Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain





télécharger 69.55 Kb.
titreBulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain
date de publication19.05.2017
taille69.55 Kb.
typeBulletin
h.20-bal.com > comptabilité > Bulletin


ASSOCIATION PALÉONTOLOGIQUE DU BASSIN AQUITAIN

4 chemin des prés

33650 SAINT MEDARD D’EYRANS

Tél : 05.56.72.76.94

Fax : 05.56.72.68.47

E-mail : apbafossil@yahoo.fr

Site Internet : www.saint-medard-deyrans.fr

Permanence tous les samedis de 14h à 16h
(sauf août)



Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain

N°34 – Mars 2006


I- Récapitulatif des activités du premier trimestre 2006

  • le 18/12/05 : Suite de nos journées de prospections paléontologiques sur le département des Landes. C’est par ce beau dimanche ensoleillé qu’une partie de notre équipe a parcouru la forêt landaise dans le secteur de Mont-de-Marsan, pour tenter d’y retrouver un niveau Burdigalien (?) a priori auparavant classé Aquitanien. Chose faite, nous avons retrouvé le terrain ainsi que le niveau correspondant à notre description, et réalisé des prélèvements sédimentaires et paléontologiques. Il semble à première vue que l’ensemble corresponde aux couches de passage de l’Aquitanien au Burdigalien. Des investigations supplémentaires viendront confirmer ou infirmer nos observations (à suivre).

  • le 22/12/05 : 33ème réunion trimestrielle de l’A.P.B.A. Comme à l’accoutumée en fin de chaque année, cette réunion nous a permis de faire le bilan de l’année 2005 et d’établir les prévisions pour 2006. La séance a débuté par la traditionnelle et incontournable allocution de notre Président, qui a immédiatement enchaîné sur le rapport moral en soulignant le gros travail réalisé par l’équipe, et les préparatifs des 10 ans de l’A.P.B.A.. Puis notre Vice-Président a présenté à l’assemblée le rapport d’activités complet, qui affiche une augmentation (en terme d’activités) de 18% par rapport à l’année 2004 ! Notre Président (en l’absence de notre Trésorière) a ensuite présenté le rapport financier qui s’avère positif pour 2005, ainsi que le budget prévisionnel 2006, qui comporte quelques nouveautés. Enfin, notre Vice-Président a présenté toutes les activités prévisionnelles pour 2006 et notifié que l’année à venir sera très chargée ! Pour terminer, les questions diverses sont venues clore la séance qui a été levée à 23h30.

  • le 04/01/06 : Réunion à la mairie de Saint Morillon organisée par le Syndicat d’Initiative des Graves de Montesquieu pour préparer la prochaine marche cantonale du 30 avril 2006, qui passera cette année sur la commune de Saint-Morillon. L’A.P.B.A. était représentée par notre Président, puisque nous animerons une exposition ainsi que des séances de prélèvements et de tamisages sur le gisement Aquitanien du Château Plantat (à suivre).

  • le 05/01/06 : Réunion de rentrée et de vœux de l’A.P.B.A. Notre Président a présenté ses vœux pour 2006 à toute l’équipe, en revenant sur les grands moments qui ont fait l’année 2005 et en présentant les projets pour 2006, qui seront nombreux avec, entre autres, les 10 ans de notre structure associative. La soirée s’est terminée autour du verre de l’amitié et de la galette des rois !

  • le 07/01/06 : L’A.P.B.A. a le plaisir d’accueillir Monsieur Jean-François BATTISTA en tant que nouvel adhérent.

  • le 08/01/06 : Premières fouilles de l’année, dans le Langhien des Landes où, sous un temps fort agréable, notre équipe de passionnés a prélevé de nombreux restes fossiles de cet étage. La conservation spectaculaire de certains restes nous permettra de réaliser prochainement plusieurs notes sur ce site.

  • le 11/01/06 : Présentation des vœux de notre Maire, Monsieur Christian TAMARELLE, aux forces vives de la commune (associations, entreprises…) autour du verre de l’amitié. Notre association était représentée par notre Président et notre Trésorière.

