Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne





télécharger 40.83 Kb.
titreNouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne
date de publication08.10.2017
taille40.83 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos

Thème 4 : Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne.

Question au choix : Les hommes de la Renaissance (XVème-XVIème siècles).



Avertissement :

La proposition suivante est probablement un peu longue au regard du temps imparti, notamment dans sa seconde partie. Selon le profil des classes il sera nécessaire de simplifier et/ou raccourcir le traitement de certains aspects.

La remarque vaut également pour certains commentaires du diaporama, afin d'éviter une perte de temps trop importante.



Les hommes de la Renaissance XVème-XVIème siècles.
Aux XVème et XVIème siècles l’Europe connaît de profondes et multiformes mutations. L’Italie, alors véritable centre de l’Europe, mais aussi la Flandre, amorcent un vaste courant de renouveau intellectuel, spirituel c’est ce que l’on, appelle l’humanisme. Les savants italiens « redécouvrent » l’apport décisif de l’Antiquité dont ils font la base de leur réflexion et nouveaux travaux. Parallèlement dans le domaine des arts un vaste mouvement de renouveau artistique s’opère, c’est ce que l’on appellera plus tard la Renaissance. Dès la fin du XVème siècle Humanisme et Renaissance gagnent une grande partie de l’Europe. (PPT : DIAPO 1 : simple contextualisation)

Ce foisonnement intellectuel s’opère dans un contexte mental encore marqué par les malheurs gigantesques qui ont frappé l’Europe au XIVème siècle et donc une angoisse profonde qui habite les hommes. Ces deux processus conjugués amènent les hommes à s’interroger sur leur rôle et leur place dans le monde et dans leur lien à Dieu.
Problématique : Comment les hommes de la Renaissance ont-ils affirmé la place nouvelle de l’homme dans cette période troublée et fondatrice de la modernité ?



  1. Léonard de Vinci et l’affirmation de l’artiste total.

  1. Un esprit curieux de tout.

  2. Le statut nouveau de l’artiste.

  3. Une œuvre reflet des interrogations spirituelles.



  1. Face à l’angoisse des temps, une réponse spirituelle : Martin Luther et la Réforme protestante.

  1. Un contexte de crise spirituelle.

  2. Luther et la Réforme protestante.

  3. Diversité et diffusion de la Réforme, une Europe déchirée.



  1. L
    1,5 heure.
    éonard de Vinci et l’affirmation de l’artiste total.



Né en 1452 à Vinci, près de Florence, Léonard de Vinci est le fils illégitime d’un petit notaire. Il meurt en 1519 près d’Amboise comblé d’honneur, reconnu comme peintre, ingénieur et architecte. Il incarne aujourd’hui encore la figure du « génie » multiforme.


  1. Un esprit curieux de tout. Mise en relation texte et illustration.


L’homme de Vitruve

Léonard de Vinci, comme bien des artistes de la Renaissance, ne se contente pas d’exceller dans un seul domaine, son apport et sa réflexion s’exercent dans les arts, comme les techniques et les sciences. Sa réflexion scientifique et philosophique s’inscrit dans le courant humaniste.
PPT : DIAPO 2

  • Quelles compétences Léonard de Vinci met-il en œuvre pour la réalisation de l’illustration ?dessin anatomie, géométrie

  • Quelle est la place de l’homme dans le monde d’après les deux documents ? Centrale, il est harmonieusement et scientifiquement constitué, il est la créature favorite de Dieu dont le destin est de maîtriser et dominer la nature


Ce n’est pas un homme idéal, mais le modèle géométrique d’un homme normal. L'homme est la mesure de toute chose rejoint la nouvelle dignité de l’homme placé au centre de la création par Pic de la Mirandole au même moment


  1. Le statut nouveau de l’artiste. Prise de notes


Les différentes étapes de la vie de Léonard de Vinci illustrent l’ascension sociale et l’affirmation du statut de l’artiste.


  • A l’âge de 12 ans il est placé en apprentissage dans l’atelier d’un grand maître de la Renaissance florentine, A. Verrocchio. Il est ainsi au contact des différents corps de métier dont il apprend les techniques.




