Histoire du tennis courtisien





télécharger 98.33 Kb.
titreHistoire du tennis courtisien
date de publication05.11.2017
taille98.33 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
HISTOIRE du TENNIS courtisien.
De 1979 à nos jours.

Il était une fois, en juin 1979…le Maire du « plus long village de France » qui prit à partie quelques uns de ses administrés, ceux-ci par ailleurs bien connus pour leur dévouement à la cause sportive. C’était un jour où, sur le stade, Michel et Renzo proposaient du saut en longueur aux jeunes de la section athlétisme . Notre Maire vint à passer par là, intéressé, et les interpella : « sportifs comme vous êtes, je suis sûr qu’un terrain de tennis vous comblerait. Trouvez-moi au moins 50 personnes1 intéressées et vous l’aurez ! ».

Gageure, provocation, défi…ou plutôt une envie partagée de notre représentant municipal de « taquiner » la petite balle jaune. Bien informé, il savait bien que quelques courtisiens se rendaient régulièrement à Châlons sur Marne pour jouer au tennis et qu’une mise à disposition d’installations dans le village éviterait cet « exode hebdomadaire » et susciterait certainement chez d’autres l’envie de participer à cette activité sans avoir à faire des kilomètres.

C’était aussi la grande époque du tennis mondial avec BORG, CONNORS, MAC ENROE, et les débuts prometteurs de NOAH.

L’envolée du tennis français pointait à l’horizon : « un court pour chaque village » était-il proclamé et Courtisols n’en a pas été de reste puisque presque 100 signatures arrivèrent au secrétariat de Mairie.

Le 23 novembre 1979, les courtisiens signataires se réunissent à 20h30 à la salle de la Mairie, créent une –section tennis au sein de l’A.S.C.2- avec un Bureau dont la composition fût la suivante :

  • Président : LAMBRECHT Michel

  • Vice-Président : COBESSI Renzo

  • Secrétaire : SOUNE Gilbert

  • Trésorier : CAUDWELL Patrick

  • Membres : CARISIO J-Pierre

    • CREVITS Christian

    • FINANCE Jean

    • PHAM TAN Serge


Le Conseil Municipal réuni le 18 décembre 1979 entend le compte rendu de cette réunion : « …de nombreux habitants ont manifesté le désir de pratiquer ce sport à Courtisols… » et décide la construction de deux courts sur le terrain communal situé près de l’ensemble sportif. L’architecte de la Commune fixe la dépense à 303.960F (46335€) plus les honoraires et voies d’accès. Il est fait une demande de subvention au Conseil Général et proposé de contracter un emprunt, à charge conditionnelle pour le club de tennis de rembourser cet emprunt (sur 10 ans).

La Commission composée du Maire CHABOUDE Robert, GOBILLARD Jean, PANNET Louis, GOUZIEN architecte et LAMBRECHT représentant le club, examine les appels d’offre de 18 entreprises et décide ceux-ci « infructueux » car ils dépassent tous le plafond indiqué soit 245.078F. L’architecte entame des transactions avec la société SONASPO de Bry sur Marne (sous-traitant de TENNIS BECKER) et accepte le marché pour un prix de 257.750F (39291€).

L’inauguration des deux terrains est faite le dimanche 21 septembre 1980 à 12h.

Il reste à aménager les abords (et à réclamer les chaises d’arbitre à la SONASPO). Les bénévoles du club ont pris pelles et pioches et ont entouré sur deux côtés les terrains par une belle haie de tuyas occidentalis.
La petite histoire nous dit que le Président Lambrecht n’a pas voulu engager le club de tennis sur un remboursement aussi lourd et qu’il a démissionné pour laisser la place à un nouveau Président ADAM qui a accepté cette charge financière (condition sine qua non pour que le projet aboutisse).

Toujours pour cette même raison l’Association Sportive de Courtisols qui regroupait bon nombre de sections sportives en son sein s’est montré « très réticente3 » à accueillir cette nouvelle section avec une dette aussi lourde, si bien que la décision a été prise de constituer un club de tennis à part entière et adhérant à la Fédération Française de Tennis. Depuis nous sommes un club affilié FFT, agréé Jeunesse et Sport et inscrit à la Préfecture, parfaitement constitué et recevant toutes les subventions ordinaires.
Les aléas du Club.

