Commémoration de l’armistice de 1918





télécharger 9.76 Kb.
titreCommémoration de l’armistice de 1918
date de publication31.10.2017
taille9.76 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
Commémoration de l’armistice de 1918

Dimanche 11 novembre 2012

Discours de M.MESSAGER

Chers Anciens Combattants,

Mesdames et Messieurs les Elus,

Mesdames, Messieurs,

Chers Enfants et Chers amis,

«Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.»
Cette citation du Maréchal Ferdinand Foch résume à elle-seule la raison et surtout la nécessité de notre présence ici aujourd’hui. Et c’est avec émotion que je me présente face à vous pour commémorer la fin des combats et la capitulation de l’Allemagne accueillie dans tout le pays avec une euphorie momentanée et surtout un soulagement incommensurable.
Et si nous sommes réunis, c’est bien davantage pour honorer notre devoir de mémoire que pour célébrer une victoire qui, au fil du temps, s’est empreinte d’un goût amer. Comment parler de victoire lorsque l’on dénombre, au lendemain de cette guerre, près de 8 millions de morts et 6 millions d’invalides ?
En revanche, saluons avec vigueur tous ces hommes qui, avec la fougue de leur jeunesse, leur courage et leur patriotisme, sont partis, la « fleur au fusil », défendre leur pays sans imaginer la tournure qu’allait prendre ce conflit.
Ayons également une pensée pour toutes les villes et tous les villages de France qui ont vu leur vie bouleversée par ces années de guerre. Louvres bien-sûr ne fut pas épargné. Le tocsin raisonnant sans discontinuer pendant plusieurs heures sonna la mobilisation générale et le début d’une période sombre que beaucoup étaient loin d’imaginer. Le réquisitionnement des hommes et des chevaux laissait les fermes désertées et la responsabilité de l’agriculture aux femmes et personnes âgées. Et pourtant, l’enthousiasme à l’idée de récupérer l’Alsace et la Lorraine était palpable à l’heure de monter dans les wagons…
Mais comme partout, ce sentiment fut de courte durée lorsque trois semaines plus tard, les troupes durent battre en retraite pour protéger Paris. Les combats firent rage entre Luzarches, Saint-Witz, Puiseux-lès-Louvres et Survilliers tandis que de Louvres, on entendit tirer les canons, créant un sentiment de panique chez les habitants pensant être à l’abri.
Notre commune aura payé un lourd tribut à la guerre : 63 soldats lupariens sont en effet morts au combat, soit près de 7% de la population d’alors. Nous n’avons pas échappé à ce que l’on peut appeler le sacrifice de toute une génération. 94 ans après, les chiffres endossent toujours la même froide cruauté : 2 000 morts par jours et 10 % de la population active détruite.
Les leçons du passé, nous les tirons chaque année ici même, en nous recueillant au pied du monument aux Morts. Mais surtout, ces leçons, transmettons-les ! Par les mots, par l’éducation… L’expérience de la vie aide un homme à se bâtir. L’expérience de l’histoire aide un peuple à se construire.
Le Maréchal Foch l’avait compris bien avant nous.

Et comme nous sommes des hommes de mémoire, nous sommes des hommes vivants.

Et comme nous sommes un peuple de mémoire, nous sommes un peuple d’avenir.
Mais pour cela, restons vigilants et transmettons notre histoire.
Croyons en l’avenir, croyons en l’Europe, croyons en l’homme !

Vive la France !

Vive la République !

Vive la Paix !

Et Vive l’Europe !

similaire:

Commémoration de l’armistice de 1918 iconCommémoration de l’armistice de 1918
«Vieux Continent» de manière plus sereine, IL est important de ne pas oublier

Commémoration de l’armistice de 1918 iconCommémoration de l’armistice de 1918
«poilus» anonymes qui avaient comme meilleure arme leur courage et qu’à toutes ces femmes, restées au foyer, qui, dans l’angoisse,...

Commémoration de l’armistice de 1918 iconPermettre aux élèves de saisir l’importance qu’occupe en France,...
«Alors que disparaît le dernier combattant français de la Première Guerre mondiale, la Nation témoigne sa reconnaissance envers ceux...

Commémoration de l’armistice de 1918 iconLe Portugal n’est pas un pays méditerranéen ! Seuls les deux tiers...
«Autriche» avant 1867, «Autriche-Hongrie» de 1867 à 1918 (depuis 1918 ce sont deux pays indépen­dants). De 1923 à 1991 (inclus) on...

Commémoration de l’armistice de 1918 icon«Je t’écris de Narbonne. 1900-1918»
«Je t’écris de Narbonne. 1900-1918» dans un élégant format à l’italienne. Une correspondance imaginaire entre un Narbonnais et sa...

Commémoration de l’armistice de 1918 iconCommemoration de la fin de la guerre d’algerie

Commémoration de l’armistice de 1918 iconCompte rendu de la journée de commémoration du 8 novembre par moriel

Commémoration de l’armistice de 1918 iconHistoire la Première Guerre Mondiale Des origines à l’armistice…
«taxis de la Marne» qui amènent des renforts sur ce fleuve. Joffre attaque le 5 septembre et, non seulement contient l’ennemi, mais...

Commémoration de l’armistice de 1918 iconAprès la Grande Guerre 1918  1938

Commémoration de l’armistice de 1918 iconEt Le bassin minier en 1918, un paysage anéanti






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com