Comment travailler schémas et croquis en 1





télécharger 20.36 Kb.
titreComment travailler schémas et croquis en 1
date de publication10.10.2017
taille20.36 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
Comment travailler schémas et croquis en 1ère : exemple du chapitre sur les villes

Cette séquence de géographie sur les villes en 1ère a pour objectif de faire construire aux élèves trois croquis et schémas, à différentes échelles, en partant d’une vidéo (extraits du documentaire « La France en face ») et de cartes IGN (Edugeo). L’idée est de réussir à spatialiser les phénomènes décrits, de faire acquérir un certain nombre de méthodes concernant les croquis et schémas (construction d’une légende structurée et explicite, choix de figurés pertinents…) et de privilégier la progressivité du travail sur la séquence. Grâce à un travail en petits groupes, les élèves parviennent à mutualiser leurs connaissances et comprennent qu’ils sont capables de construire en autonomie des réalisations graphiques tout à fait pertinentes et personnelles.

Pour aider à la mise en œuvre de la séquence, vous trouverez une fiche professeur qui explique dans le détail la démarche, un diaporama (présentation de l’intégralité de la séquence et exemples de réalisations des élèves) et un document word avec les documents destinés aux élèves.

Fiche professeur :

Cette séquence porte sur « La France en villes », chapitre qui fait partie du thème 2 du programme de géographie de 1ère, intitulé « Aménager et développer le territoire français ». Il est prévu dans les textes de consacrer 6 à 7h à ce chapitre.

Le thème des villes étant récurrent dans les programmes de géographie du collège comme du lycée, il est possible de se servir d’un certain nombre de pré-acquis (travail sur les villes dans le programme de 2nde), tout en insistant sur les spécificités françaises. Pour sortir de la répétition et éviter l’ennui, l’idée a été de partir du documentaire « La France en face » de Jean-Robert Viallet et Hugues Nancy, diffusé le 28 octobre 2013 sur France 3 (visible en intégralité sur YouTube) et qui reprend un certain nombre de thématiques propres au programme de 1ère, tout en défendant une thèse, celle de la concentration de richesses dans les métropoles, aux dépens de la France périphérique.

A partir de la vidéo, il va être demandé aux élèves de répondre à un certain nombre de questions, qui permettront de spatialiser les phénomènes et donc d’aboutir à la réalisation de schémas. Pour permettre une analyse plus fine des territoires, des cartes IGN seront également utilisées. Cette séquence va permettre d’aboutir à la réalisation de trois croquis et schémas, à trois échelles différentes :

  • Un croquis sur l’attractivité des grandes métropoles françaises, à l’échelle du territoire.

  • Un schéma sur le processus de gentrification à l’échelle de la métropole parisienne

  • Un schéma sur les transformations de la Plaine Saint-Denis, à l’échelle d’un quartier.

Par ce type de travail, il est possible de favoriser l’autonomie des élèves dans les réalisations graphiques, et la progressivité des apprentissages.
La 1ère partie du cours est consacrée aux mouvements de population, urbanisation et métropolisation

- Dans un premier temps, les dynamiques territoriales de l’urbanisation françaises sont évoquées. A partir de textes de l’INSEE et d’une typologie des grandes aires urbaines (carte de la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme), les élèves analysent la permanence de dynamiques traditionnelles de l’urbanisation et les bouleversements dans l’organisation urbaine du territoire. L’étude de ces documents à l’aide d’une consigne et la construction d’un tableau, permet d’aboutir à la réalisation d’un croquis très simple (six figurés seulement, pas de sous-parties dans la légende) sur les dynamiques territoriales de l’urbanisation à l’échelle de la France : on se contente de spatialiser les informations prélevées. Dans la réalisation de ce croquis, l’enseignant veillera à fournir un fonds de carte avec les délimitations des régions, pour faciliter le travail des élèves, et accompagnera pas à pas la réalisation du croquis. Ce dernier permet de déboucher ensuite sur une présentation rapide des spécificités de l’armature urbaine française (étalement urbain et périurbanisation).

- Dans un second temps, le processus de métropolisation est analysé, d’abord à l’échelle du territoire (partie plus magistrale) puis à l’échelle de la ville. Pour comprendre le phénomène de gentrification, un 1er extrait vidéo de « la France en face » est diffusé, accompagné d’un questionnaire. Cet extrait, très clair, permet aux élèves de comprendre la façon dont se diffuse spatialement ce processus. Cependant, comme ils ne se repèrent pas forcément dans les quartiers parisiens évoqués, l’idée est de retranscrire spatialement les informations. Pour cela, un schéma est réalisé en amont par l’enseignant, à l’aide de la carte de synthèse proposée par Anne Clerval (une des géographes qui intervient dans le documentaire), parue dans un article intitulé «Les dynamiques spatiales de la gentrification à Paris» (http://cybergeo.revues.org/23231, juillet 2010). Sur ce schéma, des informations nouvelles viennent compléter celles évoquées dans le documentaire. Il s’agit de retrouver les informations manquant dans la légende (voir le schéma joint dans le doc Word)
Une 2nde partie est consacrée à l’aménagement des villes et à la réduction des fractures sociales et spatiales.

