Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2





télécharger 0.63 Mb.
titreResponsable : François potdevin, mcf université de Lille 2
page1/11
date de publication06.11.2017
taille0.63 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11
MASTER Lille-Nord de France, Mention "STAPS"


Spécialité : Métiers de l’enseignement et de la formation en Education Physique et Sportive, Eduquer par les APSA

Responsable : François POTDEVIN, MCF Université de Lille 2

Master Lille Nord de France, Mention « STAPS »

Spécialité : Métiers de l’enseignement et de la formation en Education Physique et Sportive, Eduquer par les APSA

Cette spécialité de master s’inscrit dans le cadre de l’offre de formation du PRES Lille Nord de France concernant les spécialités « métiers de l’enseignement et de la formation » relative à chacune des disciplines dispensées dans le système éducatif secondaire français. Dans ce cadre, la maquette de formation suit un cadre général commun (fin de document), composé de savoirs disciplinaires, de savoirs didactiques sur la discipline et d’expériences de professionnalisation. De part son influence scientifique de différentes natures, et des voies de débouchés professionnels hors concours diversifiées, la maquette « EPS » propose des parcours de formation diversifiés correspondant au projet personnel de l’étudiant selon les échéances du nouveau concours de recrutement.

Etablissement(s) partenaire(s) co-habilités

Université de Lille 2

Université d’Artois (UA)

Université du Littoral Côte d’Opale (ULCO)

Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis (UVHC) 

Université de Picardie Jules Verne (UPJV), Amiens

Pilotage : Université de lille2 - Coordinateur pédagogique François Potdevin;

1/Présentation générale du master Enseignement EPS « Grand Nord ».

Le master enseignement disciplinaire EPS a pour objectif prioritaire de préparer au métier d’enseignant en Education Physique et Sportive. Cette discipline obligatoire est présente dans tous les troncs communs d’enseignement du cursus scolaire et accompagne le développement physique de tous les élèves d’une classe d’âge. Les connaissances et compétences acquises font l’objet d’une évaluation dans tous les examens du système éducatif : diplôme national du brevet, baccalauréats généraux technologiques et de la voie professionnelle. Cette discipline a pour finalité de former un citoyen, cultivé, lucide, autonome physiquement et socialement éduqué.

L’enseignement de l’EPS s’appuyant sur la pratique des APSA, le futur enseignant de cette discipline acquerra des connaissances fondamentales liées à la motricité humaine, à la culture sportive et artistique, ainsi qu’à l’histoire et la sociologie de l’enseignement de l’EPS et des sports. Exerçant en agent de l’état, il connaitra les exigences institutionnelles et déontologiques qui gouvernent ses interventions éducatives. Exerçant face à des publics variés dans des espaces pédagogiques divers, le futur enseignant d’EPS acquerra des connaissances sur le développement de l’enfant et de l’adolescent et des compétences à mener un groupe classe vers des apprentissages précisés et évaluables. Evoluant dans un secteur en relation avec les pratiques physiques sociales en perpétuel changement, l’enseignant d’EPS sera amené à maitriser des outils lui permettant de parfaire ses actions éducatives et de s’adapter aux évolutions culturelles et didactiques de sa discipline.

Toutefois, le master enseignement disciplinaire EPS n’a pas comme unique objectif la préparation aux concours de recrutement de l’Education Nationale. Face au contexte sanitaire actuel et au développement des pratiques physiques, les compétences à concevoir des projets d’éducation par l’activité physique sont recherchées par différents acteurs, soucieux du bien-être de la population dans sa grande diversité. Aussi, le master enseignement proposera des contenus de formation dont l’objectif est de s’insérer professionnellement dans des métiers de conception de projet éducatifs par l’activité physique.

Dans un souci d’excellence pédagogique, le parcours de formation du master s’appuiera constamment sur des contenus liés à la recherche sous différentes formes. D’une part, des enseignements fondamentaux dont les contenus transmis seront directement issus de travaux scientifiques à la fois incontournables et contemporains. D’autre part, des expériences réelles de recherche vécues par l’étudiant, où il adoptera progressivement une démarche intellectuelle et technique de nature scientifique afin d’étudier des objets directement liés à son projet de professionnalisation. Cette formation par et pour la recherche, qui contribue à faire évoluer les pratiques tout au long de la carrière, pourra se poursuivre soit par un cursus doctoral soit par le passage de l’agrégation externe d’EPS.

