Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif





télécharger 151.67 Kb.
titreTerminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif
page1/2
date de publication10.10.2017
taille151.67 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2
Terminales - Nouveau programme d’Histoire/Géographie

Terminales L/ES –Enseignement obligatoire


B.O. spécial n°8 du 13/10/2011

Terminales S – Enseignement facultatif


B.O. spécial n°8 du 13/10/2011
Rencontre avec les IPR du 2 juillet 2012 – Châteaulin et Rennes
Sur le nouveau portail académique Toutatice :

- Onglet HG/EC : ressources académiques et nationales

  • Accès à Nuxéo (Espace de travail lycée)


1 – Un exemple des épreuves du Bac de Premières 2012 : les sujets du Bac 1ère S

    • Première partie (sur 10) : Composition d’Histoire :

        • le candidat traite l’un des deux sujets suivants :

° Sujet 1 – La guerre d’Algérie

° Sujet 2 – Les mutations de la population active en France de 1850 à nos jours

Le sujet sur la guerre d’Algérie a été bien réussi, attention cependant à traiter cette guerre comme une guerre de décolonisation dans l’esprit du programme et pas un événement en tant que tel.

Le sujet sur les mutations de la population active n’a pas toujours été bien compris souvent car les candidats n’ont pas défini au départ ce qu’était la population active d’où des dérives et des passages hors-sujet.

Le sujet de composition se situe bien au niveau de l’item et chaque item est traité en environ 2 heures.

° Deuxième partie  (sur 10) :

Le candidat traite les deux exercices proposés (A et B) :

Exercice A – Réalisez un croquis de l’organisation des réseaux de transports en France métropolitaine et de leurs connexions avec l’Europe et le Monde (ce sujet comporte deux annexes (légende et fond de carte) à rendre avec la copie)

Un effort de mémorisation. Quelques points d’attention cependant : la nomenclature n’est pas toujours en relation avec le sujet, beaucoup d’élèves sont dans une restitution de connaissances plus que dans une sélection d’informations en lien avec le sujet. Se limiter à 8-10 figurés.

D’où des questions : comment forme-t-on les élèves en classe à cette épreuve de croquis ? Comment évalue-t-on ? non pas il manque telle chose mais est-ce que ce croquis répond au sujet ?

Le fond de croquis a pu perturber les candidats : il y avait beaucoup de points…faut-il mettre tous les noms ? Au delà des villes, quels pays ? quels fleuves ? Il convient de sélectionner ce qui répond au sujet.. C’est à dire les lieux par où passent les réseaux de transport ou qui les organise.

Exercice BAnalyse d’un document en Histoire

La politique nazie d’asservissement et d’extermination : discours d’Himmler devant des dignitaires nazis, Posen*, octobre 1943

Après avoir situé le document dans son contexte, montrez son apport pour la connaissance de la politique nazie d’asservissement et d’extermination
Le texte est très explicite mais il est nécessaire de le mettre en perspective et de lier les éléments du texte et les connaissances. Il faut des connaissances pour mener l’analyse des documents.

Attention certains candidats ont évoqué les limites…non demandé…Bien travailler avec les élèves sur les consignes. Ce type d’exercice implique aussi une maîtrise plus assurée de l’expression. Ce travail sur l’expression et la reformulation peut aussi être mené en AP.

Il est aussi possible de fonctionner à partir de mots-clés et de mots repères.
Les indications académiques de corrections seront en ligne sur le site Toutatice.



2 – Les épreuves de Terminales L/ES (BO spécial N°7 du 6/10/2011)

21 – Un format inchangé

° 4h en ES/coefficient 5

4h en L/coefficient 4
° Evaluation globale de la copie (tout l’éventail de 0 à 20)

        • La 1ère partie peut, à titre indicatif, compter sur 12 p.

        • La deuxième partie sur 8 p.


22 – Les objectifs : évaluer l’aptitude du candidat à :

° Mobiliser, au service d’une réflexion historique et géographique, des connaissances fondamentales pour la compréhension du monde et la formation civique et culturelle du citoyen.

° Rédiger des réponses construites et argumentées, montrant une maîtrise correcte de la langue.

