Bonjour, les nigauds (et nigaudes) !





télécharger 0.62 Mb.
titreBonjour, les nigauds (et nigaudes) !
page14/19
date de publication01.11.2017
taille0.62 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
1   ...   11   12   13   14   15   16   17   18   19

Recherche d’un nouveau public


Un temps gelé par l’ordonnance du Tribunal de Commerce du 3 octobre suite à l’assignation en référé de la cheffe d’orchestre Carla Maria Tarditi, ex-épouse de l’ex-propriétaire de Pleyel, Hubert Martigny, la procédure de concession de la Salle Pleyel va suivre à nouveau son cours grâce à l’arrêt rendu ce 16 décembre par la Cour d’Appel de Paris, qui a déclaré le Tribunal de Commerce incompétent.

« On ne sera pas loin de 6 millions d’euros pour la Ville », annonce donc Bruno Julliard, qui précise que la Ville se réjouit d’avoir fait « progresser tout le monde en relevant le niveau d’exigence, sur la façon dont on peut gérer en étant plus sobre un équipement de cette nature, et l’ouverture sur les nouveaux publics ». Et de souligner la nécessité de « former le public de demain » et d’accueillir tous les week-ends une « programmation particulière », avec des « propositions scéniques plus accessibles, en tout cas innovantes », qui feront la part belle à la pluridisciplinarité. Un satisfecit à adresser à la Philharmonie, qui a toujours fait de la pédagogie et de la recherche d’un nouveau public le cœur de son projet.

Gros million manquant


Du côté du Ministère de la Culture, on souffle. Les coupes budgétaires, tout en étant conformes aux exigences des finances publiques, n’invalident en rien les ambitions du projet. La Philharmonie peut garder la tête haute.

Qu’en pense Laurent Bayle, le président de la Philharmonie ? S’il se félicite également de l’aboutissement des négociations, c’est aussi parce que le Conseil d’administration de la Cité de la Musique de ce 16 décembre voit l’Etat augmenter de 1,5 million d’euros sa subvention, qui passe ainsi à 23,1 millions d’euros et sera comptabilisée dans le budget global des 65 millions de la Philharmonie.

Il ne manque donc plus qu’1,5 million sur les 18 millions d’argent public initialement prévus. « On essaye de prendre en compte une augmentation des recettes de 800 000 euros, assure Laurent Bayle, ce qui nous rapprochera de 17 millions d’euros. » Quant au gros million manquant, son économie sera répartie au sein de toute l’institution.

La réaction : Commentaires sur Le Monde.fr

Claude Boisnard 16/12/2014 - 19h16

Peut-être serait-il bon de cesser de construire des monuments à la gloire des politiques qui génèrent des coûts de fonctionnements que l'on sous estime toujours autant que le coût des travaux.

Munstead 16/12/2014 - 18h47

Vu l'état du chantier, on se dit que certains vont- travailler pendant les fêtes si l'on veut ouvrir le 15 janvier ce gros machin compliqué et d'aspect sale et déjà décati déposé au bord du Périphérique. Espérons que la salle rachète l'extérieur.


***


La Salle Pleyel attend désormais son repreneur

Par Lena Lutaud, Thierry Hillériteau, Le Figaro.fr du 16 décembre 2014
les juges de la cour d\'appel de paris ont tranché. la salle mythique, propriété de l\'état, pourra être confiée à un repreneur. quatre candidats restent en lice: pascal nègre (universal), marc ladreit de lacharrière (fimalac), jean-marc dumontet et steven hearn (morgane): réponse début janvier.
Les juges de la Cour d'Appel de Paris ont tranché. La salle mythique, propriété de l'État, pourra être confiée à un repreneur. Quatre candidats restent en lice: Pascal Nègre (Universal), Marc Ladreit de Lacharrière (Fimalac), Jean-Marc Dumontet et Steven Hearn (Morgane): réponse début janvier. Crédits photo : PIERRE VERDY/AFP

Le gel de la concession de ce temple de la musique vient d'être levé par la Cour d'appel de Paris. Un opérateur privé devrait donc être désigné début janvier par la Philharmonie pour en reprendre la gestion. Mais le dossier est-il vraiment clos ?

http://ced.sascdn.com/diff/691/3854398/300x600-arberlour-cb2.jpg



Publicité

http://assets-pub.lefigaro.fr/leguide/abrisdejardin_98x98.jpg

J'achète

1/5



La décision de ce mardi 16 décembre de la Cour d'Appel de Paris était très attendue. Le sort de la salle Pleyel, fleuron de l'Art déco, en dépendait. Pour financer son budget de fonctionnement, la Philharmonie de Paris veut, depuis mai, confier Pleyel à un repreneur privé. Mais Carla-Maria Tarditi, en instance de divorce avec le précédent propriétaire Hubert Martigny, s'y oppose. En octobre, coup de théâtre, le tribunal de commerce lui donne raison. Et gèle l'appel d'offres. La Philharmonie avait fait appel, arguant que cette juridiction n'avait pas légitimité pour prendre une telle décision. Voilà l'objet du jugement tant attendu aujourd'hui.

