La République installée (1879-1889) La France de Marianne





télécharger 150.38 Kb.
titreLa République installée (1879-1889) La France de Marianne
page1/5
date de publication09.11.2017
taille150.38 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5
LA CONSTRUCTION DE LA REPUBLIQUE (1880-1914)


La République installée (1879-1889)



La France de Marianne




De Gambetta à Ferry


Avec la victoire des républicains, s'installe jusqu'à fin du siècle une république modérée : centre gauche, Union républicaine (Ferry), Gauche républicaine (Gambetta). Mais dès élections de 1885, forte opposition à république bourgeoise et domination opportuniste. La large majorité républicaine, si elle est unie sur république, apporte division.

  • Ex orléanistes sont les + modérés = centre-gauche (Léon Say, Dufaure)

  • Opportunistes (Gambetta, Ferry) : bâtir république démocratique et modérée

  • Radicaux (Clemenceau, Rochefort) : démocratie républicaine "jusqu'au bout" et tout de suite = révision constitutionnelle, suppression Sénat+Président, séparation Eglise/Etat, divorce, impôt sur revenu, protection sociale étendue, école primaire laïque gratuite et obligatoire.

Opposition entre l'Union républicaine de Gambetta et la Gauche républicaine de Ferry. Depuis 1879, Jules Grévy (Gauche républicaine) tient le populaire et charismatique G à l'écart. Mais législatives de 1881, désastreuses pour droite (90 sièges) renforce Union républicaine de G (100200 élus /450 républicains). Loin de l'extrême gauche, G souhaite par rapport à Ferry + d'Etat face au libéralisme, dénonce monopoles, soutient associations ouvrières. Gauche républicaine=+bourgeoise et libérale. Novembre 1881, "grand ministère" G, 3 mois seulement, sans meneur opportuniste, G ne peut faire passer programme, renversé par coalition droite+républicains. Mort accidentelle de G en décembre 1882, permet à Ferry de rallier Gauche et Union républicaine. F ministre et président du Conseil septembre 1880-novembre 1881, février 1883-mars 1885), a assis la république.
Les valeurs de la République

Opportunistes veulent, avant tout, liberté d'expression, Etat neutre, laïque (liberté de religion), contre autoritarisme, démocratie trop directe (danger dictatorial des sans-culottes) ; droit et légalité en avant, domination du législatif/parlementaire sur exécutif. Avènement de réelles libertés politiques, révolution et violence politique n'ont plus lieu d'être, même si on pense qu'adversaires réactionnaires sont exclus.

La politique des "grandes libertés"


1881-85 : grandes lois de libertés républicaines. 29 juillet 1881 : libéralisation de presse. Liberté du colportage diffusion des opinions (Le Petit Journal ou Le Petit Parisien à 1 million + presse régionale). 30 juin 1881 : liberté de réunion. 4 mars 1882, conseils municipaux élisent maires+adjoints (tutelle préfets Seine et Police pour Paris = méfiance). 1884, gouvernement autorise syndicats professionnels, si direction transparente. Mais contre liberté d'association qui va contre individualisme et facilite congrégations religieuses : il faut autorisation jusqu'en 1901. Il n'y a contrôle de constitutionnalité des lois. Epuration de l'administration. Femmes ne voteront pas car sous emprise des curés. Sous pression radicale, ne peuvent être Président familles ayant régné sur France, Sénat remanié à l'avantage des villes.

La ferveur républicaine


Siège des pouvoirs publics à Versailles depuis 1871, revient à Paris en 1879. 1879, Marseillaise=hymne nationale. 1880, 14 juillet=fête nationale. 14 juillet 1880 : amnistie totale des communards. Rues rebaptisées avec héros de la république, bustes de Marianne (avec bonnet phrygien) fleurissent, statues symbolisant la République. 1885, colossale statue de La Liberté éclairant le monde (Bartholdi, Eiffel) offerte à l'Amérique.