Ces trois dimensions :

  • former au métier d’enseignant d’EPS ;

  • s’insérer professionnellement dans des métiers de concepteur et de pilotage de projets éducatifs par l’activité physique ;

  • et permettre et favoriser l’accès à un troisième cycle ;

s’appuient sur des contenus scientifiques articulés aux pratiques professionnelles et déterminent les bases de la stratégie de formation du master enseignement EPS « Grand Nord ».

2/ Un potentiel scientifique, pédagogique et d’insertion professionnelle

2.1/ Un potentiel scientifique de haut niveau

Le master enseignement disciplinaire EPS « Grand Nord » dispose d’un potentiel scientifique de haut niveau, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif. Adossé aux équipes d’accueil 4110 (Equipe de recherche septentrionale Sport et société), 3608 (activité physique, muscle santé), 3300 (Adaptations et réadaptations motrices), 4343 (CALHISTE), UMR-CNRS 8530 (LAMIH) directement présentes sur les sites de formation, et collaborant avec les équipes d’accueil du PRES-Lille (CERAPS, UMR 8026, CIREL EA 4534), et du PRES-Amiens Reims (UMR 6054, EA 4298, EA 4289), ou encore avec d’autres laboratoires français (3625 GEPECS Paris 5, UMR-CNRS 6168 LSIS-SimGraph – Aix-Marseille, EA 647 Lyon1, EA 4140 Bordeaux3), le master enseignement dispose de 8 PU et 46 enseignants chercheurs titulaires ayant des axes de recherche liés, soit à l’optimisation des interventions éducatives par l’activité physique, soit aux effets de l’activité physique sur la santé entendue sous toutes ses dimensions (physique, psychologique, relationnelle, sociale, etc.), soit aux analyses des pratiques professionnelles et des pratiquants.

Cette richesse scientifique favorisée par une mise en réseau et une mutualisation des 5 sites de formation, permet la mise en place de séminaires scientifiques thématisés accessibles aux étudiants et aux professionnels de l’EPS, selon leur projet scientifique, par des technologies de visioconférences et web conférences.

2.2/ Un potentiel pédagogique varié et expérimenté

Le master enseignement disciplinaire EPS « Grand Nord » représente un continuum de formation avec la licence Education Motricité dispensée sur chacun des sites de formation, intégrant des contenus et des enseignements méthodologiques (C2I) et professionnalisant par des mises en stage en milieu éducatif scolaire et extrascolaire. L’ensemble de ces sites disposent de 31 professeurs agrégés et 33 professeurs certifiés d’EPS expérimentés dans la préparation au concours du CAPEPS externe. Cette expertise de formation résulte notamment de l’implication des enseignants STAPS dans les formations IUFM depuis toujours de par leur délégation de formation sur l’ensemble des sites.

Les corps d’inspection des IA/IPR EPS des académies de Lille et Amiens ont été associés à la réflexion sur ce master. Leur mission d’inspection, leur connaissance de la profession et de ses pratiques permettent d’apporter une contribution à la définition des contenus de formation. Ils sont des intervenants importants, notamment sur les modules de formation « à l’éthique de l’acte éducatif» ou « connaissances législatives et institutionnelles ». Le corps d’inspection propose et supervise, en collaboration avec les universitaires et les IUFM, les maitres de stages chargés de former les étudiants à la réalité du terrain. Le potentiel des maitres de stage est composé de 48 professeurs agrégés et 58 certifiés d’EPS dont une part importante possède une expérience de jury de concours.