  • le 13/01/06 : Présentation des vœux de notre Conseiller Général, Monsieur Bernard FATH, à Léognan, aux entreprises et associations du canton de La Brède, ainsi qu’aux corps constitués. La traditionnelle galette des rois géante et le verre de l’amitié sont venus clôturer la soirée. Notre association était représentée par notre Président accompagné de Madame Aurélie BORDESSOULE.

  • le 19/01/06 : Réunion de travail de l’A.P.B.A. afin de préparer les 10 ans de notre association. Cette séance nous a permis de prévoir l’organisation physique de la salle des fêtes, ainsi que les thèmes de chaque stand et le matériel fossile et technique. Une prochaine réunion nous permettra de faire le point sur les panneaux à concevoir, les documents à créer et les fossiles à apporter (à suivre).

  • le 20/01/06 : Première phase d’aménagement de notre salle de réunion à Saint-Médard d'Eyrans, salle qui nous est gracieusement mise à disposition par la municipalité, en installant une armoire et un tableau d’affichage ainsi qu’un tableau blanc. La deuxième phase consistera en l’installation d’une vitrine et des affiches paléontologiques.

  • le 21/01/06 : Réunion de direction entre notre Président, notre Vice-Président et notre consultant Philippe ROCHER. Cette réunion avait pour objectif de faire un point sérieux sur le dossier Plantat, avec le bilan du travail réalisé et les travaux qui restent encore à exécuter (à suivre).

  • le 22/01/06 : Fouilles à Saint-Martin d’Oney, sur un terrain d’âge Aquitanien où notre équipe a pu prélever de nombreux restes fossiles de mollusques, coraux, poissons… sous un soleil éclatant.

  • le 24/01/06 : Conseil d’administration de la Réserve Géologique de Saucats, où notre Président siégeait une nouvelle fois.

  • le 26/01/06 : Notre Président a eu l’immense honneur de rencontrer le Professeur Yves COPPENS, paléoanthropologue de génie et spécialiste de l’évolution humaine, à Bordeaux, lors d’une séance de dédicace de ses derniers chefs-d’œuvre et d’une conférence sur « L’odyssée de l’espèce » (voir résumé de la rencontre chapitre III).

  • le 28/01/06 : C’est lors de cette journée neigeuse que notre Président, accompagné de notre Vice-Président, est parti en direction de Barbezieux, afin de rencontrer officiellement, et pour la première fois l’Amicale Charentaise de Paléontologie et Minéralogie (A.C.P.M.). C’est donc à l’occasion de leur Assemblée Générale prévue ce même jour que notre Président a pu présenter l’A.P.B.A. en détail (historique, structure, activités, partenaires) et lancer l’idée d’un partenariat entre nos deux associations. L’idée reçue favorablement par les membres de l’A.C.P.M. est le point de départ d’un long processus qui, nous l’espérons, nous conduira à la signature d’un partenariat solide et sérieux fin 2006, début 2007 (à suivre).

  • le 28/01/06 : C’est également ce même soir que toute l’équipe de l’A.P.B.A. s’est retrouvée à Bourg sur Gironde, au restaurant « L’hippocampe bleu », pour partager notre dîner de début d’année. Encore une soirée exceptionnelle, organisée par notre Vice-Président, et qui a permis de rassembler tous nos membres.

  • le 01/02/06 : Deuxième réunion organisée par le Syndicat d’Initiative des Graves de Montesquieu à Saint-Morillon, en présence de Madame SECCO, maire de la commune, pour poursuivre notre travail sur l’organisation de la marche cantonale du 30 avril 2006 sur la commune de Saint-Morillon. L’A.P.B.A. était représentée par notre Président qui a pu réaffirmer notre participation en présentant les fouilles que nous avons réalisées au Château Plantat (à suivre).

  • le 05/02/06 : Fouilles dans le Langhien des Landes où, sous un ciel clément, notre équipe a pu prélever de nombreux restes fossiles de cet étage, dont une faune particulière à la base de la formation. Des études plus précises nous apporteront des explications sur ces variations de populations, d’un niveau à un autre.