Au bout de dix ans (1990), les deux courts ont commencé à poser des problèmes de stabilité (malfaçons) et il a fallu recréer une épaisseur pour obtenir des surfaces planes (la garantie décennale n’a pas été retenue !); c’est à cette époque que, judicieusement et avec les deniers du club, un mur d’entraînement a été ajouté..

Le peu de matériel était entreposé sous l’escalier de sortie de secours de l’école, aménagé avec l’électricité et le téléphone ; pas de vestiaire ni de lavabo… Après la caravane d’un adhérent, vint l’achat d’un petit chalet en bois qui a fait office de rangement, salle de réunion et accueil des joueurs.



Qui dit terrains extérieurs dit aussi saison sportive débutant aux beaux jours et se terminant avec la météo automnale4, soit au mieux la moitié de l’année : il n’y avait là pas de quoi satisfaire ni un sportif qui voit son entraînement hivernal inexistant ou un amateur de tennis privé de jeu pour la moitié d’une année.

Le Foyer Saint Martin a accueilli quelques jeunes à l’abri pour une initiation tandis que le petit gymnase du Lycée de SommeVesle recevait les compétiteurs pour l’entraînement. Il a été possible plus tard de louer une heure/année au Parc des expositions de Châlons : que de soucis d’horaires, de transports et de frais.




La pratique du tennis à Courtisols a été soutenue, rappelons-nous l’année 83/84 avec presque 120 licenciés5 grâce à l’enthousiasme de ces pionniers. Parmi eux je citerai volontiers PHAM TAN Serge6 qui n’hésitait pas à passer tous ses samedis à initier les jeunes. PETITJEAN lui succéda, puis GOBILLARD Dominique, puis PARADIS Christiane, jusqu’à ce que l’on trouve des initiateurs fédéraux de Châlons.

Sous la présidence7 de Madame PARADIS le club s’est néanmoins distingué dans le monde du tennis par la qualité de ses joueurs et de son tournoi annuel homologué ainsi que le non moins intéressant « Tournoi de la Vesle » qui réunissait les communes de Dampierre au Temple, Saint Etienne au Temple et Courtisols.


tournoi : Renzo école 1993-19994 tournoi
Mais que d’abnégation, de dévouement, de temps passé à réduire les difficultés pour arriver à « tenir » le TCC, et c’est bien grâce à ces premiers joueurs que nous sommes devenus, après les grandes villes de Reims, Epernay, Châlons, un des plus grands clubs ruraux en nombre d’adhérents et en activités.

Ce sont encore ces mêmes personnes (avec Monsieur FEVRE) qui ont impulsé le projet inespéré d’avoir
une structure couverte : « un gymnase ».

C’est donc sous la houlette du 4ième président CHOSROES que le tennis courtisien a continué à s’épanouir puisque notre club a obtenu des créneaux horaires d’occupation du gymnase intercommunal.

Avec les économies du club (25000F environ), il a même été possible d’ajouter au gymnase une petite construction que les membres du Bureau aménagèrent en toilettes, rangement et lieu de réunion.

Ce faisant, le TCC a poursuivi son développement, notamment avec son école de tennis appelée désormais « club junior » qui compte aujourd’hui 70 inscrits, des cours d’apprentissage pour adultes( dont une équipe dames ) et des entraînements pour une équipe jeunes et trois équipes seniors.

Nous affichons « complet » car il n’y a plus assez de place au gymnase ; d’autant que l’activité sportive se développe dans notre commune et que chacun doit y trouver place.



école juillet 1994 mini-tennis juin 07

Une seule solution : le TCC demande la construction d’un court couvert ; et c’est le 5ième président qui s’y est engagé8 aujourd’hui afin que l’histoire se perpétue.
LES DIFFERENTS BUREAUX DU TCC

Mandat

PRESIDENT

SECRETAIRE

TRESORIER

23 novembre 1979

LAMBRECHT Michel

SOUNE Gilbert

CAUDWELL Patrick

15 janvier 1982

ADAM Jean-Pierre

FINANCE Jean

CAUDWELL Patrick

24 octobre 1987

PARADIS Christiane

FINANCE Jean

CAUDWELL Patrick

22 octobre 1994

CHOSROES Bruno

MODE Franck puis PERSON Guy

PILLEMENT Denis

1 mai 2000

HUMBERT Marie-No

PERSON/CHOLLET

26 septembre 2001

JACQUES Philippe

KOWNACKI Daniel

LEJEUNE Annick

25 septembre 2002

HUMBERT Marie-No



EVOLUTION DES COTISATIONS-LICENCES




années

jeune

adulte

couple

étudiant

cours jeune

cours adulte

invitation

1983

150,00 F

350,00 F

500,00 F

 

