Cérémonie commémorative du 8 mai 1945





télécharger 12.91 Kb.
titreCérémonie commémorative du 8 mai 1945
date de publication05.11.2017
taille12.91 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
Cérémonie commémorative du 8 mai 1945

Discours de Jean-Marie FOSSIER

Jeudi 8 mai 2014
Chers Anciens Combattants,

Mesdames, Messieurs,

Chers Enfants et Chers Amis,
Pénurie, couvre-feu, déportation, arrestation, mort, dénonciation, souffrance…

Ces mots, et bien d’autres encore, ont la terrible particularité de décrire l’indescriptible.

Ces mots, nous les connaissons, et c’est avec gravité et solennité que nous les employons chaque année, à la même époque, pour commémorer la fin des combats de la Seconde Guerre Mondiale.

Mais ces mots, aussi forts soient-ils, ne pourront jamais nous faire prendre la pleine mesure de ce que vécurent les hommes et les femmes de notre continent durant ces six longues années.
En ce jeudi 8 mai 2014, c’est une nouvelle fois avec une émotion réelle et une fidélité sincère aux idéaux de notre République française qu’au nom de tous les Lupariennes et Lupariens je vous remercie d’être présents pour cette journée de commémoration.
Alors que trop fréquemment l’actualité nous rend encore plus nécessaire le renforcement de la symbolique du légitime souvenir du 8 mai 1945, votre présence nous dit combien l’ardente mémoire que nous ravivons, communément et symboliquement, est d’abord et avant tout celle qui toujours rejettera les conditions propices à voir germer à nouveau les idéologies qui ont conduit, méthodiquement, à l’asservissement des nations, à la persécution, aux massacres, et à l’extermination de groupes humains.
A l’instant où, tous ensembles, nous nous replongeons dans le conflit le plus meurtrier de l’histoire avec ses 60 millions de morts, soit plus de 2,5 % de la population mondiale de l’époque, nos pensées se dirigent automatiquement vers l’Humain.

Vers nos parents, grands-parents ou arrière-grands-parents qui ont subi, directement ou indirectement, la multitude d’atrocités liée à cette guerre.
La guerre possède cette cruelle faculté d’être un révélateur du genre humain et d’infléchir des destins. Elle expose la bonté et le courage des certains hommes mais aussi la lâcheté et la barbarie de certains autres.
Les héros et les monstres, les généreux et les petits, les justes et les traîtres… tous sont rapidement visibles quand une guerre survient.

Si, dans cette société bouleversée de l’époque, la France a eu sa part de traitres, elle a également vu naître un nombre conséquent de héros.
Les héros de cette guerre, ce sont bien évidement ces soldats, envoyés au front dans la fleur de l’âge, qui ont combattu dans des conditions extrêmes avec un courage hors du commun et qui ont vu leurs camarades tomber quand eux-mêmes ne perdirent pas la vie… Leur amour de la Patrie, de la liberté et des valeurs humaines les ont amenés à repousser les limites. Hier, aujourd’hui, demain et éternellement, ils méritent notre plus profond respect et notre admiration.
Mais les héros de cette guerre, ce sont aussi tous ces français et françaises, civiles et anonymes, tâchant de travailler, tâchant de gagner leur vie, tâchant de nourrir et d’éduquer leurs enfants, ne se nourrissant que de l’espoir du retour à des temps meilleurs, de l’espoir du retour d’un mari ou d’un fils prisonnier.
Et bien sûr, les héros de cette guerre, ce sont tous ces combattants, militaires ou non, qui ont participé à l’épopée de la libération et qui ont répondu à l’appel de la France Libre et se sont engagés, avec témérité, dans la résistance.
A cet instant, je ne peux m’empêcher de partager avec vous une citation d’André Malraux qui colle parfaitement avec notre profond ressenti : « Le tombeau des héros est le cœur des vivants. »
Oui, pour eux, qui se sont battus avec l’espoir d’un avenir de paix et de fraternité, préservons longtemps ce jour du souvenir.
Montrons leur chaque année un peu de reconnaissance en préservant le caractère particulier de ce jour férié, qui n’est ni une célébration, ni bien sûr une fête, mais une leçon d’histoire et d’instruction civique.
Pour eux et pour les enfants de France, clamons haut et fort que nous n’oublierons jamais la plus grande tragédie de notre passé et que nous n’oublierons jamais ses acteurs et ses héros qui peuplaient nos villes et nos campagnes.
Que le 8 mai soit pour les vivants et nos jeunes générations une mise en garde.

Qu’il soit pour les morts et nos glorieux anciens, un incommensurable merci.

Et surtout, qu’il soit, pour tous, un beau jour de paix.
Vive la France !
Vive la République !
Et Vive la paix !

similaire:

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 iconCérémonie commémorative du 8 mai 1945
«Der des der»… Aux victimes vinrent s'ajouter 35 millions de blessés, 3 millions de disparus

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 iconCérémonie du 8 mai 1945
«La guerre est gagnée. Voici la victoire. C’est la victoire des Nations Unies et c’est la victoire de la France. L’ennemi allemand...

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 icon1945 1945 8 au 12 mai Sauvage insurrection dans la région de Sétif...
«L’Algérie c'est la France», dissolution du mtld. 02 1 L'Echo d'Alger du 7 et 8 novembre 1954. 02 2 L'Echo d'Alger des 7 et 8 novembre...

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 iconCeremonie de labellisation «bleuet de france»
«maison russe» à Sainte Geneviève des Bois (Essonne), une cérémonie de remise du label «Bleuet de France», officialisant le partenariat...

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 iconUn artiste au cœur de l’enfer, témoin de l’extermination à Auschwitz
«marche de la mort». Envoyé au camp de Mauthausen, IL est libéré le 6 mai 1945 par l’armée américaine

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 iconLe Biathlon Club de Montesson est installé dans les locaux du Stand...

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 iconConseil Municipal du 7 avril 2016
«Je me dois d’évoquer une tragédie qui a particulièrement endeuillé votre région. Je veux parler des massacres du 8 mai 1945, IL...

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 iconSamedi 9 mai à 11 h et à 14 h 15 et non le 2 mai comme annoncé sur...

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 iconIi les grandes mutations sociales en France depuis 1945
«silencieuse» de l’agriculture avec mécanisation et remembrement, exode rural : 1 actif nourrit 5 personnes en 1945 et 30 en 1980....

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 iconDiscours de Jacques Chirac, à l’occasion de la cérémonie célébrant...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com