Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III





télécharger 132.29 Kb.
titreIi – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III
page3/3
date de publication09.10.2017
taille132.29 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3
4 – La chartre graphique du magasin.

Les supports sont à réaliser par le respect d’une charte graphique qui a été préalablement établie par le siège social. En mai 2009, la charte graphique a été modifiée. Dans le cadre de la conception d’affiche publicitaire, il est indispensable d’en avoir pris connaissance. Cette charte dispose de nouvelles conditions en ce qui concerne : la disposition des champs, la couleur, la typographie, la cohérence avec les médias et la hiérarchie des supports de communication.

Dans le cadre de l’entreprise E. LECLERC, on privilégie les grands formats aux petits formats. Puis, on privilégie les gratuités à la fidélité et la fidélité aux prix barrés.

5 – La clientèle.

Il est possible de comprendre la clientèle du magasin en fonction de leurs achats et donc en fonction de l’écoulement des stocks. En effet, le contact avec nos clients n’est pas direct étant donné que nos produits sont en libre service.

On sait que nos clients préfèrent les gratuités que les avantages de fidélité sur leur carte E. LECLERC. Le fait de connaître nos clients, cela permet de réaliser des TG (tête de gondole) ou des allées centrales en fonction des achats de notre clientèle.

V – Mon apport à l’entreprise

Au début de l’année, j’ai tout d’abord observé et analysé la politique commerciale de l’enseigne E. Leclerc. Après avoir appris les différentes exigences du groupe en matière de merchandising, j’ai essayé d’amener ma touche personnelle avec des mises en scène différentes des produits tout en étant dans l’esprit du magasin. Cependant, nous avions une certaine liberté pour dynamiser et théâtraliser nos rayons.

J’ai apporté un soutien important à mes tuteurs M. Populaire et M. Baudoux à différents niveaux :

• Tout d’abord, j’ai apporté une main-d’œuvre supplémentaire car le maître mot d’un manager est la productivité de ses employés. Une personne en plus n’était pas de refus. Ce soutien a été fort utile lors des opérations commerciales que nous avons mises en place.

• Ensuite, lors des différentes tâches effectuées, ils me demandaient mon avis sur différents points. C’était une honneur de donner mon avis et donner à l’entreprise un point de vue extérieur et nouveau. Ma présence nous a permis d’être encore plus performants au niveau de la qualité de la présentation des produits, de la tenue du magasin, du management et de la gestion des employés,…

Enfin, je pense avoir amené une certaine dynamique dans ce rayon étant donné que je travaillais dans la bonne humeur et avec une forte implication. Je cherchais à transmettre ce dynamisme au gens autour de moi.

VI – Appréciations et critiques du métier de Manager

Le Manager assure en premier lieu la gestion commerciale de son rayon : il est chargé d'organiser la gestion des stocks, la présentation des produits proposés aux consommateurs et de veiller sur l'évolution du chiffre d'affaires. Ses missions varient selon la politique de l'enseigne qui l'emploie mais aussi en fonction de la taille du magasin ou du type de marchandises à valoriser.

Il doit faire preuve d'une autonomie réelle et d'un sens aigu de l'organisation pour négocier avec les fournisseurs et organiser la vente en magasin.

Fort de son expérience de terrain, il se fie volontiers à son intuition et à ses goûts pour sélectionner les nouveautés et déterminer les prix. Le Manager vit au rythme du magasin et connaît les habitudes de la clientèle. Le chef de rayon est l'interlocuteur de référence pour tous les intervenants de la chaîne de distribution (acheteurs, fournisseurs, directeurs de magasin, chefs de secteur, etc.).

Fortement responsabilisé, il se concentre sur le choix des produits à mettre en linéaires, la mise en place des opérations de promotion, la rédaction des catalogues, etc. Parallèlement, ce manager de terrain dynamise son équipe (qui peut aller de 2 à 15 personnes) en s'occupant du recrutement, de la mise en place des horaires de travail, des réunions, mais aussi des actions de motivation et de promotion interne.

Polyvalent et exigeant, le métier de manager ne cesse d'évoluer et nécessite aujourd'hui des connaissances en marketing ainsi que de réelles qualités de manager.

Une particularité du métier : La saisonnalité de l’activité

Par exemple : Dans le rayon des jouets pendant, 40 % des ventes sont réalisées pendant les 2 mois précédent Noël.