° Exploiter, organiser et confronter des informations

° Analyser des documents de sources et de natures diverses et à en faire une étude critique

° Comprendre, interpréter et pratiquer différents langages graphiques

Schémas possibles en composition même en Histoire.
23 – La structure de l’épreuve

231 – Les 2 parties :

° 1ère partie (2h30) : le candidat rédige une composition en réponse à un sujet d’H ou de G :Les deux sujets au choix sont proposés dans la même discipline.

    • Le libellé du sujet peut prendre des formes diverses : reprise partielle ou totale d’intitulés du programme, question ou affirmation : la problématique peut être explicite ou non

    • Le candidat sait analyser un sujet : lecture et explicitation des termes du sujet.

    • il maîtrise les connaissances nécessaires et il sait les organiser

    • Il rédige un texte comportant une intro (dégageant les enjeux du sujet et comportant une problématique), plusieurs parties structurées et une conclusion (répondre à la problématique initiale, délimiter des éléments prolongeant le sujet)

    • L’élève peut y intégrer une (ou des) productions graphiques



° La 2ème partie (1h30) porte sur la discipline non abordée dans la première : l’exercice critique de doc en histoire ou production graphique (réalisation d’un croquis ou d’un schéma d’organisation spatiale d’un territoire)

Sans doute moins de connaissances attendues…mais des connaissances mieux assimilées et mieux mobilisables …Et plus d’autonomie et de réflexion de la part de l’élève afin de préparer l’introduction à l’Université 

Il faut que l’élève « sache faire » et pas seulement « sache… »
Pas de norme définissant la forme de restitution par l’élève ni de longueur attendue.
. En H. étude critique d’ un ou deux document(s)

l’exercice comporte :

  • un titre

- 1 ou 2 docs

- si nécessaire, des notes explicatives (pas systématiquement)

- une consigne visant à orienter le travail du candidat.

        • L’élève dégage le sens général du ou des doc en relation avec la question historique à laquelle il(s) se rapportent

        • Montre l’intérêt et les limites éventuelles du ou des doc pour la compréhension de cette question historique et introduit une distance critique nécessaire

        • Montre, le cas échéant, l’intérêt de la confrontation des doc.


° En G. :

° Etude critique d’un ou de deux doc

° Réalisation d’un croquis ou d’un schéma d’organisation spatiale d’un territoire en réponse à un sujet.
° Epreuve orale de contrôle :

° Durée : 20 mn et 20 mn de préparation

° Epreuve porte à la fois sur l’H et la G.

° Le candidat tire au sort un sujet

° Chaque sujet comporte une question d’H et une question de G.

° L’une des questions est accompagnée d’un document (attendu qui demande à être précisé)

° Le questionnement qui suit l’exposé peut déborder le cadre strict des sujets proposés et porter sur la compréhension d’ensemble des questions étudiées

On attend du candidat : une maîtrise des connaissances, une clarté de l’exposition, une capacité à tirer parti d’un document.
3 - Des sujets 0

1er exemple

31 – Première partie – Composition d’Histoire

Le candidat traite l’un des deux sujets

Sujet 1 – Etat, gvt et administration de la France de 1946 aux lois de décentralisation de 1982/1983 incluses

Sujet 2 – Lecture historique du patrimoine d’une ville : vous vous appuierez sur l’étude conduite au cours de l’année (Rome, Jérusalem ou Paris)
32 – Deuxième partie : Etude critique : le candidat traite l’un des deux sujets :

Sujet 1 : le continent africain face au développement et à la mondialisation

Montrez en quoi ces 2 doc rendent compte de la situation contrastée du continent africain face au développement et à la mondialisation. Quel regard critique peut-on porter sur ces documents ?

      • Le PNB par Etat : une carte par anamorphose 

      • Un texte tiré de RFI



Sujet 2 : Réalisation d’une Production = réalisation d’un croquis en Géo

° Le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale

Réalisez un croquis de l’espace caraïbe, en montrant qu’il constitue une interface à la fois américaine et mondiale
Annexe 1 Carte par la réalisation de la légende

Annexe 2 – cadre pour la réalisation du schéma
C’est une étude de cas obligatoire
° Une ville mondiale

Réalisez un schéma de l’organisation de la ville mondiale

Annexe 1 – un cadre pour la réalisation

Annexe 2 – un cadre pour la carte
C’est une étude de cas au choix.

