La région, territoire de vie, territoire aménagé





télécharger 17.96 Kb.
titreLa région, territoire de vie, territoire aménagé
date de publication11.10.2017
taille17.96 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
La région, territoire de vie, territoire aménagé

Niveau : 1ère générale

Temps : 3 heures

Démarche : L’étude des mobilités liées aux réseaux de transport permet d’analyser l’organisation de l’espace francilien, de prendre conscience des acteurs qui participent à l’aménagement des voies de communication comme à leur usage. Il s’agit aussi de comprendre les débats qui portent sur leur configuration et les conséquences spatiales qui en découlent. Cette question a une dimension civique forte et doit impliquer les élèves en les rendant attentifs et actifs face aux enjeux d’aménagement.

Usage des supports : les documents sont mis en contexte par le professeur au fur et à mesure du déroulé des séances à l’aide du TNI. Il ne s’agit donc pas de submerger les élèves avec un trop plein de documents. L’usage et l’explication de 2 à 4 documents durant chaque heure paraît raisonnable ; tous ne sont pas nécessairement à utiliser ; la parole magistrale joue alors pleinement son rôle. La liberté pédagogique du professeur (en fonction de sa progression annuelle, du centrage sur telle ou telle capacité...) lui laisse le choix de les mettre en œuvre (dossier de 4 à 6 documents, mise en relation de 2 documents (opposition, complémentarité...)...)

Problématique ; Comment la métropolisation organise-t-elle le territoire francilien ?

Problématique scientifique et épistémologique : il s’agit de montrer comment réseaux et flux organisent les mobilités et la métropolisation du territoire. L’Ile de France est une aire urbaine et métropolitaine à elle seule. Elle est soumise à différents processus géographiques qui rendent aigus les problèmes de transport (périurbanisation, étalement, polycentrisme, métropolisation). Les mobilités croissantes (mobilité liée à l’emploi, aux loisirs), et ce à toutes les échelles, semblent prendre de court les aménageurs. Par ailleurs et comme le préconise le programme, le professeur doit intégrer dans l’étude les effets de la mondialisation, ainsi que la dimension « développement durable » à travers notamment les « Grenelle de l’environnement ».

Pour le géographe M. Lussault, la « mondialisation se déploie par et pour l’urbanisation ». L’élève doit par ailleurs comprendre la dimension prospective et stratégique de tout choix d’aménagement. Le développement des réseaux réordonne les territoires. Leur gouvernance passe par la maîtrise de ces réseaux. On peut essayer de montrer comment les réseaux fabriquent les territoires tout autant qu’ils s’y adaptent avec plus ou moins de réussite. Au cœur de la problématique se situent les mobilités. On peut parler de systématisation de la mobilité tout en sachant que les processus de ségrégation s’y développent conjointement, et fragmentent d’autant le territoire de l’Ile de France.

Capacités développées : trois capacités centrales sont travaillées durant les deux séances.

  • prélever, hiérarchiser et confronter des informations selon des approches spécifiques en fonction du document ou du corpus documentaire

  • réaliser des cartes, croquis et schémas cartographiques

  • lire un document (un texte ou une carte) et en exprimer oralement ou par écrit les idées clés, les parties ou composantes essentielles ; passer de la carte au croquis, de l'observation à la description

Objectifs de connaissances :

  • savoir définir la « mobilité » et en percevoir les conséquences spatiales

  • connaître les effets de la métropolisation et de la périurbanisation sur les mobilités

  • repérer le rôle des différents acteurs de cette mobilité (aménageurs des réseaux comme leurs usagers)

1ère étape (0,5 H) ; l’organisation de l’Ile de France ; peuplement et réseaux

Une situation-problème (vidéo Sytadin) évoque la saturation des axes routiers (jour, heure, localisation), aggravée en cas d’intempéries (hiver 2010-2011). De manière magistrale à l’aide de cartes thématiques (voir annexes), on montre l’inadéquation entre la disposition des réseaux de transport en commun, leur fréquentation, et la localisation du peuplement et des emplois (texte 1). Par ailleurs, la croissance démographique est plus forte dans la Grande Couronne (par la périurbanisation ou l’accroissement naturel). La responsabilité des acteurs de l’aménagement (Etat, collectivités, entreprises) est décrite.

Supports ; vidéo de bouchons (Sytadin), texte sur les problèmes de transport (Le Point), carte des densités et carte du réseau de transport, carte de la croissance démographique et des emplois tertiaires.

