En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987





télécharger 39.4 Kb.
titreEn France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987
date de publication30.10.2017
taille39.4 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
Histoire de la Race


Bien que le Berger Australien commence maintenant à être bien connu, il n’est en aucune façon une race nouvelle. Malgré son nom, il n’est pas originaire d’Australie, son origine véritable est Basque et le pays de développement est l’Amérique du nord (Usa) qui en detient le standard.
Les Basques étaient un peuple de pasteurs. Ils avaient des chiens ressemblant beaucoup à notre Berger Australien, depuis des centaines d’années. Ils vivaient dans une région montagneuse entre la France et l’Espagne. Beaucoup ont émigré vers d’autres régions à la recherche d’un emploi, emmenant leurs chiens avec eux. Certains l’ont fait vers l’Australie lorsque ce pays a été connu comme producteur de moutons et de laine. Les compétences de ces pasteurs et de leurs chiens y furent très prisées.
Vers les années 1900, certains sont venus d’Australie vers les Etats-Unis (Californie) avec leurs chiens et leurs moutons.

Les fermiers et les éleveurs de l’Ouest des Etats-Unis, très impressionnés par les qualités de ces chiens de travail, capables de conduire les moutons, en étant surtout plus petits et plus agiles que leurs propres chiens de l’époque, les surnommèrent « Little Blue », beaucoup d’entre eux étant de couleur Bleu merle.
Puisque les chiens et leurs maîtres arrivaient d’Australie, ils leur ont tout naturellement donné le nom d’Australian Shepherd Dog (Berger Australien), les ont surnommé ‘’ Aussie ‘’ (diminutif), et ont commencé à développer et améliorer la race.
Depuis cette époque, les Américains non pas cessé d’utiliser les Aussies pour la conduite de tout type de bétail nécessitant obéissance et agilité, (qualités premières de ce chien, indissociables de la race).
Des Etats-Unis, des Bergers Australiens ont été exportés vers l’Angleterre, le Canada, la France, la Suisse,… Depuis quelques années, des chiens repartent en Australie, où la race a été reconnue en mai 1993, et où l’élevage a recommencé.
En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987.
La S.C.C. (Société centrale Canine) ayant à l’époque indiqué par erreur que la race était reconnue (confusion avec le Kelpie, autre Berger Australien reconnu), quelques éleveurs amateurs de races rares et de travail ont importé des chiens d’Angleterre ou des Etats-Unis et ont débuté l’élevage en 1990, quand ces chiens ont été en âge de reproduire. Depuis, le nombre de chiens ne cesse d’augmenter, la race étant prolifique, et le nombre de 500 a été dépassé en 1996.
Fin 1989, Mme Brigitte Joly créait le C.F.A.C.R.B.A. (Club Français pour l’Amélioration des Chiens de Race Berger Australien), avec pour but de rassembler propriétaires, éleveurs, et passionnés et d’essayer d’obtenir la reconnaissance de la race par la F.C.I. (Fédération Canine Internationale), ainsi que pour établir des règlements d’élevage, et éviter dérives et mariages interdits.
Enfin, le 28 juin 1996, la F.C.I. décidait de reconnaître la race ‘’ à titre provisoire ‘’, après 7 ans d’efforts, suivie par la S.C.C. qui reconnaissait le travail fait par le Club en acceptant de reprendre la généalogie gardée sur les Pedigrees ‘’ C.F.A.C.R.B.A. ‘’ établis depuis 1990 comme certificats de naissance.
Après un petit recul en 1995, le nombre d’adhérents du C.F.A.C.R.B.A. atteignait 129 fin 1997 avec plus de 650 chiens répertoriés (progression constante) et d’autres, nombreux, nés en dehors du cadre du Club.
Le 3 décembre 1997, la Commission d’Affiliation a choisi de mettre le C.F.A.C.R.B.A. ‘’ en stage d’affiliation ‘’ à la S.C.C., avec pour responsabilité de gérer l’évolution de la race. Cette décision habilite donc le C.F.A.C.R.B.A., désormais seul club officiel en charge de la race, à organiser chaque année une Nationale d’Elevage, des Régionales d’Elevage et des Spéciales de Race avec attribution de Certificats d’Aptitude de Conformité au Standard (CACS et RCACS), et d’établir la Grille de Cotation des reproducteurs qui seront choisis lors de ces concours. Il est aussi chargé de désigner et former des juges, testeurs et confirmateurs qui seront les auxiliaires de sélection de cette belle race.
Au début de l’année 2000, reconnaissante du sérieux du travail effectué, la S.C.C. vient de confier au CFACRBA la charge d’une autre race de Berger Australien : le Kelpie.
Ceux qui le souhaitent sont invités à nous rejoindre. En adhérant au CFACRBA, vous nous donnerez plus de force pour poursuivre le travail entrepris et défendre mieux encore nos belles et bonnes races de chiens de Berger, Australian Shepherd et Kelpie.
Le comité du CFACRBA.


