Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent.





télécharger 148.73 Kb.
titreProgramme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent.
page1/4
date de publication11.10.2017
taille148.73 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > documents > Programme
  1   2   3   4
SEMAINES WORKSHOPS RENTREE 2016

Deux semaines sont consacrées aux workshops sur les deux campus : la semaine du 03/10 et la semaine du 10/10.
Au premier semestre, les étudiants sont invités à choisir parmi de nombreux workshops :

  • Tous les étudiants devront choisir obligatoirement 1 workshop par semaine (=2 au total)

  • Pour les étudiants de 1A  plusieurs workshops sont pré-fléchés comme obligatoires. Lisez attentivement ce qui suit.



Les workshops des deux sites sont ouverts à tous les étudiants sauf quelques restrictions que vous trouverez dans les informations ci-dessous fournies par les professeurs.
Petits rappels :

  • Les inscriptions aux workshops se font directement auprès des professeurs organisateurs.

  • Le workshop d’intégration à Paris est pris en charge par l’école. Restent à la charge de l’étudiant les repas et tickets de métro.

  • Dans le cadre d'un autre déplacement à Paris nécessité par le workshop, le remboursement se fera sur présentation du billet aller-retour de train composté déduit de la participation de l'étudiant (20 euros pour l'étudiant rouennais, 25 pour l'étudiant havrais).

  • Pour les déplacements inter-campus la participation forfaitaire de l’étudiant est de 5 euros par trajet (10 euros pour un aller-retour). L’ESADHaR rembourse la différence si le prix du billet est supérieur à ce forfait. Remboursement sur présentation du billet de train composté.

  • Le co-voiturage est intégralement remboursé à condition qu’au moins 4 personnes soient dans le même véhicule.


SEMAINE 1 (du 3 au 7 octobre 2016)
CAMPUS DE ROUEN



WORKSHOP A PARIS / L’ETERNEL DETOUR

Proposé par Béatrice Cussol et Patricia Duflo (+ Marc Hamandjan et Tania Vladova le 5/10)

Les 4, 5, 6 et 7 octobre.

Lieu : Paris et ateliers des 1A.

Workshop obligatoire pour les 1A de Rouen.

Nombre de participants : toute la promotion.

Contact : beatrice.cussol@esadhar.fr

Objectifs du workshop:

Workshop d’intégration pour les étudiants de 1A de Rouen.

Découverte de lieux parisiens incontournables. Pratique de l’anglais et déclinaisons plastiques du voyage au retour.
Programme :

-Mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un  passé récent. Le but est d'explorer les voies de l'écrit pour une bonne compréhension des oeuvres montrées le lendemain à Paris.
-Voyage à Paris, mercredi 5 juin, pris en charge par l’ESADHaR, à l’exception des tickets de métro et de votre pique-nique.

Matin : exposition Carl André au Musée d’art Moderne de la Ville de Paris / Après-midi : Mac/Val à Vitry sur Seine, visite VIP des expositions en cours de montage / Fin de journée : galeries du Marais.
Dans le cadre du travail en anglais, il sera question de prélever "brochures, leaflets and press releases" durant cette journée du 5.
-Les 6 et 7 : retours d’expériences.

Deux jours de travail plastique dans les ateliers des étudiants de 1ère année avec Béatrice Cussol, à partir d’une œuvre d’art découverte le 5 octobre.

+ Exploitation des documents anglophones récoltés à Paris avec Patricia Duflo.


CE QUE SAVENT LES IMAGES

Proposé par Colette Hyvrard et Stéphanie Solinas / Intervention de Tania Vladova

Les 3, 4, 5 et 6 octobre.

Workshop se déroulant sur trois lieux : le Havre, Rouen et Paris.

Ouverts aux étudiants des années 4 et 5 (Art et DG) des deux campus.
Nombre de participants : 16 étudiants.

Contact : stephanie@stephaniesolinas.com
Contexte du workshop :
Le laboratoire du VOIR s’inscrit dans la manifestation « Art Sequana » 2017 qui aura pour titre : « Ce que savent les images ».

Cette manifestation aura lieu fin janvier 2017.

Art Sequana est une manifestation annuelle d’art contemporain sur l’axe Seine, reliant Le Havre à Paris.