Bien souvent durant ces phases de suractivité, le recours ponctuel à un personnel qualifié est devenu incontournable. Sur le lieu de vente lui-même, il n'est pas rare de doubler les effectifs grâce aux " vendeurs volants " et aux animateurs commerciaux, à qui il est demandé une réelle polyvalence pour répondre au mieux à la clientèle.

VII – Bilan personnel

A – Qualités développées

1 – Les logiciels informatiques.

J’ai découvert l’importance de l’informatique dans le monde du commerce d’aujourd’hui. Certes, il serait faux de croire que l’informatique va tout résoudre. Ce qui est certain c’est que cet outil peut permettre d’avoir une meilleure maîtrise de la gestion donc une meilleure rentabilité. J’ai développé de nombreuses qualités sur les logiciels informatiques. Le choix d’être présent dans deux départements différents (Manager et Services Marketing-Communication) m’a permis d’accroitre ma polyvalence au sein de l’entreprise. Je peux actuellement aussi bien maitriser un logiciel de gestion des prix ou des traitements d’image. Cette polyvalence m’a été très utile tout au long de mon stage. J’ai pu créer des affiches durant les implantations de nuit sans nécessité la présence d’autrui.

2 – Le management.

Il existe de nombreuses écoles de management. Cependant, comme me l’ont dis les chefs de rayons et de secteurs, le management scolaire et sur le terrain sont très différents. J’ai eu l’opportunité de développer des compétences dans le domaine du management durant mes mois de présence en entreprise. C’est une matière que l’ont ne vois pas directement à l’IRETS. De nos jours, bon nombre des postes à responsabilité nécessitent l’application d’un management.

3 – Un sens du détail important.

Le Manager doit être doté d’un excellent sens du détail en magasin. En effet, tous doit être très soigné dans son ou ses rayons. Le directeur du magasin et le directeur régional vérifient les moindre détails des rayons d’où l’importance d’avoir ce sens du détail. Dans le cas où le rayon n’est pas bien tenu, ces 2 directeurs nous montrent les points qui ne sont pas corrects (exemple : manque de PLV, non respect des TG obligatoires, etc.). De ce fait, il est préférable d’avoir ce sens du détail que j’ai acquis tout au long de mon apprentissage.

B – Les changements personnels après mon stage

1 – Les métiers routiniers

Dans un premier temps, je pensais que le métier de Manager était simpliste et que le but de ce métier était seulement la gestion d’une équipe. Cependant, je me suis trompé. Ce métier demande une parfaite polyvalence et une rapidité de réflexion. La gestion du temps est très importante. De plus, leurs emplois du temps sont très surchargés. Le Manager doit faire « Bien » et « Vite ». Le métier de Chef de rayon est un métier très diversifié. Les tâches sont toutes très différentes. Par exemple : lors de la mise en place d’une allée centrale, elle n’est jamais identique.

Néanmoins, le métier de Responsable Communication et clientèle m’a paru être un métier rébarbatif. De ce fait, j’ai beaucoup plus apprécié le métier de Manager. Pour ma part, je préfère les métiers animés et diversifiés.

2 – La notion de management.

J’ai été initié à la notion de management que je n’avais jamais pratiqué auparavant. Ce stage me fût très bénéfique car dorénavant je sais que ce métier peut me correspondre. Il faut savoir motiver une équipe, ce qui n’est pas chose aisée, si nous même n’avons pas assez de force de caractère pour la motiver et l’amener à réaliser les objectifs fixés. Une équipe sera plus ou moins efficace en fonction de l’attitude, la crédibilité et la force de persuasion de son manager.

3 – La vente.

La filière commerciale me correspond parfaitement. Cependant, la vente pure et dure n’est pas ma voie de prédilection. De ce fait, le métier de Manager en grande distribution me correspond parfaitement. J’ai trouvé de nombreuses qualités dans ce métier à travers les 2 mois qui m’ont permis de prendre la peau d’un Manager de rayon.

Je ne souhaite pas dire que je n’aime pas la vente. Néanmoins, je ne souhaite pas faire uniquement de la vente durant des journées, des semaines et des mois entiers. Je ne m’épanouirais pas dans un métier de commercial même si je sais que bon nombre des étudiants acquièrent un métier de commercial après leurs études. Si je dois passer par un métier de commercial, j’espère monter de grade rapidement pour avoir le statut de cadre supérieur.



VIII – Les résultats obtenus

Je me suis agréablement épanoui tout au long de mon stage au sein du groupe E. LECLERC. D’après mes objectifs et mes missions préalablement définis, mon stage correspond parfaitement aux attentes que je me suis fixé. De plus, j’ai été ravie d’être dans l’entreprise E. LECLERC Harly étant donné que mon équipe m’a aidé à évoluer et m’a donné des responsabilités que je n’aurais sûrement pas eues au sein d’autres entreprises.

