Parcours : Lettres et humanités





télécharger 286.32 Kb.
titreParcours : Lettres et humanités
page4/5
date de publication09.10.2017
taille286.32 Kb.
typeCours
h.20-bal.com > documents > Cours
1   2   3   4   5



Maquette du Master 2


MASTER 2 Lettres et humanités




SEMESTRE 3



V31LTH5 – Actualités de la recherche (3)
W311LTH5 – Séminaires en langues anciennes

M. GALTIER – Mercredi 9h15-10h15 Site ST Charles Salle 216

Mme NOËL – Mercredi 15h15-16h15 Site ST Charles Salle 216
Le genre historique en Grèce et à Rome. Étude du livre I de La Guerre du Péloponnèse de Thucydide et du livre I des Histoires de Tacite
À travers l’étude de La Guerre du Péloponnèse de Thucydide, il s’agit de dégager les enjeux historiques, idéologiques et littéraires liés à l’écriture d’un récit historiographique à la fin du Ve siècle av. J.-C. à Athènes. Le cours s’intéressera notamment au livre I, aux outils critiques qui sont mis en place dans ce dernier pour justifier le projet d’ensemble, et aux stratégies et partis pris de l’auteur. La comparaison avec l’Enquête d’Hérodote permettra de s’interroger sur la création du « genre historique » en Grèce et sur la spécificité de ce type de récit.

À travers l’étude du livre I des Histoires de Tacite, il s’agit de mettre en perspective les enjeux historiques, idéologiques et littéraires liés à l’écriture d’un récit historiographique au début de l’Empire romain. Le cours accorde une attention particulière à la question fondamentale de l’ouverture de l’œuvre. Cet angle d’approche donne en effet l’occasion d’aborder des problématiques spécifiques qui permettent d’éclairer les stratégies et les partis pris de l’auteur.

Bibliographie :
THUCYDIDE

Éditions et traductions de référence :

– Romilly (de) J., Thucydide, La Guerre du Péloponnèse, Paris, Les Belles Lettres, tome I (Introduction - livre I), 2009 [1953]. Édition reprise dans la Collection Les Belles Lettres, Classiques en poche, 2009, avec une introduction, des notes et une bibliographie de Claude Mossé.

– Roussel D., La Guerre du Péloponnèse / Thucydide. Préf. de Pierre Vidal-Naquet, Paris, Gallimard, 2000. (Réimpression de la traduction publiée dans la Bibliothèque de la Pléiade en 1964).

– Casevitz M., traduction de la Préface (I, 1-23) et de la “seconde préface” (V, 26), in F. Hartog et M. Casevitz, L’histoire d’Homère à Augustin, Préfaces des historiens et textes sur l’histoire, Paris, Seuil,1999, p. 59-86.

Commentaire :

Hornblower S., A Commentary on Thucydides I, Oxford, Oxford University Press, 1991.

Études :

– Connor W.R., Thucydides, Princeton 19852.

– Dewald C., Thucydides' War Narrative: A Structural Study. Berkeley, Los Angeles, Londres, University of Califomia Press, 2005.

– Kallet-Marx L., Money, Expense and Naval Power in Thucydides’ History 1–5.24, Berkeley 1993.

– Rengakos A. & Antonis Tsakmakis (eds), Brill's Companion to Thucydides, Leiden-Boston 2006.

– Romilly (de) J., Thucydide et l'impérialisme athénien : la pensée de l'historien et la genèse de l'œuvre, Paris 19512 [1947].

– Romilly (de) J., Histoire et raison chez Thucydide, Paris 1956

– Romilly (de) J., La construction de la vérité chez Thucydide, Paris, 1990 ;

– Rusten J. S. (ed.), Thucydides Oxford Readings in Classical Studies, Oxford/New York, Oxford University Press, 2009.

– Tsakmakis A. & M. Tamiolaki (eds.), Thucydides between History and Literature, Berlin/Boston, 2013.
TACITE

Éditions et traductions de référence :

– Grimal P., Tacite. Oeuvres complètes, Gallimard, collection de la Pléiade, Paris, 1990.

– Wuilleumier P., Le Bonniec H. et Hellegouarc’h J., 1987, Tacite. Histoires. Livre I, Les Belles Lettres, Paris.

Études :

_ Cizek E., Histoire et historiens à Rome dans l’antiquité, PUL, Lyon, 1995.

– Galtier F., L’image tragique de l’Histoire chez Tacite, Latomus, Bruxelles, 2011.

