Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l'adresse





télécharger 36.1 Kb.
titreSi vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l'adresse
date de publication11.10.2017
taille36.1 Kb.
typeAdresse
h.20-bal.com > droit > Adresse













Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l'adresse:
http://aieq.cybercat.ca/fr/voir.php?idNewsLetter=403.

Édition du 11 mai 2012




DES NOUVELLES DE L'AIÉQ

Assemblée générale 2012 de l'AIEQ

L'assemblée générale 2012 de l'AIEQ aura lieu le 23 mai 2012 à 12h30 à Ottawa dans les locaux de l'Université Carleton. Cette réunion se tiendra dans le cadre du colloque portant sur la place des études québécoises dans les études canadiennes organisé dans cette université du 21 au 23 mai 2012. Pour plus de détails sur le colloque, consultez:

http://carletonetudesquebec.wordpress.com/

Bourse postdoctorale CRIEC-AIEQ 2012-2013

Afin de soutenir le développement de la recherche et de favoriser des échanges scientifiques de haut niveau sur ses axes de recherche, la Chaire de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) de l'Université du Québec à Montréal, en collaboration avec l'Association internationale des études québécoises (AIEQ), a établi un programme de bourse pour stage postdoctoral facilitant l'accueil d'un stagiaire au sein de son équipe. La Chaire, en collaboration avec l'AIEQ, offre un complément de bourse postdoctorale d'un montant de 10 000 $ CA pour un stage de 4 à 8 mois. Dans le cas où le boursier est de l'extérieur du Québec, au montant offert par la CRIEC s'ajoute la prise en charge, par l'AIEQ, du billet d'avion du candidat, en classe économique. Le projet d'un boursier de l'extérieur du Québec doit non seulement correspondre aux axes de recherche de la Chaire, mais également faire référence au Québec, notamment à son expérience et à son expertise dans le domaine choisi. Les demandes doivent être envoyées au plus tard le 31 mai 2012. Pour en savoir plus:

http://aieq.qc.ca/documents/0000/0198/Bourse_CRIEC-AIEQ_Demande_2012-2013_FINAL.doc


ACTUALITÉ

Finalistes du Prix littéraire France-Québec 2012

Il pleuvait des oiseaux de Jocelyne Saucier (XYZ éditeurs), La main d'Iman de Ryad Assani-Razaki (l'Hexagone) et Voyage léger de Mélissa Verreault (La Peuplade) sont désignés finalistes du Prix littéraire France-Québec 2012. Le jury composé d'Héloïse D'Ormesson, de Pierre Leroux, de Sylvain Neault ainsi que des représentants des cinq comités de lecture des régionales de l'Association France-Québec, a choisi les trois romans à partir d'une présélection de sept ouvrages. Le gagnant sera choisi après un vote du public. Les lecteurs intéressés doivent contacter une Association régionale du réseau France-Québec et ont jusqu'en octobre 2012 pour choisir le prochain lauréat. Pour en savoir plus:

http://www.aieq.qc.ca/bulletins/2012/05/actualite.finalistes-prix-france-quebec-2012.pdf


APPELS DE CANDIDATURES

Chaires d'études contemporaines sur le Québec et la France 2013-2014

Les candidatures sont ouvertes pour occuper, pendant l'année universitaire 2013-2014, la Chaire d'études sur la France contemporaine au CÉRIUM et la Chaire d'études du Québec contemporain à l'Université Paris III-Sorbonne nouvelle. La Chaire d'études de la France contemporaine, rattachée au Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal (CÉRIUM) existe depuis août 2007. La Chaire est occupée par un(e) chercheur(e) français(e) pour un an, les champs d'intérêt variant chaque année. Les candidats peuvent provenir des départements de l'UdeM ou des individus intéressés, obtenant de préférence le parrainage d'un département. La Chaire d'études du Québec contemporain fut lancée à l'automne 2007 à l'Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III. Elle est occupée par un(e) chercheur(e) québécois(e) pour un an, les champs d'intérêt variant chaque année. Dans les deux cas, les candidatures seront attendues jusqu'au 15 octobre 2012. Pour en savoir plus:

