Compétition et patrimoine à automédon





télécharger 21.14 Kb.
titreCompétition et patrimoine à automédon
date de publication31.10.2017
taille21.14 Kb.
typeCompétition
h.20-bal.com > documents > Compétition







COMPÉTITION ET PATRIMOINE À AUTOMÉDON

10 ET 11 OCTOBRE 2015
Chaque année, Automédon s’intéresse à un pan de l’histoire de l’automobile et de la moto. Sans esbroufe, le salon présente des podiums uniques, toujours plus riches, composés par l’organisateur du salon, Yves Levasseur, spécialiste et passionné intarissable. Les amateurs ne s’y trompent d’ailleurs pas, le salon a comptabilisé une affluence record en 2014 avec 17.000 visiteurs.

Pour cette 15e édition, pas moins de 8 podiums retraceront l’histoire de la compétition à travers son patrimoine.

Automédon investira le hall 4 du Parc des Expositions du Bourget (93) (20.000 m² en intérieur et 23.000 m² en extérieur pour le parking de collection).
L

es voitures de Grand Prix de marques françaises, ancêtres de la Formule 1


Compétitions et courses automobiles vont de pair avec l’ingéniosité des constructeurs à établir des records de vitesse. Ils acquièrent ainsi une image et une notoriété qui leur permettent d’obtenir de nouveaux marchés et surtout de nouveaux clients.

Automédon rendra hommage aux voitures françaises qui se sont illustrées lors de ces Grands Prix : la Gladiator Grand Prix, Delahaye Grand Prix, Delage 8 cylindres, Talbot 8 cylindres…

Créé en 1906, le Grand Prix automobile de France est le plus ancien. Le premier Grand Prix est organisé au Mans sur un circuit rectiligne d’une centaine de kilomètres. 32 voitures prennent le départ sur un secteur entièrement fermé à la circulation. Le bilan financier de ce premier Grand Prix est catastrophique. L’année suivante, le circuit est réduit de moitié et la course se déroule à Dieppe jusqu’en 1908.

Aucun circuit n’est privilégié, au fil du temps de nombreux circuits seront le théâtre de cette course mythique : Lyon, Amiens, Miramas, Montlhéry, Reims, Magny-Cours …
A

utomédon et le Club Simca France ouvrent le tiroir des souvenirs !


Le public se souvient-il aujourd’hui de Simca ? Peut-être un peu à travers Talbot ou Chrysler.

Automédon et le Club Simca France ont choisi de présenter des voitures rares, celles de carrossiers et des voitures de course à mécanique Simca.

Par exemple, cette Simca 5 préparée par Amédée Gordini qui remporta dans sa catégorie, en 1937, les 24 heures du Mans lui donnant l’immortalité sous le nom du « sorcier ». Un podium sera consacré à la course avec des monoplaces et des barquettes de course (Barthes, Bouvot-Caron, Beutler, CG, Morère, René Berte,...).

Contact Presse : Anne Quémy – Courriel : anne.quemy@orange.fr – Tél : 01 44 83 01 10

On trouvera l’Aronde qui couvrit les 100.000 km en 1953 sur le circuit de Montlhéry, l’Ariane des 200.000 km de Miramas, les modèles haut de gamme comme Versaillles, Chambord dont la célèbre « Présidence décapotable » utilisée par le Général de Gaulle à l’Elysée !

S

imca fut une grande marque dirigée durant 36 ans par Henri-Théodore Pigozzi. Il fut non seulement un grand industriel mais aussi un homme de communication et de publicité.

Les premiers véhicules à mécanique Fiat, vendus sous licence, ont permis le démarrage d’une activité industrielle qui s’installa d’abord sur le créneau des voitures populaires. Premiers congés payés et Simca 5 naissent conjointement en 1936. La marque cible la famille, les classes moyennes, la voiture citadine économique et robuste. Simca équipa également en mécanique beaucoup de voitures de compétition, secteur incontournable à l’époque pour le marketing.

Les multiples records à l’endurance de Simca lui assurèrent une excellente publicité diffusée dans le monde.
L

es 60 ans de la Ford Thunderbird : du sport au luxe


A l'origine, en 1955, cette voiture est un modèle « sport » conçu pour concurrencer la Chevrolet Corvette, puis elle deviendra une voiture de luxe sur le créneau de la Cadillac Eldorado.

De 1955 à 1957, c'est un modèle cabriolet de deux places, équipé d'un moteur puissant. Dès la première année, elle connaît un succès commercial avec 16 000 exemplaires vendus. La production totale durant ses trois années atteindra plus de 50 000 exemplaires.

En 1958, le bureau d'études de la Ford Motor Company transforme cette voiture en une quatre-places à allure sportive. Les ventes sont alors en hausse. Avec elle, Ford propose une interprétation typiquement américaine de la voiture de sport (moteur V8 monté dans une voiture confortable et spacieuse pour une clientèle jeune avec enfants). De 1958 à 1960, la production sera de 196 191 exemplaires.