Le partenariat avec la formation continue, notamment grâce la Commission Académique de Suivi des Actions de Formation (CASAF), permet d’intégrer des contenus de formation continuée, sous la forme de perfectionnement pédagogique, didactique et technique des APSA ; d’appropriation d’outils d’optimisation de l’enseignement et d’analyses de pratiques professionnelles, ainsi que des séminaires dédiés à des thématiques contemporaines de l’éducation. Il sera l’occasion de sensibiliser l’étudiant et le professionnel à l'éducation inclusive et la prise en charge des populations à Besoins Educatifs Particuliers (obligatoire depuis la loi de 2005) et ainsi permettre des comparaisons sur d’autres milieux d’insertion. Ces enseignements pourront être intégrés à des formations complémentaires déjà mis en place pour préparer aux concours internes de l’agrégation d’EPS et du CAPEPS.
2.3/ Un potentiel d’insertion professionnelle « hors concours »

Les mises en stage proposeront des expériences professionnelles dans des secteurs « hors scolaire ». Le choix des lieux de stage ainsi que la stratégie de démarchage seront conseillés par les Bureaux d’Aide à l’Insertion Professionnelle (BAIP) déjà présents et opérationnels sur chacun des sites. La particularité de ce type de professionnalisation réside en la définition de « nouveaux métiers » dans des espaces d’employabilité existants et à diversifier. Le cœur de métier des masters enseignements EPS consiste à concevoir et piloter des projets éducatifs et ou sanitaires liés à l’activité physique. Les travaux entamés par les BAIP déjà en place ont permis de créer des réseaux de communication, d’identifier des secteurs d’embauche dans les secteurs publics et privés, et de mettre en place des stratégies d’approche de ces secteurs. Ainsi les mises en stage « hors milieu scolaire » s’effectueront en étroite collaboration avec ces structures.

3/ Une structure de formation intégrant les enjeux des masters enseignement disciplinaires

La structure de la maquette prend en compte les différents enjeux du master enseignement selon un principe de progressivité et d’un accompagnement individualisé dans les projets d’insertion professionnelle.

3.1/ Améliorer la qualification des futurs enseignants d’EPS

Dans son ensemble, les compétences acquises lors de ces deux années de formation en master, inscrites dans le prolongement des contenus et des stages proposés lors de la licence STAPS, ont pour objectif d’améliorer le niveau de qualification des enseignants d’EPS grâce à des enseignements fondamentaux, directement issus de travaux de recherche, centrés sur l’élève apprenant, pratiquant des APSA, et appréhendés dans un contexte psychologique, social, institutionnel et historique. L’amélioration de la qualification est permise par l’intégration d’outils méthodologiques permettant d’évaluer et réguler son enseignement, d’accéder aux résultats de la recherche en intervention avec la nécessité de développer une adaptabilité face aux transformations inéluctables du métier d’enseignant. Enfin, les mises en stage en milieu scolaire, sous forme progressive face à la responsabilité du groupe classe, ainsi que les contenus liés à la pédagogie et à la didactique des APSA et ou de l’EPS permettent au futur diplômé d’être opérationnel dès ses premières prises de fonctions. Le recul réflexif sur sa pratique professionnelle est une compétence qui sera développée tout au long de la formation. Elle est une propédeutique à l’exercice du métier d’enseignant tout au long de la carrière et une condition à l’évolution et l’adaptation au changement.

3.2/Préparer aux exigences du concours de recrutement

Le concours de recrutement de l’éducation nationale ayant lieu au terme des 3ème et des 4èmes semestres du Master, la maquette de formation prend en compte la préparation aux exigences de celui-ci dès la première année dans la continuité du cursus de Licence. Les épreuves d’admissibilité exigent des compétences à disserter dans une durée limitée, à développer des problématiques soit scientifiques et professionnelles, soit socio-historiques de l’enseignement en EPS. Elles nécessitent ainsi de la part de l’étudiant une capacité à concevoir une problématique de réponse grâce à l’agrégation de connaissances fondamentales associées à des expériences d’enseignement contextualisées.

C’est pourquoi, lors des deux premiers semestres, les Unités d’Enseignement Fondamentaux sont évaluées en contrôle continu, par des épreuves regroupant plusieurs ECU. De la sorte, les étudiants vivent plusieurs fois dans l’année des expériences proches de celles du concours qui les attend. Lors du troisième semestre, les formes de cours s’adaptent au calendrier en proposant des travaux dirigés par écrit directement préparatoire aux épreuves d’admissibilité.

