La République installée (1879-1889) La France de Marianne





télécharger 150.38 Kb.
titreLa République installée (1879-1889) La France de Marianne
page2/5
date de publication09.11.2017
taille150.38 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5

Le risque d'un déclassement économique de la France




Une crise tardive


Fin 1860, décélération de l'éco : difficultés bancaires, ralentissement construction ferroviaire et bâtiment, perte Alsace-Lorraine (7% capacité industrielle), sommes dues à l'Allemagne. Mais pas touché en 1873 comme Allemagne, Autriche et GB, bon niveau 1880, redéploiement métallurgie+textile, création de banques, suite projets haussmanniens, soutiennent activité du début 3è république. Mais dégradation des X, coton=graves difficultés. Pour empêcher, plan Freyssinet en 1879 (G) : 6 milliards pour chemins de fer, canaux, aménagements portuaires emprunt car budget que 3 milliards. Effets limités sur éco : insuffisance des capacités de production de métallurgie, raréfaction crédit surchauffe crise boursière 1882 "grande déflation" 1895. Fièvre métallurgique avait entraîné hausse spéculative.

La profondeur de la crise rurale


Produit agricole=42% activité éco. Concurrence des bas prix d'Ukraine, d'Australie, d'Amérique. Toute l'activité agricole est touchée baisse des prix + chute viticulture et sériciculture à cause de nuisibles. 1889 : baisse de 28% par rapport à 1869. La rente foncière chute également (-22% de 1880 à 1900), prix du sol, revenu agricole (-20% de 1873 à 1894), consommation. Trafic ferroviaire reculebaisse métallurgie. Stagnation bâtiment, artisanat, commerce. De +, France entre dans long déclin démographique (natalité 26‰ 1866, 22‰ 1890), croissance démographique sous 0,1% fin 1880 (négatif en 1891), France vieillit. Forte population rurale (7,5millions)faible urbanisationpeu de modernisation de l'équipement urbain (égouts). Banques touchées se lancent - dans affaires, se désengagent (Crédit Lyonnais). Bourse peu attractivefinanciers achètent à l'étranger.

Les bases "classiques" de la prospérité compromises


Reflux de France dans commerce mondial, industrie stagne du fait baisse des prix et manque de confiance (investissements ferroviaires essentiels baissent 1/3toutes industries de base atteintes, des empires s'effondrent : Pouyer-Quertier). L'atout des bas salaires pour textile se perd. Luxe (X) très touché (soie lyonnaise -44%). Gouvernement tarde à protectionnisme (Allemagne), remet en cause traité de LE de 1860 en 1881 que pour industrie. Protectionnisme agricole que 1892 avec tarif Méline et assez faible. Danger déclassement France face à GB, Allemagne et EU, Russie, Italie ou Autriche.

La crise sociale


Salaire ouvrier résiste grâce à baisse des prix, mais fort chômage (20% métallurgie et mines), 100 000 chômeurs à Paris. Aussi, réduction des heures avec réduction des salaires. Manifs de chômeurs en 1883, grèves. Chasse aux Italiens à Marseille et Arles (xénophobie). Durcissement immigration en 1893. Journaliers chômeurs et miséreux en campagne, vagabondage, mendicité, vol, délinquance. 1891, loi Béranger cherche à endiguer délinquance avec lourdes peines. Crise de la petite entreprise traditionnelle.


La puissance française compromise



Une conscience nationale blessée


Défaite 1871, faiblesse éco de France. PNB Allemagne dépasse France en 1880. Il faut armée pour rassurer nation française. Patriotismes de gauche et droite se rencontrent. Dès 1875, armée française de connaît + de clivages politiques et aussi nombreuse qu'allemande. Républicains pacifistes patriotes passionnés. Frustration de l'Alsace-Lorraine. Fièvre patriotique se diffuse partout agressivité. Dans 1880, désir de recouvrer France entière, pas + de prétentions. Mais peur de l'Allemagne.

