Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions;





télécharger 143.19 Kb.
titreRésumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions;
page4/8
date de publication18.05.2017
taille143.19 Kb.
typeRésumé
h.20-bal.com > comptabilité > Résumé
1   2   3   4   5   6   7   8

3L’humour


L’humour, dont une des conséquences est souvent le rire, est, selon la définition du Petit Larousse (1992), une « forme d’esprit qui cherche à mettre en valeur avec drôlerie le caractère ridicule, insolite ou absurde de certains aspects de la réalité, qui dissimule sous un air sérieux une raillerie caustique. » L’humour vise, à travers l’utilisation de blagues, de gags, de mimiques, à amuser un public ; l’humour repose aussi sur la capacité des autres à l’apprécier et à en rire. Selon Chapman et Foot (1976, dans Plester, 2007, p.45), l’humour peut être considéré comme un stimulus qui provoque le rire, une réponse en réaction à un stimulus ou une disposition qui permet de voir les choses selon une perspective humoristique. Ces trois considérations de l’humour sont étroitement liées l’une à l’autre. Ainsi, Plester (2007, p.46), s’appuyant sur les travaux en psychologie de Godkewitsch (1976), définit de manière plus générale l’humour comme « un processus initié par un stimulus (tel une blague) qui implique une réponse (telle le rire) indiquant du plaisir »1. L’humour peut prendre deux formes : il peut être standardisé ou spontané. Alors que l’humour standardisé (affiche humoristique, histoire drôle) est peu dépendant du contexte discursif dans lequel il s’exerce, l’humour spontané suggère une relation étroite avec le contexte dans lequel il intervient (Barsoux, 1996, p.500). L’humour spontané reflète les relations sociales dans lesquelles il intervient : les plaisanteries « ne s’expliquent souvent que grâce à tout un arrière-plan de relations sociales […], les plaisanteries naissant d’une manière éparse, liées au climat plus qu’aux personnes » (Frisch-Gauthier, 1961, p.303). Dans cette perspective, « l’humour est un outil qui permet d’étudier les forces sociales dans une organisation »2 (Anthon, 2002, p.10). Etudier l’humour permet ainsi de mieux comprendre les mécanismes qui lient les acteurs les uns aux autres dans l’organisation.

En outre, selon Plester (2007, p.67), l’humour est un symbole de la culture de l’organisation dans la mesure où il « reflète les valeurs et hypothèses organisationnelle » (Barsoux, 1996, p.504). En outre, l’humour peut créer, transformer et renforcer la culture d’une organisation (Linstead, 1985), notamment à travers les valeurs de solidarité et de convivialité qu’il véhicule (Anthon, 2002). Les rires durant les réunions permettent en effet de créer un esprit de solidarité et de coopération entre les acteurs qui va favoriser leur engagement. En retour, l’engagement des acteurs va renforcer l’identité organisationnelle et la culture de l’organisation. Dans ce sens, l’humour est un symbole fort qui caractérise, en partie, la culture de l’organisation et, par là-même, son identité. La convivialité et l’humour, caractéristiques de l’ambiance et de la culture organisationnelle, se manifestent dans le quotidien de l’organisation lors de rencontres informelles mais aussi dans le cadre de réunions formelles.

Enfin, selon la littérature, l’humour a diverses fonctions. Nous proposons de définir trois « grandes » fonctions de l’humour dans l’organisation qui regroupent les divers objectifs qu’il vise : l’humour comme mécanisme d’adaptation et de défense, l’humour comme outil de communication favorisant la cohésion organisationnelle, l’humour comme agent de changement. L’étude de ces fonctions de l’humour dans le cas d’Ondulem amènera, dans un quatrième point, à mettre en évidence la manière dont l’humour permet de renforcer la solidarité et dont il participe à l’innovation.


4Les fonctions de l’humour dans le cas d’Ondulem

4.1L’humour : mécanisme d’adaptation et de défense.