Le modèle suivant, de 1961 à 1963, comprend une finition et un luxe hors du commun. La voiture est une totale réussite commerciale. En pleine période de conquête de l'espace, Ford sort une Thunderbird aux allures futuristes. La production sera de 214 375 exemplaires.

De 1972 à 2002, la Thunderbird, comme ses concurrentes équipées de gros moteurs gourmands, perd tout son charme à cause des restrictions imposées par la première crise pétrolière. Elle suscite alors peu d'engouement et se transformera en une voiture banale.

En 2002, une Thunderbird, onzième génération, renaît dans l'esprit des premiers modèles. La Thunderbird sera produite jusqu’en 2005. Sa dernière édition (limitée à 1 500 exemplaires) sera nommée « 50th Anniversary Edition ».

Automédon avec Nitro exposeront une cabriolet Hard Top 1956, Cab 1957, 4 places (avec toit rétractable dans le coffre) …

Le mouvement Rod toujours dans la course

Le Salon montrera les modèles les plus rares qui reflètent le travail de personnalisation du véhicule par l’emploi de matériaux ou de design particuliers. Cette année, parmi les modèles présentés : le coupé 32 Flemings Best Of Show à Las Vegas.
L

es motos de Birmingham à Bologne


Le Motorama s’affirme au sein d’Automédon avec plus de 200 modèles présentés.

Dans le cadre du 6e Motorama, Automédon organise avec le Club Triton de France et Ducati deux podiums consacrés l’un aux motos anglaises (Triumph, Norton, Velocette, Vincent, BSA, Royal Enfield…) et l’autre aux motos italiennes de la marque de motos sportives, reconnue pour ses machines de compétition.
L

es clubs de marques


Avec un modèle spécifique à leur marque mis en scène au salon, les clubs rivalisent de créativité pour tenter de remporter l’enjoliveur d’or, d’argent ou de bronze remis par le jury du salon. Certains n’hésitent pas à se déguiser pour s’accorder avec le thème et la voiture présentés sur leur stand. Ils sont une centaine à participer et accueillent adhérents et visiteurs.

A

la rencontre des spécialistes du marché de l’ancienne


Ils seront environ 250 pour conseiller, orienter, aider à trouver la pièce recherchée ou le produit adapté : artisans, vendeurs de pièces détachées, de miniatures et rééditions, de voitures, d’ouvrages sur l’automobile



Pôle d’attraction : le parking de collection

Ce parking constitue une part de la magie d’Automédon. Durant le week-end, les voitures de collection de plus de 30 ans minimum se succèdent au fil des heures. Françaises, étrangères, véhicules utilitaires, de la plus commune à la plus rare… Il est impossible d’évaluer le nombre de marques et de modèles qui se succèdent mais le spectacle et la variété sont garantis !
Informations pratiques

10 et 11 octobre - Parc des Expositions Paris-Le Bourget (93) - Hall 4

De 9h à 19h - Parking sur place (gratuit pour tous les 2 roues et les voitures anciennes de collection) Accès : RER : B station Le Bourget – ou Autoroute A1 sortie 5

Entrée : 12 € (gratuit pour les moins de 14 ans), Tarif réduit : 10 €

Site internet : www.automedon.fr

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Salon-Automedon-officiel/122674794444


similaire:

Compétition et patrimoine à automédon iconCours privés en Restauration de cadres et redorure- sacha-Marie Levay,...
«Le Patrimoine religieux du Québec», Conférence internationale Musée National des b-arts, Québec, 2004

Compétition et patrimoine à automédon iconRépertoire numérique détaillé réalisé par Fanny Coirard, assistant...

Compétition et patrimoine à automédon iconLa protection du patrimoine culturel et naturel
«père». le patrimoine est donc d’abords un héritage, un dépôt que l’on a reçu de ses ancêtres et que l’on doit conserver et enrichir...

Compétition et patrimoine à automédon icon«Le Canal du midi, Site du Patrimoine Mondial en péril ?»
«Environnement et Patrimoine» au sein de la Direction Régionale de vnf de Toulouse où elle a pu apporter une contribution paysagère...

Compétition et patrimoine à automédon iconProgramme général pour les classes «patrimoine écrit»
«patrimoine écrit» de durée de 1 à 2 heures. Ces propositions peuvent être adaptées sur mesure

Compétition et patrimoine à automédon iconRapport de cette société à son passé
«ce que l’on reçoit de ses pères» Notion à dépoussiérer, le patrimoine ne se limite pas aux monuments… Le patrimoine est en évolution....

Compétition et patrimoine à automédon iconHistoire de l’art et du patrimoine
Jacques Androuet du Cerceau : "Un des plus grands architectes qui se soient jamais trouvés en France", Paris : Cité de l'architecture...

Compétition et patrimoine à automédon iconEssentiellement le cas de la France. Notion de vandalisme. Notion...
«la notion de patrimoine» revue de l’art n°49, 1980. Réédité 1995. Présent dans la biblio virtuelle

Compétition et patrimoine à automédon iconCompétition cycliste

Compétition et patrimoine à automédon iconCompétition 2003






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com