Bibliographie introduction





télécharger 249.16 Kb.
titreBibliographie introduction
page7/11
date de publication30.10.2017
taille249.16 Kb.
typeBibliographie
h.20-bal.com > documents > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

5.2L’évaluation des élèves


Les étudiants sont traditionnellement évalués selon deux modalités. L’examen écrit permet une estimation du savoir théorique mais n’est pas en mesure d’apporter une évaluation correcte ni de la mise en œuvre de ce savoir ni d’une compétence technique, même en utilisant une interrogation par dossier clinique. L’examen oral permet de mieux cerner les connaissances du candidat et surtout leur mise en œuvre mais il est sujet à une importante variabilité entre examinateurs. La simulation sur mannequin réaliste offre une nouvelle voie d’évaluation des étudiants [24,25]. Néanmoins l’évaluation à l’aide de mannequins de simulation nécessite de nombreux préalables. Une fois les scénarii rédigés, il faut proposer un système objectif de notation. Celui-ci doit avoir une bonne validité (degré avec lequel le test mesure la compétence recherchée, la note doit différencier le débutant et le professionnel) et une bonne fiabilité (il existe une variabilité minimale entre les notateurs) [26]. La simulation permet d’évaluer non seulement la connaissance d’un traitement mais aussi le délai avec lequel l’étudiant le met en œuvre (exemple : administration d’adrénaline au cours du choc anaphylactique. < 5minutes : 5 points, 5-8 minutes : 3 points, 8-12 minutes : 0 point, >12 minutes : -4 points, pas d’adrénaline : -5 points) [25]. La détermination des items pertinents et leur pondération doit faire appel à un groupe d’experts (au moins 6), le mieux étant qu’ils soient totalement extérieurs à l’institution [27]. Afin de ne pas altérer le comportement de l’étudiant par une méconnaissance du mannequin, il est nécessaire de le familiariser avec ses différentes possibilités par une manipulation du matériel pendant une trentaine de minutes au cours desquelles il peut poser toutes les questions nécessaires. L’évaluation débute quand le candidat se sent prêt [28]. Les notateurs ne sont pas nécessairement présents si l’évaluation est filmée, le visionnement du film à plusieurs reprises garantissant l’absence d’oublis d’items par le notateur. La simulation met l’accent sur la « performance » mais peu d’études ont clairement défini ce terme. Dans la mesure de la « performance », différentes compétences sont évaluées telles que le savoir, la connaissance technique, la capacité à interpréter des données et à résoudre des problèmes ou la capacité de communication [26]. En fonction du scénario et de la grille de notation, c’est tel ou tel versant qui sera privilégié. La lisibilité de la simulation comme outil d’évaluation n’est donc pas parfaite. De plus, la performance d’un étudiant à résoudre un problème ne permet pas de prédire sa compétence pour un autre problème : on parle de spécificité de contenu [29].

La simulation peut également servir à évaluer les compétences de médecins diplômés, par exemple, après une longue période d’arrêt d’exercice professionnel.

Enfin, si l’évaluation par les simulateurs a surtout été étudiée en anesthésie, elle commence à être utilisée par d’autres spécialités, notamment pour la capacité d’évaluation du travail en équipe. Ainsi certains ont proposé l’utilisation du simulateur pour l’évaluation de la prise en charge du choc septique [30].

5.3Domaines d’application


Les champs d’application de cette méthode nouvelle d’enseignement restent sans aucun doute loin d’être arrivés au terme de leur exploration. Les exemples ne manquent pas dans la littérature avec une très forte prédominance de l’utilisation pour les domaines qui se prêtent le plus à l’exploitation de la méthode comme l’anesthésie en tout premier lieu et la médecine d’urgence. Est ce à dire qu’il est ou sera impossible d’en étendre l’application à tous les domaines de la médecine, c’est peu probable. L’avancée de la technologie des simulateurs est là pour le démontrer amplement. Qu’y a t il de commun entre les mannequins basiques de réanimation cardio-pulmonaire qui ne permettaient que de se tester de façon qualitative en ventilation artificielle et massage cardiaque externe, les premiers ordinateurs d’anesthésie qui ne testaient que des protocoles figés d’utilisation des drogues et des appareillages modernes comme METI  ou SIM MAN qui respirent, parlent, pleurent, clignent des yeux, ont une oculomotricité, saignent, suent, cyanosent, convulsent… SIM 3G l’évolution sans fil de SIM MAN a été habillé et assis dans la salle du congrès européen lors de sa présentation et ce n’est qu’au bout de 45 mn que l’assemblée s’est aperçue de la supercherie.