Concernant les épreuves orales, les étudiants se prépareront à répondre en temps limité, à l’analyse de la motricité d’un élève dans une APSA choisie et une tirée au sort (oral 1), ainsi qu’une analyse d’un contexte d’enseignement suite à un visionnage vidéo (oral 2). Cette capacité à exposer oralement les fondements de son analyse, les hypothèses d’intervention ainsi que les moyens d’évaluer son action sera abordée dès la première année. Elle prendra la forme d’analyse de prestation d’élèves, de présentation de travaux scientifiques, de rapport de stage, de cours de technologie des APSA. Une préparation spécifique et des simulations aux épreuves orales du concours seront proposées aux admissibles lors du dernier semestre.

Concernant la préparation aux épreuves physiques du concours, les étudiants disposeront d’espaces d’enseignement et d’entraînement liés à la pratique physique, à son encadrement et à son analyse.

Il est à noter que les concours de l’Education Nationale ne constituent pas l’unique voie d’accès à la professionnalisation par concours. Les contenus de formation permettent à l’étudiant de se préparer parallèlement aux concours de la fonction territoriale (cadre A) au concours de professeur EPS de la ville de Paris, et au concours de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

3.3/ Former à la recherche et à l’international

La formation à la recherche est constante tout au long du master. Toutefois, elle prend différentes formes selon un principe de progressivité et d’individualisation du projet professionnel de chaque étudiant. L’enjeu consiste à former des étudiants autonomes dans l’appropriation de contenus scientifiques, et capables d’évaluer avec une rigueur méthodologique les effets d’une intervention liée aux activités physiques sur une population. Pour les étudiants attirés par la démarche scientifique, un parcours doctoral pourra être poursuivi en fonction des capacités d’accueil des encadrants.

Lors du premier semestre, l’enjeu est d’initier les étudiants à adopter une démarche de type scientifique. Les compétences visées consistent à savoir rechercher, analyser et présenter des articles scientifiques jugés incontournables dans différentes disciplines liées à l’activité physique. Le second enjeu est de les initier aux différentes techniques de recueil de données. Ce premier contact avec ces outils méthodologiques pourra se concrétiser lors d’un premier stage d’observation en milieu scolaire et un stage hors scolaire au second semestre. Ce travail se concrétisera par la réalisation d’un premier mémoire de type « recherche », portant sur les pratiques professionnelles ou certains comportements d’élèves.

Lors du second semestre, l’enjeu est de rédiger et soutenir un mémoire sur et au service d’un objet d’étude en relation avec le projet professionnel de l’étudiant. Des hypothèses scientifiques pourront faire l’objet de protocoles réalisables dans le cadre d’un Master.

Lors du troisième semestre, l’enjeu est d’être capable d’argumenter sa réflexion écrite par des références scientifiques en réalisant un lien théorie-pratique. Parallèlement à la préparation directe au concours, des séminaires scientifiques liés à des thématiques d’enseignement sont proposés. De plus, des outils spécifiques au champ scientifique choisi par l’étudiant selon son projet professionnel sont enseignés.

Lors du dernier semestre, les étudiants réaliseront un mémoire en adoptant les règles de la méthodologie scientifique : revue de littérature, méthodologie, résultats et interprétation. Ce mode de fonctionnement utilisé tant pour les mémoires à dimension professionnelle que scientifique concrétisera la formation à la démarche scientifique.

L’ouverture à l’international prendra tout son sens à travers cette formation scientifique dont la langue d’usage est l’anglais. Parallèlement, une formation à l’anglais professionnel sera proposée au 2ème semestre et se concrétisera par le passage du CLES (Certificat de Compétences en Langues de l’Enseignement Supérieur). De part notre situation régionale au carrefour de l’Angleterre, de la Belgique, du Luxembourg et de l’Allemagne, un stage à l’étranger pourra être choisi soit durant le second semestre ou durant les vacances estivales (Juillet-Aout).

