D. Noter les références bibliographiques 14





télécharger 304.45 Kb.
titreD. Noter les références bibliographiques 14
page7/15
date de publication31.10.2017
taille304.45 Kb.
typeNote
h.20-bal.com > documents > Note
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   15

C.Les techniques de recherche sur Internet

      1. Utiliser les informations de la recherche bibliographique et subtilités de frappe


Il faut penser à utiliser les informations découvertes durant la recherche bibliographique comme point de départ. Par exemple, penser à repérer un éventuel colloque (les actes sont peut être en ligne), un centre ressource (on pourra y trouver des documents, des répertoires de sites…), un auteur (visiter son centre de recherche, son site personnel, des fiches de lectures de ses œuvres…).

  • Les guillemets

Une astuce est ici extrêmement utile sur un moteur comme Google : plutôt que de chercher sur un ensemble de mot, chercher sur une expression exacte en ouvrant les guillemets (titre de livre ou de colloque, nom d’un centre de documentation, portion d’un texte).

Dans le même ordre d’idée, Il est fréquent d'avoir à rechercher sur le Net un mot composé, une expression ou un nom propre (que ce soit « part de marché », « bateau-lavoir » ou « André Malraux »), voire une citation dont on souhaite identifier l'auteur.

Sur la plupart des moteurs en effet, une recherche sur l'expression « part de marché », saisie sans indication particulière, revient à sélectionner les pages qui contiennent les mots « part » et « marché » dans le texte - le « de » est généralement compris comme un mot « vide » et n'est pas pris en compte -, sans que les termes soient forcément côte à côte, ni d'ailleurs dans, le même ordre.

Les résultats contiennent donc un « bruit » (pages hors sujet) important.

Pour éviter ce bruit, il est impératif d'utiliser "les guillemets". Lorsque l'on encadre l'expression recherchée de guillemets (sans espace entre le symbole et le mot), on lance la requête non plus sur les mots mais sur l'expression telle qu'elle est écrite. Seules sont sélectionnées les pages qui contiennent tous les termes, côte à côte, dans le même ordre... On notera qu'à de rares exceptions près, les outils de recherche comprennent tous les guillemets dans leur syntaxe d'interrogation pour lancer la requête sur une expression.

  • Les mots : dans l'ordre, s'il vous plaît !

Une question que l'on se pose souvent est l'importance de l'ordre dans lequel sont donnés les mots dans une requête. En d'autres termes, si je saisis : Paris Dakar, aurai-je le même résultat que si je saisis : Dakar Paris ? La réponse est oui, mais pas tout le temps. En tout cas, pas sur tous les outils de recherche. Sur la plupart des outils, cela ne pose pas de problème, vous pouvez saisir les mots dans n'importe quel ordre, les réponses fournies seront exactement identiques. Mais il existe quelques outils sur lesquels l'ordre a une certaine importance : le poids le plus fort sera donné au premier mot, puis au deuxième et ainsi de suite par ordre décroissant d'importance. Une recherche dans un ordre donné (voyage Paris Dakar par exemple) donnera donc le même nombre de résultats que dans un autre ordre (Dakar Paris voyage), mais différemment triés, puisque, dans chaque cas, c'est le premier mot clé fourni qui sera estimé comme étant le plus important : voyage dans le premier exemple, Dakar dans le deuxième. Parmi les moteurs et annuaires majeurs, ceux qui ne tiennent pas compte de l'ordre des mots (vous pouvez y saisir vos requêtes dans n'importe quel ordre) sont les suivants : HotBot, Excite, Lycos, Voila, Yahoo!, Nomade. En revanche, ceux sur lesquels l'ordre est important (indiquez toujours, dans ce cas, en premier le mot clé le plus important à vos yeux) sont : Altavista, Google. Ces données sont valables à la fois pour les versions internationale et française des outils (Yahoo.com et Yahoo! France, Lycos et Lycos France, etc.). En revanche, si vous utilisez les guillemets dans votre requête pour demander une expression, seul l'ordre indiqué entre les guillemets sera pris en compte, pas les autres. Tenez en compte dans vos recherches afin d'être le plus efficace possible. Ce type de détail peut vous faire gagner du temps. Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

  • Le +, pour une présence impérative

Pour de nombreuses recherches, il est nécessaire d'utiliser plusieurs mots-clés pour préciser sa question et réduire le nombre de réponses non pertinentes. Mais une requête lancée avec deux termes n'est pas interprétée de la même façon par tous les outils de recherche. Certains moteurs, comme Google, utilisent l'opérateur ET par défaut. Dans ce cas, si la question comprend plusieurs mots-clés (traitement "eaux usées" par exemple), le moteur ne sélectionne que les pages qui contiennent tous les termes.