  • le 06/02/06 : Réunion entre notre Président et Monsieur Bruno CAHUZAC à l’Université de Bordeaux 1, afin de travailler sur plusieurs dossiers, dont Plantat, et préciser certaines études qui seront menées conjointement (à suivre).

  • le 10/02/06 : Réunion de la commission scientifique de la Réserve Géologique de Saucats, à l’Université de Bordeaux 1, pour travailler sur la nouvelle plaquette de la Réserve. Notre Président était présent en tant que membre de cette commission.

  • le 11/02/06 : Traditionnelle réunion mensuelle entre notre Président et notre Vice-Président, au siège de l’association. Cette entrevue a permis de faire le point sur de nombreux dossiers en cours.

  • le 16/02/06 : Première séance de Travaux Pratiques de l’année, sur le thème « La Paléontologie : généralités ». Cette séance a permis de donner une définition de la paléontologie, d’expliquer la notion de fossilisation, l’intérêt paléo-écologique des fossiles, l’utilisation des fossiles, leur intérêt évolutif et l’intérêt de la pétrogenèse sédimentaire. Les participants ont pu apprendre ou réviser toutes ces notions paléontologiques importantes. Encore une bonne soirée passée à s’instruire !

  • le 19/02/06 : Fouilles à Mios, sur un niveau Serravallien où, sous un temps pluvieux, notre équipe a prélevé de nombreux restes fossiles (à suivre).

  • le 22/02/06 : Troisième réunion de préparation de la marche cantonale organisée par le Syndicat d’Initiative des Graves de Montesqueiu, à Saint-Morillon. Cette séance a permis de caler les derniers détails de l’organisation de cette grande manifestation. Notre association était représentée par notre Président et notre Trésorière, puisque l’A.P.B.A. exposera au Château Plantat, site qui permettra de faire une halte culturelle à tous les nombreux marcheurs.

  • le 23/02/06 : Réunion de travail de l’A.P.B.A. afin de poursuivre la préparation des 10 ans de notre association. Cette séance nous a permis de faire le point sur le travail qu’il reste à faire (à suivre).

  • le 04/03/06 : Assemblée Générale de la Réserve Naturelle Géologique de Saucats où notre Président et notre Vice-Président siégeaient respectivement en tant qu’administrateur et adhérent.

  • le 04/03/06 : Suite à l’assemblée générale de la Réserve, notre Président et notre Vice-Président se sont retrouvés l’après-midi pour la réunion mensuelle traditionnelle afin de traiter les dossiers en cours.

  • le 05/03/06 : Fouilles dans le Rupélien des Landes où notre équipe a pu prélever de nombreux restes fossiles de cette époque et de deux niveaux différents, l’un argileux, l’autre sableux. Nous avons eu le plaisir d’accueillir Monsieur TASTET, propriétaire du site, que nous remercions au passage pour ses autorisations de fouilles !

  • le 08/03/06 : Quatrième réunion de préparation de la marche cantonale sur Saint-Morillon, où étaient présentes associations et municipalités participantes. Cette marche culturelle sera un grand événement pour la commune de Saint-Morillon. Notre association était représentée par notre Président.

  • le 16/03/06 : Séance de Travaux Pratiques, sur le thème « La micro-paléontologie », animée par Frédéric BORDESSOULE. Cette séance a permis de définir la micropaléontologie, au travers des groupes de microfossiles comme les foraminifères et les ostracodes principalement, mais aussi de découvrir d’autres groupes de microfossiles moins connus, comme les algues calcaires, les ptéropodes, les nannofossiles calcaires, les microfossiles siliceux, les conodontes et les pollens. Encore une séance très intéressante.

II- Quelques ouvrages paléontologiques

  • Les fossiles de Karl BEURLEN et Gerhard LICHTER. Editions SOLAR. 1987.

  • Géologie de M. ORIA. Editions HATIER. 1961 (programme de 4ème).