Premièrement, l’humour est un mécanisme d’adaptation et de défense et une aide au stress (Anthon, 2002 ; Frisch-Gauthier, 1961 ; Eisenhardt, Kahwajy & Bourgeois, 1997). Outre ses vertus thérapeutiques, l’humour permet, face à des situations difficiles, stressantes ou inconnues, de prendre de la distance en replaçant ces situations dans un autre contexte dont le sens est contrôlé (Anthon, 2002). Par ailleurs, l’humour offre aux individus un espace de « liberté par rapport aux normes et structures sociales » dans lesquels ils se trouvent (Plester, 2007, p.50) et, ainsi, la possibilité de relâcher les tensions. De même, selon Frisch-Gauthier (1961, p.294), « le rire est lié à une certaine liberté prise à l’égard […] d’un souci ou d’un désagrément ». Dans ce sens, l’humour intervient comme un mécanisme de défense face à ces situations et « libère quelque peu d’une tension nerveuse trop forte » (Ibid., p.295).

Dans le quotidien d’Ondulem, la convivialité se manifeste, notamment, durant les « pauses café » ou lorsque les acteurs « se croise[nt] ». Dans les moments difficiles, ces rencontres informelles durant lesquelles ils plaisantent, ont « un délire pendant deux minutes », bien que de courte durée, leur permettent de souffler, de faire une pause dans leur travail et ainsi de repartir « pour un tour » en étant « régénéré » (Responsable production. Extrait 1).

« Ce qui est intéressant c’est qu’on est peut être dans une grosse galère dans l’atelier et puis on se croise. On en voit un qui est dans une galère pas possible. Bah pendant deux minutes il va y avoir un délire on ne sait pas pourquoi mais il va y avoir un délire pendant deux minutes. Et puis après chacun repart dans son truc quoi. Mais rien que ça punaise ça te régénère et tu repars pour un tour c’est. »

Extrait 1 – Responsable production. Sur l’importance de la convivialité dans le quotidien.


Ces instants, difficiles à saisir lorsqu’ils apparaissent lors de rencontres informelles, sont également présents lors des réunions formelles, telles les comités de direction. Si le comité de direction n’est pas une situation difficile ou stressante pour les individus, c’est une réunion qui dure plusieurs heures. Le rire est alors l’occasion, comme l’illustre la Conversation 1, de faire une pause avant de se concentrer à nouveau sur la discussion. Cette conversation fait intervenir la responsable informatique (RI), le directeur technique (DT), le directeur général (DG), le directeur administratif et financier (DAF), le responsable du bureau d’études (RBE), le responsable Offset (RO) et le responsable hygiène-sécurité (RHS).
Conversation 1 - Lors des comités de direction, le rire apparaît comme un moyen de faire une pause avant de reprendre la discussion. CODIR du 19/06/2006

RI - Autrement [le Groupe] France demande aussi maintenant un reporting quotidien de chiffres alors qui sont pas faciles avec notamment qui concerne des chiffres sur les commandes enregistrées, les m² enregistrés, poids enregistrés ainsi que le facturés

DT - On leur envoie déjà ça.

RI - tous les jours tous les jours tous les jours. Et...

DG - C’est le télex.

RI - Voilà c’est ça.

DAF - J’ai pas encore eu de réponse.

RI - Alors bon j’ai... [DAF] a envoyé un mail pour demander à quoi ça servirait et puis c’est pas simple du tout parce que compte tenu qu’il faut tenir compte des modifications et des suppressions de commandes tous les jours, j’avais proposé d’envoyer un chiffre donc en tenant compte du cumulé depuis le début du mois et en soustrayant ce qui a été envoyé la veille mais c’est sûr que quand on va changer de mois là, il va y avoir un petit truc. Et en plus comme on facture nous à J+2 par rapport à l’expédition, je ne peux pas envoyer aujourd’hui les données de facturation de vendredi puisque les factures n’ont pas été encore faites. Donc ça ferait encore un détail supplémentaire.

DG - Bon on attend la réponse.

RI - Pour l’instant voilà on attend.

DG - D’accord.



DAF - Juste 30 secondes, je veux bien que vous regardez ce que c’est un télex (DG rit)

DT - Fais nous rire !

DAF - Parce que là ce sont (rires)

DT - Ouh la !

DAF - Ça c’est [le Groupe] 2006.

DG - Non c’est [le Groupe France].

RI - France. France.

DAF - Oui mais ils font partie de

DT - Regarde toutes les étoiles sont alignées, c’est marrant. (Rires)

RBE - Je ne ferai pas plus de commentaires. (Rires)

RO - Avant c’était le morse (rires)

RHS - Bah je comprends pourquoi les commerciaux [du Groupe France] sont pas à l’informatique. (Rires) Si i’ sont au télex encore ! (Rires) Je vous confirme la commande...