Mon choix s’est porté en premier lui sur la recherche de la polyvalence en entreprise ce qui coïncidait avec mon projet professionnel. Par la suite, je souhaitais évoluer dans une entreprise assez conséquence autre que la vente « pure » et « dure » car mon stage de première année m’a démontré que ce n’était pas un métier qui me plaisait. La vente partielle reste agréable. J’ai pu renseigner les personnes sur leur choix. La grande distribution est plus un univers de service aux clients

Conclusion

Pour conclure mon ce dossier, je souhaitais mettre en évidence le fait que notre formation nous prépare bien à ce type d’emploi, ainsi je voulais montrer ma reconnaissance envers les formateurs qui m’ont enseigné les techniques commerciales durant cette année à l’IRETS

Personnellement, j’ai appris beaucoup de choses pendant ce stage autant sur l’univers de la grande distribution que sur moi-même et mes compétences. Ce stage au sein du groupe E. LECLERC m’a fait découvrir la vie commerciale dans une entreprise de grande distribution.

Au sein de l’entreprise E. LECLERC Harly, je trouve qu’il y a des changements à faire au niveau de la conception des affiches. En effet, les affiches ne sont jamais faites en temps et en heures. Or, la PLV est très importante pour l’information de la clientèle. Les retards sont souvent fréquents étant donné que l’entreprise est en sous effectifs de manière à survivre à la crise. Le personnel est donc en stress constant ce qui n’est pas bon pour le moral de chacun. Je préconiserais d’embaucher une ou deux personnes polyvalentes pouvant travailler dans tous les services (remplacement, surcroit de travail, etc.).

De plus, le magasin E. LECLERC Harly dispose d’une surface alimentaire de 40% qui génère 60% du chiffre d’affaires et le non alimentaire (60% du magasin) génère 40% du chiffre d’affaires. Il serait préférable d’agrandir la surface de l’alimentaire. En effet, ces concurrents disposent d’une surface alimentaire supérieure au non alimentaire.

J’ai apprécié mon année de DEESMA dans l’entreprise E. LECLERC. Dans mes perceptives futures, j’envisage de créer ma propre enseigne ou avoir mon entreprise par l’intermédiaire d’une franchise. J’ai apprécié effectuer une année d’études en alternance dans la grande distribution et plus particulièrement dans le secteur du multimédia. Ce stage me sera très bénéfique dans ma vie professionnelle.





macintosh hd:users:baptistelanglet:desktop:logo fede.jpg macintosh hd:users:baptistelanglet:desktop:leclerc.jpg
1   2   3

similaire:

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconGap : Librairie Alpine / Librairie Davagnier / Librair’Ile / Espace...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconAdresse personnelle : 21, rue du général Leclerc 78510 Triel-sur-Seine
«crise du théâtre» : une histoire de controverses, de goûts et de représentations (milieu xviiie siècle-fin des années 1930)

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconAdoptée par l’Assemblée nationale le 3 octobre, la loi visant à encadrer...
«études», 2007; «Lieux d’achat du livre», dans Ministère de la Culture et de la Communication, Chiffres clés 2011; «Baromètre multi-clients,...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconSynthèse page 19
«média» de communication puisqu’il peut influencer les variables comportementales du client. Ainsi, IL est primordial pour une enseigne...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconPrésentation de la vente

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconIii. L’opinion publique et les médias
«Une» : Ces deux journaux ont-ils le même point de vue sur cette nouvelle loi ? (Justifiez)

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III icon2 Histoire naturelle du cancer
«c’est pour votre culture» ou «c’est juste pour vous». Après bon ok IL a dit les chiffres à l’oral que je n’ai pas mit en gras mais...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconContexte Présentation Les actions antécédentes Constat III objectifs
Sont tirés du précédent projet de Valorisation du Château de Montespan, réalisé par le sivom de la Région de Salies du Salat, en...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconDéfinition précise Stratégie Marketing
...

Ii – Présentation du point de vente E. Leclerc harly a – La stratégie de E. Leclerc harly b – Les chiffres III iconL’outre-mer dans la stratégie des milieux d’affaires français : le...
«porte ouverte» dans l’aire du Niger (entre 1898 et 1936) et, plus tard, avec l’accord d’Algésiras, par l’affirmation là aussi de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com