  • L’artiste de la Renaissance ne travaille alors que par commande. La renommée croissante et surtout l’ambition immense de Léonard l’amènent à se mettre au service des Princes susceptibles de lui garantir confort matériel et reconnaissance. C’est pourquoi en 1482 il se met au service du duc de Milan, l’un des hommes les plus puissants d’Italie. En 1517 il répond à l’appel d’un des souverains les plus puissants d’Europe, François 1er, qui lui offre le titre de « ...premier peintre et ingénieur et architecte du Roi,... ». C’est la reconnaissance de ses talents multiples et immenses.




  • L’artiste de la Renaissance ne travaille alors que par commande. Les relations entre Vinci et ses commanditaires sont souvent délicates. Il rend ses œuvres en retard, voire ne les achève pas ce qui est perçu comme la marque du génie créatif dégagé des obligations du commun des mortels. Contrairement à l’artisan l’artiste prétend réaliser une œuvre originale affirmant par là une dignité nouvelle dont la signature est l’affirmation. Il a gagné sa place parmi les « grands hommes » dignes d’être étudiés, la première histoire de l’art est publiée en 1550.




  1. Une œuvre reflet des interrogations spirituelles. Etude d’une œuvre d’art 

PPT : DIAPO 3 et 4

L’Annonciation
Rappel : œuvre de commande pour un monastère florentin

Etude en deux temps :

      • Etude des grandes lignes de construction de l’œuvre (« Calcul » des rapports de proportionnalité DIAPO3) qui permet de montrer que la peinture répond chez Léonard de Vinci a un souci d’exactitude scientifique basé sur les mathématiques. Mise en évidence de l’utilisation du nombre d’or, ou divine proportion de L. Pacioli avec lequel L de V a travaillé.

      • Analyse de la scène permet de montrer l’importance des interrogations spirituelles et notamment ici la centralité de Marie. Image d’une religion chrétienne, apaisante, rassurante et protectrice grâce à l’intercession mariale. Nécessité dans un temps d’inquiétude et de questionnements sur la foi chrétienne.


Transition : Léonard de Vinci, par son parcours, illustre les dynamiques d’une société en mutation. Son Annonciation est le reflet d’une société qui a besoin de réconfort spirituel.



  1. F
    2 heures.
    ace à l’angoisse des temps, une réponse spirituelle : Martin Luther et la Réforme protestante.




Les interrogations nées des malheurs du temps amènent certains à questionner profondément le rapport des hommes à la foi chrétienne. C’est le cas notamment du moine Martin Luther en Allemagne qui, par ses écrits, crée une nouvelle approche qui divise l’Europe entre catholicisme et protestantisme.


  1. Un contexte de crise spirituelle. Prise de notes, participation à la progression du cours.


La chrétienté aux XIVème et XVème siècles connaît une angoisse profonde née d’un contexte éprouvant : la Peste noire au milieu du XIVème siècle (1347-1351) a tué entre le tiers et la moitié de la population européenne, la Guerre de Cent ans (1337-1453) a ravagé le royaume de France, la prise de Constantinople (1453) symbolise l’expansion de l’islam des Turcs seldjoukides. Cela instille le doute, une certaine culpabilité et une mauvaise conscience qui débouchent sur un fort pessimisme. Pour les populations européennes il semble que Dieu se soit détourné d’elles, c’est donc que par leur comportement elles ont failli, cela contribue à multiplier leurs interrogations.


    1. La mort est omniprésente.




  • L’omniprésence de la mort dans les esprits européens s’exprime au XVème siècle dans les danses macabres. Elles ornent les murs des cimetières, des églises ou des cloîtres puis sont publiées à mesure que l’imprimerie se diffuse suite à son invention au milieu du XVème siècle par Gutenberg vers Mayence. Elles sont une des représentations les plus symptomatiques d’un siècle angoissé. (PPT : DIAPO 5 : Simple illustration, questionnement oral.)




      • Identification des personnages sur les documents.

        • Personnification à travers des squelettes entrainant les vivants dans leur farandole.

