Rappel anatomique et physiologique





télécharger 491.29 Kb.
titreRappel anatomique et physiologique
page1/15
date de publication19.05.2017
taille491.29 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > comptabilité > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15



SÉMIOLOGIE



TRAUMATOLOGIE






GENOU

J-L Lerat

Faculté Lyon-Sud


SÉMIOLOGIE 93

93

TRAUMATOLOGIE 93

93


93


GENOU 93

RAPPEL ANATOMIQUE ET PHYSIOLOGIQUE 95

PALPATION DU GENOU - ANATOMIE DE SURFACE 98

AFFECTIONS LES PLUS FRÉQUENTES 106


RAPPEL ANATOMIQUE ET PHYSIOLOGIQUE


- Le genou est une articulation portante avec 2 condyles convexes reposant sur 2 glènes tibiales sans congruence entre eux. L’appareil ligamentaire et méniscal rend l’articulation plus stable. Les muscles complètent la stabilité avec en particulier le système extenseur et la rotule. Le cartilage qui recouvre les surfaces en présence est très épais (3 mm), surtout au niveau de la rotule.

Les ménisques, grâce à leur forme, accentuent un peu la concavité des surfaces tibiales qui sont insuffisantes (voire même convexes au niveau du plateau externe)



1 - Corne postérieure du ménisque interne

2 - Ligament latéral interne

3 - Corne antérieure du ménisque interne

4 - Ligament jugal

5 - Ligament croisé antérieur

6 - Corne antérieure du ménisque externe

7 - Ligament latéral externe

8 - Hiatus poplité

9 - Corne postérieure du ménisque externe

10 - Ligament ménisco-fémoral

11 - Ligament croisé postérieur

Vascularisation uniquement périphérique Vue supérieure Structure triangulaire à la coupe
Les ménisques sont des fibrocartilages qui ont une forme de O pour l’externe et de C pour l’interne.

Les ménisques ont un rôle très important pour amortir la transmission des forces du fémur au tibia et ils ont un rôle stabilisateur. Ils jouent le rôle de cale comme dans l’exemple du camion citerne ci- dessous, mais la cale est mobile et lors des mouvements, elle est repoussée contre l’enveloppe ligamentaire qui joue le rôle stabilisateur principal. Ils guident la rotation et la translation.



Rôle stabilisateur des ménisques Structure interne : fibres complexes globalement concentriques



Mobilité des ménisques, surtout du ménisque externe, en rotation interne et externe

L'appareil capsulo-ligamentaire est très complexe, limitant les mouvements de la latéralité et les mouvements de tiroir. Il travaille en synergie avec les surfaces articulaires et méniscales pour permettre une grande mobilité (en flexion et rotation), tout en garantissant une bonne stabilité, ces 2 facteurs étant en principe un peu contradictoires.



Vue interne Vue externe Vue postérieure Les tendons de la patte d’oie

Le fonctionnement de cette articulation est très complexe car la flexion s'accompagne d'un mouvement de roulement-glissement des condyles (le point de contact entre fémur et tibia se déplace en arrière : roulement. On voit bien que la distance parcourue par le fémur, est inférieure au déplacement du point de contact : glissement. Les ligaments et les ménisques règlent ce mouvement spécifique sur les cartilages.



Le Fémur roule et glisse sur le tibia de l’extension à la flexion
La rotation automatique du fémur sur le tibia est aussi un des éléments originaux de l'articulation du genou. Elle est liée à un mouvement asymétrique des condyles.

La rotation lors de la flexion existe. En effet, à 90° de flexion on dispose de 30 à 45° d'amplitude de rotation du tibia sous le fémur. Du fait de l'asymétrie des contours articulaires et du système ligamentaire, la rotation interne s'accompagne d'une inclinaison en valgus du tibia et la rotation externe d'une inclinaison en varus. Le système extenseur et le squelette fémoro-tibial ne sont alignés qu'en rotation neutre.





Lors de l'extension complète, le genou est verrouillé automatiquement en rotation externe du tibia. Noter que la tubérosité antérieure du tibia est alors très latéralisée.

En extension, la tubérosité tibiale est alors très externe, formant la classique "baïonnette" du système extenseur de Trillat (angulation entre l'axe du quadriceps, le tendon rotulien et le tibia).

