D. Noter les références bibliographiques 14





télécharger 304.45 Kb.
titreD. Noter les références bibliographiques 14
page1/15
date de publication31.10.2017
taille304.45 Kb.
typeNote
h.20-bal.com > documents > Note
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15
Méthode de recherche documentaire

Fiche technique étudiant ENTPE

Sommaire

I. Les principes de la recherche bibliographique 3

A. Localiser les ressources documentaires, maîtriser les techniques de recherche 3

1. Deux manières de chercher de l’information 3

2. Eviter les pièges de la recherche documentaire 3

3. Combiner les deux méthodes 4

B. Savoir ce que l’on cherche 5

1. Identifier ses besoins 5

2. Identifier ce que l’on trouve 6

3. Classer, sélectionner et ordonner les informations 6

C. Interroger un catalogue 7

1. Un peu de vocabulaire 7

2. L’importance des mots clefs 8

3. Quelques « bons plans » qui font gagner du temps 12

D. Noter les références bibliographiques 14

1. Les quatre cas les plus courants 14

a) Référencer un ouvrage 14

b) Référencer un article dans une revue 14

c) Référencer un article dans un ouvrage collectif 14

d) Référencer un rapport 14

2. Les subtilités, les cas particuliers 15

a) Il y a plusieurs auteurs : deux cas 15

b) Ce n’est pas la première édition, ou il s’agit d’un ouvrage traduit : 15

c) Document sous forme électronique (en ligne, CD, disquette…) 15

d) Autres cas particuliers 15

E. Faire une bibliographie, citer des documents 16

1. Faire référence à un document dans le texte 16

a) Citer quoi ? 16

b) Citer, comment ? 16

2. Construire la bibliographie 17

a) Comment sélectionner les références ? 17

b) Comment présenter la bibliographie ? 17

II. Rechercher sur Internet 18

A. Trois conseils préalables pour être efficace sur Internet 18

1. Ne pas s’en servir… 18

2. Bien cadrer sa recherche 18

3. Classer, sélectionner et hiérarchiser l’information en continu 18

B. Premiers jalons 19

1. Annuaires, moteurs de recherche et encyclopédies 19

a) Les annuaires 19

b) Les moteurs de recherche 20

c) Les encyclopédies en ligne 21

C. Les techniques de recherche sur Internet 23

1. Utiliser les informations de la recherche bibliographique et subtilités de frappe 23

III. Guide de Recherche Internet 27

1. Annuaires, moteurs et métamoteurs. 27

2. Quelques dictionnaires en ligne 28

3. Recherche de livres et articles 29

1. Catalogues généraux 29

2. Bibliothèques, centres de documentation et lieux ressources près de chez vous… 29

Catalogues et bases de données en ligne d'articles scientifiques 30

4. Ressources généralistes en ligne 31

5. Les sciences sociales en ligne. 32

6. Institutions, du local à l’international 34

1. Gouvernement, ministères, institutions 34

2. Collectivités territoriales et les services déconcentrés de l’Etat (et en Rhône-Alpes) 34

3. L’Union Européenne 35

7. Statistiques et rapports d’organismes spécialisés 35

4. Statistiques générales, démographie, condition de vie 35

5. Social Santé 36

6. Education, formation, emploi, travail 37

7. Aménagement du territoire, Urbanisme, Logement 37


I.Les principes de la recherche bibliographique

A.Localiser les ressources documentaires, maîtriser les techniques de recherche

      1. Deux manières de chercher de l’information


1. On sait où trouver l’information : 

bibliothèque et centre de documentation, portail de revues en ligne, personne ressource, institution concernée, document identifié…

On fonce, dans l’espoir de trouver immédiatement l’information recherchée et d’accéder au document approprié.

Efficace lorsque la « porte d’entrée » est adaptée aux besoins, cette méthode a deux inconvénients majeurs :

- la recherche se limite aux données collectées et risque de passer ainsi à côté d’informations plus pertinentes.

- alors qu’il s’agissait de gagner du temps, la méthode « tous azimuts » peut avoir un très faible rendement…

2. On maîtrise les techniques de recherche :

méthode d’interrogation de catalogue, technique de recherche sur Internet, et en amont maîtrise des outils bureautiques…

On diffère l’accès à l’information pour d’abord se donner les moyens d’une recherche rigoureuse et exhaustive.

Si elle demande un certain investissement au départ (il faut apprendre à s’en servir), cette deuxième méthode a deux avantages majeurs :

- l’interrogation permet de « balayer » de manière maîtrisée un grand éventail de données, et constitue un élément central d’une démarche de recherche

- la recherche permet d’identifier les meilleures sources bibliographiques. La question de l’accès aux documents vient ensuite.

