Synthèse de la carrière





télécharger 150.83 Kb.
titreSynthèse de la carrière
page1/5
date de publication06.11.2017
taille150.83 Kb.
typeThèse
h.20-bal.com > documents > Thèse
  1   2   3   4   5

FERRETTE Jean


42 Rue René Duchez

14000 CAEN

06 66 46 39 00
Mèl : jeanferrette@free.fr

Site personnel : http://jeanferrette.free.fr

Né en 1961

Docteur en sociologie, qualifié par le CNU 19 en 2010. Chercheur associé au laboratoire « Cultures et sociétés en Europe, Strasbourg. Actuellement professeur certifié de Sciences économiques et sociales au lycée De Gaulle à Caen.



Synthèse de la carrière :
Âgé de 53 ans, j’ai commencé une première carrière à l'inspection du travail comme contrôleur du travail. En 1995, à 34 ans, après une année de préparation en congé-formation, j'obtiens le CAPES de sciences économiques et sociales. Dès l'année suivante, je suis titulaire de mon poste actuel, au lycée de Gaulle à Caen. En 2002, en je reprends les études et obtiens mon DEA à la fin de l'année universitaire. En 2003, je commence une thèse sur la mobilité sociale des sidérurgistes que je soutiens en 2009. J'obtiens la mention très honorable avec les félicitations du jury. Je suis qualifié au CNU l'année suivante.

Durant la plus grande partie de ma thèse, de 2003 à 2008, j'enchaîne de nombreux enseignements, en TD, puis des cours magistraux aux départements de sociologie (un cours sur la mobilité sociale, en L2, et un autre cours sur la reproduction sociale, en M1) et celui des Arts du spectacle (cours de sociologie du cinéma, en L2).

Durant ces deux années, j'ai donc cumulé deux charges d'enseignement : à l'université, comme chargé de TD puis de cours, et au lycée, les deux premières années à temps partiel, les suivantes à temps plein.

La diversité des enseignements proposés puis des opportunités de communication et/ou de rédaction m'ont conduit à une très grande curiosité portant sur l'histoire de la sociologie et celle de ses courants. Cette curiosité s'est exprimée dans ma thèse qui, reprenant l'histoire du concept de mobilité sociale (sous ses différentes dénominations) et ses conséquences, confronte plusieurs paradigmes. J'ai prolongé cette curiosité par un investissement dans la revue Anamnèse, mémoire des auteurs oubliés, dès 2005 ; d'abord comme simple adhérent et contributeur, puis, depuis l'assemblée générale de 2013, comme trésorier.

Parallèlement à mes enseignements, je me suis attaché à publier sur des thèmes connexes : en sociologie de l'art et de la culture, des articles sur le cinéma (prolongeant mon cours de sociologie du cinéma); en sociologie du travail sur les rapports sociaux (en complément de mon TD de sociologie du travail et de mon cours sur la mobilité sociale); enfin, dans la continuité de mon TD sur l'histoire de la sociologie, des articles sur plusieurs auteurs francophones décédés (Lucien Goldmann, les sociologues français sous Vichy, Guillaume de Greef).

Bien que n'ayant plus de charge de cours à l'université actuellement, et occupé à plein temps au lycée, je n'ai jamais cessé mon activité de recherche et de rédaction en sociologie : c'est ainsi que j'interviens deux fois par an au sein de l'université inter-âge sur le cinéma ; que je communique régulièrement au sein des institutions de la profession (ASF, AISLF, auxquelles je suis adhérent), en 2012 à Rabat, ainsi que dans les colloques que j'organise moi-même.

Mon éloignement actuel de l'enseignement universitaire ne m'a pas empêché un investissement important en organisant quatre colloques (sur Lucien Goldmann en 2009, sur les sociologues sous Vichy en 2010, sur la souffrance au travail en 2011, sur les sociologues et anthropologues belges, en 2013). Sur ces quatre colloques, deux ont vu leurs Actes publiés, le troisième est chez l'imprimeur et le quatrième est en cours de rédaction.

Ce parcours m'incite, après 17 années d’enseignement dans le secondaire, à intégrer l’université dans l'intention de disposer de la disponibilité nécessaire à de nouvelles recherches et à accomplir un nouveau cycle d'enseignement. Je n'ai cessé toutes ces dix dernières années de m'investir dans des charges universitaires classiques d’enseignement et de la recherche (notamment au sein de trois laboratoires de sociologie : le LASAR à Caen, puis j'ai suivi mon directeur de thèse Salvador Juan au LASMAS qui était l'antenne caennaise du Centre Maurice Halbwachs, sis Bd Jourdan à Paris, et enfin depuis 2012 au sein du laboratoire « Cultures et sociétés en Europe » pour y retrouver Roland Pfefferkorn, qui a accepté d'être mon garant d'HDR) ; et les responsabilités associatives professionnelles, dans l'APSES (Association des Professeurs de Sciences économiques et Sociales) par la mutualisation de travaux professionnels et surtout à l'ASES (Association des Sociologues Enseignants du Supérieur), dont je suis un des administrateurs.