La laïcisation de l'école et de la société




L'école gratuite, laïque et obligatoire


Depuis 1848, républicains convaincus que suffrage universel doit être éclairé pour être démocratiquement efficient importance du primaire qui enracine république dans esprits. Ecole permet aussi "d'édifier sa république intérieure". 2/3 des Français savent alors lire et écrire. Gratuité (juin 1881) concerne 60%. 1882 : obligation de 6 à 13 ans +4,4 millions, mais déjà 3,8 avant. En 10 ans, triplement du budget, 20 000 écoles en construction = 1,3% PNB (1,9% Allemagne). Laïcisation apporte vrai changement ; ecclésiastiques évincés Conseil supérieur et conseils académiques, seules facs d'Etat délivrent grades. 1882 laïcisation locaux+programmes, 1886 enseignants, catéchisme interdit dans écoles, crucifix disparaît. Mais Ferry ne veut de militantisme antireligieux (Paul Bert, ministre de l'Instruction Publique de G). Plupart des républicains sont athéistes, croient en science, en positivisme. Effort formation des instits dans écoles normales primaires, enseignants venant des écoles normales supérieures (Saint-Cloud, Fontenay). Mais acceptation des écoles privées de l'Eglise (1/3 du secondaire en 1901).

Le changement social par l'école


Promotion des "petits", mais respect propriété+K. Mais lycée (secondaire) reste payant. A 13 ans, le certificat d'études primaire est un aboutissement (1 élève/5) : qualification nécessaire pour peuple (lire, écrire, compter). 1500 élèves (fils fonctionnaires) obtiennent bourse pour primaire supérieur (3 ans) qui permet brevet. Enseignement professionnel dès décembre 1880. 5% vont au lycée qui forme futurs cadres de nation : sciences progressentlatin. 10 000 étudiants en 1875, 42 000 en 1914. 1872, Emile Boutmy fonde Ecole libre des sciences-politiques. Primaire aussi pour filles, 1880 Camille Sée fonde lycées de jeunes filles, mais pas de bac, pas de fac.

Une culture républicaine


Les écoliers apprennent le Français, géographie de leur pays image de la nation. Histoire matière clé (manuels d'Ernest Lavisse) : Révolution, histoire des grands hommes de France (aussi de l'AR), France doit apporter au monde valeurs de liberté.

Le concordat maintenu


F et G avaient, pendant l'Empire, réclamé Séparation, mais opportunistes évoluent, veulent subventionner Eglise pour choisir évêques et contrôler, de +, beaucoup de catholiques qu'il ne faut perdre contre république. Mais décret 30 mars 1880 interdit jésuites. 27 juillet 1884, loi Naquet sur divorce (défavorable aux femmes).


  1   2   3   4   5

similaire:

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconProblématique: Qu'entend-t-on par le terme République? Quelles sont...
«figure de la liberté», c'est à dire une femme avec un bonnet phrygien. Ainsi, à l'heure de sa fondation, la République née en 1792,...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconSéquence Les Français et la République : chap1 la republique, trois republiques
«l’histoire de la République à travers les yeux de Marianne»,Les créations du pélican,2003

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconLes lois constitutionnelles de 1875
«qu’il n’y a qu’une France et qu’une République». Le peuple est souverain, la République installée et IL n’est plus possible de revenir...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne icon1848 1879 La République hésitante
«corps législatifs» n’a aucun pouvoir : IL n’a pas d’initiative et ne peut faire que des amendements aux projets de loi du Conseil...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconSymboles et caricatures en perspective
«Marianne-Liberté», qui a troqué l’épée de justice, l’épée des Droits de l’homme, pour le marteau de la reconstruction. Tête baissée,...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconC’est une photo de la tour Eiffel. La France est célèbre pour la...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconLa France depuis 1945 : fin de la ivème République, Ve République, politique et société
«régime néfaste des partis». Le scrutin était à la proportionnelle et IL y avait ainsi de nombreux petits partis, occasionnant un...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconLes portraits officiels des présidents de la Ve République
«incollable» sur les institutions de la Ve République et l’histoire de la République (voir cours d’Education civique) …

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconLes emblÈmes de la RÉpublique
«France profonde», ainsi que les nôtres propres le cas échéant, nous cherchons à faire connaître ou redécouvrir l’enracinement progressif...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconCours 2 La République, les religions et la laïcité en France depuis les années 1880
«raison» et l’ «obscurantisme» religieux. L’expérience de la Ière République (1792), qui instaure une «liberté de conscience» et...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com