La diplomatie du "recueillement"


Thiers veut puissance française, mais se méfie de l'Allemagne. Bismarck parvient à isoler France avec alliance avec empires russe et austro-hongrois. G, qui avait fait résistance à Tours, apparaît comme homme de la "revanche". G sait que paix ne durera pas et que France doit se préparer à conflit autour Alsace-Lorraine, mesurant risques, il préfère attendre. Ferry veut lui redonner prestance à France, ambitions coloniales, pour marchés nouveaux, pour apporter civilisation aux "attardés" résistance GB et ambitions Italie. Bismarck est prêt à soutenir ambitions françaises puisqu'elle se détournent d'Europe. Opinion préfère revanche (Déroulède). Radicaux (Clemenceau) hostiles, craignant impôts.

La construction d'un nouvel empire


Avec soutien de l'Allemagne et GB (qui veut qu'elle accepte sa domination en Egypte), la France s'installe en Tunisie, traité de Marsa (1883) en fait un protectorat sous tutelle de "directeurs" français. Progressive implantation. Pénétration en Afrique noire - alors que France a déjà côte du Gabon, comptoirs au Dahomey, en Côte d'Ivoire, en Guinée et au Sénégal – difficile car morcellement des états=beaucoup de traités. Installation autour de Bamako (1881-1883), piétinement dans savanes musulmanes farouches. Fondation de Brazzaville sur rive gauche du Congo. Négociation du sud de la Guinée et de la Côte d'Ivoire, reliées à Bamako en 1889. En Asie – où France possède Cochinchine et protège Cambodge – Ferry décide d'occuper Tonkin (guerre avec Chine 1884-85 car occupait nord) et protectorat sur reste Empire d'Annam. Après difficultés, Chine évacue Tonkin et ouvre son marché à France (traité de T'ien-Tsin le 9 juin 1885). France a su jouer sur protection allemande en préservant GB. Mais gouvernement républicain Ferry tombe à défaite chinoise de Lang Son avec amplification de la droite jusqu'au radicaux.


1   2   3   4   5

similaire:

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconProblématique: Qu'entend-t-on par le terme République? Quelles sont...
«figure de la liberté», c'est à dire une femme avec un bonnet phrygien. Ainsi, à l'heure de sa fondation, la République née en 1792,...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconSéquence Les Français et la République : chap1 la republique, trois republiques
«l’histoire de la République à travers les yeux de Marianne»,Les créations du pélican,2003

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconLes lois constitutionnelles de 1875
«qu’il n’y a qu’une France et qu’une République». Le peuple est souverain, la République installée et IL n’est plus possible de revenir...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne icon1848 1879 La République hésitante
«corps législatifs» n’a aucun pouvoir : IL n’a pas d’initiative et ne peut faire que des amendements aux projets de loi du Conseil...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconSymboles et caricatures en perspective
«Marianne-Liberté», qui a troqué l’épée de justice, l’épée des Droits de l’homme, pour le marteau de la reconstruction. Tête baissée,...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconC’est une photo de la tour Eiffel. La France est célèbre pour la...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconLa France depuis 1945 : fin de la ivème République, Ve République, politique et société
«régime néfaste des partis». Le scrutin était à la proportionnelle et IL y avait ainsi de nombreux petits partis, occasionnant un...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconLes portraits officiels des présidents de la Ve République
«incollable» sur les institutions de la Ve République et l’histoire de la République (voir cours d’Education civique) …

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconLes emblÈmes de la RÉpublique
«France profonde», ainsi que les nôtres propres le cas échéant, nous cherchons à faire connaître ou redécouvrir l’enracinement progressif...

La République installée (1879-1889) La France de Marianne iconCours 2 La République, les religions et la laïcité en France depuis les années 1880
«raison» et l’ «obscurantisme» religieux. L’expérience de la Ière République (1792), qui instaure une «liberté de conscience» et...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com