– Grimal P., Tacite, Fayard, Paris, 1990.

– Laugier J. L., Tacite, Éditions du Seuil, Paris, 1969.

– Michel A., Tacite et le destin de l'Empire, Arthaud, Paris, 1966.

– Woodman A. J., The Cambridge Companion to Tacitus, Cambridge, University Press, 2009.

W312LTH5 – Ateliers de langues anciennes

M. MEYERS – Mercredi 10h15-11h15 Site ST Charles Salle 216

Mme PEREZ – Mercredi 16h15-17h15 Site ST Charles Salle 216
M. Meyers (latin)

Initiation aux problèmes de l’édition critique des textes latins du Moyen Âge, à partir d’un travail collectif sur un texte médiolatin à traduire et à éditer.
Bibliographie

R.B.C. Huygens, Ars edendi. Introduction pratique à l’édition des textes latins du Moyen Âge, Turnhout, 2001. Un chef-d’œuvre à lire absolument quand on s’intéresse à l’édition criique des textes.

J. Hamesse (éd.), Les problèmes posés par l’édition critique des textes anciens et médiévaux, Louvain, 1992.

R. J. Tarrant, « L’édition de la littérature latine classique », dans J. Hamesse (éd.), Les problèmes…, p. 1-56. Contient une courte histoire de la discipline et une liste précieuse des meilleurs éditions pour chaque texte latin classique.

P. Bourgain, « Sur l’édition des textes littéraires latins médiévaux », Bibliothèque de l’École des Chartes, 150 (1992) p. 5-49. Un article fondamental d’une éminente spécialiste.

C. Leonardi (éd.), La critica del testo mediolatino, Spolète, 1992. Ouvrage très important avec beaucoup d’articles de fond.

P. Bourgain-F. Vielliard, Conseils pour l’édition des textes médiévaux, Fasc. III : Textes littéraires, Paris, 2002.

L. Havet, Manuel de critique verbale appliquée aux textes latins, Rome, 1967 [Paris, 1911]. Un grand classique toujours très utile.
Les documents nécessaires seront fournis pendant les cours.

Mme Perez (grec ancien)

« Allégorie et allégorèse »

L’allégorie, qui par étymologie est “dire autrement ”, correspond dès l’origine antique à un double concept et une double pratique, l’allégorie et l’allégorèse. Ces deux pôles sont eux- mêmes autrement dits, allégorie d’un point de vue créatif et d’un point de vue interprétatif, allégorie délibérée et interprétation allégorique, lecture et écriture allégoriques, allégorie comme réception et comme production.

Une fois posées les différentes définitions du terme grec, latin, puis français et les termes voisins, on traduira quelques extraits de Maxime de Tyr.

Bibliographie
MAXIME DE TYR

Choix de conférences. Religion et philosophie. Texte établi par M. Trapp, introduit, traduit du grec et annoté par Brigitte Pérez-Jean et Frédéric Fauquier. Paris, Les Belles Lettres, 2014, 170 p.
PAPYRUS DE DERVENI

The Derveni Papyrus, Theokritos Kouremenos, George M. Parassoglou, Kyriakos Tsantsanoglou éd., Edited with Introduction and Commentary. Studi e testi per il "Corpus dei papiri filosofici greci e latini", vol. 13. Florence, Leo S. Olschki, 2006.

Le Papyrus de Derveni, texte présenté, traduit et annoté par Fabienne Jourdan, Les Belles Lettres, 2003.
PLUTARQUE

Comment écouter, dans Œuvres morales, J. Sirinelli et alii ,éd. , tome 1, C.U.F., Paris 1989.

Dialogues Pythiques, l’E de Delphes, Pourquoi la Pythie ne rend plus les oracles en vers, La disparition des oracles, trad. Frédérique Ildefonse, Paris, GF, 2006.

Isis et Osiris, éd. Christian Froidefond, C.U.F., Paris 1988.

Études

PÉpin Jean, 1976, Mythe et allégorie. Les origines grecques et les contestations judéo-chrétiennes, Paris, Études augustiniennes (2e éd.).

PÉrez-Jean Brigitte & Patricia Eichel-Lojkine (éd.), 2004, L'Allégorie de l'Antiquité à la Renaissance, Paris, Honoré Champion.
Documents :

Le cours sera déposé sur l’espace Moodle.