        • Un clerc : chartreux, un laïc : sergent de ville, le pape et l’empereur. Binômes clerc/laïc.

      • Quel est le sens de la représentation de ces différents types sociaux ? Montrer l’universalité de la mort, les barrières sociales traditionnelles sautent face à la « grande faucheuse ». Les hommes représentés sont des puissants, en apparente bonne santé, la mort vient pourtant les chercher.



    1. L’évolution de la foi.


Cette angoisse amène la population à rechercher de multiples intercesseurs afin de rendre Dieu moins « lointain ».

  • Développement des figures rassurantes et protectrices, la Vierge omniprésente dans les cultes comme les représentations, c’est le cas également de sa mère, Ste Anne.

  • La vénération des reliques des saints passait pour permettre d’obtenir des indulgences. (EXPLICATION VOCABULAIRE NECESSAIRE). Se développe alors l’une des dérives majeures de l’Eglise, l’idée qu’une transaction financière peut racheter les péchés, quitte à négliger la confession et la communion. Par exemple l’église du château de Wittenberg (Saxe) contenait 17413 reliques différentes susceptibles de rapporter 128 000 années d’indulgences.


Les réponses classiques de l’Eglise catholique sont cependant insuffisantes face à la question essentielle que se posent les populations : comment assurer son salut dans l’au-delà.



  1. Luther et la Réforme protestante.



  1. Un moine à la recherche du salut. Prise de notes


Martin Luther est un moine allemand. Né en 1483 il est ordonné prêtre en 1507, puis il enseigne, poursuit ses recherches et prêche à Wittenberg (Saxe-Anhalt aujourd’hui). En cela il incarne un « type » d’homme de la Renaissance cherchant par la connaissance à atteindre le salut.


  • En 1517 il rédige et publie 95 thèses bases de sa Réforme. Il dénonce les indulgences et expose un élément central de sa doctrine : les actes des hommes ne peuvent influer sur leur salut éventuel, seule la foi sincère peut sauver. Ses thèses se diffusent rapidement dans le monde germanique grâce à l’imprimerie et les débats sont virulents entre partisans et opposants de celles-ci. Le pape, Léon X, prononce son excommunication, en janvier 1521.




  • La rupture est alors consommée entre Luther et l’Eglise catholique. En 1529 une nouvelle tentative de bannissement est prononcée contre Luther, cela entraîne la protestation de certains Princes et villes allemands, et institue le terme de protestantisme pour désigner les Eglises issues de la Réforme de Luther.



  1. Les fondements du protestantisme. Analyse d’une œuvre d’art, et de propagande.


PPT : DIAPO 6 à 10

L. Cranach La vraie et la fausse Eglise

  • Insister sur la présentation de l’œuvre et son auteur.

  • Faire décrire les deux parties du tableau, puis identifier les caractéristiques des deux Églises présentées : (classe divisée en deux)

  • Protestante :

    • DIAPO 7

      • 1er temps : insister sur la figure du Christ

      • 2ème temps : sur l’organisation du culte protestant : pasteur, non-reconnaissance du pape et la centralité de la Bible

      • 3ème temps sur la sérénité de la scène

    • DIAPO 8

      • Les sacrements reconnus : baptême et communion.

      • L’adresse aux fidèles dans leur diversité

  • Catholique :

    • DIAPO 9 et 10

      • La dénonciation des pratiques catholiques : curé ignare, cérémonie coupée du peuple, sans référence aux textes, processions et extrême-onction inutiles.

      • Colère divine et châtiment purificateur.


Conclusion : insister sur la dimension propagandiste de l’œuvre mais aussi sur la connaissance des fondements du protestantisme qu’elle permet d’appréhender : la foi, la Bible, le sacerdoce universel et rejet du pape, religion plus personnelle : le « royaume de Dieu » est en chacun, non dans l’Eglise. 



