Mondes arabes Parcours pédagogique





télécharger 58.83 Kb.
titreMondes arabes Parcours pédagogique
date de publication22.10.2016
taille58.83 Kb.
typeCours
h.20-bal.com > droit > Cours




Mondes arabes



Parcours pédagogique


Contenu : En quoi le monde arabe est-il en réalité un monde pluriel ? Rédiger un plan argumentatif.

Thème : géopolitique

Niveau : B2, avancé

Public : adultes
Séquences de l’émission utilisées :

- 00’18  05’20 : les différences au sein du monde arabe

- 05’21  10’38 : les points communs, dans le monde arabe, à l’origine des révoltes

- 10’39  11’30 : la conclusion de l’émission sur les révolutions qui ont secoué les pays arabes

- 11’32  11’48 : la bibliographie proposée par le présentateur J.-C. Victor




Liste des activités et objectifs


  • Mise en route

  • Définir des expressions.

  • Formuler des hypothèses sur le contenu de l’émission.

  • Analyser des faits

  • Résumer l’essentiel des informations présentées sur la notion de monde arabe.

  • Comprendre les points communs entre États du monde arabe.




  • Repérer une prise de position

  • Identifier le plan du commentaire.

  • Analyser la façon dont le présentateur traite le sujet.

  • Exprimer sa perception en tant que téléspectateur/trice.




  • Participer au débat

  • Débattre sur les causes des révoltes dans le monde arabe.

  • Définir un angle de traitement et réaliser un exposé argumentatif en conséquence.

  • Rédiger un essai argumenté sur le rôle d’Internet dans les révoltes du monde arabe.


Mise en route


Écrire les expressions suivantes extraites de l’émission au tableau :
L’unité politique a été sapée

L’empreinte de la religion

Refuser de passer la main

Une insurrection écrasée

Une opposition muselée

Des clans restreints

Le sentiment d’être méprisé(e)

Des médias censurés
Observez ces expressions extraites de l’émission que nous allons regarder. Essayez de les expliquer.

Passer dans la classe et apporter une aide lexicale sur demande. 

Mettre en commun. Noter les réponses au tableau. Puis demander aux apprenants de définir le thème de l’émission d’après ces expressions.
Pistes de corrections / Corrigés :

L’unité politique a été sapée : elle a été détruite, remise en question.

L’empreinte de la religion : la marque de la religion.

Refuser de passer la main : refuser de quitter le pouvoir, de quitter son poste.

Une insurrection écrasée : une révolte anéantie, réduite à rien.

Une opposition muselée : une opposition censurée, sans liberté d’expression.

Des clans restreints : des groupes fermés très limités.

Le sentiment d’être méprisé : le sentiment d’être traité comme moins que rien.

Des médias censurés : des médias qui ne peuvent s’exprimer librement.
- Je pense que l’émission portera sur un pays où règne une guerre civile.

- Et moi, sur un pays qui connaît une révolte.

- Il pourrait s’agir des pays arabes et de leurs révolutions.

- Cela pourrait aussi concerner un pays occidental à mon avis. Etc.
Analyser des faits - Activité 1

Remarque liminaire : les activités 1 à 4 sont liées dans cette fiche. Les activités 1 et 2 « analyser des faits » permettent de mettre en relief les 2 grandes parties de l’émission et les 2 manières de présenter les faits.

Former des binômes. Diffuser l’émission (00’18  05’20).

Réalisez l’activité 1 : écoutez la première partie de l’émission concernant la définition du concept de « monde arabe ». Aidez-vous des cartes pour établir un résumé des informations. Attention, cela constitue de nombreuses informations. Répartissez-vous le travail.

Si nécessaire, rediffuser l'émission une seconde fois. Mettre en commun.
Pistes de corrections / Corrigés :

Le présentateur cherche à définir le concept de « monde arabe ».

Carte 1 : Sa première réponse est politique puisque des États se définissent comme arabes. La Ligue arabe, créée en 1945 rassemble 22 pays. 7 pays ont été à l’origine de la création de la Ligue arabe : l’Égypte, l’Irak, le Liban, l’Arabie saoudite, la Syrie, la Jordanie et le Yémen du Nord. Le but était d’affirmer l’unité des peuples arabes économiquement et politiquement.