  • L’Odyssée de l’Espèce sous la direction d’Yves COPPENS. Le livre de poche. Editions EPA. Hachette livre. 2003.

  • Homo Sapiens sous la direction scientifique d’Yves COPPENS. Editions Flammarion. 2004.

  • Découverte de deux dents de Squalodon (Cetacea odontoceti) dans le Burdigalien du SW de la France (Martillac, Léognan). Considérations sur les Squalodons d’Aquitaine, la paléoécologie de leurs gisements et l’espèce type du genre de Bruno CAHUZAC, Sébastien BUISSON, Michel POMMIES et Philippe ROCHER. Editions N. Jb. Geol. Paläont. Abh. Stuttgart. 2005.

III- Une rencontre inoubliable pour notre Président
Ce 26 janvier 2006, notre Président, Frédéric BORDESSOULE, a eu le grand honneur et l’immense privilège de rencontrer le célèbre et l’illustre Yves COPPENS, père de la paléontologie moderne, paléoanthropologue de génie et découvreur de notre grand-mère à tous, lors d’une séance de dédicace de ses derniers chefs-d’œuvre et de sa conférence sur « L’Odyssée de l’espèce » à Bordeaux.

« Cette rencontre inoubliable qui marquera ma vie à tout jamais m’a offert la possibilité de m’entretenir une vingtaine de minutes avec le premier paléontologue de France, sur des sujets aussi sensibles que la vulgarisation de la paléontologie au travers d’ouvrages comme « l’Odyssée de l’espèce » ou de films comme « Homo sapiens », sur la difficulté de communiquer et d’échanger avec les scientifiques et sur la compétition acharnée entre certains chercheurs qui conduit parfois à la falsification de données ou de résultats ».

Mais est-il encore nécessaire de présenter Yves COPPENS ?
Oui, je le crois, mais en quelques lignes (et surtout dans les grandes lignes), car il est aujourd'hui pour la communauté internationale scientifique, le plus grand spécialiste de l’évolution humaine.


Le professeur Yves COPPENS, spécialiste de nos origines


Le parcours d’Yves COPPENS

Yves COPPENS est né le 9 août 1934 à Vannes. Passionné et fasciné par la préhistoire dès son enfance, il commence sa carrière de chercheur par quelques fouilles et prospections en Bretagne, durant ses années de collège, de lycée et d’université.

En 1956, alors qu’il n’a que 22 ans, il entre au CNRS pour y diriger des études sur le Tertiaire et le Quaternaire. Au début de l’année 1960, il organise ses premières expéditions au Tchad, en Ethiopie, en Mauritanie, en Indonésie, aux Philippines, en Tunisie, afin de récolter des indices fossiles qui pourraient alimenter ses futures théories.

C’est en 1965 qu’il découvre le crâne d’un hominidé à Yayo (Angamma) nommé Tchadanthropus lexoris, qui date d’environ un million d’années et qui est relativement proche d’Homo erectus.

En 1969, Yves COPPENS devient maître de conférences au Muséum National d’Histoire Naturelle et sous-directeur du Musée de l’Homme (tout naturellement !).

L’année 1974 marquera sa consécration avec la découverte de notre vieil ancêtre, Australopithecus afarensis, nommé LUCY, en compagnie de Donald JOHANSON et Maurice TAÏEB.

Le squelette remarquablement complet de « LUCY »,
âgée environ de 3,75 millions d’années

Dès 1980, Yves COPPENS est nommé directeur et professeur au Muséum pendant 3 ans. En 1981, il propose une explication environnementale de la répartition Hominidae/Panidae : c’est la théorie de l’East Side Story ».

En 1983, il devient titulaire de la chaire de paléoanthropologie et préhistoire au Collège de France et en 1988, il développe et démontre comment l’acquis avait pris le pas sur l’inné, ce qui a notamment ralenti l’évolution humaine depuis plusieurs dizaines de milliers d’années.

En 2002, le Président de la République lui confie la présidence de la commission de préparation de la charte de l’environnement, entrée dans la constitution française en février 2005.