Il ne faut pas Marier un Chien Merle

avec une Chienne Merle. Pourquoi ?


La génétique (étude des caractères héréditaires) est une science compliquée, mais nous allons essayer de vous l’ expliquer simplement, pour la transmission du MERLE.

La robe des Bergers Australiens peut être MERLE ou NON MERLE, suivant le caractère génétique hérité par le chien. Le MERLE est un gène qui va diluer les couleurs. Il agit pareillement sur une robe au pigment noir ou sur une robe au pigment marron, qui sont les deux bases génétiques de toutes les couleurs de nos AUSSIES. Ce caractère MERLE est donné par le rassemblement de 2 gènes, chaque gène étant représenté symboliquement par une lettre majuscule ou minuscule. La lettre majuscule représente le gène dominant, la lettre minuscule représente le gène récessif. Un chien héritant de deux gènes identiques est dit 'homozygote', il est dit 'hétérozygote' dans le cas contraire. Le gène MERLE, étant dominant, est représenté par la lettre majuscule 'M', le caractère NON MERLE, est représenté par la lettre ‘M+’ (Le ‘+’ signifiant un gène dit ‘sauvage’ qui ne s’exprime pas, laissant les autres gènes s’exprimer). Pour qu'un chien soit de couleur merle, il suffit que le chiot hérite d’un seul gène MERLE venu d’un seul des deux parents.


Les chiens NON MERLE sont donc représentés par un couple de lettres 'M+M+', et ne peuvent pas retransmettre du MERLE. Les MERLES sont représentés par un couple de lettres 'M+M'. Eux seuls peuvent transmettre du MERLE. Un chien dit DOUBLE MERLE, représenté par le couple 'MM' (homozygote MERLE), peut être obtenu par un mariage MERLE x MERLE. C’est ce type de mariage qui est dangereux car, au gène MERLE à l’état double, sont associés des problèmes de malformations du système nerveux sensoriel. Cela donne des chiens souvent au blanc envahissant, non recherché et ayant de très fortes « chances » d'avoir, au minimum des problèmes oculaires et auditifs.


Chaque individu héritant d'un demi-gène de chacun de ses parents, l'étude de probabilité d’un caractère génétique se fait dans un tableau à 4 cases. On met une lettre prise à chacun des parents dans les cases, ce qui donne les paires génétiques possibles pour les chiots et permet de prévoir les chances d'avoir tel ou tel caractère génétique. N'oublions pas que le gène MERLE est dominant, ce qui fait que ceux qui auront une paire ‘ M+ M' seront MERLES, sans aucun risque, contrairement aux DOUBLE MERLE ‘MM’, qui seront affectés et transmettrons un tas de problèmes liés à cette particularité du MERLE à l’état double.


On peut citer (entre autres…) : réduction de la taille de l’œil (microphtalmie), décollements de rétine, forme anormale et position incorrecte de la pupille, développement incomplet du nerf optique et des vaisseaux sanguins de l'œil, surdité, maladies de peau, malformations cardiaques.
Tous ces problèmes n’ont rien à voir, mais s’ajoutent, s’il en était besoin, aux problèmes dus aux tares oculaires récessives connues chez nos bergers (AOC, APR, et certaines formes de Cataracte) et à toutes les fausses idées reçues sur la couleur, originale mais souvent déroutante, des yeux de nos AUSSIES (œil multicolore, vairon, ou ambre clair, couleurs pas toujours dues d’ailleurs, au gène merle mais pour certaines, au gène rouge).
Voyons ce qui se passe dans chacun des cas :

  • si on marie deux NON MERLE : ‘M+ M+’ avec ‘M+ M+’ :

on obtiendra 100% de NON MERLE ‘M+ M+’.

  • si on marie un MERLE et un NON MERLE, ‘M+ M’ avec ‘M+ M+’ :

on obtiendra 50% NON MERLE ‘M+ M+’

et 50% MERLE normal ‘M M+’, sans risque.