2ème exemple
33 – Première partie – Composition de Géographie

Sujet 1 – Processus, acteurs et flux de la mondialisation.

Vous vous appuierez notamment sur l’étude de cas d’un produit mondialisé conduite au cours de l’année.
Le sujet porte à la fois sur la partie et l’étude de cas au choix.
Sujet 2 – Quel rôle mondial pour les Etats-Unis et le Brésil ?
Deuxième partie – Etude critique de doc en Histoire

Sujet 1 – Religion et société aux Etats-Unis

Montrez dans quelle mesure ces doc rendent compte de la place occupée par la religion aux Etats-Unis

Doc 1 – Photo du serment d’Obama comme président (20 janvier 2009)

Doc 2 – Un récit journaliste sur le renouveau chrétien dans les années 1980
L’expression « dans quelle mesure » désigne à la fois l’apport de connaissances et l’approche critique.

Sur l’image, rien ne permet de dire que c’est la Bible. Il convient donc aussi d’habituer les élèves à repérer ce que le document ne peut pas dire.
Sujet 2 – Le projet d’une Europe politique au congrès de La Haye

Après avoir replacé le doc dans son contexte, montrez quelle conception particulière de la Construction européenne a son auteur. Cette conception est-elle partagée par l’ensemble des participants au congrès ?

Doc 1 – Extraits du discours prononcé par W. Churchill au congrès de La Haye (7 mai 1948)
Cette fois une question invite explicitement à l’étude critique. L’élève doit développer les autres conceptions.

4 – Le nouveau programme de Terminales L/ES (57h à 62h en H et G)

41 – Un programme qui s’inscrit dans la continuité

° continuité chronologique de la 1ère : les XXème et XXIème siècles (« le monde actuel »)

° continuité de l’écriture : une organisation thématique déclinée en questions et items

° Continuité des démarches = étude inductive : on rentre par des objets

par des études mises en perspective

° Continuité des apprentissages : des capacités et des méthodes

° Continuité entre le lycée et le Supérieur : entrées très problématisées, très notionnelles.
42 – Un double objectif

° Donner des clés pour une lecture historique du monde actuel en s’appuyant notamment sur les acquis de la classe de Première.

° Préparer les élèves aux exigences du Supérieur en leur permettant d’approfondir leur réflexion historique



  • un fil conducteur :

Un éclairage des enjeux majeurs du monde actuel à partir du regard spécifique de l’historien. (Patrimoine et Mémoires)

Différenciation de l’Histoire des autres rapports des sociétés à leur passé et mettant en évidence la démarche critique de l’historien.
- Des modalités souples de traitement :

° Parité horaire entre H et G

° 4 thèmes déclinés en 10 questions reliées aux problématiques et mises en perspective

° Le thème 1 doit ouvrir obligatoirement l’année mais liberté pour les autres thèmes

° Importance donnée au développement du sens critique et à l’autonomie

° utilisation des TICE

° Les productions artistiques doivent faire l’objet d’une attention particulière – Histoire des arts cf entrées proposées fiches Eduscol
° Histoire (volume de 57 à 62 Heures comme en Géographie)
Thème 1 - Le rapport des sociétés à leur passé (9-10 heures)
C’est la question la plus nouvelle : c’est la 1ère fois que l’on amène une réflexion sur la démarche de l’historien. Etude de deux notions caractérisées par la subjectivité.


Questions

Mise en œuvre

Le patrimoine : lecture historique

Une étude au choix parmi les trois suivantes :
- Le centre historique de Rome 
- La vieille ville de Jérusalem 
- Le centre historique de Paris
Relation que les Sociétés entretiennent avec le passé

Les interrogations suivantes peuvent servir de fil conducteur :

Comment échapper à la mythification quand on étudie le patrimoine d’une ville ?

Quels enjeux la lecture historique du patrimoine mobilise-t-elle ?
Qu’est-ce qui fait la patrimonisation d’une ville ?
Le patrimoine trie, construit un discours…Pourquoi le Japonais se reconnaît-il dans Paris ?

On interroge les choix opérés : que révèlent-ils de la relecture du passé ? Qui les fait ?

L’historien tient-il le même discours que le porteur du patrimoine ?