V32LTH5 – Enseignements d’ouverture
L’étudiant choisit un ECUE dans les ECUES proposés par les masters Mondes anciens et Mondes médiévaux

W311MAE5 – Sources de l’histoire grecque (2)

M. MONBRUN (cours partagé avec M.PIERROT) mercredi 8h15-10h15 en STC214 (Site St Charles)
De l’atelier des potiers aux vitrines des musées. Lire les images grecques

Et

Les premiers usages de l’écriture grecque (Grèce et Gaule méridionale)

• L’imagerie a une grande importance dans la culture grecque. Le « voir » y est extrêmement valorisé, au point d’occuper la première place parmi les différents modes de connaissances. Le langage plastique a ses propres normes, exigences et moyens d’expression. Lire une image sur un vase grec implique de se faire le regard grec en essayant de décrypter le code visuel qui donnait aux documents figurés leur immédiate lisibilité pour les yeux des contemporains. Comme on fait parler un texte grec de l’Antiquité, on peut donc faire parler une image sur les flancs d’une poterie. Ces images ne sont pas un décalque du réel mais des œuvres de culture, l’artiste interprétant la réalité qui l’entoure. Il est alors nécessaire de s’interroger sur le fonctionnement et l’univers des ateliers de production, sur le rapport qui s’établit entre le vase lui-même et le décor figuré ainsi que sur la manière dont le vase est manipulé et utilisé. Ainsi, avec le code visuel qui est le sien, l’imagerie des vases projette sur l’imaginaire social des Grecs – et notamment des Athéniens – une lumière vive, à la fois différente et complémentaire de celle qu’apportent les sources littéraires et épigraphiques. La progression du cours s’appuiera essentiellement sur le personnage et les œuvres d’Euphronios, sur les représentations de la chouette à Athènes, sur les vases à fonction rituelle, sur l’univers des femmes à la fontaine ainsi que sur les rapports entre la musique et le vin au banquet.

• Les Grecs ont emprunté et adapté l’écriture alphabétique des Phéniciens à la propre langue à partir du VIIIe siècle avant J.-C. Le cours présentera les premiers usages de cette écriture chez les Grecs : graphites, inscriptions rupestres, ostraka, etc., puis sa diffusion dans le monde méditerranéen, jusqu’en Gaule méridionale, à travers l’étude des inscriptions grecques les plus célèbres de la Provence et du Languedoc.
Bibliographie

● BOARDMAN (John), Les Vases athéniens à figures noires, Paris, 1996 (trad. française).

● BOARDMAN (John), Les Vases athéniens à figures rouges. La période archaïque, Paris, 1996 (trad. française).

● BOARDMAN (John), Les Vases athéniens à figures rouges. La période classique, Paris, 2000 (trad. française).

● COULIÉ (Anne), La céramique grecque aux époques géométrique et orientalisante, coll. « Les Manuels d’Art et d’Archéologie Antiques », Picard, Paris, 2013.

Euphronios, peintre à Athènes au VIe siècle avant J.-C., Catalogue de l’exposition du Musée du Louvre, Réunion des Musées Nationaux, Paris, 1990.

● HOLTZMANN (Bernard) et PASQUIER (Alain), Histoire de l’art antique : l’Art grec, coll. « Manuels de l’École du Louvre », Paris, 1998.

Images et société en Grèce ancienne. L’iconographie comme méthode d’analyse, Actes du Colloque international de Lausanne (8-11 février 1984), publiés par Cl. Bérard, Ch. Biron et A. Pomari, Cahiers d’Archéologie Romande, 36, Institut d’Archéologie et d’Histoire Ancienne, Université de Lausanne, 1987.

La cité des images. Religion et société en Grèce antique, Institut d’Archéologie et d’Histoire Ancienne, Lausanne-Centre de recherches comparées sur les sociétés anciennes, Paris, Fernand Nathan, 1984.

● LISSARRAGUE (François), Un flot d’images. Une esthétique du banquet grec, Éd. Adam Biro, Paris, 1987.

● LISSARRAGUE (François), L’autre guerrier. Archers, peltastes, cavaliers dans l’imagerie attique, coll. « Images à l’appui », Éditions La Découverte / École française de Rome, Paris-Rome, 1990.

● LISSARRAGUE (François), La cité des satyres. Une anthropologie ludique (Athènes. VIe-Ve siècle avant J.-C.), coll. « L’histoire et ses représentations », 8, Éditions EHESS, Paris, 2013.

● MARTIN (Roland), L’art grec, coll. « Encyclopédies d’aujourd’hui », La Pochothèque, Paris, 1994.

● MERTENS (Joan R.), How to read greek vases, The Metropolitan Museum of Art, New York, Yale University Press, New Haven and London, 2012.