http://www.cerium.ca/Appel-a-candidatures-2013-2014


APPELS DE COMMUNICATIONS

États généraux des études québécoises en Italie et perspective européenne

Les universités européennes commencèrent à s'intéresser aux études québécoises au début des années 1960, à l'ère des grands chambardements sociaux. Le Québec vivait pleinement sa Révolution tranquille. Comme en Europe, la jeunesse s'agitait et rêvait d'un monde meilleur. La culture en général, la littérature en particulier, intéressait alors les chercheurs européens, curieux de (re)découvrir cette société française d'Amérique, désireuse de s'affirmer et de prendre sa place. Pendant près d'un demi-siècle, faire des études québécoises était synonyme de faire des études en lettres québécoises. Or, de nouvelles collaborations interuniversitaires se sont depuis concrétisées de part et d'autre en Europe. Bien que les études littéraires demeurent probablement le noyau principal des études québécoises sur le territoire européen, l'émergence de champs d'expertises aussi pointus que diversifiés forcent à redéfinir ce qu'est la circulation du savoir québécois dans le monde. De plus, de nouveaux impératifs ont vu le jour, les humanités n'ont plus la cote qu'elles avaient en 1960, l'université s'est modifiée en fonction des besoins du marché, l'Europe s'est réunie, toute une nouvelle dynamique d'un monde universitaire en mutation tient désormais compte de facteurs inexistants, il y a à peine cinquante ans. C'est à un coup d'oeil sur le passé et à un regard sur l'avenir que le Centre interuniversitaire italien d'études québécoises (CISQ) et la Délégation du Québec à Rome convient les québécistes italiens et européens de toute discipline dans le cadre des «1ers États généraux des études québécoises en Italie & Perspective européenne», tenus à l'Université de Bologne les 27 et 28 septembre 2012. Ce sera une occasion exceptionnelle d'évaluer le chemin parcouru et d'imaginer des stratégies à adopter dans un futur rapproché. Les propositions de communications devront être envoyées au plus tard le 30 mai 2012. Pour en savoir plus:

http://www.aieq.qc.ca/bulletins/2012/03/appel.etats-generaux-etudes-quebecoises-italie.pdf

Le Canada, passages multiples

Le thème de ce colloque vise à permettre d'explorer la spécificité du Canada en tant que pays de passages géographiques, politiques, humains. Le pays a été «découvert» lors des grandes explorations afin de découvrir le passage vers la Chine, le fameux «Passage du Nord Ouest», dont les développements actuels en raison du réchauffement climatique sont étudiés par plusieurs chercheurs politologues, mais aussi par les géographes. Le Canada a été construit en tant que passage entre l'Europe et l'Amérique, et si possible les pays au-delà. Son histoire est marquée par les étapes lui permettant de «passer» du statut de colonie à celui de Dominion, puis de Confédération; va-t-il chercher à passer au statut de république, comme on le sent dans l'autre grand membre anglo-saxon du Commonwealth, l'Australie? Les passages entre les États-Unis et le Canada sont multiples et fonctionnent dans tous les domaines. Le colloque s'intéressera plus particulièrement aux échanges des théories politiques, économiques culturelles et des religions. L'événement aura lieu le 12 octobre 2012 à l'Université de Bordeaux. Les propositions de communication peuvent être envoyées d'ici le 30 juin 2012. Pour plus d'information:

http://www.aieq.qc.ca/bulletins/2012/05/appel.canada-passages-multiples.pdf

Avec ou sans Parti pris

Ce colloque organisé par le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) en partenariat avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) aura lieu du 3 au 5 octobre 2013 au Centre d’archives de Montréal. En octobre 2013, Parti pris aurait eu cinquante ans. Malgré sa brève durée de vie — tout juste cinq ans d'existence (1963-1968) — la revue a revêtu une telle importance, pour le Québec moderne, qu'une commémoration de son cinquantenaire s'impose. Plus qu'une invitation à fêter un anniversaire, les organisateurs de ce colloque veulent avant tout proposer de nouvelles lectures de Parti pris afin de réévaluer l'héritage que toute une génération de jeunes intellectuels, militants et engagés au sein de la revue, ont légué à leurs successeurs. Parti pris, qui se désignait comme une revue «politique et littéraire» dans son premier numéro, avant de se dire « politique et culturelle» dans les numéros subséquents, a largement débordé le cadre étroit d'une revue traditionnelle pour donner lieu à un phénomène social qui s'est prolongé dans les éditions du même nom. Les personnes intéressées sont invitées à soumettre, avant le 1er octobre 2012, une proposition de communication portant sur l'une ou l'autre des problématiques abordées par la revue, sur un aspect formel ou thématique des numéros, la facture de la revue ou les formes d'engagement qu'elle a suscitées.