  • Dans un 1er temps, les défis que pose la métropolisation sont analysés. Trois défis sont mis en valeur par l’enseignant : le défi de l’étalement urbain (est-il possible de concilier ville durable et étalement ? L’exemple du quartier de la Confluence à Lyon est évoqué), le problème de la vulnérabilité accrue face aux aléas (exemple de la crue centennale à Paris) et le problème de la spécialisation fonctionnelle des espaces. C’est sur ce dernier point que l’on s’arrête davantage, pour faire travailler les élèves en autonomie, sur les transformations du territoire de la Plaine Saint-Denis, situé juste au nord de la métropole parisienne. On leur distribue deux cartes IGN (topographique type 1900 et carte actuelle, qui sont des captures d’écran du site Edugeo, accessible très facilement via Eduthèque). Ces cartes sont dans le même temps projetées en classe (il est également possible de faire travailler les élèves directement sur Edugeo, en les inscrivant via le compte Eduthèque ouvetrt par le professeur). Ensemble, les élèves parviennent à mettre en évidence les permanences et mutations de cet espace : ce paysage urbain confus, peu lisible et entièrement tourné vers les activités industrielles, a été progressivement orienté vers les activités tertiaires, à partir des années 1990. Pour comprendre les raisons de ces bouleversements, un second extrait vidéo de la France en face est analysé à l’aide d’un questionnaire. Enfin, pour conclure ce travail, les élèves, par groupes de 2 ou 3, construisent leur propre schéma des transformations de la Plaine Saint-Denis. L’enseignant leur laisse un peu de temps en autonomie complète et se contente de les guider dans leur réalisation (structuration des informations qui nécessite des parties dans la légende, voire des sous-parties, choix pertinent des figurés, titre…). Pour clore la séance, un schéma de la correction est distribué, mais sans les figurés : il s’agit juste de retrouver à quel figuré correspond chaque information, ce que les élèves font très rapidement, même ceux qui n’ont pas bien réussi l’étape précédente, parce qu’ils se sont appropriés l’espace.

  • Dans un 2è temps, une partie plus rapide présente la réponse des pouvoirs publics face aux problèmes urbains. Les différentes lois, outils des aménageurs, sont rapidement évoquées et pour bien mettre en évidence les logiques en concurrence, l’exemple de l’intercommunalité de la Plaine saint Denis est présenté.


Une troisième partie est consacrée aux espaces ruraux, entre attractivité urbaine et nouvelles formes de développement.

Une typologie peut être rapidement réalisée grâce à une carte de la DATAR et de nouveau, il est possible de revenir sur un espace de cette France « périphérique » à l’aide du documentaire (exemple de la Sarthe).
Pour clore la séquence et valoriser les efforts portés par les élèves sur la réalisation de schémas, une évaluation du même type est proposée (de préférence à la maison). A partir de vidéos sur les transformations du quartier de la Confluence à Lyon (http://www.lyon-confluence.fr/fr/videos) et notamment celle intitulée « Lyon Confluence, la ville en pointe », et de cartes distribuées (doc Word), il est demandé aux élèves de réaliser un schéma des transformations de ce quartier. Quelques exemples de schémas réalisés par les élèves sont proposés dans le diaporama.


similaire:

Comment travailler schémas et croquis en 1 iconFiche méthode Le croquis et le schéma

Comment travailler schémas et croquis en 1 iconDescriptif ateliers festijeunes
...

Comment travailler schémas et croquis en 1 iconCannabis en parler aux ados Ce que les parents devraient savoir
«habitude» de consommation de cannabis. Je ne connais rien à cette drogue, comment fait-elle pour s'en procurer ? Comment en parler...

Comment travailler schémas et croquis en 1 iconZoom sur le zoom ou la fabuleuse histoire de l’objectif à focale variable
«fabuleuse histoire», une mise en page austère semée de clichés arides, de courbes et de schémas, tentait de rendre justice à cette...

Comment travailler schémas et croquis en 1 icon«Les musées de France à l'heure du numérique : travailler en réseau, réutiliser et contribuer»

Comment travailler schémas et croquis en 1 iconTravailler une competence
«comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit»

Comment travailler schémas et croquis en 1 iconCe type de dictée permet de travailler particulièrement la mémoire...

Comment travailler schémas et croquis en 1 iconRapport de stage
«quitte à balayer, autant faire briller». Travailler à ses cotés m’a confirmé dans mon projet professionnel

Comment travailler schémas et croquis en 1 iconPréambule : Rappel des io pour les ce1 : DÉcouverte du monde
«Que sais-tu sur les oiseaux ? Que mangent-ils ? Comment se reproduisent-ils ? Comment se déplacent-ils ?»

Comment travailler schémas et croquis en 1 iconLes doubles personnalites la conscience profonde
«Je suis sur cette terre. J'ignore absolument comment j'y suis venu et pourquoi on m'y a jeté. Je n'ignore pas moins comment j'en...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com