Carte 2 : Cependant, cette unité a été sapée par plusieurs faits comme l’opposition entre États proches de l’URSS et États proches des États-Unis, ou comme la guerre du Golfe en 1990-1991. Il n’y a donc pas d’unité politique.

Carte 3 : Y aurait-il donc une unité géographique ? Il y a le Maghreb (qui signifie couchant en arabe), le Machrek (le levant), la péninsule arabique. Cela représente donc un espace de 8000 km d’est en ouest. Mais, dans la Ligue arabe, certains pays sont à l’extérieur de cette zone, comme le Soudan ou les Comores. Il n’y a donc pas d’unité géographique.

Carte 4 : En général, on définit l’identité arabe par le fait de parler l’arabe. Dans de nombreux États, on parle cette langue et de ce fait il faudrait ajouter des pays comme le Tchad ou Israël. En revanche, dans les États arabes, certains peuples ne se définissent pas comme tels, par exemple les Berbères ou les Kurdes. De plus, l’arabe parlé n’est pas le même dans différents pays.

Carte 5 : La religion serait-elle un facteur structurant du monde arabe ? Il est sûr que le lien entre monde arabe et islam est étroit. Cependant, cela doit être nuancé car la plupart des musulmans vivent hors du monde arabe et se trouvent surtout dans le sous-continent indien ou en Asie du Sud-est. Les États de la Ligue arabe réunissent seulement 20 % de la totalité des musulmans.

Carte 6 : Le point commun est-il politique ? Tous ces régimes politiques ont des chefs d’État qui veulent rester au pouvoir et refusent la démocratie mais les révoltes n’ont pas été les mêmes dans tous les pays. Les réactions des autorités non plus : en Tunisie par exemple, le président est parti mais en Libye, c’est une guerre civile qui s’est installée ou encore en Syrie, les autorités tirent sur la foule plutôt que de quitter le pouvoir.
Analyser des faits - Activité 2

Diffuser la 2e partie de l’émission qui traite des points communs aux pays arabes et qui permettent d’expliquer les révoltes. (05’21  10’38).

Réalisez l’activité 2 : écoutez la 2e partie de l’émission en prenant des notes et répondez aux questions.

Mettre en commun.
Pistes de corrections / Corrigés :

1. Les régimes politiques ne sont pas les mêmes : il y a des monarchies (Maroc, Jordanie par exemple), des républiques. Par conséquent, le présentateur se demande comment les mouvements de révolte ont pu être si simultanés. Mais, il existe bel et bien une réalité commune : l’opposition est muselée. Le pouvoir est dans les mains d’un groupe restreint. Les dirigeants pour rester en place mettent en place des organes de sécurité omniprésents et bafouent les droits de l’Homme.

2. La corruption est un autre facteur que ces États ont en commun. Mis à part le Qatar et les Émirats Arabes Unis, les autres pays sont fortement corrompus.

3. Démographiquement, tous les pays ont une population jeune. Les moins de 15 ans représentent plus du quart de la population totale. En Tunisie, les moins de 25 ans représentent 42,5% de la population, en Égypte, 51 %.

4. Concernant l’alphabétisation des jeunes entre 15 et 25 ans, le taux est très élevé : 79 % au Maroc, entre 80 et 89 % pour le Yémen, l’Égypte, etc.

5. Les jeunes sont inscrits dans l’éducation supérieure et diplômés et pourtant le taux de chômage moyen des 15-25 ans est de 23 % pour les pays de la région.

6. Les facteurs qui expliquent les révoltes sont : l’immobilité politique, la corruption, une jeunesse éduquée mais au chômage, un sentiment d’impuissance et le sentiment d’être méprisé.

7. Le premier outil a été la télévision avec notamment Aljazeera qui a été le relais des manifestations. Elle a contribué à rapprocher symboliquement les manifestants en leur donnant aussi la parole grâce à l’interaction avec Internet et les réseaux sociaux et participatifs. Internet a été le second outil, un outil central de diffusion, une caisse de résonance.