  1. Diversité et diffusion de la Réforme, une Europe déchirée.




  1. La division de l’Europe religieuse. Prise de Notes

Le succès de la Réforme protestante et l’impact des thèses de Luther sont très nettement liés au développement de l’imprimerie. Il traduit le Nouveau Testament en allemand, donc plus accessible, en 1522. Entre 1517 et 1520 plus de 300 000 exemplaires de ses écrits sont diffusés.
PPT : DIAPO 11 (support)

  • La Réforme déborde rapidement le monde germanique, dans les années 1520 la Scandinavie est atteinte, la première église réformée est ouverte à Paris. L’Angleterre en 1534 (schisme d’Henri VIII), puis l’Ecosse.

  • Cependant insistance sur l’individu, refus de la hiérarchie et affirmation du sacerdoce universel entraînent division du protestantisme en de multiples branches : les trois principales : luthérienne, calviniste (présente notamment en France, aux Provinces-Unies et en Suisse) et anglicane. La pluralité est la marque de la Réforme. Insister sur l’opposition Europe du Sud exclusivement catholique et Europe du Nord et Nord-ouest où protestantisme beaucoup plus implanté crée diversité.




  1. Les conséquences : l’exemple de la France des guerres de religion (1562-1598).


La Réforme protestante entraîne la réaction de l’Eglise et des Princes et populations catholiques. Les tensions, conflits et affrontements entre catholiques et protestants sont violents.

En France les idées de Luther et surtout de Calvin se diffusent largement. Les persécutions contre les protestants sont importantes Mais la violence confessionnelle change d’échelle en 1562, début de huit guerres de religion entre 1562 et 1598 :

  • Le symbole majeur est le massacre de la Saint Barthélémy, 24 août 1572, à l’occasion du mariage d’Henri de Navarre, futur Henri IV, et de Marguerite, fille de Catherine de Médicis. Au moins trente mille protestants furent alors massacrés dans l’ensemble du royaume.




  • L’Edit de tolérance de Nantes en 1598 permet de reconnaître, et d’encadrer, le protestantisme en France. C’est une avancée majeure en France car il reconnaît la liberté de culte, et donc de conscience, malgré des restrictions.


Conclusion : L’action de M. Luther a contribué à l’affirmation d’une foi chrétienne, plus autonome, parallèle à l’affirmation de l’individu entrainant la division religieuse de l’Europe.

Conclusion générale : les hommes de la Renaissance sont habités par des questionnements profonds, spirituels, philosophiques. Luther et Léonard de Vinci incarnent ces dimensions, leurs œuvres respectives sont parmi les plus significatives du tournant culturel, social et politique qui caractérise la Renaissance.



similaire:

Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne iconPortulan, dit «de Christophe Colomb» Page 135
«Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne»

Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne iconI- le programme : Thème 4 Nouveaux horizons géographiques et culturels...
«Beau Dieu» de la Résurrection des cathédrales du xiième siècle est révolu, c’est l’image du Christ souffrant, martyrisé, celui de...

Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne iconNouveaux horizons geographiques et culturels
«innombrables»»beaucoup» «plusieurs»,) De quels pays sont originaires les étrangers qui vivent à Istanbul?( Espagne, Portugal, Allemagne,...

Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne iconLa littérature des «Erreurs populaires», Une ethnographie médicale à l’époque moderne
«Erreurs populaires», Une ethnographie médicale à l’époque moderne, Paris, Champion, 2002, 612 p. (Bibliothèque d’histoire moderne...

Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne iconLes totalitarismes fin du chapitre 4
«moderne» : la démocratie, par exemple, avec les partis politiques et le Parlement, mais aussi les courants nouveaux venus de l’extérieur,...

Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne iconChapitre 2 : la formation de la France à l’époque moderne

Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne iconMéthodologie: l’analyse historienne de l’image
«corps de ville» de l’époque moderne publiant des livrets illustrer pour commémorer les entrées royales, confréries, associations...

Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne iconSainteté et politique à l’époque moderne
«La transmisión impresa de las comedias de santos: tipos, funciones y control bibliográfico»

Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne icon[ alletz ( Pons-Augustin ) ] L'Albert Moderne ou Nouveaux Secrets...

Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne iconLes Minorités protestantes dans les grandes villes françaises de l’époque moderne






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com