Des expositions et colloques seront organisés pendant cette manifestation et seront centrés sur les problématiques du laboratoire, liées aux questions du visible et de l’image.
Objectifs du workshop :
Les étudiants du laboratoire du VOIR de Rouen et du Havre sont invités à participer à une réflexion collective sous la forme d’une table ronde portant sur le contenu de cette manifestation du labo du VOIR et son organisation à venir.
Ils seront encouragés à s’engager de manière active (propositions plastiques, invitations d’artistes ou d’intervenants, suivis techniques...).


CE QUE J’AURAIS AIME APPRENDRE
Workshop à la Bibliothèque Publique d’Information/ Beaubourg / Paris

Proposé par Tania Vladova

Les 3 et 4 octobre.

Ouvert aux étudiants 4ème et 5ème année des deux campus.

Lieu : BPI/ Paris.

Nombre de participants : 8 étudiants.

Contact : tania.vladova@esadhar.fr
Objectifs du workshop :

Ce workshop propose, à partir de vos expériences des années passées, de ce qui vous a manqué et de ce que vous auriez souhaité apprendre, de constituer un recueil de textes, d’artistes, d’images, qui servira d’outil de travail pour l’enseignement de l’histoire et théorie des arts à destination des étudiants de 1A de l’ESADHaR.

Nous allons constituer un groupe de discussion et faire ensemble des recherches en bibliothèque à Paris pour faire une sélection aussi bien d’artistes et d’images, que d’extraits de textes mythologiques, poétiques, historiques, critiques, philosophiques, mais aussi des traités et écrits d’artistes.

Le produit final sera diffusé auprès des étudiants de 1A sous forme de polycopié ou petite édition.

Une forme électronique sera à imaginer également.


APLAT

Proposé par Miguel Angel Molina et Eric Helluin

Les 4, 5, 6 et 7 octobre.

Lieu : atelier impression du campus de Rouen + pallier entre l’atelier impression et la bibliothèque.
Ouvert aux étudiants des années 3, 4 et 5 des deux campus.

Nombre de participants : 16 étudiants.

Contact : eric.helluin@esadhar.org
Préambule :

Un aplat désigne une surface de couleur uniforme (de même nuance et même puissance). Aplat est aussi un terme utilisé en peinture pour une application égale et régulière de la couleur. Il a été utilisé par les peintres modernes pour s’opposer au modelé qui simule le relief des objets et des personnages.
Objectif du workshop :

Les étudiants travailleront à la création d'une banque des formes à partir de motifs organiques et techniques dans un premier temps. Ces motifs permettront de mettre en pratique la gravure sur bois « à plusieurs plaques » d'un côté, et en « bois perdu » de l'autre. Les superpositions, juxtapositions de couleurs et de textures de supports éventuellement, transparences, recto/verso... seront le chantier de l'expérimentation.

Ambition : expérimentation de la couleur assimilée à l'estampe.

L’ANAMORPHOSE DANS L’ART CONTEMPORAIN

Proposé par Michel Delaunay (Attention : les étudiants ayant suivi ce workshop de deux jours en semaine 1 ne pourront pas se réinscrire en semaine 2 !!)

Le mardi 4 octobre de 9h00 à 13 h00 et le mercredi 5 octobre toute la journée de 9h00 à 18h00

Lieu : salle de conférence du 2ème étage.
Ouvert aux étudiants des années (1), 2, 3, 4 et 5 des deux campus.

Nombre de participants : 40 étudiants.

Contact : delaunay.mchl@orange.fr
Préambule :

L’étymologie du mot « anamorphose » désigne un artifice optique qui repose sur la perspective où l’esprit et l’œil participent à une révélation extraordinaire qui a pour sujet la mort et la résurrection de la forme.
Objectif du workshop :

Il s’agit de s’intéresser à l’espace architectural et à la disposition des plans à investir au sein même du campus de Rouen, intérieur ou extérieur. L’espace architectural -et tout ce qui le constitue- sera votre terrain d’action.

Les formes seront peintes sur les différents murs par petits morceaux et seule la photographie reconstituera l’unité par les points de vue adoptés. L’espace sera le support premier de votre production. Vous interviendrez in situ dans un lieu préalablement choisi (et validé par votre professeur) et votre production évoluera en relation aux espaces que vous serez amenés à rencontrer. C’est à partir de ces différentes données spatiales que vous aurez à définir votre point de vue autour duquel votre intervention devra prendre forme.

Il s’agit de produire une image qui annule la perspective réelle, celle de l’espace investi.

Les photographies obligent le spectateur à une remise en cause de sa perception immédiate de l’image, pour essayer de déceler les différents plans de l’architecture qui sont aplanis par les « effets d’optique » obtenus par des ajouts de motifs géométriques peints.

