Dossier complementaire





télécharger 26.64 Kb.
titreDossier complementaire
date de publication10.10.2017
taille26.64 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos





DOSSIER COMPLEMENTAIRE

Ecoute

Collective

à Bulle de Fabrique’s

Les 6 et 7 février 2010 à 16 h

Diffusion en deux parties

du documentaire radiophonique

« Le Phare des Roches-Douvres »

de Yann Paranthoën

www.estceque.blogspot.com

Présentation de l’association

Est-ce que t’entends ce que je vois ?

Klaxons, ambiances de rue, voisins, transports en commun, musiques… Chaque jour, nos oreilles sont confrontées à une multitude de sonorités. Et pourtant l’utilisation de ces sons dans un but artistique reste assez rare. Ainsi, la création sonore a pour but d’éveiller l’imagination à travers l’écoute.

L’association Est-ce que t’entends ce que je vois ? a vu le jour il y a trois ans à Bordeaux avec l’idée de promouvoir le son grâce à :

  • la réalisation et la diffusion de créations sonores et de reportages radiophoniques

  • l’organisation d’événements culturels et plus particulièrement les écoutes collectives. L’association en a déjà organisé trois à Bordeaux et Montpellier.

Les bruits du quotidien, voix, ambiances sonores, interviews, lectures et autres sonorités enregistrés sont montés et valorisés par nos bénévoles. Leur diffusion est organisée sur le blog de l’association (www.estceque.blogspot.com) par streaming et podcast. Vous pouvez retrouver tous les mois sur le web trois nouveautés sonores comme autant d’invitations au voyage. Notre blog est destiné à faire découvrir la radio de manière ludique et conviviale.

La diffusion des productions sonores des adhérents passe aussi par la vente de CD contribuant à notre autofinancement.

L’association s’exporte aussi hors les murs, afin d’organiser des événements culturels pour promouvoir l’écoute au plus près du public. Par l’établissement de partenariats avec les secteurs publics, privés et associatifs, nous tenons à faire vivre des lieux déjà existants. C’est le principe des écoutes collectives.

L’écoute collective

Fidèle à sa mission de promouvoir la création radiophonique, l’association Est-ce que t’entends ce que je vois ? propose sa quatrième écoute collective à Bordeaux les samedi 6 et dimanche 7 février 2010 à Bulle de Fabrique’s, nouveau café décalé et culturel (37 - 39 rue Saint James, Bordeaux centre).

Le public est invité à s’installer sur canapés, tapis et coussins pour profiter de l’expérience sonore. Nous avons choisi de faire connaître l’œuvre du « tailleur de sons », l’un des plus grands réalisateurs radiophoniques du 20ème siècle, Yann Paranthoën. Deux séances d’une heure environ chacune sont consacrées au « Phare des Roches-Douvres », un documentaire sonore naviguant entre terre et mer. Ce thème est attractif pour le public bordelais dont l’histoire est intimement liée à celle d’un port.

Pour l’occasion, nous avons invité Yvon Rochard, président de l’Association Yann Paranthoën. Cette dernière s’est donnée comme objectif d’inventorier et de veiller à la sauvegarde physique et morale de son œuvre. Sa présence sera l’occasion de partager nos impressions et de se rencontrer à l’issue de chacune des deux séances.

Dans le cadre de ses activités, l’association Est-ce que t’entends ce que je vois ? mise sur l’accessibilité et la qualité des manifestations culturelles organisées.

Ainsi, pour que les conditions d’écoute soient optimales, nous choisissons des lieux confortables, du matériel professionnel pour la diffusion et des documentaires de qualité. Afin de démocratiser l’accès à la culture, l’entrée est gratuite, dans la limite des places disponibles.

Quelques mots sur le « Phare des Roches-Douvres »

et sur Yann Paranthoën

« Le Phare des Roches-Douvres » a été diffusé pour la première fois en 1996 sur France Culture et édité en 2005 chez Ouïe/Dire, un label indépendant.

Ce documentaire est une des productions majeures de l’œuvre de Yann Paranthoën, d’abord technicien puis réalisateur chez France Culture. Elle met en évidence la richesse du langage sonore qu’il a inventé au cours de sa longue carrière.

Le « plasticien du son » et virtuose, mort en 2005, après un parcours riche de 30 ans de création sonore, est allé à la rencontre des derniers gardiens du phare des Roches-Douvres. Un regard sensible porté sur la vie de ces hommes solitaires, dont les femmes sont restées sur la terre ferme. Situé entre les îles de Bréhat et Guernesey, dans la Manche, le phare des Roches-Douvres est le dernier construit en France. C’est le phare le plus spacieux mais aussi le plus éloigné du continent, puisqu’il s’érige à environ 40 kilomètres du littoral.

Originaire des Côtes d’Armor (en Bretagne), Yann Paranthoën était opérateur du son pour la radio, d'abord sur l'ORTF, puis France Inter et France Culture. Auteur de nombreux documentaires radiophoniques, il est considéré comme l'un des plus éminents dans l'histoire de ce genre. Fils d’un tailleur de pierres, ce n’est pas un hasard s’il affirme avec force dans ses œuvres sa conception de la restitution du réel comme sculpture sonore et composition à part entière. « La première des choses à faire passer, c'est l'idée que la radio est une expression à part entière », disait-il. « Pour entrer dans cette expression, il faut y engager sa vie ».

