Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 2) est fixé conformément à l'annexe 1 du présent arrêté





télécharger 2.08 Mb.
titreLe programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 2) est fixé conformément à l'annexe 1 du présent arrêté
page11/63
date de publication27.10.2017
taille2.08 Mb.
typeLe programme
h.20-bal.com > documents > Le programme
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   ...   63




  1. Explorer les organisations du monde


Progressivement, au cycle 2, en se demandant en quoi ils participent d'un monde en transformation, les élèves développent des savoir-faire et des connaissances leur permettant de comprendre qu’ils font partie d’une société organisée qui évolue dans un temps et un espace donnés.


Attendus de fin de cycle

  • Comparer quelques modes de vie des hommes et des femmes, et quelques représentations du monde.

  • Comprendre qu’un espace est organisé.

  • Identifier des paysages.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Comparer des modes de vie

Comparer des modes de vie (alimentation, habitat, vêtements, outils, guerre, déplacements...) à différentes époques ou de différentes cultures.

  • Quelques éléments permettant de comparer des modes de vie : alimentation, habitat, vêtements, outils, guerre, déplacements…

  • Quelques modes de vie des hommes et des femmes et quelques représentations du monde à travers le temps historique.

  • Les modes de vie caractéristiques dans quelques espaces très emblématiques.

Documents, documents numériques, documentaires, écoute et lecture de témoignages, récits.

Documents, documents numériques, documentaires, témoignages.

Comprendre qu’un espace est organisé

Découvrir le quartier, le village, la ville: ses principaux espaces et ses principales fonctions.

  • Des espaces très proches (école, parc, parcours régulier...) puis proches et plus complexes (quartier, village, centre-ville, centre commercial...), en construisant progressivement des légendes.

  • Des organisations spatiales, à partir de photographies paysagères de terrain et aériennes; à partir de documents cartographiques.

  • Une carte thématique simple des villes en France.

  • Le rôle de certains acteurs urbains : la municipalité, les habitants, les commerçants …

Photographies prises sur le terrain, dessins ; photographies aériennes obliques (schématisations), puis verticales; plans, cartes topographiques (schématisations); tableau de chiffres (population des grandes villes).

Identifier des paysages

Reconnaitre différents paysages: les littoraux, les massifs montagneux, les campagnes, les villes, les déserts...

  • Les principaux paysages français en s'appuyant sur des lieux de vie.

  • Quelques paysages de la planète et leurs caractéristiques.

Photographies paysagères, de terrain, vues aériennes, globe terrestre, planisphère, films documentaires.

Repères de progressivité

Au CP : les élèves observent et comparent leur mode de vie à celui de leurs parents et de leurs grands-parents, ils observent et décrivent des milieux proches puis découvrent aussi des milieux plus lointains et variés, en exploitant les projets de classe.

Au CE1 : les élèves étudient l'évolution des modes de vie et des évènements remarquables à l’échelle de trois à quatre générations. Ils extraient les principales caractéristiques des milieux humanisés dans l’espace proche pour les comparer à des milieux plus lointains et variés : comment habite-t-on, comment circule-t-on en ville, à la campagne, en France ou ailleurs ?

Au CE2 : les élèves découvrent et comparent les modes de vie de quelques personnages, grands et petits, femmes et hommes (une paysanne, un artisan, une ouvrière, un soldat, un écrivain, une savante, un musicien, une puissante…), appréhendent quelques grands faits de quelques périodes historiques. À partir de critères de comparaison, les élèves découvrent comment d’autres sociétés vivent et se sont adaptées à leur milieu naturel (habitat, alimentation, vêtements, coutumes, importance du climat, du relief, de la localisation…). À partir de l'exemple d'un milieu urbain proche, ils étudient comment les sociétés humaines organisent leur espace pour exercer leurs activités : résidentielles, commerciales, industrielles, administratives...


Croisements entre enseignements

L’enseignement « Questionner le monde » est en premier lieu en relation avec celui de mathématiques. Les élèves sont amenés à lire des tableaux, faire des relevés et les noter, effectuer des mesures.

Ils utilisent des notions de géométrie et mesurent des grandeurs lors de la fabrication d’objets techniques. Ils utilisent des repères temporels et spatiaux pour situer des évènements ou situer des lieux sur une carte.

En éducation physique et sportive, le rôle des muscles, des tendons et des os pour la production des mouvements est mis en évidence, tout comme les bénéfices de l’activité physique sur l’organisme.

En manipulant un lexique explicite pour décrire et concevoir des objets, pour désigner une action par un verbe spécifique, et une syntaxe appropriée pour la situer dans le temps et dans la succession de causes et d’effets, cet enseignement participe également à renforcer les compétences des élèves en production écrite et orale. Ils s’initient aussi à un usage particulier de l'écriture : notation rapide, établissement de listes, voire de tableaux, élaboration avec l'aide du professeur d'écrits documentaires.

 

En articulation avec l’enseignement moral et civique, les activités de cet enseignement sont l'occasion, pour les élèves, de confronter leurs idées dans des discussions collectives, développer le gout de l’explication, de l’argumentation et leur jugement critique, de prendre confiance en leur propre intelligence capable d’explorer le monde.