  • Imaginons maintenant que l'on marie deux MERLE ensemble, ‘M+ M’ avec ‘M+ M’ :

on obtiendra 50% de MERLE normal, ‘M+ M’,

25% de NON MERLE ‘M+ M+’,

et hélas, 25% de DOUBLE MERLE, qu’il faudra supprimer, si encore ils arrivent à vivre.


En cas de mariages entre MERLE, il faut avoir en tête que les problèmes décrits ci-dessus peuvent se déclarer quand le chien sera adulte. Imaginez votre chien traversant une route sans avoir vu ou entendu la voiture qui vient l'écraser. En tant qu'éleveur, imaginez un acheteur venant vous demander de lui rembourser le chiot sourd ou aveugle que vous lui avez vendu.
Pour ce qui est du problème des MERLE, nous pouvons nous aider de la littérature française sur les Colleys, races qui également véhiculent ce gène MERLE et dont les clubs de race font la même mise en garde génétique. De plus nous trouvons barbare de faire des portées en sachant à l'avance que l'on devra tuer un ou plusieurs chiots, mieux vaut ne pas le faire au départ. Nous insistons sur le fait que certains problèmes liés au double merle peuvent ne pas être détectés dès la naissance, et se transmettre sur plusieurs générations, et notre but est d'améliorer ou tout au moins garder les qualités de la race.


C'est pourquoi nous avions décidé lors de notre Assemblée Générale, en Juin 1992 de déconseiller et proscrire de tels mariages.

Standard de l’Australian Shepherd


Standard F.C.I. n°342/09.12.1996/F

Traduction : Prof. R. Triquet
Origine : Etats-Unis d’Amérique.
Date de Publication du Standard d’Origine en Vigueur : 24.07.1996.
Utilisation : Chien de berger pour la ferme ou le ranch.
Classification F.C.I. :

Groupe 1 : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses).

Section 1 : Chiens de berger.

Sans épreuve de travail.
Bref Aperçu Historique : Alors qu’il existe de nombreuses théories sur l’origine du chien de berger australien, la race, telle que nous la connaissons aujourd’hui, s’est développée exclusivement aux Etats-Unis. Ce nom de Berger Australien lui fut donné par association avec les bergers d’origine basque arrivés aux Etats-Unis au 19e siècle en provenance d’Australie. La popularité du berger australien n’a cessé de croître avec le succès de l’équitation de style western après la deuxième guerre mondiale, que les gens ont appris à connaître par les rodéos, les concours de chevaux, les films et les spectacles télévisés. Leur nature polyvalente et docile fait d’eux des chiens précieux dans les fermes et les ranches américains. Les éleveurs américains de bestiaux ont continué à développer la race, en entretenant sa polyvalence, sa vive intelligence, son puissant instinct de conduite des troupeaux et son aspect qui attire le regard, tout ce qui, à l’origine, avait forcé leur admiration. Chaque individu est unique pour ce qui est de la couleur de la robe et des marques, mais tous les bergers australiens font preuve d’un dévouement inégalé à leur famille. Leurs nombreuses qualités sont la garantie de la durée de la popularité des chiens.
Aspect Général : Le berger australien est bien proportionné, légèrement plus long que haut, de taille et d’ossature moyennes. Sa robe offre originalité et variété. Il est attentif et plein de vivacité, souple et agile, bien charpenté et musclé sans lourdeur. Poil de longueur et de texture moyennes. La queue est naturellement courte, ou écourtée.
Proportions Importantes : La longueur, mesurée de la pointe du sternum à la pointe de la fesse, est légèrement supérieure à la hauteur, mesurée du sommet du garrot au sol.

Construction : Solide dans sa construction, avec ossature moyenne. Caractère masculin, sans grossièreté, de la structure du mâle. Caractère féminin de la femelle, sans que l’ossature soit frêle.
Comportement / Caractère : Chien de travail intelligent, doué d’un instinct prononcé pour la conduite et la garde des troupeaux. Compagnon fidèle, il possède l’énergie suffisante pour travailler une journée entière. Doué d’un tempérament égal, il a un bon naturel, rarement querelleur. Il peut être quelque peu réservé lors des premières rencontres.
Tête : Nettement dessinée, forte et sèche. Dans ses dimensions, elle doit être proportionnée au corps.
Région Craniale :

Crâne : Le sommet est plat ou légèrement bombé. Il peut présenter une légère protubérance occipitale. Le crâne est aussi large que long.

