Séance 2 Annexe





télécharger 27.87 Kb.
titreSéance 2 Annexe
date de publication02.11.2017
taille27.87 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
Séance 2 - Annexe

Intervenant/e/s : professeur/e de Français, Histoire-Géographie et COP en co-animation.

Les métiers au Moyen Âge : la construction

Extrait n°1

Excepté l’hiver, le travail sur le chantier débutait à prime pour se terminer aux vêpres avec une pause d’une heure à mi-journée pour se restaurer. Jacquemin, le père de Symon, se faisait le devoir, en temps que maître-compagnon, d’arriver toujours le premier à la loge des tailleurs de pierre. C’était lui qui distribuait les tâches aux ouvriers et qui était responsable de la bonne marche de son atelier devant maître Guérin, l’architecte.

Symon, lui, arrivait presque chaque matin en retard. A toute allure, il traversait les étroites ruelles du village, désertées par les ouvriers, où s’affairaient tous les artisans. Ce matin ne faisait pas exception. Il salua au pas de course Pierre, le forgeron, qui tapait déjà comme un beau diable sur un morceau de fer rougi dans le ventre de l’enfer. Il grimpa quatre à quatre les marches étroites et raides du petit escalier qui le conduisit à l’étage en construction, là où se trouvaient toutes les loges. Près de celle des charpentiers, Thomas, son ami apprenti, lui lança : « Alors, Symon, toujours en avance ? » Cette invective fut saluée par les ricanements des autres ouvriers. Son retard légendaire était devenu l’objet de plaisanteries quotidiennes. Symon, se sachant fautif et peu désireux d’attirer l’attention de maître Guérin, ne répondit pas à ces quolibets.

Le jeune homme arriva juste à temps pour assister au court office religieux que célébrait chaque matin le père Joseph, un prêtre à l’allure débonnaire qui ne refusait jamais de boire le coup avec les ouvriers. […]

Debout, réunis en demi-cercle autour du prêtre juché sur une pierre en guise d’autel, les ouvriers, bonnet à la main et tête basse, l’écoutaient pieusement.

« Dieu, bénis cette journée que tes fidèles vont consacrer, par leur travail, à l’édification de cette cathédrale qui chaque jour nous rapproche davantage de toi.

  • Amen ! répondirent en chœur les ouvriers.

  • Bénis aussi Robert le Mortellier qui s’est gravement blessé en tombant avec une auge, ainsi que Thibaud, le verrier qui s’est brûlé la main gauche avec son fer à découper le verre. Aide-les à guérir rapidement afin qu’ils retrouvent très vite leur place parmi les autres compagnons. »

La Citadelle du vertige, d’Alain Grousset, p.16 – 18, Hachette Jeunesse, 1991.

Questions sur l’extrait 1

  1. Quels sont les différents métiers du chantier cités dans le texte ?

  2. Reconstituez l’organisation hiérarchique du chantier (qui commande à qui ?).



  1. Qu’appelle-t-on «une loge» ?

  2. Qu’appelle-t-on «un artisan» ?



Extrait n°2

Symon n’aimait pas ce travail. Non pas à cause de sa dureté, mais parce qu’il le trouvait abrutissant. On ne pouvait pas réfléchir pendant ce travail de forcené.

Le métier de tailleur de pierre lui semblait trop grossier. Même s’il fallait épanner ou moulurer les blocs de pierre, cela ne restait pour lui que du gros œuvre. Souvent, il regardait avec envie les sculpteurs, véritables artistes, qui sans cesse caressaient la pierre, la façonnaient au gré de leur fantaisie. Avec une lenteur calculée, ils faisaient apparaître parures, personnages et autres ornements qui viendraient décorer, embellir le reste de l’ouvrage.

Le plus souvent, le ou les fils d’un compagnon embrassaient la même spécialité que leur père. Rares étaient les changements de loges. Il fallait présenter de réelles dispositions pour le dessin, par exemple, pour être admis parmi les sculpteurs. Symon le savait. Mais en secret, il nourrissait ce rêve. En cachette, il s’entraînait à la technique du trait avec son ami Vincent, apprenti sculpteur. Sur des bouts de parchemins récupérés, il ébauchait avec un stylet des morceaux de frises, des mains jointes ou un détail de moulure. Vincent déclarait qu’il était très doué et qu’il devrait les montrer à maître Guérin et lui demander de devenir apprenti sculpteur. Symon n’osait pas. C’était l’affrontement avec son père à ce propos qu’il redoutait le plus. Alors, il trouvait toujours un bon prétexte pour retarder cette décision qu’il lui coûtait de prendre.

La Citadelle du vertige, d’Alain Grousset, p.19 – 20, Hachette Jeunesse, 1991.