 

Des liens sont possibles avec les enseignements artistiques lors du travail sur les matériaux et les objets techniques.

Mathématiques

Au cycle 2, la résolution de problèmes est au centre de l’activité mathématique des élèves, développant leurs capacités à chercher, raisonner et communiquer. Les problèmes permettent d’aborder de nouvelles notions, de consolider des acquisitions, de provoquer des questionnements. Ils peuvent être issus de situations de vie de classe ou de situations rencontrées dans d’autres enseignements, notamment « Questionner le monde ». Ils ont le plus souvent possible un caractère ludique. On veillera à proposer aux élèves dès le CP des problèmes pour apprendre à chercher qui ne soient pas de simples problèmes d’application à une ou plusieurs opérations mais nécessitent des recherches avec tâtonnements.

La composante écrite de l’activité mathématique devient essentielle. Ces écrits sont d’abord des écritures et représentations produites en situation par les élèves eux-mêmes qui évoluent progressivement avec l’aide du professeur vers des formes conventionnelles. Il est tout aussi essentiel qu’une activité langagière orale reposant sur une syntaxe et un lexique adaptés accompagne le recours à l’écrit et soit favorisée dans les échanges d’arguments entre élèves. L’introduction et l’utilisation des symboles mathématiques sont réalisées au fur et à mesure qu’ils prennent sens dans des situations d’action, en relation avec le vocabulaire utilisé.

Les élèves consolident leur compréhension des nombres entiers, déjà rencontrés au cycle 1. Ils étudient différentes manières de désigner les nombres, notamment leurs écritures en chiffres, leurs noms à l’oral, les compositions-décompositions fondées sur les propriétés numériques (le double de, la moitié de, etc.), ainsi que les décompositions en unités de numération (unités, dizaines, etc.).

Les quatre opérations (addition, soustraction, multiplication, division) sont étudiées à partir de problèmes qui contribuent à leur donner du sens, en particulier des problèmes portant sur des grandeurs ou sur leurs mesures. La pratique quotidienne du calcul mental conforte la maitrise des nombres et des opérations.

En lien avec le travail mené dans « Questionner le monde » les élèves rencontrent des grandeurs qu’ils apprennent à mesurer, ils construisent des connaissances de l’espace essentielles et abordent l’étude de quelques relations géométriques et de quelques objets (solides et figures planes) en étant confrontés à des problèmes dans lesquels ces connaissances sont en jeu.


Compétences travaillées

Domaines du socle

Chercher

  • S’engager dans une démarche de résolution de problèmes en observant, en posant des questions, en manipulant, en expérimentant, en émettant des hypothèses, si besoin avec l’accompagnement du professeur après un temps de recherche autonome.

  • Tester, essayer plusieurs pistes proposées par soi-même, les autres élèves ou le professeur.

2, 4

Modéliser

  • Utiliser des outils mathématiques pour résoudre des problèmes concrets, notamment des problèmes portant sur des grandeurs et leurs mesures.

  • Réaliser que certains problèmes relèvent de situations additives, d’autres de situations multiplicatives, de partages ou de groupements.

  • Reconnaitre des formes dans des objets réels et les reproduire géométriquement.

1, 2, 4

Représenter

  • Appréhender différents systèmes de représentations (dessins, schémas, arbres de calcul, etc.).

  • Utiliser des nombres pour représenter des quantités ou des grandeurs.

  • Utiliser diverses représentations de solides et de situations spatiales.

1, 5

Raisonner

  • Anticiper le résultat d’une manipulation, d’un calcul, ou d’une mesure.

  • Raisonner sur des figures pour les reproduire avec des instruments.

  • Tenir compte d’éléments divers (arguments d’autrui, résultats d’une expérience, sources internes ou externes à la classe, etc.) pour modifier son jugement.

  • Prendre progressivement conscience de la nécessité et de l’intérêt de justifier ce que l’on affirme.

2, 3, 4

Calculer

  • Calculer avec des nombres entiers, mentalement ou à la main, de manière exacte ou approchée, en utilisant des stratégies adaptées aux nombres en jeu.

  • Contrôler la vraisemblance de ses résultats.

4

Communiquer

  • Utiliser l’oral et l’écrit, le langage naturel puis quelques représentations et quelques symboles pour expliciter des démarches, argumenter des raisonnements.

1, 3
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   ...   63

similaire:

Le programme d\Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Le programme d\Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Le programme d\Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Le programme d\Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Le programme d\Le programme fixe les attendus de fin de cycle

Le programme d\Histoire-geographie : progressivite des apprentissages cycle 3

Le programme d\50 activités autour des carnets de voyage à l’école – Cycle 2, cycle 3

Le programme d\Note de service n° 2016-184 du 28-11-2016
«le chemin de l'œuvre» (extrait du programme fixé par l'arrêté du 21 juillet 2010, B. O. E. N. spécial n° 9 du 30 septembre 2010),...

Le programme d\Le cycle 2 a permis l’acquisition de la lecture et de l’écriture....

Le programme d\Programmation d’histoire – Cycle 3 (Cycle en une seule classe) / première année






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com