 

 

 

1984

160,00 F

380,00 F

540,00 F

 

 

 

 

1985

 

 

 

 

 

 

 

1986

110,00 F

310,00 F

440,00 F

210,00 F

90,00 F

110,00 F

20,00 F

1987

115,00 F

320,00 F

460,00 F

 

 

 

 

1988

120,00 F

340,00 F

490,00 F

240,00 F

120,00 F

200,00 F

20,00 F

1989

120,00 F

340,00 F

490,00 F

240,00 F

140,00 F

240,00 F

20,00 F

1990

120,00 F

340,00 F

490,00 F

240,00 F

140,00 F

240,00 F

20,00 F

1991

120,00 F

340,00 F

490,00 F

240,00 F

50 (5séances)

60 (5séances)

 

1992

 

 

 

 

 

 

 

1993

130,00 F

350,00 F

500,00 F

250,00 F

130,00 F

250,00 F

 

1994

130,00 F

350,00 F

500,00 F

250,00 F

80,00 F

120,00 F

 

1995

130,00 F

350,00 F

500,00 F

250,00 F

100,00 F

 

 

1996

 

 

 

 

 

 

 

1997

130,00 F

200,00 F

 

200,00 F

 

 

 

1998

 

 

 

 

 

 

 

1999

 

 

 

 

 

 

 

2000

140,00 F

300,00 F

500,00 F

200,00 F

 

 

 

2001

140,00 F

300,00 F

500,00 F

200,00 F

 

 

 

2002

21,50 €

46,00 €

76,00 €

30,00 €

21,00 €

 

3,00 €

2003

21,50 €

46,00 €

71,00 €

31,00 €

23,50 €

 

3,00 €

2004

22,00 €

47,00 €

78,00 €

31,00 €

49,00 €

 

3,00 €

2005

28,50 €

50,00 €

73,00 €

35,00 €

60,00 €

 

3,00 €

2006

29,00 €

50,50 €

73,50 €

35,50 €

60,00 €

 

3,00 €



1 50 personnes cotisant à 250F/an.

2 Association Sportive de Courtisols

3 « une vache a quatre pis, mais pas cinq », dixit M…

4 On a vu des « invétérés » racler la neige sur les courts et jouer l’hiver ; Petitjean était de ceux-là !

5 Record seulement battu en 2003/2004.

6 Sa bouteille de lait dans son sac.

7 Longue de 14 années.

8 Ou alors il laissera la place à un successeur plus convainquant.

similaire:

Histoire du tennis courtisien iconUn match de tennis verbal

Histoire du tennis courtisien iconCours en école de tennis 7

Histoire du tennis courtisien iconProgrammme de l’option tennis a l’ufrstaps de nice

Histoire du tennis courtisien iconHistoire et anecdotes des débuts du tennis
«court», qui désigne le terrain, doit probablement son utilisation au fait que le jeu de paume se pratiquait à la cour du roi. Le...

Histoire du tennis courtisien iconInformations coupe davis n°1
«Ritchie» avait disputé et perdu le double avec Michaël Llodra. Depuis, on le sait, le prodige du tennis français a connu bien des...

Histoire du tennis courtisien iconCommunique de presse
«Tout le tennis français attend avec impatience cette finale qui s'annonce historique et je me réjouis à l'idée qu'elle se déroulera...

Histoire du tennis courtisien iconCommunique de presse
Lors de mon arrivée à la Fédération Française de Tennis, j’ai été séduit par le Musée de la fft, son espace, le potentiel qu’il représentait,...

Histoire du tennis courtisien iconLa domination par Head et Dunlop du marché français des balles de...

Histoire du tennis courtisien iconEvolution des rapports entre le sport et les médias
«L’auto», IL devient «L’Equipe». En juillet 1914, IL se vend 320. 000 fois. En 1949 le journal «France football apparaît et à partir...

Histoire du tennis courtisien iconVoir aussi : Dossier histoire de la Guerre de Vendée Robespierre...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com