Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie





télécharger 217.34 Kb.
titreAdresser directement à Marie-Françoise marein marein marie
page1/4
date de publication07.11.2017
taille217.34 Kb.
typeAdresse
h.20-bal.com > documents > Adresse
  1   2   3   4
UPPA – DEPARTEMENT DE LETTRES

PREPARATION A L’AGREGATION DE LETTRES 2012-2013

LETTRES CLASSIQUES

Les étudiants qui ont l'intention de se présenter à l'agrégation de Lettres Classiques suivront les cours de français de la préparation de Lettres Modernes et voudront bien s'adresser directement à Marie-Françoise MAREIN marein.marie-francoise@neuf.fr pour obtenir les renseignements complémentaires.

CLES ET C2i2e

Depuis la session 2012, les candidats aux concours de l'enseignement doivent justifier de l'obtention du Certificat de Langues de l'Enseignement Supérieur (CLES) niveau 2 et du Certificat Informatique et Internet niveau 2 option "Enseignant" (C2i2e) pour pouvoir être recrutés comme fonctionnaires stagiaires en cas de réussite au concours. Cela s'applique donc aux candidats à l'agrégation.
Pour ce qui est de la formation, les étudiants agrégatifs sont invités à suivre les différentes composantes de la formation mise en place pour les étudiants des masters "Métiers de l'enseignement" préparant au CAPES :

- formation présentielle : une vingtaines d'heures en tout ;

- formation à distance et auto-formation : d'autant plus importante que la formation présentielle sera difficile à suivre.
Pour ce qui est de l'évaluation en vue de la certification, il faut distinguer deux composantes :
- Les compétences théoriques seront validées dans le cadre des formations évoquées ci-dessus.
- Pour la validation des compétences pratiques, l'arrêté du 14 décembre 2010 instituant le C2i2e (http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid20536/rubrique-bo.html?cid_bo=54844) précise que "cette certification repose sur la validation de compétences attestant de la maîtrise effective de gestes professionnels accomplis en situations concrètes. Parmi celles-ci doit figurer au moins une situation réelle d'enseignement ou de formation en face à face mise en œuvre par le candidat."
Le recteur de l’Académie de Bordeaux s'est déclaré prêt à proposer aux candidats à l’agrégation un stage plus léger que celui effectué par les étudiants des masters "Métiers de l'enseignement", mais permettant néanmoins d'accueillir le candidat dans une classe pour y mener lui-même, accompagné bien sûr par l'enseignant titulaire de la classe, une séquence de plusieurs séances suivies afin qu'il ait la possibilité de mettre en place des situations d'enseignement concrètes autour d'une ou plusieurs notions identifiées, séances utilisant les TICE tant dans leur conception que dans leur déroulement, en présentiel ou à distance. Les dates de publication des résultats d'admissibilité des concours de l'agrégation font que les candidats doivent trouver et effectuer ce stage sans attendre de savoir s'ils sont admissibles ou non.
Pour la validation du c2i, l’inscription a lieu au mois de novembre (http://C2i.univ-pau.fr ). Pour l’obtention du CLES2, deux sessions ont lieu dans l’année, en janvier et en mai (http://cleremo.univ-pau.fr/live/Certifications-diplomes/CLES).

BIBLIOGRAPHIES ET CONSEILS DE TRAVAIL

LITTERATURE FRANCAISE
L’essentiel est de connaître parfaitement les textes au programme. Nous vous donnons aussi les bibliographies de travail des enseignants, afin de vous offrir un panorama critique des textes au programme.

MOYEN-AGE (V. Fasseur)

Guillaume de Lorris, Le Roman de la Rose


Il est indispensable de lire aussi la continuation de Jean de Meun, qui est une amplification et une relecture de la partie de Guillaume de Lorris .

La bibliographie sur le Roman de la Rose est surabondante. Voici une orientation bibliographique, ciblée principalement sur Guillaume de Lorris. Les ouvrages signalés par * sont prioritaires.

Edition au programme :

- Guillaume de Lorris et Jean de Meun, Le roman de la Rose. Édition d'après les manuscrits BN 12786 et BN 378, traduction, présentations et notes par Armand Strubel, Paris, Librairie générale française (Le livre de poche, 4533. Lettres gothiques), 1992, 1150 p.

Autres éditions de référence :

*- Guillaume de Lorris et Jean de Meun, Le roman de la Rose, publié par Félix Lecoy, Paris, Champion (Les classiques français du Moyen Âge, 92, 95 et 98), 1965-1970 [réimpr.: 1982-1983].

