Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul





télécharger 121.83 Kb.
titreAdresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul
page5/6
date de publication30.10.2017
taille121.83 Kb.
typeAdresse
h.20-bal.com > comptabilité > Adresse
1   2   3   4   5   6

Stomatogingivite


Au tableau neurologique, est parfois associé une stomatogingivite qui peut entraîner une chute des dents lors des intoxications les plus sévères. L’observation d’un liseré mercurique gingival reste anecdotique.

Atteinte rénale


Le mercure ionisé Hg2+ (inorganique) va s’accumuler au niveau des tubules proximaux du rein et la zone superficielle de la médullaire externe [2]. Lors de forte exposition au mercure élémentaire ou inorganique, des tubulopathies dose-dépendantes et des glomérulonéphrites à dépôts extra-membraneux de mécanisme immunotoxique sont observées [43-45]. Les atteintes tubulaires semblent survenir au-delà d’un certain seuil d’exposition, classiquement lorsque l’excrétion urinaire du Hg dépasse 50 µg/g de créatinine [2]. Une augmentation de l’excrétion de la N-acétyl-β-D-glucosaminidase (NAG) à partir de 25 µg/g de créatinine de Hg urinaire suggère une atteinte tubulaire débutante [13, 46]. Par contre, il n’a pas été établit de seuil de survenue des atteintes glomérulaires. Généralement les manifestations rénales de l’exposition chronique au mercure métallique sont discrètes, associant une atteinte glomérulaire et tubulaire modérée, survenant à des niveaux d’exposition supérieure à ceux nécessaires pour entraîner une atteinte neurologique.

Atteintes cutanées


Les dermites allergiques de contact sont fréquemment décrites dans la littérature et sont de plusieurs ordres : eczéma de contact, urticaire, érythrodermie ou purpura.

L’acrodynie ou pink disease est un syndrome devenu exceptionnel. Il a surtout été décrit chez des bébés et de jeunes enfants exposés à des sels mercureux ou à des vapeurs de mercure, sans que la relation soit dose-dépendante. Des cas ont été récemment décrits après bris de thermomètres à mercure. Le tableau se caractérise par la coloration rouge violacée et cyanotique des mains, des pieds et du visage qui sont oedématiés et douloureux, suivie d’une desquamation en lambeaux des paumes et des plantes, d’un rash papulaire et d’une alopécie. Elle s’accompagne d’une hypersalivation et d’une perte des dents, et parfois de troubles neurologiques (paresthésies et troubles du comportement). La présence de crise sudorale, d’une hypertension artérielle et d’une tachycardie sinusale peut faire évoquer à tort une maladie de Kawasaki. Le mécanisme reste mal précisé mais la piste immunitaire est évoquée [47].

Atteinte oculaire


Le mercurialentis est un des signes d’intoxication au mercure classiquement décrit et se traduisant par des reflets brunâtres de la capsule antérieure du cristallin, des opacités punctiformes disséminées dans le cristallin. Plusieurs études ont aussi montré une augmentation de la fréquence des dyschromatopsies dans l’axe bleu-jaune chez les salariés exposés, à un stade semble-t-il infraclinique [48-49].

Signes généraux


Lors d’intoxications sévères, on observe une altération de l’état général, une anorexie, une cachexie associée à des diarrhées [2].