Clairement, les étudiants, et plus généralement les usagers des centres de documentation (professionnels, chercheurs…) privilégient la première méthode… pour le meilleur et pour le pire ! Les documentalistes, eux, maîtrisent les techniques de recherche. Celles-ci sont devenues avec l’informatisation à la fois plus performantes et plus accessibles, via notamment Internet.

Passer un peu de temps à l’apprentissage de ces techniques vaut la peine. Eviter les principaux pièges de la recherche revient souvent à combiner les deux approches : savoir où chercher, savoir comment chercher.
      1. Eviter les pièges de la recherche documentaire


Même sans maîtriser les techniques de recherche, les usagers parviennent à trouver des ressources documentaires adaptées – avec plus ou moins de bonheur – à leur besoin. Plusieurs stratégies sont expérimentées, la plus connue étant… de ne rien lire du tout ou de partir du cours… Mais l’on peut aussi s’appuyer sur un ouvrage connu, demander conseil à un enseignant ou une personne qualifiée sur son sujet, faire un tour dans une bibliothèque, passer en revue l’ensemble d’un rayon identifié, balayer tous les sommaires d’une revue adaptée… et bien sur, de plus en plus, s’en remettre aux algorithmes de Google !

Parfois efficace, ces démarches se heurtent fréquemment à deux limites : ne rien trouver sur son sujet (les documentalistes appellent ça le « silence ») ou à l’inverse se retrouver face à une montagne de références (c’est le « bruit », danger qui menace le plus souvent avec 15 674 sites identifiés par Google...). Engagée pour gagner du temps, la démarche se révèle peu productive, ou tombe franchement dans les pièges de la recherche documentaire.
Parmi les choses les plus tristes qui pourront arriver à un étudiant dans sa recherche documentaire :

  • Passer 3 heures sur Internet, imprimer 300 pages et se rendre compte qu’il s’agit d’informations obsolètes

  • Interroger longuement une base de données avant de découvrir que le fond documentaire est minuscule

  • Comprendre de moins en moins son sujet au fur et à mesure qu’il croule sous les documents

  • Lire un livre de A à Z pour s’apercevoir en fin de parcours que cette référence est inutile ou redondante

  • Trouver à la fin de son travail « la » référence qui aurait permis d’aller plus vite et plus loin




      1. Combiner les deux méthodes


Le savoir-faire « rustique » des usagers en matière de documentation n’est pas pour autant à négliger, car c’est bien souvent en combinant les méthodes avec astuce qu’on arrive aux meilleurs résultats ! Par exemple :

  • Repérer dans la bibliographie d’un manuel un ouvrage pertinent, faire ensuite une recherche dans un catalogue de bibliothèque en partant de cette référence

  • Une autre avenue possible est d’utiliser la méthode des dominos en utilisant les bibliographies descendantes en partant de celle du manuel et ainsi de suite.

  • Repérer sur une base de données d’articles un centre de recherche qui a une fonction de centre ressource ; retrouver sur le moteur Google ce précieux centre ressource.

  • Dans une bibliothèque spécialisée, repérer une revue souvent citée, à feuilleter sur place, à retrouver dans un autre centre de documentation, ou en ligne

Dans le cadre du cours "Controverses", nous insisterons sur deux techniques essentielles :

1. la recherche bibliographique sur un catalogue de bibliothèque

2. la recherche documentaire sur Internet

Ces deux techniques complémentaires nous servirons à la fois comme point de départ pour la réalisation de la bibliographie (comment et par qui, votre sujet a-t-il déjà été traité ?), et comme étape de repérage des acteurs de la controverse (quelles « traces » ont-ils laissé sur Internet ?).

Dans les deux cas, l’essentiel est d’avoir bien identifié ce que l’on cherche. La recherche documentaire est pour cette raison une étape indispensable et féconde dans la construction de la problématique de recherche.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

D. Noter les références bibliographiques 14 iconReferences bibliographiques

D. Noter les références bibliographiques 14 iconPrincipales references bibliographiques

D. Noter les références bibliographiques 14 iconNoter encore
...

D. Noter les références bibliographiques 14 iconRéférences bibliographiques de l’article «Les déplacements de la...
«Les déplacements de la faune : 39 fiches espèces qui synthétisent les connaissances» de Romain Sordello

D. Noter les références bibliographiques 14 iconSport, intégration et monde social minier : éléments bibliographiques
«Football et immigration : les figures de Kopa, Platini et Zidane dans les médias»

D. Noter les références bibliographiques 14 iconNoter les mots difficiles au tableau

D. Noter les références bibliographiques 14 iconNoter les informations dégagées pendant l'examen d'un document

D. Noter les références bibliographiques 14 iconDocuments et indications bibliographiques

D. Noter les références bibliographiques 14 iconNoter les informations dégagées pendant l’examen d’un document
«personnages». Mise en commun. Faire distinguer les chefs politiques et les régimes

D. Noter les références bibliographiques 14 iconContemporaine orientations bibliographiques (Y. Ripa)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com