Stop : Modéré, bien défini.
Région Faciale :

Truffe : Chez les bleu-merle et les noirs, la truffe est noire (comme les lèvres). Les rouge-merle et les rouges ont la truffe marron (comme les lèvres). Chez les chiens merle, on admet de petites taches roses sur la truffe. Cependant, ces taches ne doivent pas couvrir plus du quart de la truffe chez les chiens de plus d’un an, ce qui est un défaut grave.

Museau : Sa longueur est égale ou légèrement inférieure à celle du crâne. De profil, la ligne supérieure du crâne et la ligne du chanfrein sont parallèles. Elles sont séparées par un stop modéré mais bien défini. Le museau s’amenuise peu de la base de la truffe et il est arrondi à l’extrémité.

Dents : Denture complète ; dents fortes et blanches. Articulé en ciseaux ou en tenailles.

Yeux : Couleur marron, bleue, ambre ou toute variation ou combinaison de ces couleurs, y compris mouchetures et marbrures. En forme d’amande, les yeux ne sont ni saillants ni enfoncés dans les orbites. Les chiens à la robe bleu-merle (robe bigarrée) ou noir ont le bord des paupières pigmenté de noir. Pour les chiens à la robe rouge-merle (robe bigarrée) ou rouge il est pigmenté de marron.

Expression : Le berger australien se montre attentif, intelligent, vigilant et animé du désir de plaire. Le regard doit être vif, mais amical.

Oreilles : Triangulaires ; pavillon de dimension modérée ; attachées haut sur la tête. Quand le chien est très attentif, elles se replient vers l’avant ou sur le côté comme une oreille en rose. L’oreille dressée ou pendante constitue un défaut grave.
Cou : Fort, de longueur modérée, le dessus légèrement galbé, il s’insère bien entre les épaules.

Corps :

Ligne du dessus : Le dessus est droit et solide, horizontal et ferme du garrot aux hanches.

Croupe : Modérément inclinée.

Poitrine : Pas large, mais haute, son point le plus bas atteignant le coude.

Côtes : Longues et bien cintrées, ni plates ni en tonneau.

Ligne du dessous : Modérément relevée.
Queue : Droite, naturellement courte ou écourtée, ne doit pas avoir plus de 10 cm (4 pouces) de long.
Membres Antérieurs : Leur ossature est forte, plutôt ovale que ronde.

Epaule : Omoplates longues, plates, assez rapprochées au garrot et bien inclinées.

Bras : Il doit avoir un peu près la même longueur que l’omoplate et forme avec elle un angle approximativement droit.

Avant-Bras : D’aplomb, perpendiculaire au sol.

Métacarpes : De longueur moyenne et très légèrement inclinés. On peut faire l’ablation du pouce antérieur.

Pieds Antérieurs : Ovales, compacts, avec des doigts serrés et bien cambrés. Les coussinets sont épais et élastiques.
Membres Postérieurs : La largeur de l’arrière-main est égale à celle de l’avant-main mesurée au niveau des épaules. L’angle approximativement droit formé par le bassin et la cuisse correspond à celui formé par l’omoplate et l’humérus.

Grassets : Nettement dessinés.

Articulation du Jarret : Angulation modérée.

Jarrets : Courts, perpendiculaires au sol, parallèles vus de derrière. Il faut faire l’ablation des ergots.

Pieds Postérieurs : Ovales, compacts, avec doigts serrés et bien cambrés. Les coussinets sont épais et élastiques.
Allures : Unies, dégagées et faciles. Le berger australien fait preuve d’une grande agilité dans ses mouvements. Enjambées couvrant bien du terrain, en équilibre. Les membres antérieurs et postérieurs se déplacent dans des plans parallèles à l’axe médian (sagittal) du corps. A mesure que la vitesse augmente, les pieds (antérieurs et postérieurs) convergent vers le plan médian tandis que le dessus reste ferme et horizontal. Le berger australien doit être agile et capable de changer de direction ou d’allure instantanément.

Robe :

Poil : De texture et de longueur moyennes, droit à ondulé, résistant aux intempéries. Le sous-poil varie en quantité avec les saisons. Le poil est court et lisse sur la tête, les oreilles, le devant des membres antérieurs et sous les jarrets. L’arrière des membres antérieurs et les culottes sont modérément fournies. Crinière et jabot modérés, plus marqués chez les mâles que chez les femelles. Un poil atypique constitue un défaut grave.

