploi d’une ressource budgétaire comptée et le maintien des capacités de projection de l’armée de terre ?
Commandement ou management ? Les exigences d’une vraie mesure de la performance ont développé une culture managériale du pilotage et du contrôle de gestion. Pour autant, les réalités du commandement demeurent et restent fondées sur une appréciation subjective et personnelle, un pari, une prise de risque. Bref une décision. Lors de la réunification allemande et contre l’avis de tous ses conseillers et contre de nombreuses données financières objectives, le chancelier Kohl imposa, pour sa portée hautement symbolique, la parité des marks est et ouest allemands. Belle illustration de la pertinence de cette problématique qui déborde du seul champ opérationnel dans lequel les exemples nous sont plus familiers.
La numérisation de l’espace de bataille (NEB) et d’une manière plus générale la dématérialisation des flux d’informations sans cesse croissants entraînent également la redéfinition de nouveaux équilibres entre réel et virtuel mais aussi entre information et décision. Derrière toute console il y a toujours des hommes, de la sueur et parfois du sang. Par ailleurs, un flux continu d’informations peut laisser accroire que la meilleure décision résulterait d’informations toujours plus précises et nombreuses alors qu’elle est aussi, voire avant tout, un choix et l’exercice d’une volonté sur les événements. De plus, peut-on imaginer des ordres d’opérations ajustés en permanence par de nouveaux ordres en cours d’action sans entraîner un total désarroi chez les subordonnés chargés de les exécuter ?
Concentration ou déconcentration des attributions ? Subsidiarité ou responsabilité sans partage ? Voilà d’autres équilibres qui nécessiteraient de nouveaux développements dépassant le cadre de cet éditorial. A vous lecteur, le soin de les ouvrir sans pour autant vous risquer à d’irréalistes exercices d’équilibrisme…

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19

similaire:

Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29 iconIntro a quoi sert l’Histoire ?

Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29 iconDossier 1: À quoi sert la monnaie ? Page 134

Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29 iconApprenants : intermédiaires, premier cycle du secondaire
«parlant» au tableau Vous rappelez-vous comment on appelle cette forme? [Le participe présent] Oui, et à quoi ça sert? [À remplacer...

Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29 iconQuatre scénarios du devenir de la démocratie — Les 3 sens de démocratie selon Tocqueville
«packaging» s’est modifié, on trouve deux types de «critiques» de la démocratie

Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29 iconL’eps face aux menaces de déscolarisation
«Les professeurs d’éducation physique sont-ils périmés ?». (A quoi sert-ils ?)

Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29 iconL’approche spatiale comme moyen de compréhension et d’action sur les sociétés
«A quoi sert la géographie ?», IL est tentant de répondre, à la suite d’Yves Lacoste (1976) : «d’abord, à faire la guerre !»

Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29 icon1 a quoi sert la presse ?? La presse et les média ont un rôle très...

Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29 iconLa recherche en projets : de quoi s’agit-il ?
«best practices» à prétention universelle et normative. La cartographie que nous proposons ici n’échappera sans doute pas à ces critiques...

Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29 iconUne propagande belliqueuse
«classes dangereuses», hostiles à la démocratie. Ni royaume, ni empire et pas encore république démocratique, qu’était la France...

Mais à quoi sert l’Europe 23 par le Général (2°s) de la maisonneuve libres opinions1 Démocratie 101 29 iconRésumé Vers la fin du mois de septembre 1799, un contingent de conscrits...
«Persévérer jusqu'à la mort», et un sens absolu de la déclaration : «Madame, je me demandais à quoi sert un bonheur qui va s'enfuir....






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com