Ma première recherche significative, entamée avant mon intégration à l’université, a abouti à une publication en 2012 (La Société métallurgique de Normandie. Grandeur et déclin d'une communauté ouvrière, L'Harmattan, 2012). Il avait été précédé en 2006 d'un autre livre La sociologie à travers les grands auteurs, Paris, Ellipses, coll. « Optimum » (en collaboration avec David Ledent) à destination des étudiants qui était un regroupement et une synthèse de nos travaux préparatoires aux TD et aux cours que nous pouvions alors réaliser.
1. FORMATION INITIALE :


2009

Thèse de sociologie, sous la direction de Salvador Juan, Université de Caen.

Thème : « Systèmes et acteurs des mobilités sociales ouvrières inter et intra-générationnelle».

Jury : Alain Bihr, Louis Chauvel, Salvador Juan, Alain Léger. Soutenue le 11 septembre 2009. Mention : très honorable avec félicitations.

Résumé : Cette thèse a pour objet la mobilité sociale des lignées usinières à partir du cas de l’ex-SMN, son intensité, amplitude et direction.

Elle s’articule autour de trois axes : constater, expliquer, comprendre.

Elle s’apparente à une « archéologie sociale », puisqu’elle vise à la reconstitution de lignées ouvrières sur quatre générations : au niveau de toute la France et au niveau de la SMN .

Ce constat est nécessaire à une analyse longitudinale de l’évolution des qualifications et des positions sociales. Celle-ci n’exclut pas des analyses plus transversales, saisies à des moments clef de la vie de l’usine.

L’explication se fonde sur la recherche des corrélations existant entre certaines caractéristiques des sidérurgistes et les types de reconversion, c’est-à-dire les « familles de mobilité » selon leur direction et leur amplitude.

L’approche compréhensive passe par une série d’entretiens visant à reconstruire des trajectoires sur le modèle des « récits de vie » pour saisir les valeurs au fondement des stratégies des acteurs.

La problématique se situe dans l’articulation entre le rôle des institutions et celui des acteurs, la place des « agences de distribution » que sont la famille, l’école, l’usine, mais aussi les associations, les syndicats, les partis politiques.

L’hypothèse centrale est qu’à position sociale égale l’ensemble des capitaux (scolaires, culturels, sociaux, symboliques) sont à la fois inégalement répartis et différemment mobilisés ; et que ceci entraîne des mobilités sociales de direction et d’amplitude différente.







2003

DEA de Sociologie.

Titre : « Système et acteurs de la mobilité. Le cas des salariés licenciés de la Société Métallurgique de Normandie (SMN) ». Directeur de recherche : Salvador Juan ; Président du jury : Alain Léger. Mention : Très Bien.

L’objet de cette étude est la mobilité sociale des salariés de la SMN, sur quatre générations : 3 générations ayant pu travailler à la SMN, et une quatrième, jeune adulte, actuellement en cours d’étude ou arrivée récemment sur le marché du travail. (respectivement désignées ci-après G1, G2, G3 et G4).G1 constitue le point de départ des lignées ouvrières étudiées. Recrutée avant la Seconde Guerre Mondiale, elle a constitué le « creuset ouvrier », « melting pot » de ruraux et d’urbains, de français et d’étrangers, d’européens et d’extra-européens. G2, entrée au service de l’usine après la Seconde Guerre Mondiale, a pu être également le point de départ d’une lignée ouvrière de constitution plus récente et d’origine plus homogène. En tout état de cause, G3 n’a pu être que l’ aboutissement de ces lignées. Quelques uns, parmi les plus jeunes et les plus qualifiés, ont été recrutés sans antécédent usinier.







1994 
Capes de Sciences économiques et sociales. Mémoire de stage : « Biorythmes, rythmes sociaux et rythmes d’apprentissage : problèmes et éléments de solutions en SES »







1984 

Maîtrise de Sociologie Université de Caen ; Titre du Mémoire : « Pluralisme et sociabilité. Éléments pour la compréhension des résistances paysannes ».Jury : Yves Dupont (Directeur), Louis Moreau de Bellaing, Doris Ben Simon.







1979

Baccalauréat A4 Lycée Malherbe, Caen (14)
  1   2   3   4   5

similaire:

Synthèse de la carrière iconPourrait donc parachever une ascension sociale en bonne voie. Mais...

Synthèse de la carrière iconLe plâtre est un matériau de construction ignifuge. IL est utilisé...
«découvertes» : argiles, calcaires, marnes. De 1930 à 1980, la carrière Lambert est la plus grande carrière d'Europe à ciel ouvert...

Synthèse de la carrière iconPartie 1 D'un désir personnel de seconde carrière à la prise de conscience...
«gérer sa carrière», à valider ses «acquis de l'expérience», invité à «conduire sa mobilité professionnelle», IL semble que les enseignants...

Synthèse de la carrière iconTd n° 2 la question de synthese
«in vitro» nous allons travailler sur le thème de la bioéthique, chaque groupe se penchera sur une question particulière qui devra...

Synthèse de la carrière iconE la vie de Chrétien de Troyes, de sa carrière, on ne sait pratiquement...

Synthèse de la carrière iconBulletins reçus des autres Cercles
«les Dottin» Fêtes, loisirs et vacances de nos ancêtres – Carrière militaire de Charles Gaston Merck

Synthèse de la carrière iconL'œuvre située au centre de sa carrière d'écrivain et de cinéaste....

Synthèse de la carrière iconQuand on suit la carrière de Marcel Pagnol, comme nous venons de...

Synthèse de la carrière iconNote de synthèse

Synthèse de la carrière iconSynthèse générale






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com