Couleur : Bleu-merle, noir, rouge-merle, rouge, toutes ces couleurs avec ou sans taches blanches, avec ou sans marques feu (couleur cuivre), toutes couleurs étant à égalité. Le collier blanc ne s ‘étend pas au delà du garrot. Le blanc est admis au cou (soit partiellement, soit en formant un collier complet), au poitrail, aux membres, à la partie inférieure du museau, avec liste en tête, et peut s’étendre à partir du dessous jusqu’à 10 cm (4 pouces), en mesurant de l’horizontale passant par le coude. Le blanc sur la tête ne doit pas dominer et les yeux doivent être complètement entourés de zones colorées. Les merle ont pour caractéristiques de foncer avec l’âge.
Taille : La taille préférée est de 51-58 cm (20-23 pouces) chez le mâle, et de 46-53 cm (18-21 pouces) chez la femelle. La qualité ne doit pas être sacrifiée au profit de la taille.
Défauts : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
Défauts Eliminatoires :

Prognathisme supérieur ou inférieur avec décalage de plus de 3 mm (1/8 pouce). La perte de contact causée par des incisives centrales courtes dans une denture par ailleurs correcte ne sera pas considérée comme prognathisme. Les dents cassées ou manquantes par accident ne seront pas pénalisées.

Taches blanches sur le corps, c’est-à-dire entre le garrot et la queue, sur le côté entre les coudes et la partie postérieure de l’arrière-train, pour toutes les couleurs.

N.B. Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
Points de non-confirmation :

Type général : manque de type (insuffisance de caractères ethniques, qui fait que l’animal dans son ensemble ne ressemble plus suffisamment à ses congénères de la même race), taille au garrot en dehors des limites prévues par le standard (51 à 58 cm pour les mâles, 46 à 53 cm pour les femelles), proportions non conformes au standard.

Points particuliers dans le type : défaut de construction grave, oreilles pendantes ou totalement dressées, queue de plus de 10 cm, texture de poil non conforme ou manque de sous-poil.

Robe : couleur non conforme au standard, plus de 25% de ladre sur la truffe pour les tricolores, ladre sur les paupières, couleur des muqueuses non conforme avec celle de la robe, taches blanches ailleurs qu’aux endroits précisés par le standard, yeux non complètement entourés de couleur.

Anomalies : iris incomplet, prognathisme supérieur de plus de 3 mm ou prognathisme inférieur, absence d’une dent autre que PC1, monorchidie ou cryptorchidie.

similaire:

En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987 iconLa France s’ouvre de plus en plus au football américain
«Les Artilleurs» nait officiellement le 8 juillet 1987, date de parution au Journal Officiel

En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987 iconA publié un premier article sur le sujet (1) et en novembre 1993,...

En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987 iconLa laïcite face au double piege de l’islamisme et de l’islamophobie
«musulmans d’apparence», une agression verbale islamophobe dans les transports parisiens au lendemain des attentats du 13 novembre...

En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987 iconLe Vendredi 17 novembre 2000, M6 avait eu une idée assez originale...
«nominés» (désignés par un sondage de l'ifop, réalisé du 16 au 23 août auprès d'un échantillon représentatif de 824 personnes agées...

En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987 iconDocument 1 : Propos d’Abdülhamid II, non daté, cité par Hamit Bozarslan,...
«Au nom de la science», article publié par L’Histoire, dossier spécial «Arméniens, le premier génocide du xxe siècle», n° 408/février...

En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987 iconDébut juillet, j'entamai la deuxième partie de mon séjour. A cette...

En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987 iconLittérature, thèses, Espagne…
«La grande famille du Toro» (1980), «Les toros du Tage» (1988), «Les aventures de Félix Robert, premier matador français» (1996),...

En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987 iconChapitre 1 – france n° titre de l'ouvrage auteur/date fr-001 Catalogue...

En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987 iconParcours pédagogique
«le départ des Poilus» (surnom donné aux soldats de la guerre 14-18 en France). Le tableau date de 1926. IL s’agit d’une fresque...

En France, l’arrivée des Bergers Australiens date de début 1988, suite à un article dans la revue ‘’ Chiens 2000 ‘’ en novembre 1987 iconUn article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
«ensemble des moyens utilisés pour faire connaître au public un produit, une entreprise industrielle ou commerciale» vers 1830[1]....






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com