Il s’agit de faire croire que la figure apparaît sur un seul plan.
La forme peinte trouve sa cohérence quand le spectateur se tient en un point précis, un point de vue qui fonctionnera comme un point de lecture à l’approche de la production et de l’espace. La cohérence de la forme est liée au point de vue. C’est l’œil qui construit l’œuvre, qui donne un sens aux lignes assemblées en une figure.
Attendus :

Il s’agira donc de réaliser une peinture en trois dimensions puis une photographie (celle d’une image reconstituée) à partir du travail pictural, l’image d’un espace réel et celle de la peinture, dont les logiques perspectives doivent se contredire, ou tout du moins produire des ambiguïtés spatiales.

La figure déjoue le code spatial, sa présence doit suffire à perturber l’homogénéité de l’espace représenté. De là naîtra l’étrangeté de la production obligeant à reconsidérer la perception de l’espace.
Références :

Felice VARINI, Georges ROUSSE, Edgar MÜLLER, Kurt WENNER, Julian BEEVER, Jan DIBBETS, Jan IMBERI, Olsen ZANDER et François ABELANET.


COPIER/CREER
Figures doubles/Double des corps/Remakes

Proposé par François Lasgi.

Les 3, 4, 6 et 7 octobre.

Lieu : salle de conférence du RDC
Ouvert aux étudiants de toutes les années et des deux campus.

Nombre de participants : 35-45 étudiants.

Contact : francois.lasgi@esadhar.fr
A l' occasion de son bicentenaire, en 1993, le Musée national du Louvre offrait au public un parcours à travers deux siècles de l'histoire de la peinture, du dessin et de la sculpture. L'intitulé de l'exposition, « Copier - Créer », proposait une déambulation autour de plus de trois cents œuvres : tableaux, croquis et sculptures donnant à voir une véritable « pédagogie par le regard », selon son commissaire, Jean-Pierre Cuzin. Plutôt qu'un parcours chronologique et didactique l'exposition s'articulait autour d'une douzaine de thèmes : Les copistes à l'œuvre- Carnets de croquis- D'après Poussin- Le Concert champêtre- D'après les vénitiens- Delacroix copiste- Delacroix copié- D'après les florentins- Degas copiste- Le XX ème siècle de l'interprétation à la transgression- Autour de la Joconde- Hommages.Pour illustrer chacun de ces thèmes, le fonds des collections du Louvre a constituait, depuis ses origines, une source : copies littérales pour les moins talentueux des artistes ; œuvres de re-création pour les plus créateurs dont le travail de réinterprétation avait nourri les grandes révolutions picturales : Degas et le fauvisme, Cézanne, Picasso et le cubisme, Matisse...
Depuis l'inauguration du Musée national du Louvre – le jour anniversaire de l'abolition de la monarchie, le 10 août 1793 –, il était tentant d'imaginer succesivement Turner vagabondant et tombant en arrêt devant «la Mise au tombeau» de Titien, ou bien Ingres et Delacroix devant Sustris, Poussin ou le Caravage. Le témoignage le plus important sera constitué de vingt-huit dessins de Paul Cézanne faisant son miel de Rubens, Michel-Ange ou Boucher.

Les deux grands courants classiques de la peinture donnant la primauté soit à la couleur - depuis les Vénitiens -, soit à la ligne - depuis les Florentins - offraient une des confrontations les plus stimulantes de « Copier-créer ». Géricault, Gustave Moreau et surtout Fantin-Latour s'intéressent au premier courant de la Renaissance italienne ; Carpeaux, Odilon Redon ou André Derain s'arrêtent devant les tenants du second : Léonard de Vinci, Michel-Ange et Mantegna. L'histoire de l'art s'est aussi façonnée par les réinterprétations successives d'artistes trouvant leur place au Louvre et servant à leur tour de relais pour d'autres générations. Delacroix était l'exemple retenu dans deux salles. Dans la première étaient accrochés ses travaux d'après «la Mise au tombeau» de Titien, Rembrandt ou une «Naïade» d'après «le Débarquement» ; dans la seconde, quatre toiles d'Adolphe Cals, Anselm Feuerbach, Edouard Manet et Paul Cézanne d'après sa «Barque de Dante».

