Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III





télécharger 132.29 Kb.
titreIi – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III
page2/3
date de publication09.10.2017
taille132.29 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3

Phase 2 : L’implantation après ou avant l’ouverture du magasin.

Il est impossible de concevoir une implantation d’allée centrale quand le magasin est ouvert. Les horaires d’ouverture de notre surface de vente est de 9h00 à 21h00 sans interruption. L’implantation à lieu en dehors de ces heures. Si l’implantation est conséquente avec de nombreuses références, elle est faite après 21h00 (exemple : Opération Beauté) car on ne peut pas réellement connaitre l’heure exacte à laquelle elle se terminera. Si l’implantation comporte peut de référence (exemple : Opération Informatique), elle est souvent brève et elle peut être fait le matin avant l’ouverture du magasin 9h00.

Phase 3 : L’évolution de l’implantation.

Il est nécessaire de jeter un coup d’œil régulièrement sur l’allée centrale. Un produit en rupture dans l’allée centrale doit être réapprovisionné si on en dispose en stock. Si ce n’est pas le cas, il peut être remplacé par un produit sensiblement équivalent.

Par l’intermédiaire des représentants des marques de produit, on peut aussi disposer d’animateurs qui sont à demander lors des achats conséquents de marchandises. Cela permet d’augmenter les ventes des produits. La présence d’animateur nécessite de leur mettre à disposition le matériel nécessaire pour faciliter leurs ventes. Les animateurs doivent être suivis durant toute leur animation en magasin. Les managers doivent aller les voir de temps à autres de manière à installer une ambiance conviviale. En effet, un animateur peut très vite avoir une baisse d’enthousiasme ou de volonté. Une animation est difficile étant donné que de nombreux clients passent sans s’arrêter. Il est donc nécessaire pour un Manager de leurs rendre visites régulièrement pour faire revenir une volonté de vendre.

2 – Les réimplantations de gondole.

La réimplantation de gondole est exigée par le siège social. Cette réimplantation est choisie en fonction du chiffre d’affaires des marques, du nombre d’unité vendue et en fonction des familles de produits.

Le siège social nous envoie avant chaque implantation un plan des gondoles à mettre en place. On reçoit des plans pour des rayons de 12, 14 et 16 éléments car chaque E. LECLERC dispose d’un nombre différent d’éléments. Étant donné que le E. Leclerc Harly dispose de 15 éléments par rayon et ne rentre pas dans les plans du siège, on se doit d’ajuster les choix du siège social.

Lors des réimplantations, les représentants des fournisseurs et les employés de rayon sont présents. Les fournisseurs sont présents afin que certains fournisseurs n’augmentent pas leur nombre de facing pour mettre plus avant leurs produits. Les Managers s’assurent de mettre à disposition le matériel nécessaire pour mener à bien l’opération. On doit vérifier si les plans sont bien respectés. Si ce n’est pas le cas, on doit s’avoir pourquoi les plans n’ont pas été respectés et prendre une décision sur les évènements à venir : conserver les changements ou trouver une alternative.

3 – La gestion des rayons.

Chaque matin, il est nécessaire de réapprovisionner les gondoles en quantité importante, c’est la principale phase de réassort de la journée et qui a lieu avant l’ouverture du magasin. Cette phase est quelque peu fastidieuse. Cependant, je constate qu’elle m’a été bénéfique. J’ai pu me mettre dans la peau d’un employé et ainsi de mieux comprendre les difficultés, les inquiétudes et les besoins quotidiens rencontrés. Cette période m’a permis de faire connaissance avec l’ensemble de l’équipe d’employés pour de faciliter et d’accélérer considérablement mon intégration dans le magasin.

Après l’ouverture du magasin, le Manager opère un brief pour informer les employés sur les chiffres de la journée précédente. Ces chiffres sont comparés à l’année précédente. Par la suite, on informe les employés sur les problèmes perçus ou au contraire on les félicite sur leur travail accompli.

Par la suite, on accomplissait une vérification des rayons pour savoir si les têtes de gondole obligatoires étaient bien respectées, si tous les prix étaient bien renseignés. En effet, il est passible d’amende l’entreprise si les prix ne sont pas spécifiés à chacun des produits.