Risques liés au port d’amalgame dentaire mercuriel

Une attention particulière s’est portée ces dernières années sur le risque d’intoxication mercurielle dans la population générale liée au port d’amalgames dentaires comportant du mercure, mais également de l’argent, du cuivre, de l’étain et du zinc. En effet, plusieurs études ont montré un relargage de mercure à partir des amalgames dentaires dans la cavité buccale, qui est ensuite inhalé, puis absorbé [3]. La quantité absorbée par jour évaluée est en moyenne de moins de 5 µg/j et est corrélé avec le nombre d’amalgames [50]. L’atteinte neurotoxique chez les dentistes exposés de manière significative au mercure est bien établie comme pour toute exposition patente [3]. En revanche, en population générale, les seuls effets démontrés du port d’amalgame dentaire sont locaux avec des réactions inflammatoires (pulpite, lichen plan) disparaissant en quelques mois après le retrait de la prothèse [50-51]. Plusieurs auteurs ont invoqué un effet neurotoxique, néphrotoxique, immunotoxique ou toxique pour la reproduction lié au port d’amalgame dentaire sans que ces suppositions ne soient démontrées [3, 50]. Néanmoins, l’AFSSAPS recommande d’éviter la pose ou la dépose d’amalgames pendant le grossesse ou l’allaitement [50]. Plusieurs études épidémiologiques ont soulevé l’hypothèse d’un lien entre le port d’amalgames dentaires et la survenue de maladies neurodégénératives, telles que la sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Parkinson ou la maladie D’Alzheimer sans que rien n’est pu être démontré [50, 52]. Le rôle hypothétique joué par le mercure dans la maladie d’Alzheimer a suscité beaucoup d’inquiétudes. Les résultats des différentes études épidémiologiques portant sur cette dernière hypothèse sont contradictoires et possèdent de nombreux biais méthodologiques [3, 50]. Les études expérimentales in vivo et in vitro [3] n’ont pas réussi à démontrer un tel lien.

Effets tératogènes et reprotoxiques

Le mercure métallique et ses dérivés passent la barrière placentaire. Leur rôle tératogène et foetotoxique chez l’animal est bien établi. Selon l’Organisation mondiale de santé (OMS), le risque d’avortement spontané chez les femmes professionnellement exposées au mercure n’a pas été établi. Aucune étude pertinente n’a permis de retrouver un risque sur les autres aspects de la reproduction. Les Pays-Bas ont classé le mercure métallique comme pouvant entraîner une toxicité sur le développement. Enfin, L’Union Européenne n’a pas classé le mercure métallique et ses dérivés comme toxique pour la reproduction. [2, 10, 13].

Rôle cancérogène

Les différentes études menées pour évaluer le potentiel génotoxique et cancérogène du mercure métal et de ses dérivés inorganiques n’ont pas permis de conclure à un lien évident (10). En effet, le mercure métal et ses dérivés inorganiques sont classés dans le groupe 3 par du CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer), comme substance ne pouvant être classée du point de vue de sa cancérogénicité pour l'Homme [53].
1   2   3   4   5   6

similaire:

Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul icon1. Saint Vincent de Paul, t. XII p. 437. 2

Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul iconCours 1; le 13. 01. 10 Chapitre 3 : La délimitation du politique,...
«royaume n’est pas de ce monde» («tout pouvoir vient de Dieu» Saint-Paul dit «Paul de Tarse»)

Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul iconAncien élève de l’École normale supérieure, agrégé de philosophie,...
«Le psychologue clinicien, Une invention, Un devenir», organisée le mardi 13 octobre 2009 par le Collège des psychologues du Centre...

Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul iconAdresse : 76 canal saint-martin

Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul iconBulletin gratuit de liaison de la communauté de la Cathédrale de...
«Le Seigneur dit : “J’ai vu, oui, j’ai vu la misère de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu ses cris sous les coups des...

Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul iconAdresse postale : 9 rue Maréchal Ney
«Découvrir le monde sur les chemins de Jérusalem», P. Desroches-Vialet et G. Rémi (dir.), Construction de l’identité dans la rencontre...

Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul iconAdresse postale : 2 rue de la Liberté 93526 Saint-Denis cedex

Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul iconAdresse : 2 Avenue François Mitterrand 93200 Saint-Denis, France

Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul iconLa coiffure féminine à travers l’histoire
«Toute femme qui prie sans avoir la tête voilée déshonore sa tête» Saint Paul, Première Épître aux Corinthiens, XI, 5

Adresse : Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent-de-Paul iconMonseigneur le Prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou
«N’ayons pas peur», comme le répétait le saint Pape Jean-Paul II qui est venu en pèlerin lui aussi à Sainte-Anne-d’Auray IL y a presque...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com