D'autres outils en revanche emploient un OU implicite. La même recherche sélectionne alors les pages qui comportent les deux termes, mais aussi celles qui contiennent l'un ou l'autre des mots-clés.

Il est par conséquent impératif de connaître le langage d'interrogation des outils que l'on utilise. Pour cela, le plus simple est de se reporter à la rubrique Aide ou Mode d'emploi de l'outil, ou aux fiches pratiques des principaux moteurs et annuaires d'écrits dans cet ouvrage. Mais les internautes sont souvent pressés et se lancent généralement dans la recherche sans avoir pris le temps de lire le guide.

Une astuce permet heureusement de tirer parti de certaines fonctionnalités du moteur sans étude préalable de son mode d'emploi. Il suffit pour cela d'utiliser systématiquement le symbole +, qui est compris par la grande majorité des outils de recherche. Ce symbole, qui doit être placé immédiatement devant le mot, sans espace entre le signe et le mot, signifie que l'on demande la présence impérative du terme dans les pages sélectionnées.

Si l'on recherche par exemple des pages concernant le traitement des eaux usées, on saisira le symbole + devant chacun des mots ou expressions (y compris le premier mot) : +traitement +"eaux usées". Il ne doit pas y avoir d'espace entre le symbole et le mot qu'il concerne ; il y a en revanche un espace entre chaque ensemble « +terme ».

  • Le -, pour -éliminer les pages non pertinentes

De la même façon que le symbole + demande la présence impérative d'un terme, le symbole - (qui correspond, selon les outils, à l'opérateur SAUF, NOT, ANDNOT ...), est utilisé pour demander l'absence impérative d'un mot dans une page.

Certaines requêtes en effet se font avec des termes qui peuvent avoir un double sens. Ainsi, une recherche avec le mot « apple » sélectionnera certes les informations concernant la société et ses célèbres produits, mais aussi les pages contenant des recettes de gâteaux aux pommes, des informations sur le fruit...

Pour une recherche sur la société, il ne faudra pas hésiter à préciser sa requête, avec par exemple +apple -fruit -recipe.

Dès qu'un terme peut prêter à confusion, il est donc conseillé d'ajouter à sa stratégie des mots « interdits ». Comme les opérateurs varient selon les moteurs, le plus simple est d'utiliser le symbole - placé immédiatement devant le mot, sans espace entre le signe et le mot.

  • Les accents, une précision délicate

Contrairement à l'anglais, langue majoritaire sur le Web, le français est une langue riche en accents... Or, les outils de recherche n'ont pas tous la même interprétation des caractères accentués. D'une façon générale les moteurs et annuaires peuvent avoir trois types de comportement face aux accents :

  • certains outils, comme Voila, sont insensibles aux caractères accentués. Une recherche sur un mot écrit avec ou sans accentuation donnera les mêmes résultats ;

  • d'autres, comme AltaVista ou Yahoo!, ont un comportement variable : si le mot est saisi sans accents, toutes ses occurrences sont recherchées (avec et sans les accents) ; si le terme de la requête est accentué, seuls les mots accentués seront sélectionnés;

  • certains outils enfin, comme l'Open Directory ou All The Web, recherchent uniquement les occurrences exactes du mot, tel qu'il a été écrit par l'utilisateur.

Ces différentes politiques ne simplifient pas la tâche de l'internaute. S'il écrit ses mots-clés sans accentuation, il sélectionnera tous les résultats identifiés par les deux premières familles d'outils, mais il obtiendra très peu de réponses avec ceux qui recherchent l'occurrence exacte des mots.

Si en revanche les mots sont écrits avec leurs accents, il obtiendra théoriquement d'avantage de résultats des outils de recherche, mais il n'identifiera que les pages dont les mots sont bien orthographiés ; cela, bien sûr, à la condition que les termes de la requête eux-mêmes soient correctement accentués. Pour une recherche exhaustive, il est donc prudent de comparer les résultats obtenus à partir de mots-clés saisis avec et sans accents.

  • Sauf : ôtez ce mot-clé que je ne saurais voir…

Il est possible d'indiquer à l'outil de recherche utilisé un ou plusieurs mot(s) que vous ne désirez pas voir apparaître dans vos recherches.