Puis, le Manager se doit de vérifier si la PLV (publicité sur le lieu de vente) était bien présente. Si il manque de la PLV dans les rayons, les clients ne peuvent pas voir les différentes offres promotionnelles du moment et donc cela génère moins de vente. Dans ce cas, une fiche est prescrite au service communication pour faire une demande d’affiche des produits et le format souhaité.

Exemple : un client ne disposant pas d’affiche des prix promotionnels ne peut pas connaitre la promotion en cours sur le produit.

4 – Les inventaires.

Les inventaires ont lieu durant les heures de fermeture de l’entreprise. Cette phase permet d’avoir des valeurs de stock juste et de connaitre la démarque inconnue. C’est généralement entre 21h et 3h du matin qu’on lieu ces inventaires. Pour ce faire, on fait appel à une société de travail temporaire extérieur. Selon les rayons, l’inventaire peut avoir lieu de 1 à 4 fois par an. L’inventaire du bazar technique a lieu 2 fois par an. Il y a 2 phases dans un inventaire, tous d’abord le comptage puis la vérification. Il faut gérer le personnel de manière à favoriser leur efficacité.

5 – Mon bilan personnel sur ces missions

Mes missions ont été préalablement définies de manière à savoir les points que j’aborderais durant mon stage. Mes missions ont été bien préparées en amont. La franchise a été un point clé de mon stage. En effet, lors de mes entretiens, les intervenants n’ont pas hésité à me dire qu’il fallait que je m’affirme tout au long de mon stage. Pour ce faire, j’ai donné mon avis sur ce que je voulais faire et ne pas faire.

Exemple : la mise en rayon est une activité très fastidieuse. Je la faisais comme toutes les personnes de l’entreprise sans pour autant faire uniquement cela. C’est une activité nécessaire pour la réussite de l’entreprise.

Concernant les missions de mon stage, je changerais surement la répartition de mes missions dans le temps si je serais amené à revivre cette période. En effet, le poste de Manager demande une phase d’adaptation et d’apprentissage assez important. Il doit maitriser de nombreux outils. Tandis que le poste de Responsable Communication et clientèle est un poste assez rébarbatif. De ce fait, il m’aurait été bénéfique de réaliser uniquement 2 semaines dans ce service au lieu des 3 semaines. J’aurai préféré passé un peu plus de temps en tant que Manager.

C – Les connaissances acquises à l’IRETS et approfondies pendant le stage.

1 – Le Marketing du point de vente

C’est surtout grâce à cette matière que j’ai pu mettre en pratique mes acquis théoriques. J’ai notamment pu retrouver les notions de facing, tête de gondole, nombre d’éléments

2 – La stratégie de distribution

La matière me fût très utile durant mon stage pour me permettre de savoir dans quel environnement j’évoluais. Un hypermarché est un commerce de détail de grande taille vendant à la fois des produits alimentaires et non alimentaires en libre service. En France, les hypermarchés sont définis comme les « magasins du commerce de détail non spécialisés qui réalisent plus d’un tiers de leur chiffre d’affaires dans la vente de produits alimentaires, et d’une surface de vente égale ou supérieure à 2 500 m. ».

3 - La psychologie et l’expression

Le Manager doit avoir un excellent sens du relationnel. En effet, il dirige des employés au sein de l’entreprise. Les propos utilisés ne sont pas choisis au hasard. Le Manager doit conserver une certaine convivialité entre lui et son équipe tout en sachant conserver la hiérarchie d’entreprise. Cette hiérarchie fait partie de l’éthique de l’entreprise. Ce point fait référence à la psychosociologie d’entreprise et à la psychologie de la communication.

Cependant, le poste de Manager n’est pas un métier qu’il est possible d’apprendre à l’université. C’est un métier qui exige d’être réellement pratiqué. Le management scolaire et en entreprise sont des points très différents.

2 – Le droit

Le droit est un élément fondamental dans une entreprise. J’ai pu en avoir la preuve durant mon stage. Lors de la création d’une affiche publicitaire sur un produit alcoolisé, j’avais oublié d’écrire une mention obligatoire : « L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération ». Sans cette phrase, le magasin serait dans illégalité et sera passible d’une amende. L’entreprise est un univers entouré de droit.

De plus, je pensais que tous les produits disposaient d’une TVA à 19,6%. J’ai appris que les produits alimentaires étaient taxés à 5,5%. Cependant, il existe certaines exceptions tels que : les produits alcoolisés, le caviar, les graisses végétales, etc

Pour des questions de réglementation, E. LECLERC Harly a été autorisé à construire un magasin d’une superficie n’excédant pas les 8000m² ce qui explique la superficie actuelle du magasin : 7980m².