8. Le pourcentage de population ayant accès à Internet est faible. Les pouvoirs en place ont en effet pris des mesures pour « contrer » les effets potentiels d’Internet. Malgré cela, les réseaux deviennent des outils de communication privilégiés et permettent aux utilisateurs, notamment les jeunes, de communiquer, de comprendre qu’ils ne sont pas seuls.

Repérer une prise de position - Activité 3





Réalisez l’activité 3 : à partir des informations recueillies lors des 2 activités précédentes et de la transcription, retrouvez le plan du commentaire de J.C Victor pour chacune des 2 parties de l’émission. (Réemployez, si possible, les articulateurs ou les expressions utilisés pour introduire les arguments.)

Puis, analysez la manière dont le présentateur traite le sujet et dites ce que vous en pensez.

Nous discuterons ensuite ensemble des différentes approches adoptées.
Mettre en commun le plan détaillé et les façons dont le présentateur aborde les 2 questions principales, parler des effets produits et du résultat général.
Pistes de corrections / Corrigés :

Introduction :

1. Annonce du thème : le printemps arabe.

2. Annonce de la problématique générale :

- Qu’est-ce que le monde arabe ?

- Quels sont les points communs qui expliquent la simultanéité des révoltes ?
Première partie :

a) Le monde arabe : une unité politique et économique ?

- définition : identité arabe, le Ligue des États arabes.

- « le but » : affirmer l’unité des peuples arabes économiquement et politiquement.

- « or » : cette unité a été sapée (opposition entre États socialistes, la guerre du Golfe)

- « donc » : unité artificielle

b) Le monde arabe : une unité géographique ?

- présence d’un grand ensemble géographique (Maghreb, Machrek, péninsule arabique).

- « en revanche » : certains membres sont à l’extérieur de la zone

- « donc » : pas d’unité géographique.

c) Le monde arabe : une unité linguistique ?

- Oui car l’arabe est la langue officielle ou une des langues officielles dans les États de la Ligue.

- « alors avec ce critère-là » : le Tchad, l’Érythrée, Israël s’ajoutent.

- « De plus » : des populations parlant l’arabe ne se définissent pas comme arabes.

- l’arabe est une langue qui varie d’un pays à l’autre.

d) La religion : un facteur structurant ?

- présentation du monde musulman et arabe très lié.

- « pourtant » : l’identification entre Islam et monde arabe est à nuancer.

- « or » : la plupart des musulmans vivent hors du monde arabe.

- « Et puis » : présence de chrétiens dans les pays arabes.

e) Des régimes politiques identiques ?

- régimes qui refusent la démocratie avec des chefs d’État qui veulent rester au pouvoir.

- « mais » : révoltes et réactions différentes selon les pays.

- « Et puis », des situations particulières existent.
Vos conclusions sur la manière de traiter le sujet « qu’est-ce que le monde arabe ? » : J.-C. Victor procède par élimination d’hypothèses. Il pose une hypothèse puis il la « détruit » par des faits. Cela s’apparente à un procédé scientifique. Son objectif est certainement d’établir un raisonnement « scientifique » et non pas de prendre en considération des données culturelles.

Les outils linguistiques pour faire les transitions sont des articulateurs d’opposition/concession comme « en revanche, or, mais » et de conséquence, notamment « donc ».

Je trouve cette façon de procéder intéressante car cela permet d’éliminer les idées reçues. De plus le téléspectateur est bien guidé et suit facilement les différents points présentés.

Toutefois, une approche plus directe aurait également pu être adoptée.

Deuxième partie :

Introduction :

- Annonce de la problématique : comment le mouvement a-t-il pu être si simultané alors que les régimes sont différents ?

- Annonce de la réponse : « malgré » les différences, il existe une réalité commune.

a) premier facteur : l’opposition est muselée, l’économie est dans les mains de clans restreints, proches du pouvoir.

- répression et société fermée = facteur de révolte

- mais : système de surveillance empêche tout mouvement.

b) second facteur : la corruption.

- exposé de données chiffrées.

c) troisième facteur : la démographie

- exposé de données chiffrées.

d) quatrième facteur : taux d’alphabétisation

- exposé de données chiffrées.