En 2003, renversement de situation, lors de la découverte de Toumaï et d’Abel, où Yves COPENS remet lui-même en question sa théorie sur l’East Side Story ! C’est cette même année également qu’il participe à la réalisation du documentaire « L’Odyssée de l’espèce » et l’année suivante sur « Homo sapiens », diffusé par France 3 et préside le comité scientifique des Mégalithes de Carnac. Enfin, en 2005, il apporte sa caution scientifique au paléosite de Saint-Césaire.

Les œuvres d’Yves COPPENS

Yves COPPENS est un passionné qui utilise tous les supports médiatiques pour expliquer l’évolution humaine. Il a écrit de nombreux ouvrages sur son sujet de prédilection, comme :


Le singe, l’Afrique et l’homme (1983)
Préambules : les premiers pas de l’homme (1988)
Origines de la bipédie (1991)
La plus belle histoire du monde (1996)
Le genou de Lucy (1999)
Aux origines de l’humanité (2001)
Les origines de l’homme : réalité, mythe, mode (2002)
Odyssée de l’espèce (2003)
Homo sapiens (2005).


Et bientôt, Chroniques d’un paléontologue.

Il a également participé à la réalisation de films-documentaires comme « L’Odyssée de l’espèce » ou « Homo sapiens » qui ont connu un énorme succès en France et dans le monde. Il présente sur France-Info, une chronique nommée « Histoires d’homme » et a apporté sa caution pour la réalisation d’un logiciel informatique dénommé « Aux origines de l’homme ».

Ses distinctions

Suite à ses nombreux travaux et surtout à la qualité de ses analyses et à sa rigueur scientifique, Yves COPPENS a reçu de nombreuses distinctions. Il est à présent :
– Commandeur de la Légion d’Honneur
– Commandeur de l’Ordre du Mérite
– Commandeur des Palmes Académiques
– Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Mais il est également :
– Membre de l’Académie des Sciences, de l’Académie Nationale de Médecine et de l’Académie Européenne
– Membre d’honneur de l’Académie Royale de Médecine de Belgique
– Membre de l’Académie Nationale des Sciences de Rome
– Docteur honoraire des Universités de Bologne, de Liège, de Chicago et de Mons

– Membre de la Société Royale d’Afrique du Sud
– Membre de l’Institut Royal d’Anthropologie de Grande-Bretagne et d’Irlande.

Yves COPPENS a aussi reçu de nombreux prix pour ses travaux sur l’homme.
– le prix Edmond Hébert de l’Académie des Sciences (1963)
– le prix André Bonnet de l’Académie des Sciences (1969)
– la médaille d’or de l’Empereur d’Ethiopie (1973)
– le grand prix scientifique de la Fondation de France (1975)
– la médaille d’argent du CNRS (1982)
– le prix Kalinga de l’UNESCO (1984)
– la grande médaille de la Société d’Anthropologie du Sud Ouest (1989)
– la médaille d’or de l’encouragement au progrès (1991)
– la grande médaille d’or pour les sciences de la Société Académique Arts, Sciences, Lettres de Paris (2002).

Et bien d’autres encore….

Cet Homo sapiens, comme nous pouvons le voir, est l’un des scientifiques les plus reconnus et décorés au monde. Malgré cela, il sait rester simple et ouvert au public (à l’inverse de la classe scientifique en général !) et toujours disponible (malgré son très lourd emploi du temps) pour expliquer dans un langage clair, adapté et concis, l’histoire de nos aïeux.


Yves COPPENS,
grand paléoanthropologue
de génie, qui n’a jamais
pu convaincre sa grand-mère de nos origines simiesques


Merci et encore toutes mes sincères félicitations, Monsieur le Professeur COPPENS, pour tous vos travaux et votre dévouement à notre splendide science, vous qui êtes le véritable promoteur de la paléontologie, dont le chantier de fouilles se résume… au monde entier.