4 – La technologie.

Les notions d’informatiques utilisées dans le cadre de ma formation m’ont été très utiles concernant les travaux que j’avais à faire sur le Pack Office. Cependant, le groupe E. LECLERC est doté de nombreux logiciels très différents les uns des autres que je ne connaissais pas au préalable.

L’outil informatique est un fabuleux outil de gestion et de création. J’ai pu m’en rendre compte durant ces mois de formation. Il permet de travailler plus efficacement dès l’instant où il est maitrisé. E. LECLERC HARLY est équipé d’un réseau intranet qui permet de facilité les échanges entre les différents membres du personnel de l’entreprise. Par l’intermédiaire des différents logiciels tels que : Anabel (Gestion des prix et promotions), CorelDraw et Siriel (Création d’affiche), l’intégralité du pack office, l’E.E.G. (étiquette électronique de gondole), Gold (la gestion des commandes et des stocks), etc.

Ces différents logiciels permettent de traiter les marchandises, les prix, les promotions, la gestion des emplois du temps du personnel, la création d’affiches publicitaires grands et petits formats, les étiquettes électriques en réseau, et

De ce fait, l’outil informatique est vraiment nécessaire à une entreprise et il est aussi un gain de temps

D – Les difficultés rencontrées.

1 – Le personnel

Dans toute entreprise, la première difficulté que l’on rencontre est l’intégration auprès du personnel. C’est la première difficulté prévisible. On ne peut pas être Manager sans connaître le personnel. De ce fait, j’ai sympathisé avec les employés avant d’entreprendre réellement la fonction de Manager. Pour ce faire, j’ai commencé mon apprentissage par la mise en rayon. Bien que ce soit une phase assez fastidieuse. C’est par l’intermédiaire de celle-ci que j’ai appris à connaitre la quasi-totalité du personnel.

2 – Les logiciels

L’entreprise est dotée de nombreux logiciels ce qui est indispensable de nos jours. Je savais qu’un apprentissage serait nécessaire. Il m’a été difficile de me former rapidement sur tous les logiciels de l’entreprise étant donné le nombre de logiciel. Je n’avais jamais utilisé ces logiciels de gestion et de traitement d’images. Néanmoins, je possédais déjà des formations sur des logiciels qui m’ont été très utile lors de mon stage. Les compétences acquises concernant le Pack Office lors de ma formation à l’IRETS m’ont permis d’en faciliter l’usage. De plus, les outils du logiciel Photoshop sont équivalents au logiciel CorelDraw. De ce fait, je me suis facilement accoutumé à ce logiciel.

3 – Les horaires

Le métier de Manager est constitué d’un volume horaire important. Les horaires ne sont pas fixés. Ils disposent d’un contrat de 215 jours de travail effectué annuellement. En effet, selon les évènements et les opérations du magasin, les horaires sont très aléatoires. Lors d’une implantation d’allée centrale le matin, les Managers commence en même temps que les employés aux environ de 5h00. Et lors d’une implantation le soir, elle a lieu à la fermeture du magasin (21h00) jusqu’à ce que le travail soit achevé. Cette implantation se termine entre 3h00 et 6h00 du matin. Cette tranche horaire est variable selon l’évènement.

Le métier de Responsable Bazar technique ne dispose pas d’horaire aléatoire. Les horaires sont souvent de 6h30 voire 7h30 jusqu’à 18h00.

Les horaires ne sont pas fixés d’où la difficulté d’avoir une phase de sommeil constante. Le métier de Manager est fatiguant à long terme.

4 – La résolution de ces difficultés.

Ces difficultés étaient prévisibles avant mon arrivée en entreprise. Pour me permettre de m’acclimater rapidement à l’environnement de l’entreprise, j’ai eu des moments de formation de la part de mes maitres de stage. Par la suite, je leur faisais appel si j’avais des difficultés avec les logiciels et lors de la réalisation de mes travaux. Le métier de Manager demandant de nombreuses heures de travail, mon maitre de stage n’était pas toujours présent à mes cotés. Néanmoins, les autres Managers étaient toujours à mon écoute pour m’aider et me donner des conseils.