3.4/ Professionnaliser l’ensemble des étudiants

Les contenus de professionnalisation sont appréhendés sur l’ensemble du cursus universitaire. En Licence Education Motricité, les étudiants acquièrent la capacité à enseigner les activités physiques, sportives et d’expression en milieux éducatifs et scolaires en assurant la sécurité des pratiquants et des tiers.

En Master, les stages ont pour but de préparer progressivement l’étudiant à son futur métier : celui d’enseignant d’EPS mais aussi celui de concepteur de stratégies éducatives par les APSA en respectant les règles déontologique liées à un éventuel statut d’agent de l’état. Cette compétence se prépare par des stages dont l’expérience est diversifiée et devient de plus en plus proche de la réalité du terrain :
Au premier semestre, les étudiants réaliseront un stage d’observation et utiliseront un cadre théorique d’analyse afin d’appréhender le monde scolaire tant au niveau de son fonctionnement institutionnel qu’au niveau des rapports dans l’acte pédagogique direct. Ce stage sera l’occasion de mettre en œuvre une démarche scientifique et de rédiger un premier mémoire, en liaison avec la formation scientifique dispensée en Master1.

Au second semestre, ils seront invités à confronter les observations du premier semestre avec celles d’un autre milieu (autre niveau scolaire, entrepreneurial, associatif, caritatif, réinsertion physique, psychique et social, territorial, …). Ces lieux de stage « hors scolaires » permettront de diversifier les itinéraires et limiter la dimension tubulaire de la formation en individualisant les parcours.
Au troisième semestre, un stage de pratique accompagnée est réalisé et consiste à gérer ponctuellement un groupe classe sur des séquences précises d’apprentissage en confrontant les résultats de travaux scientifiques liés à l’intervention à la réalité du terrain ainsi qu’aux épreuves du concours de recrutement. 
Au quatrième semestre et selon les résultats à l’admissibilité deux types de stage sont proposés :

En cas d’admissibilité au CAPEPS, les étudiants effectueront un stage en responsabilité en établissement scolaire (collège, lycée ou lycée professionnel selon les lieux de stage réalisés au cours de son cursus). Ces stages sont associés à des retours théoriques en pédagogie et en connaissances du système éducatif sous ses aspects les plus concrets. La collaboration entre formateurs universitaires, maitres de stage et les IA/IPR se concrétise par des retours à plusieurs niveaux : suivis de stage au sein de l’établissement, au sein d’un secteur de stage et du site de préparation.

Pour les autres, un stage en entreprise, milieux socio éducatifs, collectivités territoriales concrétisera un projet d’insertion professionnelle accompagné par les BAIP en relation avec les métiers de :

-Responsable des formations et des organisations éducatives et sociales

-Chef de projet éducatif

-Chargé de développement et d’innovation en matière de formation

-Formateur de formateur national ou international, formation d’adultes (Directeur Ecole Protection Judicaire de la Jeunesse)

-Responsable de formation en centre spécialisé (insertion, retraite, …)

-Chargé de mission dans une collectivité territoriale (passage de concours des collectivités territoriaux cadre A)

-Responsable de formation dans les fédérations et leurs organes déconcentrés (ligues et Comités départementaux)
4/ Une démarche qualité qui évalue continuellement les contenus proposés et les résultats obtenus.

L’analyse de l’insertion professionnelle des étudiants sera réalisée par l’ensemble des partenaires du « Grand Nord’, notamment par les voies des Bureaux d’Aide à l’Insertion Professionnelle. De manière similaire, les taux de réussite au concours de recrutement des enseignants d’EPS seront étudiés afin d’optimiser d’année en année les contenus et les stratégies de formation. A ce titre, les enseignements seront évalués par les étudiants lors de chaque semestre grâce au service qualité des universités partenaires.

5/ Présentation de la maquette de formation

5.1/ Les compétences à développer

Le futur diplômé, quel que soit son débouché professionnel devra développer, à la fois des compétences communes, socle du master enseignement EPS ; mais aussi préciser certaines de celles-ci en fonction des caractéristiques son projet personnel de formation.

Des Compétences Communes, socle du master enseignement EPS

  • Concevoir et piloter des projets éducatifs liés aux APSA dans un contexte d’intervention scolaire et extra scolaire.