http://www.aieq.qc.ca/bulletins/2012/05/appel.parti-pris.pdf

Louis Hémon, pluriel et exemplaire? Ruptures, succès, oublis

Le 8 juillet 1913, Louis Hémon était victime d'un accident mortel à Chapleau (Ontario). Son roman le plus connu, Maria Chapdelaine paraît donc posthume, en 1914, en feuilleton, dans Le Temps de Paris. C'est dans cette édition que le découvre Louvigny de Montigny, poète, critique et auteur dramatique, qui en prépare alors une édition qui paraît à Montréal en 1916, cinq ans avant que Grasset n'en rachète les droits et le publie finalement à Paris en 1921. Quatre autres romans suivront. Curieuse carrière que celle de Louis Hémon qui, de son vivant, partage son temps entre trois lieux, Paris, Londres et le Québec; qui, installé à Londres, publie chroniques, récits et nouvelles dans les journaux parisiens et écrit des romans qui ne paraîtront pas, soit parce que les éditeurs les auront refusés, soit parce que la famille les aura soustraits au champ littéraire pour protéger une réputation de bien-pensant largement surfaite. À l'occasion du centenaire du décès de Louis Hémon, le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) organise à l'Université du Québec à Montréal un colloque dont l'objectif est de faire le point, voire de redécouvrir cet écrivain-journaliste, d'en mesurer encore une fois les retombées, mais sans doute encore plus le caractère exemplaire. Le comité organisateur du colloque sera heureux de recevoir les propositions de communications au plus tard le 1er décembre 2012. Pour plus de renseignements:

http://www.crilcq.org/activites/contribution/louis_hemon.asp


ÉVÉNEMENTS

Paul Chanel Malenfant. Poétique de la mémoire, tombeaux du présent

Cette rencontre littéraire aura lieu le mardi 29 mai 2012 à la librairie Olivieri, à Montréal. Autour de la parution récente de l'anthologie Traces de l'éphémère (Noroît, 2011), Paul Chanel Malenfant sera invité à discuter des fondements et des trajectoires de son œuvre. Le poète a en effet développé, depuis plus de trente ans, une patiente écriture du deuil qui explore les figures de la mort, du passage, ainsi que les menus détails reconstruisant le lien avec l'autre. Cet entretien sera animé par Evelyne Gagnon (CRILCQ – Université de Montréal). Louise Dupré présentera également sa vision d'anthologiste. Paul Chanel Malenfant lira quelques extraits de son prochain recueil La petite mariée de Chagall (à paraître). La rencontre est organisée dans le cadre du 13e Festival de la poésie de Montréal. Pour en savoir plus:

http://www.aieq.qc.ca/bulletins/2012/05/evenement.paul-chanel-malenfant.pdf

Temps prescrits, temps institutionnalisés et temps perçus: quelles temporalités sociales?

Le colloque annuel de l'Alliance de recherche université communauté sur la gestion des âges et des temps sociaux aura lieu les 27-28 septembre 2012 à la TÉLUQ/Université du Québec, à Montréal. Les temporalités sociales et la porosité des temps sociaux sont une des thématiques centrales des recherches menées dans le cadre de l'ARUC/GATS. L'ARUC et le colloque s'intéressent aux façons dont les temporalités sont vécues par les acteurs (travailleurs, parents, employeurs) mais aussi à la manière dont les conflits temporels peuvent faire l'objet de négociations et de compromis dans les milieux de travail comme dans le milieu familial, et comment parfois aussi les temporalités du travail dominent sur l'ensemble des autres temporalités, au-delà de la volonté des acteurs. Le colloque permettra de questionner l'organisation des temporalités sociales, les convergences ou divergences selon les secteurs, professions ou pays, les arrangements sociaux autour de ces temporalités, l'articulation entre vie personnelle et professionnelle, ainsi que l'articulation des temps sociaux tout au long de la vie (études, travail, retraite, et imbrication de ces diverses temporalités). Pour en savoir plus:

http://www.aieq.qc.ca/bulletins/2012/05/colloque.temporalites-sociales.pdf


PUBLICATIONS DES MEMBRES

Entre Québec et Canada. Le dilemme des écrivains français

Depuis plus de deux siècles, des intellectuels français évoquent dans leurs écrits les territoires et peuples francophones d'Amérique du Nord. Si la sympathie a pu parfois altérer leurs jugements, elle a aussi nourri leur curiosité et leur désir d'embrasser en un même regard le présent et le passé du Québec. Paradoxalement, un sentiment largement partagé au sein des élites françaises aspire à réconcilier «les deux Canada». C'est la tension entre ces deux élans qui est au coeur du livre de Gérard Fabre. Chateaubriand et Michelet, au XIXe siècle, ont déploré la perte de l'Amérique française. Pour le XXe siècle, dix auteurs représentatifs ont été retenus: Ferdinand Brunetière, André Siegfried, Jean-Charlemagne Bracq, Maurice Constantin-Weyer, Maurice Genevoix, André Breton, Jean-Marie Domenach, Michel Tournier, Philippe Meyer et Robert Marteau. Une vision à la fois nostalgique et réaliste prévaut chez la majorité d'entre eux: l'ancienne colonie est entrée dans une modernité qui échappe à sa définition européenne et la met dans une situation de fragilité qui rend inconcevable la séparation du Québec et du Canada. Il faut attendre la décennie 1970 pour que cette conception soit contestée par certains écrivains. Disponibles chez vlb éditeur (ISBN 9782896494064).

http://www.edvlb.com/Entre-Quebec-Canada/Gerard-Fabre/livre/9782896494064


PUBLICATIONS RÉCENTES

Brève histoire du régime seigneurial

Le régime seigneurial a accompagné les premiers balbutiements de la colonisation française en Amérique du Nord au XVIIe siècle. Écrire l'histoire du régime seigneurial, c'est donc revenir aux sources du fait français en Amérique. Le monde seigneurial du Québec a aussi survécu bien après l'abolition des droits et devoirs féodaux en France (1793). Il faudra attendre 1854 pour qu'on l'abolisse dans le Canada-Est. Cette longévité est d'autant plus étonnante que les droits seigneuriaux ne s'éteindront pas complètement cette année-là, ni même au XIXe siècle... Les rapports inégalitaires et hiérarchisés caractéristiques du féodalisme européen se sont-ils transformés sur les rives du Saint-Laurent? Le régime seigneurial s'est-il adapté, assoupli, dans ce terroir «neuf»? A-t-il, au contraire, été appliqué avec rigueur? Le présent ouvrage tente de présenter une image moins dogmatique du monde seigneurial et de ses acteurs que celle de notre historiographie traditionnelle en reconnaissant la part de l'une et l'autre interprétation. Préconisant une approche «humaine», l'ouvrage de Benoît Grenier donne une large place aux acteurs, censitaires, seigneurs et seigneuresses, de manière à rendre compte, exemples à l'appui, du dynamisme et parfois des contradictions de cette société disparue. Publié aux éditions du Boréal (ISBN 9782764621646).

http://www.editionsboreal.qc.ca/catalogue/livres/breve-histoire-regime-seigneurial-2129.html

Une réforme dans la fidélité. La revue Maintenant (1962-1974) et la «mise à jour» du catholicisme québécois

Dans le contexte mouvementé des années 1960 et 1970, le catholicisme québécois, connu jusque-là principalement pour son conservatisme, connaissait une grave crise de crédibilité. Un écart se creusait entre l'état des mentalités occasionnées par la modernisation socioculturelle et la religion telle qu'on l'avait toujours présentée. Se réclamant de l'esprit du concile Vatican II, les intellectuels catholiques québécois qui animaient la revue Maintenant (1962-1974) voulurent résolument combler ce fossé en tâchant d'adapter le catholicisme québécois aux valeurs de laïcité, d'autonomie individuelle et de progrès qui étaient au cœur de la nouvelle société qui se dessinait. Dans cette entreprise de «mise à jour», la revue Maintenant concilia le souci du changement avec le respect des grands axes de la tradition chrétienne. Le livre de Martin Roy nous invite à découvrir l'histoire de cette revue influente et marquante qui permit à un lectorat catholique considérable de mieux s'adapter et s'intégrer au Québec moderne. Disponible aux Presses de l'Université Laval (ISBN 978-2-7637-9557-7).