● SCHMITT (Pauline) et THÉLAMON (Françoise), « Image et histoire : illustration ou document », Actes du colloque de Rouen, nov. 1982, F. Thélamon et F. Lissarrague (éd.), Rouen, 1983, p. 9-20.

Texte et image dans l’Antiquité, Pallas, Revue d’Études Antiques 93, PU du Mirail, Toulouse, 2013.

● Détienne (Marcel), Les savoirs de l’écriture en Grèce ancienne, 2010 (1ère édition : 1988).

W312MAE5 – Problématique de l’histoire ancienne (2)

M. VAN COMPERNOLE le mardi 14h15-16h15 site Abbé de l’épée
La Vérité en Histoire ou des histoires en vérité ?

Dans un premier temps, on tentera, par l’examen attentif d’un dossier de sources littéraires et épigraphiques relatives à la tyrannie des Pisistratides d’Athènes, d’appréhender pour quelles raisons certains auteurs anciens font autorité de nos jours encore, ainsi que les conséquences historiographiques que cela peut impliquer quand on n’y prête pas garde.

Ensuite, nous examinerons le dossier des sources littéraires et épigraphiques relatives aux origines de la pratique de la cartographie en Méditerranée ancienne. Il s’agit d’un dossier très limité dans lequel aucune source ne propose un tableau d’ensemble. C’est donc dans la bibliographie qu’apparaissent des interprétations fondées sur l’argument d’autorité.

L’objet du cours sera donc d’expérimenter l’argument d’autorité de manière à pouvoir s’en libérer par la construction d’une argumentation scientifique vérifiable.
Bibliographie introductive :

Murray (Oswyn), La Grèce à l'époque archaïque, P.U. du Mirail, Toulouse 1995.

Canfora (Luciano), Histoire de la littérature grecque d'Homère à Aristote, Desjonquères, Paris, 1994.

Mossé (Claude), La tyrannie dans la Grèce antique, 2e éd., PUF, Paris, 1989.

Jacob (Christian), L’empire des cartes. Approche théorique de la cartographie à travers l’histoire, Albin Michel, Paris, 1992.

Cartography in Prehistoric, Ancient, and Medieval Europe and the Mediterranean (John B. Harley & David Woodward éd.), The University of Chicago Press, Chicago, 1987.

Ancient Perspectives. Maps and Their Place in Mesopotamia, Egypt, Greece and Rome (Richard J. A. Talbert éd.), The University of Chicago Press, Chicago, 2012.

W313MAE5 – Sources de l’Histoire romaine (2)

M. PEREZ & Mme ASSENAT le mercredi 10h15-12h15 en STC214 (Site St Charles)
Les sources de l’histoire romaine et leur mise en œuvre.

Les sources littéraires, c’est à dire l’ensemble des textes qui furent publiés dans l’Antiquité, constituent aujourd’hui un corpus tout aussi partiel (une infime part des livres est arrivée jusqu’à nous) que partial (les auteurs de ces textes donnent, pour diverses raisons, une vision souvent tronquée de la réalité). Ce double constat impose à l’historien de l’Antiquité  :

- un examen critique des textes, tant au plan philologique (l’établissement rigoureux du texte) que proprement historique ;

- la convocation d’autres sources (épigraphiques, papyrologiques, archéologiques, numismatiques …) et leur mise en convergence raisonnée, seule garante de la constitution d’un savoir rigoureux. Cette mutualisation des sources doit obéir à un protocole précis, tant il est vrai qu’à la diversité de la documentation correspond une diversité d’enseignements de nature différente : les textes et l’archéologie, par exemple, ne parlent pas de la même façon d’un même sujet. Il faut donc savoir les interroger à bon escient.

L’objet principal du cours sera d’illustrer cette double exigence par la présentation d’études de cas choisis en des époques et des lieux différents (de la République à l’empire romain tardif ; de l’Occident latinophone à l’Orient hellénophone). On mettra à contribution, outre les sources classiques énumérées plus haut, certaines techniques modernes, essentiellement la photo et carto-interprétation.
Bibliographie :

Reynolds (Leighton D.) et Wilson (Nigel G.), D'Homère à Erasme. La transmission des classiques grecs et latins, Paris, Ed. CNRS, 1986 (pour le traduction française).

Dain (Alphonse), Les manuscrits, 3e éd., Paris, 1975.

Rémy (Bernard) et Kaiser, Fr., Initiation à l'épigraphie grecque et latine, Paris, 1999.