Frédéric BORDESSOULE

IV- A propos du Galeocerdo aduncus

Classe : Elasmobranches
Sous-classe : Sélaciens
Ordre : Carcharhiniformes
Famille : Carcharhinidae
Genre : Galeocerdo Müller et Henle, 1837
Espèce : aduncus Agassiz, 1843

Représentant actuel : Galeocerdo cuvieri  (Peron, Lesueur, 1822) = requin tigre

Description générale

Présent depuis l’Eocène, le Galeocerdo aduncus (aduncus signifiant crochet recourbé) effrayait les autres poissons de par sa silhouette à la fois massive et profilée. D’une taille pouvant atteindre six mètres de long, le requin tigre possédait un museau court et arrondi souligné par de longs sillons nasaux oraux. Les nageoires pectorales triangulaires étaient fortement dimensionnées de même que la première dorsale. La seconde nageoire dorsale était opposée à la nageoire anale. La caudale possédait un lobe inférieur sensiblement plus court que la partie supérieure. Il possédait 5 fentes brachiales (caractéristiques des nouveaux genres de requins).

Le Galeocerdo aduncus était présent dans les mers tropicales, voire tempérées chaudes. Pouvant aller jusqu’à cent cinquante mètres de profondeur, ce requin fréquentait aussi bien les eaux tranquilles des lagons que les abords des récifs battus par les vagues ou les eaux turbides des estuaires.

D’habitude solitaire, il pouvait néanmoins vivre en petit groupe d’une demi-douzaine d’individus.

Le Galeocerdo était le seul genre ovovivipare de la famille des Carcharhinidés, c'est-à-dire qu’il se reproduisait par des œufs mais les conservait dans les voies génitales jusqu’à leur éclosion (l’embryon se développait uniquement avec les réserves accumulées dans l’œuf). La maturité sexuelle intervenait entre sept et dix ans. Après une gestation de douze mois environ, la femelle donnait naissance à une portée de dix à quatre-vingts petits de soixante-quinze centimètres de long environ.

Ce requin se nourrissait pratiquement de tout ce qui était à portée de mâchoire et était aussi charognard.

Description de la dentition


Galeocerdo aduncus

Burdigalien (Martillac)

Hauteur : 12 mm


Les dents du Galeocerdo aduncus sont identiques sur les deux mâchoires. Elles sont formées d’une cupside principale finement dentelée recourbée vers l’arrière et d’une lame plus sommairement dentelée.

Les dents symphisaires ont une pointe plus redressée et un tranchant sans denticule.

Les dents mises au jour sont en général en très bon état de conservation. De nombreuses parties du monde ont donné de très beaux spécimens (gisements des Etats-Unis, Grande-Bretagne) et en France également où de nombreux gisements ont permis de mettre au jour de très belles dents, notamment dans les niveaux Burdigalien du Bordelais (Martillac, Léognan, Cestas).

Olivier NAULEAU

V- L’APBA en photos

Lors de notre réunion de rentrée du 05/01/2006, notre Président a présenté tous ses vœux
à l’équipe et en a profité pour découper la première galette des rois !.

Sur cette photographie, le Château de Barbezieux, siège de l’Amicale Charentaise
de Paléontologie et Minéralogie, où notre Président et notre Vice-Président
sont venus présenter l’A.P.B.A, ce 26 janvier 2006, sous la neige !

Quelques fossiles et minéraux récoltés par les adhérents de l’ACPM
et exposés lors de notre venue.

Et quelques publications également, pour que l’on puisse mesurer leur passion.

Sur cette pose, les deux Présidents, avec, à gauche, Frédéric BORDESSOULE,
Président de l’A.P.B.A. et, à droite, Joël DROCHON, Président de l’A.C.P.M.,
grands initiateurs d’un partenariat sérieux entre nos deux structures associatives.

Ce même 26 janvier 2006 au soir, notre association se retrouvait au restaurant « L’hippocampe bleu » à Bourg sur Gironde, pour partager notre traditionnel repas
de début d’année ! Sur cette pose notre équipe à table !