Exemple : vous êtes médecin et vous recherchez des articles sur le cancer. Cependant, l'horoscope des gens nés sous le signe du cancer ne vous intéresse pas. Votre requête sera alors : cancer – horoscope, qui signifie : "recherche les pages ou les sites contenant le mot "cancer" et ne contenant pas le mot "horoscope"". Le signe - (moins) est compris par la majeure partie des outils de recherche actuels. Il doit être collé au mot qui le suit, aucun espace ne le séparant de celui-ci.

Les syntaxes peuvent bien entendu être mixées avec les guillemets et l'opérateur ET : +cancer +santé -horoscope +"rhume des foins" -horoscope

Petit exercice pratique maintenant : quelle est la différence entre ces deux requêtes ?

cancer -horoscope

+cancer -horoscope

  • Réponse : aucune différence, dans les deux cas, le mot demandé expressément est "cancer" et le mot clé "interdit" est "horoscope". Le signe + (ET) est donc accessoire.

Deuxième exercice : Quelle est la différence entre ces deux requêtes ?

cancer sein -horoscope

+cancer +sein -horoscope

  • Réponse : il y a cette fois une différence notable : les mots "cancer" et "sein" sont liés dans le premier cas par un OU (on recherchera alors cancer OU sein OU les deux), dans le deuxième cas par un ET (seule la présence simultanée des deux termes sera détectée).

Faites donc attention à la syntaxe de vos questions, car plus vous utiliserez d'opérateurs comme ET (+) ou SAUF (-) et moins l'erreur sera permise.

Minuscules ou majuscules ?

Vous utilisez bien souvent des outils de recherche comme Altavista ou Yahoo!, mais savez-vous que le fait de taper les mots demandés en minuscules ou en majuscules peut avoir une importance… disons… capitale ? La casse des lettres (c'est ainsi que l'on désigne ce fait de saisir des minuscules ou des majuscules) a effectivement son importance sur de nombreux outils alors que d'autres l'ignorent totalement. Yahoo!, par exemple, ne fait aucune différence entre un mot saisi en minuscules ou en majuscules. "IBM" est équivalent à "ibm" ou "Ibm". Altavista, en revanche, est très pointilleux sur ce point : si vous saisissez "ibm", il trouvera les occurrences des mots "ibm", IBM" ou "Ibm". Comme Yahoo!, dans ce cas. Mais si vous saisissez le mot demandé avec au moins une lettre majuscule, il ne recherchera plus que le mot dans l'orthographe et la casse demandée. En clair : la saisie de "IBM" trouvera "IBM" mais plus "ibm" ou "Ibm". De même, si vous demandez le mot clé "Ibm", seule cette version du terme demandé sera trouvée. On dit, pour faire savant, qu'Altavista est "sensible à la casse des lettres lorsqu'au moins une lettre majuscule est présente dans le mot demandé". Donc, sachez que si vous saisissez le mot clé "Peugeot" sur Altavista, le moteur ne trouvera pas les pages contenant "peugeot" ou "PEUGEOT". Dommage, non ? Comment faire, alors ?

Eh bien, tout simplement, saisissez tous vos mots clés en minuscules, vous aurez ainsi toutes les occurrences désirées et vous n'en manquerez pas une. Bannissez tout simplement les lettres capitales de vos requêtes et vous n'aurez plus de problèmes !


1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   15

similaire:

D. Noter les références bibliographiques 14 iconReferences bibliographiques

D. Noter les références bibliographiques 14 iconPrincipales references bibliographiques

D. Noter les références bibliographiques 14 iconNoter encore
...

D. Noter les références bibliographiques 14 iconRéférences bibliographiques de l’article «Les déplacements de la...
«Les déplacements de la faune : 39 fiches espèces qui synthétisent les connaissances» de Romain Sordello

D. Noter les références bibliographiques 14 iconSport, intégration et monde social minier : éléments bibliographiques
«Football et immigration : les figures de Kopa, Platini et Zidane dans les médias»

D. Noter les références bibliographiques 14 iconNoter les mots difficiles au tableau

D. Noter les références bibliographiques 14 iconNoter les informations dégagées pendant l'examen d'un document

D. Noter les références bibliographiques 14 iconDocuments et indications bibliographiques

D. Noter les références bibliographiques 14 iconNoter les informations dégagées pendant l’examen d’un document
«personnages». Mise en commun. Faire distinguer les chefs politiques et les régimes

D. Noter les références bibliographiques 14 iconContemporaine orientations bibliographiques (Y. Ripa)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com