Les trois dernières salles étaient consacrées aux artistes de ce siècle. Parmi le plus délectable figurait le couple Delacroix/Picasso, avec une trentaine d'études et une toile de 1940 d'après, encore une fois, « Les Femmes d'Alger », transformées en modèle d'atelier dans des scènes où l'humour le dispute à l'érotisme. Plus loin, l'Américain Roy Lichtenstein – l'un des tenants du pop art américain – travaillait vingt-trois ans plus tard à partir du tableau de Picasso... Venait ensuite Salvador Dali et une «étude paranoïaque-critique de « La Dentellière » de Vermeer, Jean Hélion, Francis Bacon et son superbe «Œdipe & le Sphinx » (d'après Ingres) peint dix ans avant l'exposition. Ce butinage non exhaustif se concluait sur l'hommage « incontournable » à « La Joconde » (de Duchamp à Warhol). Depuis cette exposition beaucoup d'artistes contemporains se sont emparés d'autres médiums, d'autres moyens d'expression et de création et d'autres référents ; par exemple l'histoire du cinéma, de la photographie, de la littérature et de la musique ; le but étant à chaque fois de construire et/ou reconstruire sa propre histoire.

Objectif du Workshop
Il s’agit de partir d'un matériau préexistant : peinture, film, vidéo, dessin, installation, etc. choisi pour être (re)visité de l'intérieur afin d'en donner une nouvelle traduction formelle en écho avec les enjeux artistiques et les engagements de chacun des participants. Ce Workshop sera placé sous les signes de l'hommage, de la parodie, du pastiche, de la fiction et des extrapolations de toutes sortes.
Quelques références, parmi d'autres, seront à consulter au préalable : Jean-luc Verna/Brice Dellsperger : Body Double : « Eye Wide Shut » d'après Stanley Kubrick ; Douglas Gordon : « 24 hour Psycho » d'après Alfred Hitchcock ; Adolfo Bioy Casares : L'Invention de Morel (versions par Alain Resnais – L'Année dernière à Marienbad », Jean Bonnardot et Emidio Greco en 1974) ; Sherrie Levine ; Elaine Sturtevant ; Georges Condo ; Cindy Sherman.

SEMAINE 1 (du 3 au 7 octobre 2016)

CAMPUS DU HAVRE
WORKSHOP INTEGRATION PARIS
½ journée de préparation + 1 jour à Paris + 1jour de travail de dessin au Havre

Proposé par Lorence Drocourt et Danièle Gutmann

Les 4 (matin, RDV 9h, en salle de Conf, avec Danièle, le 5 à Paris, les 6 et 7 octobre (en demi-groupe, atelier volume).

Workshop obligatoire pour les 1A du Havre.

Nombre de participants : toute la promotion.

Contact : laurence.drocourt@esadhar.org
  1   2   3   4

similaire:

Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent. iconLes cinq musées régionaux offrent avec leurs expositions permanentes...
«Les progrès contemporains des sciences, des techniques et de la communication.»

Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent. iconPour aller plus loin … avec Repères irem
«Aperçu historique sur les nombres relatifs. Les relatifs : quelle histoire !»

Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent. iconDocuments relatifs aux milieux à fortes contraintes

Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent. iconCours : 12h. 00; Td : 12h00
«Musées de France» : La loi n° 2002-5 du 4 janvier 2002 relative aux musées de France. Pourquoi cette loi ? quels en sont les grands...

Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent. iconActions scolaires de la 9èmeedition des rendez-vous de l’histoire
«L’Argent, en avoir ou pas» propose aux classes de différents niveaux scolaires, de l’école primaire au lycée, une série d’actions...

Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent. iconLes différents textes internationaux relatifs aux droits de l’enfant
«recherche» entrer un mot-clé. On arrive sur une page de résultats. Demander une recherche avancée : détailler la demande (voir en...

Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent. iconLes manuels d’économie sont destinés aux étudiants en économie ou...

Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent. iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent. iconCours de Sabine lardon, octobre 1996-février 1997
«Grands Rhétoriqueurs» désigne les auteurs ayant écrit entre 1460 et 1515 (avènement du règne de François Ier), dans la période charnière...

Programme : -mardi 4 octobre : Patricia Duflo travaillera avec les étudiants sur différents documents émanant de galeries et de musées et relatifs aux expositions en cours ou ayant eu lieu dans un passé récent. iconLe programme (B. O. spécial n°8 du 13 octobre 2011) La question s’insère...
«Proche et Moyen-Orient contemporain» (rédigé par Nadine Picaudou et Aude Signoles), in Encyclopédie Universalis






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com