Les mémoires : lecture historique

 

Une étude au choix parmi les deux suivantes :
- L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France ;
- L'historien et les mémoires de la guerre d'Algérie.
En quoi le contexte d’élaboration des mémoires étudiées les a-t-il déterminées (construction des mémoires) ?

Quelles mémoires de ces conflits peuvent être identifiées au sein de la société française (multiplicité des mémoires) ?

Comment, dans quels rythmes et dans quelles perspectives les Historiens ont-ils fait de ces mémoires des objets d’Histoire (historicisation des mémoires) ?
Pour la guerre d’Algérie, on est peut être encore dans les querelles des mémoires…

Faire réfléchir sur ce qu’est la démarche de l’historien. Mise à distance entre ce qui est dit, ce qui est montré et la prétention à la neutralité (Intégration de la possibilité d’une contradiction, voire d’une réfutation).



Thème 2 - Idéologies, opinions et croyances en Europe et aux États-Unis de la fin du XIXème siècle à nos jours (15-17 heures)
Il s’interroge sur la place des idées et des croyances dans les Sociétés occidentales sur la longue durée (parfois difficile pour les élèves)

3 questions déclinées en 2 thèmes : étude dynamique des interactions entre deux facteurs qu’on ne doit pas étudier séparément.

Le choix de trois Etats jugés emblématiques tant pour leurs caractéristiques généralisables que pour leurs spécificités.

Il semble important que les élèves prennent conscience du poids de leur pays rapport au religieux très différent dans les autres pays.



Questions

Mise en œuvre

Socialisme et mouvement ouvrier

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne

depuis 1875
Quel fut le rôle des socialismes dans la formation d’une classe ouvrière consciente d’elle-même et dans son action syndicale et politique en Europe ?

Débats socialisme/ Etat et socialisme/ organisations syndicales.

Spécificité allemande (abandon précoce de la référence au marxisme, choix du développement de formes différentes de socialisme en RFA/RDA …), prisme allemand mais perspective de donner des éléments sur ce que c’est en Europe.

Comment les socialistes ont-ils abordé les problématiques de l’action révolutionnaire et de la participation au pouvoir ?

Comment les grandes crises du XXème et l’ampleur des changements de société ont-ils affecté le socialisme et le mouvement ouvrier ?



Médias et opinion publique

Médias et opinion publique dans les grandes crises politiques en France depuis l'affaire Dreyfus
Les crises politiques constituent des ruptures, des remises en question des valeurs

5 crises sont à présenter (affaire Dreyfus, 6 fev. 1934, Vichy, 13 mai 1958 et mai 1968) mais ne pas les étudier de manière exhaustive pour elles-mêmes. Faire un focus sur 2 ou 3 de ces crises, insister sur la dernière et évoquer les autres. Et depuis 1968, ne vivons-nous pas une crise larvée permanente (désintérêt vis-àvis du politique, démocratie d’opinion, place des sondages, nouveaux médias…)? Quel lien entre opinion publique et démocratie ?

Il ne s’agit pas d’étudier une crise en tant que telle mais comment les médias la traitent.

Comment les médias participent-ils à la formation et à l’expression de l’opinion publique ?

Quels est le rôle du contexte politique dans l’évolution des relations entre l’opinion publique et les médias ?


Religion et société

Religion et société aux États-Unis depuis les années 1890
Comment et à quel point les sociétés occidentales se sont-elles sécularisées ?

Quelles conceptions de la laïcité sous-tendent cette évolution ?

Comment ces sociétés se sont-elles adaptées à l’essor du pluralisme religieux ?


Thème 3 - Puissances et tensions dans le monde de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours (17-18 heures)
Approche géopolitique du monde actuel

Réflexion sur la notion de puissance à partir du rapprochement de deux parcours différents mais convergents. Comment devient-on une puissance aujourd’hui ?

Qu’est-ce qu’un foyer de tension ? Multiplicité des facteurs à diverses échelles de temps et jeu des acteurs à différentes échelles.



Questions

Mise en œuvre

Les chemins de la puissance

Les États-Unis et le monde depuis les « 14 points » du Président Wilson (1918).
- La Chine et le monde depuis le « mouvement du 4 mai 1919 »
Quelles sont ces deux puissances ? origines, formes, modalités, rythmes et réalités de chaque puissance. Les deux études sont à mener en croisant parfois les parcours.