http://www.pulaval.com/catalogue/une-reforme-dans-fidelite-revue-maintenant-9775.html

Voix et images, vol. XXXVII, no 2. La guerre dans la littérature québécoise

Les rapports entre la guerre et la littérature québécoise n'ont été traités jusqu'ici par la critique que de façon indirecte. On s'est beaucoup intéressé, par exemple, au boom éditorial consécutif à la capitulation de la France en mai 1940 et aux deux crises de la conscription (1917 et 1942), qui sont des dates clés de l'histoire littéraire du Québec. Mais qu'en est-il des textes eux-mêmes? Comment la guerre est-elle représentée dans les romans, les poèmes, les pièces de théâtre ou les essais? La question peut sembler piégée dans la mesure où les différentes manières de raconter, de penser ou d'imaginer la guerre ne sont nullement spécifiques au corpus québécois et, par là, ouvrent le grand récit national à un contexte transnational. Or c'est là justement leur intérêt, semble-t-il: l'imaginaire de la guerre tend à déterritorialiser la littérature québécoise. C'est la guerre des autres, parfois même la guerre de l'autre, de l'adversaire par excellence de la nation, c'est-à-dire des Anglais. Dans tous les cas, les guerres du vingtième siècle ne cadrent pas avec le discours de l'enracinement auquel on associe l'essor de la littérature québécoise. Il est bien sûr impossible de rendre compte de façon globale d'une telle production, et le dossier publié dans ce numéro de Voix et images ne vise pas un tel objectif. Il s'agit, plus modestement, d'aborder cette vaste question à partir de six études permettant de voir comment la guerre a marqué de diverses façons l'histoire littéraire du Québec. Pour en savoir plus:

http://www.er.uqam.ca/nobel/vimages/index.php



L'AIÉQ

Présidente: Yannick Resch
Directeur général: Robert Laliberté
Webmestre : Jean-François Caouette




Nos partenaires





Institut national de recherche scientifique (INRS)
Université Concordia
Université de Montréal
Université de Sherbrooke
Université Laval
Université McGill
Université d'Ottawa

Université du Québec à Chicoutimi
Université du Québec à Montréal
Université du Québec en Outaouais
Université du Québec à Rimouski
Université du Québec à Trois-Rivières
Université de Moncton
Université Laurentienne
Collège Glendon (Université York)
Université Simon Fraser








similaire:

Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l\Dans le style médiéval et en vieux français, l'histoire que vous...

Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l\Légalement imposées par respect des
«La vie privée est tout bonnement abolie lorsque les gouvernements surveillent ceux à qui vous parlez, où vous allez et ce que vous...

Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l\Préface
«Je ne peux comprendre ce livre», lui dis-je. «Pouvez-vous me l'expliquer?» IL a mis sa main sur ma tête et sourit en me répondant,...

Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l\Lettre ouverte à monsieur Raphaël Haroche
«Le patriote». Le message que vous y donnez est clair : vous méprisez la France, vous méprisez les Français. En voici quelques extraits...

Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l\4- ce que vous savez de l'armée adverse et du terrain sur lequel vous allez vous battre
«détruire» les deux armées ennemies, c’est à dire faire casser au moral les deux tiers de leurs unités. Vous savez que les soldats...

Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l\Lire et faire lire 78- journée à Moulins sur Allier le 16 mai 2014
«Lire et faire lire» à la gare de Bercy, pour 2h20 de train jusqu’à la petite ville de Moulins

Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l\Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo
«Je me souviens…». Vous veillerez à faire s’alterner des souvenirs heureux ou tristes, des souvenirs personnels ou collectifs (en...

Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l\Parcours pédagogique
«Ici, Londres. Vous allez entendre des informations en français. Veuillez écouter quelques messages en français.» Puis, on a une...

Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l\Edito. «Le petit soldat» de J. Fusina
«Affaire de fratrie» pour gagner 300 euro et des livres ? Mais pour savoir ce qui se passe, rendez-vous régulièrement sur le site,...

Si vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l\Notez qu’il est possible d’adapter la règle de ce jeu de cartes de façon à jouer sur tbi
«Vous êtes au restaurant. Posez des questions au serveur en vous servant des formules telles que “Pardon, avez-vous du/de la/des…”,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com