Plus cette baïonnette est marquée, plus la rotule a tendance à prendre la corde et se luxer en dehors, lors de la contraction du quadriceps. L'aileron rotulien interne s'oppose à la luxation de la rotule.

La stabilité du système extenseur est due à la concavité de la trochlée, aux ailerons rotuliens, surtout l'interne qui est renforcé par le vaste interne.

Au début de la flexion, la stabilité est très précaire, car la rotule est située alors à la partie supérieure de la trochlée, à un endroit où le versant externe est à peine ébauché. Après 20° à 30° de flexion, la stabilité s'améliore, d'autant plus que les forces de compression augmentent.
La répartition des contraintes sur les différents compartiments dépend de l'axe du membre.

En appui bipodal, les pressions sont réparties sur les deux compartiments du genou. L'interligne articulaire est à peu près perpendiculaire à l'axe du membre (centre de la tête fémorale, centre du genou et centre de la cheville, sont alignés).

A la marche, il y a une succession d'appuis unipodaux, pendant lesquels le genou subit d'importantes contraintes internes (ou en varus). En appui unipodal, la ligne de gravité passant par le milieu du corps et le milieu du centre du genou, passe largement en dedans du centre du genou. Il y a donc des contraintes considérables en varus, qui sont équilibrées par de puissants haubans musculaires (fascia-lata et la bandelette iliotibiale ainsi que les fessiers et par l'appareil ligamentaire externe). Les pressions fémoro-tibiales internes sont considérables et expliquent les lésions de surcharge de ce compartiment interne.
La conformation en varus prédispose à la pathologie dégénérative du côté interne du genou en favorisant les lésions du ménisque interne et des cartilages fémoro-tibiaux (ainsi que la surcharge pondérale). Plus de 60 % des sujets présentent une conformation en varus (discret ou marqué).
La conformation en valgus protège plutôt le compartiment interne. Un valgus très important fait subir une surcharge au compartiment externe du genou.
D'autres facteurs agissent défavorablement sur le compartiment fémoro-tibial, comme la distension des ligaments, qui modifie le contrôle de la stabilité périphérique, mais aussi le contrôle des rotations. Le rôle de l'articulation fémoro-patellaire est aussi très important. On sait que les latéralisations de la rotule ou subluxations fémoro-patellaires, contribuent à une mauvaise transmission des pressions fémoro-tibiales internes.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

Rappel anatomique et physiologique iconRappel de la methode

Rappel anatomique et physiologique iconRappel sur les consommations intermédiaires

Rappel anatomique et physiologique iconHistoire des idées politiques (rappel historique)

Rappel anatomique et physiologique iconAnthropologie générale : à l'interface des sciences sociales et des sciences naturelles
«une anthropologie, c’est-à-dire un système d'interprétation rendant simultanément compte des aspects physique, physiologique, psychique...

Rappel anatomique et physiologique iconEnregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le
«anatomique» homme/femme, et de son expression culturelle, le genre masculin/féminin, qui lui correspond. Le genre peut être considéré...

Rappel anatomique et physiologique iconCours à remplir en s’aidant du manuel. Rappel
«sur l’ordre du pape Etienne, fut déposé, eut les cheveux coupés et fut enfermé dans un monastère»

Rappel anatomique et physiologique iconParmi les différents objets présentés, lequel a un fonctionnement qui rappel un organe humain ?
...

Rappel anatomique et physiologique iconFormation de sensibilisation à la radicalisation
«Entr’autres», spécialiste de l’Islam, présente d’abord un tableau sémantique, étymologique et historique du rapport de la laïcité...

Rappel anatomique et physiologique iconPréambule : Rappel des io pour les ce1 : DÉcouverte du monde
«Que sais-tu sur les oiseaux ? Que mangent-ils ? Comment se reproduisent-ils ? Comment se déplacent-ils ?»

Rappel anatomique et physiologique iconRappel : les cours d’histoire ont lieu à Paris 8, les cours de géographie à Paris XIII
«Prince et arts «C. Verna B. 233 15 h 00 18 h 00 Préparation au C2e2i Salle (voir sufice) 12h00 15h00 Histoire «Prince et arts»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com