De plus, dans toute entreprise, le facteur humain est très important dans la réalisation du travail et au moral de chacun. Il ne m’a pas été difficile de m’intégrer au sein de l’entreprise. Ce fût très rapide contrairement à ce que j’appréhendais. En effet, les employés n’aiment pas spécialement avoir un jeune étudiant ayant un grade plus élevé. J’ai résolu ce problème grâce à mon maitre de stage qui m’a mis au même niveau qu’eux dans un premier temps. Par la suite, je faisais passer un air amical entre les employés et moi-même de manière à pouvoir mener ma mission de Manager.

Je ne changerais pas la manière dont j’ai résolu ces difficultés. Je pense que mon maitre de stage m’a montré la bonne voie pour réaliser mon stage et résoudre ces difficultés. Ces conseils me furent très utiles tout au long de mon stage.

E – Mes connaissances acquises sur l’entreprise.

1 – L’organisation

L’entreprise E. Leclerc Harly est organisée d’une manière spécifique et dispose de relation directe avec le siège social. L’organisation du magasin est la suivante :

Cet organigramme représente deux équipes de manager représentées par un chef de secteur. De cette manière, il est plus facile de coordonner et de relayer les actions qui sont à mettre en place lors de périodes définies préalablement, de fixer des objectifs,... Cette équipe de direction se réunie fréquemment pour prendre des décisions concernant l’organisation et la gestion du magasin mais aussi du facteur humain de l’entreprise.

Ensuite, l’équipe de direction relaye ces informations aux cadres du magasin composés essentiellement par les managers. C’est ensuite à ces managers de relayer les informations aux employés. Ils constituent la liaison entre la direction du magasin et la force de travail du point de vente. Ils doivent donc adapter leur discours pour que les informations reçues par la hiérarchie soient applicables sur le terrain.

3 – Les finances de l’entreprise E. LECLERC Harly.

Le travail en entreprise et le travail scolaire sont deux choses différentes. En effet, l’entreprise est un système où circule de nombreux flux monétaires. De plus, en tant que cadre ou cadre supérieur, il est nécessaire de faire attention à nos opérations car plus le poste dispose de responsabilité et plus on disposera d’un enjeu important dans la contribution aux bénéfices de l’entreprise.

L’un des facteurs les plus difficiles à gérer est le facteur humain. Par l’intermédiaire du droit du travail, on ne peut pas se séparer d’un membre du personnel facilement. Etant donné la conjoncture économique actuelle, les dirigeants ne remplacent pas les employés désirant cesser leur activité à E. LECLERC Harly. Depuis 3 ans, le magasin n’arrivait pas à avoir des bénéfices positifs. Après certains départs volontaires, le magasin dispose enfin de bénéfices positifs. Cependant, le travail est toujours le même bien que le nombre d’employé soit moins élevés. De ce fait, il est nécessaire de motiver les salariés et bien répartir leurs tâches.

1   2   3

similaire:

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconGap : Librairie Alpine / Librairie Davagnier / Librair’Ile / Espace...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconAdresse personnelle : 21, rue du général Leclerc 78510 Triel-sur-Seine
«crise du théâtre» : une histoire de controverses, de goûts et de représentations (milieu xviiie siècle-fin des années 1930)

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconAdoptée par l’Assemblée nationale le 3 octobre, la loi visant à encadrer...
«études», 2007; «Lieux d’achat du livre», dans Ministère de la Culture et de la Communication, Chiffres clés 2011; «Baromètre multi-clients,...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconSynthèse page 19
«média» de communication puisqu’il peut influencer les variables comportementales du client. Ainsi, IL est primordial pour une enseigne...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconPrésentation de la vente

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconIii. L’opinion publique et les médias
«Une» : Ces deux journaux ont-ils le même point de vue sur cette nouvelle loi ? (Justifiez)

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III icon2 Histoire naturelle du cancer
«c’est pour votre culture» ou «c’est juste pour vous». Après bon ok IL a dit les chiffres à l’oral que je n’ai pas mit en gras mais...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconContexte Présentation Les actions antécédentes Constat III objectifs
Sont tirés du précédent projet de Valorisation du Château de Montespan, réalisé par le sivom de la Région de Salies du Salat, en...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconDéfinition précise Stratégie Marketing
...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconL’outre-mer dans la stratégie des milieux d’affaires français : le...
«porte ouverte» dans l’aire du Niger (entre 1898 et 1936) et, plus tard, avec l’accord d’Algésiras, par l’affirmation là aussi de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com