Questions sur l’extrait 2

La période historique durant laquelle se déroule l’action, est celle de l’âge d’or de la construction des cathédrales en France (deuxième moitié du XIIe siècle et première moitié du XIIIe).

  1. D’après ce que dit Symon, comment les jeunes s’orientaient-ils vers leur futur métier ?

  2. Comment les jeunes se formaient-ils à leur futur métier ?

  3. Pourquoi Symon souhaite-t-il changer de métier ? Que reproche-t-il au métier auquel il est pourtant destiné ?

  4. Qu’est-ce qui différencie les métiers de tailleur de pierre et de sculpteur ?

  5. Aujourd’hui comment les jeunes s’orientent-ils vers leur métier futur ?

  6. Comment se forment-ils à leur futur métier ?

  7. Peut-on changer de métier durant sa vie professionnelle ?

QUIZ sur les métiers du Moyen Âge

En 1268, Etienne Boileau, alors Prévôt de Paris, a défini la réglementation encadrant chaque corporation (corps de métiers) dans son «Livre des métiers». Avant cela, des règles protégeaient les métiers, mais il s’agissait d’une tradition orale, transmise de bouche à oreille. Le «Livre des métiers» formalise ces règles par écrit, après les avoir révisées et rassemblées : elles permettent la reconnaissance officielle des métiers référencés. Le droit du travail était né.

Les métiers ont depuis évolué et évolueront encore. Certains ont disparu (d’autres sont apparus) pour diverses raisons. Penchons-nous sur ces vieux métiers, référencés dans l’ouvrage de Boileau.

Nom du vieux métier

Existe-t-il encore d’après vous ? (Répondre par oui ou non)

S’il existe encore, quel nom lui donne-t-on aujourd’hui ?

S’il n’existe plus, pourquoi a-t-il disparu ?

Changeur : il recevait les monnaies anciennes dont le cours n’était plus permis. Il donnait à ceux qui les lui apportaient une valeur en espèce courante.







Cartier : un artisan qui peignait les cartes à jouer.







Barbier : il rasait et taillait la barbe des hommes… et distribuait les emplâtres (ancêtres des pansements).







Alchimiste : prétendu scientifique qui, par des expérimentations, la manipulation de substances diverses, recherchait un remède universel capable de transformer l’être ou la matière.







Apothicaire : il fabriquait et vendait des remèdes censés guérir les maladies des gens.







Bourreau : il infligeait des peines corporelles et notamment la peine de mort aux personnes condamnées par une juridiction répressive (comme un tribunal).







Brasseur : artisan qui fabriquait de la bière. Pour cela, il mélangeait le malt et l’eau en utilisant ses bras. Il la vendait ensuite en fût (genre de tonneau).







Cabaretier : personne qui tenait un «cabaret», c’est-à-dire un débit de boissons (alcoolisées).







Chaudronnier : artisan qui fabriquait des ustensiles de cuivre à usage domestique ou des pièces importantes destinées au culte (fonts baptismaux).







Sculpteur : artisan qui dégageait des formes en taillant la pierre, produisant ainsi un effet artistique.








Maçon/Mortelier/Tailleur de pierre : le maçon assemble les pierres avec du liant pour en faire des murs ; le tailleur taille les pierres ; le mortelier fabrique les liants (par exemple : le ciment).









Académie de Reims/SAIO/Les métiers au Moyen Âge/B. Montano (CIO Châlons-en-Champagne/Collège Perrot d’Ablancourt)

similaire:

Séance 2 Annexe iconBibliographie 46 glossaire 48 Les annexes 49 Annexe 1 : 50 questionnaire...
«Activité de service de préparation de repas chauds ou froids, en dehors du cadre domestique, à consommer sur place ou ailleurs,...

Séance 2 Annexe iconCours de mme tenenbaum
«bis». IL n’y aura pas de résumé ou topo du cours présenté par le(a) chargé(e) de td au début de chaque séance. Le cours doit donc...

Séance 2 Annexe iconDésignation du secrétaire de séance M. le Président. S’agissant du...

Séance 2 Annexe iconAnnexe I

Séance 2 Annexe iconAnnexe 2 victor hugo

Séance 2 Annexe iconAnnexe 4 les energies renouvelables

Séance 2 Annexe iconAnnexe 1 : Grille d’analyse des films

Séance 2 Annexe iconAnnexe 1 : bordereau quantitatif et estimatif de manuels scolaires

Séance 2 Annexe iconPetit point historique sur les politiques du logement en France (cf chronologie en annexe)

Séance 2 Annexe iconAnnexe 1 Jean-Marie Messier : "Lescure et son équipe ont deux ans pour redresser Canal Plus"






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com