Comment la notion de puissance est-elle modelée et transformée au XXè par les EU ?

Peut-on dire que la Chine, à l’issue d’un parcours totalement différent, incarne désormais cette notion de puissance ? La Chine a-t-elle un modèle à proposer ?



Un foyer de conflits

Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale
Attente : compréhension de la réalité d’un foyer de conflit aujourd’hui.

Ex :guerre Iran/ Irak - qu’est-ce qui se joue ? opposition Perses/ Arabes…pétrole…place géopolitique dans la région (acteurs locaux, régionaux, internationaux) montrer la complexité des éléments qui apparaissent…

La période 1918-1945 ne constitue pas le cœur du sujet mais l’après Seconde Guerre Mondiale…
Quels facteurs font de la région un foyer particulier de conflit et comment agissent-ils ?

Pourquoi ces conflits ont-ils dans le monde une telle résonance, tant par leurs conséquences directes que par leur retentissement ?

Objet de conflit (eau et pétrole)




Thème 4 - Les échelles de gouvernement dans le monde de la fin de la Seconde Guerre mondiale à nos jours (16-17 heures)
Une analyse des évolutions du pouvoir politique depuis 1945. Où se situe le pouvoir, la décision dans le monde d’aujourd’hui ?

Une approche multi-scalaire reflétant la complexification des formes de gouvernance dans le monde actuel : de l’Etat-Nation à une forme de gouvernance mondiale.


Questions

Mise en œuvre

L'échelle de l'État-nation

Gouverner la France depuis 1946 : État, gouvernement et administration. Héritages et évolutions
En quoi l’Etat occupe-t-il une place particulière en France ? En France c’est l’Etat qui a construit la Nation.

Quelles évolutions connaît le rôle de l’Etat ?

Quelles sont les conséquences de ces mutations sur l’idée de nation ?


L'échelle continentale 

Le projet d'une Europe politique depuis le congrès de La Haye (1948)
Comment le projet d’Europe politique a-t-il évolué depuis 1948 ?

La Construction d’une Europe politique a-t-elle conduit à la définition d’un modèle politique européen ?

Une forme inachevée mais tendant vers la supranationalité (transfert de prérogatives) Cette Europe politique représente-t-elle une puissance aujourd’hui ?



L'échelle mondiale

La gouvernance économique mondiale depuis 1944
Gouvernance : accords entre les décideurs pour s’imposer à eux-mêmes un certains nombre de règles.
Quelles évolutions a connu l’idée de gouvernance économique mondiale depuis 1945 ?

Quelles sont les logiques de la gouvernance économique mondiale ?

Quelle est l’efficacité de son action ?

Où se situera le pouvoir dans le monde de demain ?



Géographie - Mondialisation et dynamiques géographiques des territoires
Définition de la mondialisation  : ensemble de processus qui renforcent l’interdépendance des lieux, des économies et des sociétés à l’échelle de la planète.
C’est un système dynamique qui résulte de l’interaction de plusieurs champs :

° champ économique, politique technique, socio-culturel (développement d’une société mondiale ? )

  1   2

similaire:

Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif iconCours d’Histoire pour les classes de Terminales (Pour les absents...

Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif iconDevoir de ses terminales es
«L’économie numérique et la croissance», Document de travail n°24, Coe-Rexecode, mai 2011

Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif iconHistoire – Terminales es et L

Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif iconLes terminales st2S de Dieppe à Bordeaux

Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif iconRessources manuel numérique Histoire Terminales Le Quintrec

Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif iconEléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche
«Histoire et mémoire des guerres mondiales et des conflits contemporains», de l’enseignement de la défense et de la sécurité nationale...

Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif iconI. L’institutionnalisation de la gymnastique : Les premières mesures...

Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif iconI. L’institutionnalisation de la gymnastique : Les premières mesures...

Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif iconRencontre sur l’enseignement de la langue arabe dans l’enseignement français à L’Étranger

Terminales L/es –Enseignement obligatoire B. O. spécial n°8 du 13/10/2011 Terminales s – Enseignement facultatif iconParcours pré-professionnels aux métiers de l'enseignement et de l'Education
«métiers de l’enseignement» et l’information sur l’iufm pour le concours de professeur des écoles






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com