2ème étape (1,5 h) ; les mobilités à différentes échelles

L’explication géographique permet d’analyser les différentes mobilités et leurs facteurs (mobilités professionnelles et de loisirs, de la motorisation, de l’extension de l’habitat individuel, des aménageurs...). Les Franciliens mettent près de deux fois plus de temps pour aller travailler que les provinciaux (soit 34mn par jour). Les actifs de la grande couronne font plus du double de kilomètres que les actifs parisiens pour se rendre sur leur lieu de travail. En grande couronne, trois actifs sur cinq effectuent le trajet domicile-travail en voiture. Une série de cartes issues de Géoclip (voir annexes) permet de localiser à différentes échelles les enjeux régionaux ; importance des migrants alternants vivant hors IDF. On remarque que la part des personnes utilisant les transports en commun est plus importante dans la Petite Couronne. Une publicité, associée à un fichier Kmz de GoogleEarth illustre rapidement les stratégies des consommateurs d’espaces que sont les périurbains à travers le projet résidentiel à Ableiges ; lotissement pavillonnaire, unicité des formes d’habitat, aspect fermé. Une photo d’une réalisation semblable à Herblay peut compléter l’information.

Support : carte des migrations pendulaires, image satellitaire d’un aménagement en cours, paysage de lotissements Herblay, éventuellement carte de la pollution atmosphérique (Airparif).

3ème étape (1h) ; problèmes et solutions apportés à cette mobilité

Activité des élèves : les élèves formulent des hypothèses de travail afin de limiter le coût des transports et les confrontent avec un exemple d’une politique d’aménagement (conseil régional, commune du lycée) comme le Contrat de Projet Etat-Région (2007-2013). La dispersion en périphérie de l’habitat apparaît comme un handicap à la mise en place d’une politique de développement durable (doc 9). La résolution des problèmes par le développement des transports en commun n’est pas sans débats, parfois vifs. Le projet d’Arc Express peut guider la réflexion.

Support : publicité pour le tramway, carte des projets régionaux (Contrat de Projet Etat-Région ou projet de « Grand Paris »).

Évaluation des acquis : l’étude aboutit à la réalisation d’un croquis guidé de l’organisation de l’espace de la région avec le TNI (voir le fichier Promothean joint). L’exercice prépare à l’examen final. Le professeur peut proposer le croquis puis les élèves construisent les légendes correspondant aux figurés ou l’inverse : le but étant d’arriver à ce que l’élève comprenne que la cartographie est un langage qui a ses règles d’organisation. On peut aussi, avec un système d’étiquettes et l’emploi du TNI, proposer aux élèves d’organiser la légende.

Croquis de synthèse





Ressources

http://www.stif.info/

http://sigr.iau-idf.fr/webapps/visiau/

http://www.stif.info/IMG/pdf/Version_PDF_2.pdf

http://www.iau-idf.fr/detail-dune-etude/etude/les-franciliens-utilisent-autant-les-transports-en-comm.html

LUSSAULT Michel, L’urbanisation, horizon du monde, DATAR, Territoires 2040.

similaire:

La région, territoire de vie, territoire aménagé iconIntroduction par Bernard Charléry de la Masselière
«L’identité» de la France est un objet obscur. Aujourd’hui la solidarité ne s’applique plus sur le territoire national qui se définit...

La région, territoire de vie, territoire aménagé iconRésumé : Les territoires sont en première ligne de la transition...
«intelligence» du territoire sont la clef pour s’assurer qu’une part significative des retombées, issues d’investissements productifs...

La région, territoire de vie, territoire aménagé iconPrésidente de la Région Ile-de-France
«Innover pour Réussir» et pour la grande qualité des interventions de la journée. Paris-Ile-de-France-Capitale-Economique apporte...

La région, territoire de vie, territoire aménagé iconPrésidente de la Région Ile-de-France
«Innover pour Réussir» et pour la grande qualité des interventions de la journée. Paris-Ile-de-France-Capitale-Economique apporte...

La région, territoire de vie, territoire aménagé icon1870 1890 De la prépondérance allemande à l’hégémonie européenne
«grande», voit son territoire diminuer. Les Russes sont mécontents et quittent le système d’entente des trois empereurs, ce qui constitue,...

La région, territoire de vie, territoire aménagé iconLe temps des révolutions (1954-1974) : changer pour survivre ?
«constater les changements qui influencent l’orientation de nos affaires» et en décembre 1954 au Sénégal, pour évaluer l’ampleur...

La région, territoire de vie, territoire aménagé iconComment aménage-t-on une région avec une démographie de pays du Sud,...

La région, territoire de vie, territoire aménagé iconM51 De l’espace au territoire

La région, territoire de vie, territoire aménagé iconBretagne médiévale : la constitution d'un territoire

La région, territoire de vie, territoire aménagé iconMinistère de l'intérieur et de l’aménagement du territoire






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com