Seminaire franco-allemand sur l’enseignement





télécharger 15.11 Kb.
titreSeminaire franco-allemand sur l’enseignement
date de publication30.10.2017
taille15.11 Kb.
typeAtelier
h.20-bal.com > documents > Atelier
SEMINAIRE FRANCO-ALLEMAND SUR L’ENSEIGNEMENT

DE LA LANGUE DU PARTENAIRE

Atelier n°3

La communication, vecteur d’information et de dynamisation

Les langues vivantes sont, en règle générale, une matière que les élèves ou leur famille peuvent choisir. Pour pouvoir choisir, il est essentiel de connaître. Or, avant le moment du choix de la LV1 ou de la LV2, l’Allemagne et la France sont encore peu présentes dans nos établissements scolaires et dans le quotidien des élèves. Il importe donc de renforcer, par des mesures concrètes déclinées ci-dessous, la présence du pays partenaire, de sa culture et de sa langue dans nos établissements.

Il serait intéressant de pouvoir disposer dans les deux pays :

- d’une étude sur les raisons qui motivent le choix des langues (LV1, LV2 et LV3) afin d’adapter les stratégies d’information à ces processus complexes.

- d’une étude sur les besoins en termes de connaissances linguistiques, sur le marché de l’emploi, tant dans les administrations que dans les entreprises.
Afin d’améliorer l’information des élèves et de leurs familles ainsi que leur connaissance de l’Allemagne / de la France, les participants à l’atelier n°3 recommandent de :

  • utiliser la journée franco-allemande comme une plate-forme pour la promotion de nos langues

  • améliorer la diffusion du portail franco-allemand « fplusd » dédié à la promotion de nos langues

  • utiliser le « Forum franco-allemand étudiants-entreprises » dans tous les lycées pour montrer aux élèves les débouchés qu’offre la maîtrise de la langue du partenaire

  • augmenter le rayonnement des « DeutschMobile » et des  « France Mobils »

  • développer dans les établissements scolaires des actions de type culturel afin de sortir la langue du partenaire d’un simple statut de matière scolaire

  • s’appuyer davantage sur les échanges pour faire la promotion de nos langues


Ces six mesures pourraient être mises en œuvre et déclinées dans tous les établissements scolaires.
1 – Utiliser la journée franco-allemande comme une plate-forme pour la promotion de nos langues, l’information des parents et la motivation des élèves en :

  • associant les comités de jumelage, les sociétés franco-allemandes, le tissu associatif, les entreprises et sociétés impliquées dans les échanges entre la France et l’Allemagne et tous les organismes franco-allemands d’une ville à la réussite de cette journée dans les établissements scolaires de la ville (« Le 22 janvier nous concerne tous ! »)

  • associant les équipes de rédaction des journaux d’élèves à cette commémoration et créant à cette occasion un « Prix franco-allemand des journalistes en herbe » ; en impliquant les 4300 appariements scolaires et les 2200 jumelages pour publier, le cas échéant, un journal bilingue pour le 22 janvier

  • associant les médias locaux et régionaux à la réussite de cette journée dans les établissements scolaires

  • demandant aux autorités éducatives, en France et en Allemagne, de proposer suffisamment tôt des documents communs pour la célébration de cette journée et pour traiter, chaque année, le thème retenu




  • demandant à chaque enseignant, quelle que soit sa discipline, de traiter, le 22 janvier, dans le cadre de son programme, un thème relatif au pays partenaire (prévoir à terme d’inclure ce point dans les plans de formation académiques/des Länder) : les élèves prendraient ainsi conscience de notre histoire commune et des interactions permanentes entre nos cultures et nos grands mathématiciens, physiciens, chimistes, sportifs, écrivains, aventuriers, musiciens, artistes, entrepreneurs, philosophes, pédagogues etc.

  • associant les associations et délégués de parents d’élèves ainsi que les associations et délégués d’élèves et toute l’équipe éducative à la préparation et à la réalisation de cette journée (par ex. : proposer un menu allemand à la cantine, présenter une petite exposition sur l’Allemagne, l’appariement ou des projets franco-allemands de l’établissement)

  • proposant chaque année un concours sur le portail franco-allemand fplusd, avec pour prix des séjours dans le pays partenaire, des CD, livres, etc. adaptés à l’âge des participants.


2 - Améliorer la diffusion du portail franco-allemand « fplusd » , dédié à la promotion de nos langues, en :

  • veillant à ce qu’il y ait un lien vers fplusd sur tous les sites éducatifs officiels

  • diffusant dans tous les établissements des informations sur fplusd (affiches, dépliants)

  • améliorant sur fplusd les rubriques interactives pour les jeunes et les enseignants et en créant, par

exemple, des rubriques « réactions » ou « l’article du mois » (un article rédigé par un jeune à partir de ses expériences linguistiques lors d’un échange, dans le cadre de ses études ou de son travail)

  • utilisant fplusd pour mettre en place des actions ou des concours franco-allemands à forte visibilité

  • créant sur fplusd une bourse de stages afin d’aider les élèves qui le souhaitent à effectuer les stages prévus dans le cadre de leur scolarité dans le pays partenaire (en s’appuyant sur les appariements scolaires, les comités de jumelage, etc.) et, le cas échéant, en collaboration avec le forum étudiants/entreprises.