Finalement, les juges se sont prononcés en faveur de l'État. En clair: le sort de la salle Pleyel dépend bien du tribunal administratif et non pas du tribunal de commerce. Comme prévu, Maîtres Olivier Pardo et Jonathan Siahou, avocats de Carla-Maria Tarditi, se pourvoient immédiatement en cassation. Le dossier de la salle Pleyel est donc loin d'être clos. D'autant qu'un autre procès de Carla-Maria Tarditi, mais cette fois sur le fond, doit être plaidé d'ici quelques mois.
Il n'empêche que le jugement d'aujourd'hui est un soulagement pour la direction de la Philharmonie qui gère la salle Pleyel. La Philharmonie ouvrira ses portes en grande pompe le 14 janvier. D'ici là, elle a besoin d'annoncer le nom du repreneur privé pour Pleyel. En échange, celui-ci lui versera un loyer et peut-être un pourcentage sur ses recettes. Selon Bruno Julliard, premier adjoint chargé de la Culture de la Mairie de Paris, la Philharmonie peut espérer toucher 4 millions d'euros par an pour Pleyel. Selon nos informations, la redevance espérée était plutôt de 5 millions. Le loyer de Pleyel va-t-il atteindre ces sommes? Rien n'est moins sûr.
Ces derniers mois, l'incertitude créée par les batailles juridiques à répétition autour de Pleyel, mais aussi les travaux très importants à y faire et l'interdiction d'y jouer de la musique classique, ont fait fuir bien des repreneurs potentiels. Et pas n'importe qui: le groupe américain Live Nation, le groupe néerlandais Stage Entertainment, le groupe MK2, Jacques-Antoine Granjeon (Ventes-privée.com) et enfin Arnaud Lagardère. À une semaine de Noël, ils ne sont plus que quatre: Marc Ladreit de Lacharrière (Fimalac), Jean-Marc Dumontet, Pascal Nègre (Universal Music) et Steven Hearn (Morgane). Leurs offres respectives sont secrètes. On peut s'interroger sur les montants de leurs offres. Ont-ils été revus à la baisse au vu des risques que font peser les procédures à répétition de Carla-Maria Tarditi? C'est probable. L'heureux gagnant devrait être désigné d'ici début janvier.

La réaction : Commentaires sur Le Figaro.fr du 16 décembre 2014
mangeclous

La salle Pleyel, ou sont passés les plus grands, n'est hélas plus qu'un mythe.
Une fois de plus on nous prouve que la culture n'est plus que synonyme de fric. Salle ou l'on a vu les grands artistes défiler comme Ravi shankar, Ella Fitzgerald, Keith Jarrett, Leonard Cohen......


Avec cette salle à l'abandon, on sent ses souvenirs disparaître, c'est une insulte à la mémoire de tous les grands artistes qui ont construit notre capital souvenirs.

Le 16/12/2014 à 18:15
José tout

Comment a-t-on pu supprimer la musique classique de ce temple mythique qu'est Pleyel ? C'est scandaleux d'avoir dépensé autant d'argent pour construire une salle dans le 19e où les habitués de Pleyel n'iront jamais.

Le 16/12/2014 à 17:57
kouma

Bah, il n'y a qu'à vendre cette salle au Qatar ou à défaut à la Chine !

Le 16/12/2014 à 17:34

Anselme

Bel exemple de gestion administrative : on a une très belle salle de concerts en plein cœur de Paris, proche de son public, avec une programmation très honorable. Au prétexte de créer la grande salle dont Paris aurait besoin, on construit celle-ci au fin fond du XIXè arrondissement, où, c'est certain, les amateurs de classique vont se précipiter... Et on interdit à Pleyel de programmer du classique, histoire de détourner définitivement les mélomanes vers les salles privées. Et, tant qu'à faire, on gère le dossier de sorte qu'il soit plombé par des années de procédure. Quel gâchis !

Le 16/12/2014 à 16:58
boubou001

Ce qui est sur c'est que je ne mettrai plus les pieds a Pleyel. Je ne vais quand même pas filer un rond à l'espagnol qui a tout fait pour tuer cette salle mythique en voulant s'accaparer les recettes de Pleyel et en transférant le business a la Philharmonie

Le 16/12/2014 à 16:43
elJB

La Philharmonie.... Dans le 19ème... Aucun des "locaux" (qui sont souvent importés d'outre Méditerranée) n'ira écouter du classique et tous les clients actuels de Pleyel devront aller à Péta Ouchnok pour leur concert de classique. Idéologie quand tu nous tiens.

Le 16/12/2014 à 16:43
Rimat

Bravo, de belles infrastructures pour le rayonnement de notre pays.

Le 16/12/2014 à 16:34
***

1   ...   11   12   13   14   15   16   17   18   19

similaire:

Bonjour, les nigauds (et nigaudes) ! iconBonjour, les nigauds (et nigaudes) !

Bonjour, les nigauds (et nigaudes) ! iconBonjour !

Bonjour, les nigauds (et nigaudes) ! iconManuel Bonjour Henri !!!

Bonjour, les nigauds (et nigaudes) ! iconBonjour Mesdames & Messieurs de la presse

Bonjour, les nigauds (et nigaudes) ! iconD. s : Bonjour. Si nous ne combattons pas très vite le réchauffement...

Bonjour, les nigauds (et nigaudes) ! iconBonjour à tous, membre de l’association des fournisseurs en Boulangerie, Pâtisserie

Bonjour, les nigauds (et nigaudes) ! iconPierre Desproges
«bonjour IL va bien ce matin, qu'est ce qu'il lui fallait ?», alors «il dit» qu'il voudrait des piles

Bonjour, les nigauds (et nigaudes) ! iconBonjour Michael!: Ca va? Joyeux Anniversaire!! Bisous de Russie!...

Bonjour, les nigauds (et nigaudes) ! iconCours Bonjour à toutes et à tous, Je suis heureuse et très honorée...
«non liée» que par défaut. Nous sommes encore loin à ce stade de la figure émancipée, de la figure non liée mais dotée d'une sexualité...

Bonjour, les nigauds (et nigaudes) ! iconBonjour Virginia ! Dans cette nouvelle émission «des hauts lieux...
«des hauts lieux des académiciens», nous évoquerons l’Algérie au travers de l’œuvre d’une femme, algérienne, musulmane et académicienne...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com