  • Optimiser les stratégies d’intervention grâce à la mobilisation des connaissances fondamentales de différents champs scientifiques.

  • Justifier et communiquer ses choix auprès des instances décisionnelles

  • Etre autonome dans l’appropriation de contenus scientifiques pour éclairer et adapter des stratégies éducatives par les APSA.


Des Compétences Spécifiques pour réussir le CAPEPS.


  • Développer des problématiques liées aux enjeux historiques et contemporains de l’enseignement en EPS, par écrit en durée limitée, selon les cadres des exigences du concours.

  • Analyser un projet d’enseignement et communiquer à l’oral, en durée limitée, une stratégie ‘éducative, pédagogique et didactique selon les cadres institutionnels

  • Analyser des conduites motrices et communiquer à l’oral, en durée limitée, ses choix pour améliorer l’efficacité de celles-ci.

  • Pratiquer avec efficacité des activités sportives et artistiques pour répondre aux logiques des programmes des concours.


Des Compétences Nécessaires à la professionnalisation « hors concours »


  • Concevoir, mettre en place et réguler un projet d’intervention par l’activité physique au regard des particularités d’une population et d’un secteur d’employabilité.

  • S’intégrer dans des réseaux en relation avec la thématique professionnelle visée

  • Savoir mettre en valeur ses points forts et les points forts de son projet.

Des Compétences Nécessaires à la poursuite des études doctorales

  • Savoir accéder, se repérer dans les bases documentaires scientifiques spécifiques à son champ

  • Concevoir des dispositifs pour valider des hypothèses ou interpréter des données

  • Maitriser les outils de recueil et de traitement des données relatifs à son champ d’étude

  • Ecrire une étude selon un cadre de revue scientifique

La structure de la maquette de formation prend en compte cette base communes de connaissances associée à la spécificité des parcours de chacun des étudiants en proposant une architecture fondée sur des unités d’enseignements Fondamentaux, de Recherche, de Spécialisation à l’enseignement de l’EPS et à la Professionnalisation.









5.2/ Description des compétences par unité d’enseignement

SEMESTRE 1
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2 icon2009Membre du comité de sélection au sein de l’Université de Lille iii-charles-de-Gaulle
«Le crime, la guerre et le droit», essai inédit : Robert de Sarrebrück ou l’honneur d’un écorcheur, université de Lille III

Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2 iconD françoise court perez responsable pédagogique Université de Rouen

Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2 iconLibrairie – Bibliographie
«Les marchés électroniques : structures, concurrence et conditions d’efficience». Thèse de doctorat, Université Lille 1 Sciences...

Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2 iconDe Lille à Maastricht
«le fille aînée des fortifications». La première pierre avait été posée en juin 1668. Quatre ans plus tard, Lille offrait déjà l’aspect...

Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2 iconCompte-rendu intégral et commenté* de la délibération du conseil...
«equipements et reseaux d'equipementsportifs» stade grimonprez jooris transfert de l'equipement sportif

Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2 icon«Ornithologie et littérature au tournant des XVIII e et XIX e siècles»
«Ornithologie et littérature au tournant des xviiie et xixe siècles», Anne-Gaëlle Weber (équipe anr jeunes Chercheurs «HC19» et ea...

Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2 iconGrégory chambon maître de conférences (hdr)
«Fleuves et territoire : Environnement, usages et constructions plurielles de l’espace» (2013- ) sous la direction de François de...

Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2 iconProgramme Journée du jeudi 21 novembre 2013, Université de Paris-Est, Créteil
«Omar Bongo», Gabon; Faculté des lettres de l’Université de Craïova, Roumanie; Institut de Recherches Interculturelles et Philologiques...

Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2 iconLes Monuments du passé : traces et représentations d’une histoire...
«pastiche», de l’imitation du gothique. Ces trois articles présentent une remarquable cohérence et arrivent finalement à des conclusions...

Responsable : François potdevin, mcf université de Lille 2 iconBibliographie Michel Feuillet Ouvrages d’initiation Bessière (Gérard)...
«Saint François et le franciscanisme dans l’art et la littérature des xiiie et xive siècles»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com