DAF - Non mais ils nous demandent de s’adapter à ça. (Rires) Il faut bien comprendre. Ils nous demandent de faire des efforts d’interface pour s’adapter à ça.

RHS - Thomas on a trouvé un télex dans les archives avec [Assistante de direction], on le jette pas alors. (Rires)

RBE - On le garde !

DG - Il faut l’offrir en cadeau à

DT- Il faut demander [au responsable maintenance] qu’il réhabilite la machine télex. (Rires)

RHS - [La responsable achat] elle a été formée au télex ! (Rires)



RI poursuit sur un nouveau sujet - Pour les charges machines et le suivi de l’intervention d’E.M. […]


La Conversation 1 eut lieu lors d’un comité de direction élargi du 19 juin 2006. La conversation porte sur une requête du Groupe qui demande à Ondulem d’envoyer chaque jour, par télex, un reporting concernant la production et la facturation (l.1-5). La responsable informatique souligne alors les difficultés rencontrées face à cette demande et ajoute que le directeur financier a envoyé un mail afin que le Groupe précise ses attentes (utilisation et utilité) quant à ce reporting avant de déterminer un mode de calcul automatique des chiffres à envoyer (l.9-16). Elle conclut en disant qu’aujourd’hui, ils attendent la réponse du Groupe. Le directeur financier intervient alors et fait remarquer le caractère burlesque de la situation : « je veux bien que vous regardez ce que c’est un télex » (l.21). Il souligne en outre le paradoxe de la situation (l.34-35) : le Groupe demande la création d’interfaces informatiques (technologie moderne) pour être compatible avec le télex (technologie obsolète), ce qui semble insensé compte tenu des technologies existantes. Le rire est alors général et chaque participant au comité de direction y va de sa remarque pour souligner le comique de la situation (l.40). Tout le monde ayant plaisanté et rit à ce propos, la responsable informatique reprend la parole et poursuit sur un nouveau sujet : la discussion redevient « sérieuse » (l.42).



Lors des comités de direction, comme l’illustre cette Conversation 1, le rire apparaît à la fin de l’échange. Il permet alors de clore la conversation de manière détendue avant de replonger au cœur de la discussion, d’engager un nouveau sujet ; il est un moment de détente.

1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions; iconStrasbourg, le 4 septembre 2009 inspection pédagogique régionale
«histoire des arts» un diaporama de synthèse présenté lors des journées d’animation pédagogique au mois de mai. Nous vous encourageons...

Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions; iconRéunions sur l’histoire des arts
«Arts, Culture, Territoire» dans le cadre de la semaine des Curie d’Arts» au lycée Pierre et Marie Curie de Menton, qui regroupait...

Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions; iconListe des travaux et des publications
«Gouverner les urbanisations informelles ou la “gouvernance” en question. Cas des villes maghrébines», in benafla (Karine), michel...

Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions; iconRésumé Le processus d’innovation produit peut être abordé sous différents...
«Honda City» et l’émergence du produit «Boulangerie domestique» de Matsushita

Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions; iconBernard Regnauld-Fabre, sous-directeur, Amérique du Nord, Ministère...
...

Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions; iconProgramme voyage scolaire bourges poitiers mai 2011
«les débuts du christianisme», puis nous étudions la formation de la religion catholique ainsi que ses pratiques religieuses au début...

Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions; iconParcours des saveurs francophones dans le cadre du mois de la Francophonie
«L’inconnu du lac», d’Alain Guiraudie dans les salles polonaises du 28 février au 28 mars

Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions; iconLes rencontres d’Eymet Voix du Dropt
«le Bretou» d’Eymet et nous avait permis de travailler dans le Centre culturel. A la fin de ce moment nous avons présenté le travail...

Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions; iconDans le cadre de la journée internationale des femmes, Comptoir du...

Résumé : Au contact des acteurs, après 18 mois sur le terrain, nous avons constaté que les rires étaient omniprésents dans l’organisation, lors des rencontres informelles mais également dans le cadre des réunions; icon412 / 1 La place des professionnels de terrain dans l'histoire de...
«d’une jeunesse savante et philosophique, non les sciences mais l’art de les enseigner». Ont été, entre autres, mobilisés dans cette...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com