- « et pourtant » : chômage important

- « donc finalement » : récapitulatif des facteurs

e) cinquième facteur : les outils des révoltes

- la télévision

- Internet
Vos conclusions sur la manière de traiter le sujet  « quels sont les points communs qui expliquent la simultanéité des révoltes ? » : J.-C. Victor procède ici, non plus par élimination mais en dressant une liste. Il ajoute des faits, fortement étayés par des données chiffrées, afin de nous emmener vers sa conclusion. C’est le procédé inverse de celui utilisé dans la première partie. Il aurait été possible de mentionner un peu moins de données chiffrées sans nuire à la démonstration.

Les articulateurs sont nettement moins nombreux, les statistiques au contraire sont très présentes.

La liste des facteurs communs est cependant longue de sorte qu’un récapitulatif avant le dernier facteur lui a semblé nécessaire pour s’assurer que les téléspectateurs suivaient bien la trame.
Vos conclusions générales sur les procédés choisis, sur la clarté et les objectifs de l’émission :

Dans l’ensemble, l’exposé est clair et facile à suivre. J.-C. Victor annonce son objectif ainsi que les problématiques lors de l’introduction de l’émission et, dans son développement, se tient bien au plan qu’il a annoncé précédemment. Procéder de manière scientifique a permis de rendre la présentation objective et dénuée d’affect. En fin de compte, la force de cet exposé est d’avoir démonté une vision réductrice du monde arabe pour mettre en lumière le fait que ce concept recouvre une réalité plurielle.

Participer au débat - Activité 4





Diffuser les dernières minutes de l’émission : 10’39  11’30.

Réalisez l’activité 4 : écoutez la conclusion. Êtes-vous d’accord avec J.-C. Victor lorsqu’il dit « En fait l’Occident, comme on dit, n’est strictement pour rien au départ dans ces changements même si l’on retrouve certaines de ses valeurs. Ce qui a chassé les autocrates, ce ne sont ni les fondamentalistes islamistes, ni une intervention de l’armée américaine comme en 2003 en Irak. En fait, il y a, avec ces révolutions, pour ces peuples arabes comme une fierté retrouvée, une dignité retrouvée et franchement c’est tant mieux ! » ?

Choisissez une position et réfléchissez aux arguments qui pourraient l’étayer et à la façon dont vous allez les présenter. Vous pouvez vous inspirer des différents procédés étudiés précédemment (approche plutôt scientifique ou liste d’arguments et données chiffrées à l’appui). Procédez ensuite à une présentation détaillée et claire de vos arguments.

Noter les points à améliorer durant l’exposé en vue de proposer un retour linguistique et des conseils (intonation, techniques de prise de parole) par la suite.
Pistes de corrections / Corrigés :

Introduction :

- Annonce de la position : l’Occident n’est pour rien dans les changements

- Annonce du plan

Première partie :

- L’Occident et ses valeurs

Deuxième partie :

- Le monde arabe et ses valeurs

Troisième partie :

- La révolution du monde arabe par lui-même

Conclusion :

- La fierté et la dignité retrouvée




Participer au débat - Activité bonus




Faire rédiger un plan détaillé et/ou un essai argumentatif sur le thème suivant :

J.-C. Victor explique que dans le cas des révoltes du monde arabe, Internet a plutôt été une caisse de résonance qu’un facteur déclencheur. Que pensez-vous du rôle et du pouvoir d’Internet en géopolitique de nos jours ?



Fiche réalisée par A.-P. Prévost-Wright

Alliance française de Bruxelles-Europe - Décembre 2013

Mondes arabes /

Niveau avancé, B2




similaire:

Mondes arabes Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Mondes arabes Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Mondes arabes Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Mondes arabes Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Mondes arabes Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Mondes arabes Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Mondes arabes Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Mondes arabes Parcours pédagogique iconParcours : «Histoire, civilisations, patrimoine et archéologie des mondes anciens»
«Études européennes et internationales» (lsh), ou «Langue ancienne», ou un séminaire «Outil et méthodologie» à l’Ecole nationale...

Mondes arabes Parcours pédagogique iconParcours pédagogique
«la commune de Villarcerf à ses glorieux enfants morts pour la France. 1914-1918»

Mondes arabes Parcours pédagogique iconParcours pédagogique
«invité grand témoin» réagit et partage son expérience sur un thème fil rouge abordé dans l'émission






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com