3 - Utiliser le « Forum franco-allemand étudiants-entreprises » dans tous les lycées pour motiver les élèves en leur montrant les débouchés qu’offre la maîtrise de la langue du partenaire en :

  • distribuant à tous les lycées français et allemands plusieurs exemplaires du catalogue du forum de l’année précédente ainsi que des affiches et dépliants annonçant le prochain forum

  • favorisant la création de manifestations régionales pour informer sur les cursus et les débouchés franco-allemands, les offres de stages dans le pays partenaire ou dans des entreprises locales ayant des échanges avec le pays partenaire

  • invitant tous les recteurs et leurs homologues dans les Länder (Schulbehörden) au forum 2004 et en organisant à leur intention un programme spécifique dans le cadre du forum.


4 - Augmenter le rayonnement des « DeutschMobile » et des « France Mobils » en :

  • augmentant le nombre de DeutschMobile et de France Mobils

  • accordant une attention particulière aux établissements dans lesquels l’enseignement de nos langues est menacé (risque de fermeture de classes)

  • développant la coopération entre France Mobils et DeutschMobile pour aider les établissements à la recherche de partenaires

  • développant la mise en réseau et les opérations communes menées par les DeutschMobile et les France Mobils en France et en Allemagne car elles illustrent le soutien mutuel apporté à la promotion de la langue du partenaire

  • intégrant le réseau des lecteurs français et allemands dans les universités aux tournées afin qu’ils apportent aux lycéens un témoignage authentique des multiples avantages de l’apprentissage de la langue du partenaire

  • utilisant des véhicules pour faire la promotion de la langue du partenaire dans des établissements d’enseignement professionnel


5 – Développer des actions de type culturel afin de sortir nos langues d’un simple statut de matière scolaire en :

  • concevant de nouvelles opérations culturelles accompagnées de documents pédagogiques et d’actions de formation continue - comme « cinéallemand », « Cinéfête », « Littératures en dialogue », les « Schultüten » / « Fêtes des petits princes et princesses », les Mobi-bibs etc.) qui peuvent ensuite être proposées à toutes les académies/ Länder

  • utilisant, pour ces opérations à vocation fédérale/nationale, des supports adaptés aux pratiques culturelles et de loisirs des jeunes, notamment les musiques actuelles, la littérature de jeunesse, le sport.

  • prévoyant plus systématiquement un volet franco-allemand dans les concours et les grandes opérations scolaires organisées par les autorités éducatives des deux pays comme « Jobs d’été européens», « Envie d’agir » etc.

  • veillant à ce que les classes de germanistes/romanistes participent de manière active et visible aux journées ou semaines éducatives (par ex. journée de l’Europe, mois de la presse à l’école etc)


6 – S’appuyer davantage sur les échanges pour faire la promotion de nos deux langues, en :


  • valorisant l’appariement ou les partenariats franco-allemands dans le projet d’établissement et en leur donnant une plus grande visibilité et un véritable rayonnement au sein de l’établissement

  • associant plus systématiquement un partenaire français/allemand aux projets européens de l’établissement

  • intégrant plus systématiquement la notion de projet dans les échanges scolaires franco-allemands.



similaire:

Seminaire franco-allemand sur l’enseignement iconRencontre sur l’enseignement de la langue arabe dans l’enseignement français à L’Étranger

Seminaire franco-allemand sur l’enseignement iconParcours pré-professionnels aux métiers de l'enseignement et de l'Education
«métiers de l’enseignement» et l’information sur l’iufm pour le concours de professeur des écoles

Seminaire franco-allemand sur l’enseignement iconLe programme d’allemand du palier 2 s’inscrit dans la continuité...

Seminaire franco-allemand sur l’enseignement iconBanque «son» allemand sur le site académique de La Réunion

Seminaire franco-allemand sur l’enseignement iconSéminaire sur «l’océan Indien, un espace géostratégique»
«Albatros» ainsi que le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (cross)

Seminaire franco-allemand sur l’enseignement iconB., “Apprendre l’un de l’autre : l’École de Guerre Navale et la coopération...
...

Seminaire franco-allemand sur l’enseignement iconEléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche
«Histoire et mémoire des guerres mondiales et des conflits contemporains», de l’enseignement de la défense et de la sécurité nationale...

Seminaire franco-allemand sur l’enseignement iconRecherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand...
«asociaux» et ne faisant pas partie de la Volksgemeinschaft, la «communauté du peuple», au même titre que les Juifs, les Tsiganes,...

Seminaire franco-allemand sur l’enseignement iconNote sur les noms
«En voulant éliminer les individus suspects, on a institué un séminaire fln, une colonie de l’Algérie libre»

Seminaire franco-allemand sur l’enseignement iconLes relations patronales franco-allemandes dans l’empire au cours...
«La sous-série vi-6, relations commerciales bilatérales» à laquelle renvoyait le commentaire écrit de M. Cottarel et plusieurs autres...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com