Lassère (Jean-Marie), Manuel d’épigraphie romaine, 3e édition revue et augmentée, Paris, Picard, 2011, en 2 vol.

Bérard (François et alii.), Guide de l'épigraphiste. Bibliographie choisie des épigraphies antiques et médiévales, 3e éd., Paris, 2000.

Burnett (Andrew), La numismatique romaine, 1988 (pour la traduction française).

Djindjian (François), Manuel d'archéologie. Méthodes, objets et concepts, Paris, 2011.

W311MM5 – Politique, religion et société dans l’Occident médiéval (2)

M. GILLI
Consulter le secrétariat du Master Mondes médiévaux à l’UFR3.

W312MM5 - Histoire de l'Orient médiéval 2

Mme AUGE
Mardi de 14h15 à 16h15 (10 séances - début 14 septembre) en salle STC 170

W321MM5 - Arts et techniques en art médiéval

Mme MALLET
Lundi de 16h15 à 18h15 (10 séances - début 14 septembre) en salle STC 170
W322MM5 - Pratique de la recherche en art médiéval

G. VICTOIR et S. PIAZZA
Mardi de 16h15 à 18h15 (10 séances - début 14 septembre) en salle STC 170

Les plannings définitifs seront disponibles sur le site internet de l'UFR 3


V33LTH5 – Intégration à la recherche
Les étudiants doivent choisir un ECUE parmi les deux suivants :

W331LTH5 – Participation à des manifestations scientifiques

B. PEREZ-JEAN
Les étudiants de Master 2 doivent s'initier aux manifestations de la recherche scientifique. Ils doivent donc suivre, au choix, des séminaires doctoraux ou des séminaires de recherche organisés par différents groupes de l'Équipe de recherche CRISES à laquelle sont rattachés les directeurs de recherche en Langues Anciennes.
La formation est en effet adossée à l’équipe de recherche pluridisciplinaire C.R.I.S.E.S. (EA 4424), en lien étroit avec la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier.

W332LTH5 – Stage en bibliothèque ou musée

F.GALTIER
Les étudiants de Master 2 doivent s'initier aux manifestations de la recherche scientifique. Mais la recherche n’est pas le seul débouché de la formation de Master : aussi les étudiants intéressés par les métiers du patrimoine sont-ils invités à faire un stage en bibliothèque ou en musée, au choix, dans la perspective éventuelle d’une préparation aux concours de conservateur (de bibliothèque ou du patrimoine).


1   2   3   4   5

similaire:

Parcours : Lettres et humanités iconHistoire de l’education et de la formation
«Rien ne vaut l’imitation des anciens». Ce qui a été fait avant est modèle. Cette culture littéraire on l’appelait «les belles lettres»...

Parcours : Lettres et humanités iconMohamed Lazhar Gharbi, Faculté des lettres, des arts et des humanités, La Manouba, Tunis
«maquis statistiques»2, a exclu le Maghreb, ce qui prive toute recherche, sur cette partie de l’Empire colonial français, d’une source...

Parcours : Lettres et humanités iconThèse présentée à la Faculté des Lettres pour le Doctorat ès-Lettres
«l’influence réelle des circonstances géographiques et climatériques sur l’homme»

Parcours : Lettres et humanités iconPourquoi défendre les humanités ?
«faire entendre un cortège de pleureurs et pleureuses». Ce ne sera effectivement pas le cas ici

Parcours : Lettres et humanités iconLe temps des humanités digitales : la mutation des sciences humaines et sociales

Parcours : Lettres et humanités iconParcours citoyen
«mieux habiter». Le parcours conduit aussi les élèves à découvrir les différentes actions et solutions pour améliorer la qualité...

Parcours : Lettres et humanités iconCette courte séquence sur la rentrée en 6ème est proposée par Mme...

Parcours : Lettres et humanités iconThèse présentée à la Faculté des Lettres pour le Doctorat ès-Lettres
«permissions» ne terminent pas la Querelle. — La constitution Ex quo singulari (1742) met fin à la lutte par la condamnation des...

Parcours : Lettres et humanités iconDe lettres connues (publiées ou encore inédites)
«Inventaire des destinataires des lettres connues (publiées ou encore inédites) de Romain Rolland» fait partie d’un ensemble de trois...

Parcours : Lettres et humanités iconSÉminaire interdisciplinaire
«humanités scientifiques» (Bruno Latour). IL convient surtout de ne plus envisager le monde de la création comme un milieu ou un...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com