Yann Paranthoën ? Son nom symbolise la radio d’art (comme on dit cinéma, ou photographie d’art). Il a découvert une manière de raconter le monde par le son, inventant un langage et renouvelant totalement les bases de l’expression radiophonique. Dans ses émissions, la parole est un matériau à sculpter, au même titre que les sons ou les silences de la vie. De même pour lui, la voix est d’abord une musique avant d’être un sens. En désacralisant l’écrit comme l’image, il a renouvelé notre rapport au réel. Prenant ses distances avec la radio de « tous les jours » (qu’il connaissait bien en tant qu’opérateur du son à France Inter ou à France Culture), il comparait sa pratique à la taille du granit ou encore à de la peinture : « Je fais un tableau... un tableau sonore, en répartissant les sons comme des couleurs ».

Extrait de Yann Paranthoën, L’art de la radio, sous la direction de Christian Rosset édité par Phonurgia Nova en décembre 2009.

Les principales actrices du projet

Blandine Schmidt, 26 ans,

Présidente de l’association « Est-ce que t’entends ce que je vois ? »

Passionnée par la radio depuis son enfance, Blandine Schmidt réalise des productions sonores depuis douze ans pour des radios associatives et en free-lance. Elle aime tendre son micro aux anonymes afin de récolter des témoignages vivants et sensibles. Elle s’attache aussi à enregistrer les ambiances du quotidien et les bruits insolites. S’amusant avec le son, elle souhaite surprendre son auditoire et démocratiser l’écoute de productions sonores.

Actuellement doctorante allocataire de recherche en Sciences de l’information et de la communication à Bordeaux 3, elle consacre l’essentiel de ses travaux universitaires à la radiodiffusion. Enfin, elle s’investit depuis de nombreuses années dans plusieurs associations culturelles.

Armelle Parion, 26 ans,

Vice-présidente de l’association « Est-ce que t’entends ce que je vois ? »

Musicienne depuis l’âge de 5 ans, Armelle Parion a toujours été plus fascinée par le son que par l’image. Diplômée du Centre Universitaire de Journalisme de Strasbourg, elle a découvert les techniques du reportage radio et du montage sonore à travers sa formation. Elle s’intéresse particulièrement aux documentaires sonores de longue durée. Aujourd’hui journaliste professionnelle, elle exerce sa profession dans le Sud ouest et promène son micro, de ci, de là, pour attraper des sons au cours de ses pérégrinations. Elle développe son goût pour les événements culturels en participant à la vie de plusieurs associations.

Les partenaires de l’écoute collective



Bulle de Fabrique’s ? Un café insensé - galerie - boutique, mais aussi un véritable espace de vie culturel et décalé ! Ce lieu, récemment ouvert à Bordeaux, est un espace atypique et sensible aux manifestations culturelles de tous types. Un coffeehouse à l'américaine entre modernité, récup, graphisme et éco-design.

Mais d'abord qu'est ce qu'un coffeehouse ? Cela désigne un café lieu de vie, traditionnel point de ralliement des jeunes. Centre de la vie sociale, le café n'est pas le lieu où l'on mange comme en France, mais il est plus ressenti comme un véritable lieu d'échanges culturels et de communication. D'un point de vue culturel, le café est le centre d'interactions sociales. Il fournit aux usagers un lieu pour se rassembler, parler, écrire, passer un bon moment, se divertir ou simplement passer le temps dans un cadre chaleureux et convivial. Bien plus qu'un café, Bulle de Fabrique's est une marque citoyenne et éco-responsable, avec des objectifs de développement durable et de commerce équitable.

Retrouvez Bulle de Fabrique’s sur le web : http://bulledefabriques.unblog.fr/



L’écoute collective de février prochain sera réalisée grâce à l’aide d’une subvention AJC, obtenue l’année dernière. Initiée en 2006 par la Mairie de Ville de Bordeaux, l’opération AJC vise à aider les jeunes, âgés de 13 à 25 ans, qui habitent ou pratiquent une activité à Bordeaux, à réaliser un projet concernant la ville : un financement de 500 à 1000 euros peut leur être accordé avec un accompagnement personnalisé.


similaire:

Dossier complementaire icon Le dossier de candidature au contrat doctoral 2017, ainsi que le...

Dossier complementaire iconBibliographie complementaire «lire c'est voyager»

Dossier complementaire iconL’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne
«mettre à jour» le dossier réalisé en janvier 2003 par Philippe Afonso, Baptiste Villenave et Florian Escudié elle n’évitera donc...

Dossier complementaire iconCours Complémentaire
«prêt-à-porter pédagogique» sur le matériel à utiliser, les tenues sportives, les horaires à respecter, les commandements à employer,...

Dossier complementaire iconBibliographie complémentaire p. 33
«culture du conflit» serait une «forme d’infirmité que ne partagent pas nos voisins européens «Nul autre pays occidental ne se comporte[rait]...

Dossier complementaire iconMon Colonel, Mesdames, Messieurs, chers Adhérents
«banque/assurance», bien que nous ne fassions ni l’une ou l’autre de ces activités, mais uniquement de la couverture complémentaire...

Dossier complementaire iconLa sortie, mercredi 28, du film «Les hommes libres» s’accompagne...
«Les hommes libres» s’accompagne de la diffusion d’un dossier pédagogique, destiné aux professeurs de collège et de lycée. L’objectif...

Dossier complementaire iconDossier de presse

Dossier complementaire iconDossier de presse

Dossier complementaire iconDossier de recherche






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com