VI- Quelques fossiles du bassin sédimentaire aquitain

(Crédit photographique : Sébastien BUISSON)



Goniopholis sp.

(Reptile)

Berriasien inférieur

Cherves (Charente)

Longueur: 85 mm



 Ce reste est un ostéoderme (plaque osseuse) d’un crocodile très abondant sur le gisement de Cherves.



Lucina borealis

(Bivalve)

Serravallien

Mios (Gironde)

hauteur : 16 mm







 Ce bivalve est très fréquent dans les gisements Serravallien de Salles et de Mios.


Gualteria grossouvrei

(Oursin irrégulier)

Bartonien

Couquèques (Gironde)

Longueur : 13 mm

Face apicale
 Cet échinidé, rare dans la région médocaine, ne possède que quatre ambulacres, contrairement à la grande majorité des échinidés qui en possèdent cinq !

.. Infos…… Infos….. Infos….. Infos….

  • Le dimanche 30 avril 2006, à l’occasion de la marche cantonale organisée par le Syndicat d’Initiative des Graves de Montesquieu sur la commune de Saint-Morillon, l’A.P.B.A. organise une exposition et des fouilles sur le gisement Aquitanien du Château Plantat de 10h00 à 18h00. Venez nombreux.

  • A l’occasion de ses 10 ans, l’A.P.B.A. organise une grande manifestation culturelle à Saint-Médard d’Eyrans, le 2 juillet 2006, pour fêter, comme il se doit, cet anniversaire. Une présentation de notre structure, de notre équipe, de nos travaux, de nos projets sera organisée. Un grand apéritif sera offert à 12h30. Venez nombreux.





Les lecteurs de ce bulletin d’informations sont priés de faire connaître au Directeur de Publication, les erreurs ou omissions qu’ils auront pu constater et cela à l’adresse suivante :

frederic.bordessoule@wanadoo.fr

Il sera tenu compte de leurs observations dans le prochain bulletin de l’association.


Bulletin d’Informations
de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain

Mars 2006

Dépôt légal : Premier trimestre 2006

Numéro ISSN : 1774-0797

Directeur de la publication : Frédéric BORDESSOULE

Rédaction : Frédéric BORDESSOULE
Sébastien BUISSON
Olivier NAULEAU

Impression : POLYCOP
46 Cours de l’Argonne – 33000 BORDEAUX

Tirage : 70 exemplaires

Prix du bulletin : 1 euro




similaire:

Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain iconBulletin de liaison a la mémoire du réseau Alliance
Bulletin de l’association…) sont classés au nom de l’organisme (Association…, etc)

Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain iconBulletin de l’association des géographes français
«Cohabitations et concurrences religieuses dans le golfe de Guinée. Le sud-Bénin, entre vodun, islam et christianismes.», in Pourtier...

Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain iconBulletin de l’Association Guillaume
«Le Titien et Ovide, rencontre autour du mythe d’Actéon», L’Information Littéraire n° 4, sept-oct. 1998, p. 22-29

Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain iconLettre d’informations de l’association lucie delarue-mardrus numero 3 octobre 2010
«Le Diable au cœur» est un film réalisé par Marcel L’herbier sorti en 1926. C’est l’adaptation cinématographique du roman de Lucie...

Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain iconLe français dans le bassin méditerranéen

Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain iconEt Le bassin minier en 1918, un paysage anéanti

Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain iconLeçon n°1 : Carte du Bassin méditerranéen au Xème siècle

Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain iconLettre d’information n°20 : 21 novembre 2015 L’Association France-Chine-Éducation (F. C. E.)
«Lettre» un historique de l’enseignement du chinois tel que relaté par un article du journal «Le Monde» de 1979 qui nous a aimablement...

Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain iconBulletin de l’Association littéraire et artistique internationale...
«Elisée Reclus qui, hélas ! est en exil, sans doute pour montrer que la passion politique des classes dirigeantes peut aller jusqu’à...

Bulletin d’Informations de l’Association Paléontologique du Bassin Aquitain iconSt l’association technologique de l’enim. Elle permet aux élèves...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com