Mais le simulateur ne fait pas tout, il lui faut un environnement qui soit aussi proche que possible de la situation dans lequel on veut le faire évoluer d’où la nécessité d’un laboratoire.

De même l’équipe qui le pilote doit le rendre « vivant » par la réactivité qu’elle va impulser lors du scénario et qui va faire que l’apprenant se retrouve complètement pris dans le jeu et en oublie qu’il est dans le domaine de la simulation.
-Utilisation pour l’enseignement de la séméiologie [31 ]:

En France les laboratoires de Reims et Nice travaillent sur ce type d’enseignement. Ces équipes ont associé les professeurs et les assistants chefs de clinique. Ils participent à l’animation en salle, fixent les objectifs pédagogiques et animent les séances de débriefing au côté des équipes du laboratoire. Il n’est pas absolument nécessaire qu’ils maîtrisent le pilotage du mannequin, par contre ils doivent pouvoir demander à celui qui pilote des éléments compatibles avec les capacités du mannequin ou fournir l’iconographie afin qu’elle soit pré positionnée dans le simulateur.
-Utilisation pour l’enseignement de l’anesthésie

C’est historiquement le premier domaine exploré probablement parce qu’il s’y prête le mieux avec la médecine d’urgence et tout particulièrement la gestion de l’arrêt cardio circulatoire

Utilisation pour l’enseignement du management des voies aériennes sur METI HPS comme sur Sim Man : [32 ]: ces simulateurs offrent la possibilité de travailler à la fois sur la gestion des voies aériennes standard que ce soit au ballon, ou à l’aide des différentes prothèses existantes, mais également de tester les apprenants sur des protocoles de management des voies aériennes difficiles.

-Utilisation pour tester les compétences des résidents en ACLS (Advanced Cardiac Life Support) ou en BLS (Basic Life Support). Le protocole de réanimation cardio-pulmonaire est un modèle des plus faciles à créer et à tester qu’il soit médicalisé ou à destination des secouristes comme c’est le cas dans cet exemple et le suivant [33]

-Utilisation lors du management d’un scénario d’hyperthermie maligne per anesthésique [34] ou pour un modèle de choc anaphylactique [35]

-Utilisation pour la pris en charge du polytraumatisé [Barsuk, 2005 #15; Wisborg, 2005 #31

-Utilisation pour améliorer les compétences des équipes dédiées aux urgences

-Utilisation pour tester un nouveau matériel [36]


1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Bibliographie introduction iconBibliographie p Introduction Indications pour la rédaction de l’introduction...

Bibliographie introduction iconBibliographie Introduction

Bibliographie introduction iconBibliographie introduction

Bibliographie introduction iconBibliographie Introduction

Bibliographie introduction iconUne introduction à sa bibliographie

Bibliographie introduction iconBibliographie 48 Introduction «La commune est le berceau de la démocratie»

Bibliographie introduction iconBibliographie p. 21 Introduction Nous avons élaboré ce dossier à...

Bibliographie introduction iconIntroduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune)

Bibliographie introduction iconBibliographie 48 Introduction Selon John Kay, auteur de l’ouvrage...
«permettre à ses clients de communiquer leurs émotions où et quand ils le souhaitent dans les meilleures conditions possibles.»

Bibliographie introduction iconBibliographie 10 Sujets de dissertation 10 Introduction «Rien de nouveau sous le soleil»
«les peuples heureux n’ont pas d’histoire»; et permanence, pour que l’histoire ait malgré tout un sens qui la rende intelligible






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com