*- Guillaume de Lorris et Jean de Meun, Le roman de la Rose. Chronologie, préface et établissement du texte par Daniel Poirion, Paris, Garnier-Flammarion (GF, 270), 1974, 576 p.

Études

  • Accarie, Maurice, « La vie n'est pas un songe. Théorie et pratique chez Guillaume de Lorris », Contemporary Readings of Medieval Literature, éd. Guy Mermier, Ann Arbor, University of Michigan, Department of Romance Languages; Paris, Nizet, 1989 (Michigan Romance Studies, 8), 1989, p. 115sq.

  • Allen, Peter L., The Art of Love: Amatory Fiction from Ovid to the 'Romance of the Rose', Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 1992, 178 p.

  • Antonietti, Pascal, « C'est li miroers perilleus: images et miroirs dans le Roman de la Rose », Le Moyen Âge dans la modernité: mélanges offerts à Roger Dragonetti, éd. Jean R. Scheidegger, Sabine Girardet et Éric Hicks, Paris, Champion, 1996, p. 33-47.

  • Atanassov, Stoyan, « Miroirs aux roses. Du Nom de la rose au Roman de la rose. Un parcours labyrinthique à travers le motif du miroir », Miroirs et jeux de miroirs dans la littérature médiévale, éd. Fabienne Pomel, Rennes, Presses universitaires de Rennes (Interférences), 2003, p. 79-104.

  • * Badel, Pierre-Yves, Le roman de la Rose au XIVe siècle: étude de la réception de l'oeuvre, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 153), 1980, xii + 534 p.

  • Batany, Jean, Approches du Roman de la Rose: ensemble de l'oeuvre et vers 8227 à 12456, Paris, Bordas (études, 363), 1973.

  • Baumgartner, Emmanuèle, « The play of temporalities; or, the reported dream of Guillaume de Lorris », Rethinking the Romance of the Rose: Text, Image, Reception, éd. Kevin Brownlee et Sylvia Huot, Philadelphia, University of Pennsylvania Press (The Middle Ages, 5), 1992, p. 22-38.

  • * Baumgartner, Emmanuèle, « Le jeu des temps ou le rêve raconté de Guillaume de Lorris », De l'histoire de Troie au livre du Graal. Le temps, le récit (XIIe-XIIIe siècles), Orléans, Paradigme, 1994, p. 453-468.

  • Bertrand, Roger, Guillaume de Lorris, le Roman de la rose. Concordancier complet des formes graphiques occurrentes, Aix-en-Provence, Publications du CUERMA, 1983.

  • Blumenfeld-Kosinski, Renate, « Overt and covert: amorous and interpretative strategies in the Roman de la Rose », Romania, 111, 1990, p. 443-444.

  • Braet, Herman, « Le Roman de la Rose, espace du regard », Studi francesi, 35, 1991, p. 1-11.

  • Braet, Herman, « Aux sources du Roman de la rose », Medieval Codicology, Iconography, Literature and Translation: Studies for Keith Val Sinclair, éd. Peter Rolfe Monks et D. D. R. Owen, Leiden, New York et Köln, Brill (Litterae textuales), 1994, p. 110-119.

  • Braet, Herman, « L'illustration de l'illustration: l'exemple et l'image dans Le Roman de la Rose », Ensi firent li ancessor. Mélanges de philologie médiévale offerts à Marc-René Jung, éd. Luciano Rossi, Christine Jacob-Hugon et Ursula Bähler, Alessandria, Edizioni dell'Orso, 1996, p. 491-504.

  • Braet, Herman, « Du portrait d'auteur dans le Roman de Rose », Medieval Manuscripts in Transition: Tradition and Creative Recycling, éd. Geert H. M. Claassens et Werner Verbeke, Leuven, Leuven University Press (Mediaevalia Lovaniensia. Series I, Studia, 36), 2006, p. 81-99.

  • Brownlee, Kevin, « Orpheus' song re-sung : Jean de Meun's reworking of the Metamorphoses, X », Romance Philology, 36, 1982, p. 201-209.

  • * Brownlee, Kevin, « Reflections in the mirroër aus amoreus: the inscribed reader in Jean de Meun's Roman de la Rose », Mimesis: From Mirror to Method, éd. John D. Lyons et Stephen G. Nichols Jr., Hanover, Dartmouth College, University Press of New England, 1982, p. 60-70.

  • * Brownlee, Kevin, « Jean de Meun and the limits of romance: Genius as rewriter of Guillaume de Lorris », Romance: Generic Transformation from Chrétien de Troyes to Cervantes, éd. Kevin Brownlee et Marina Scordilis Brownlee, Hanover, Dartmouth College, University Press of New England, 1985, p. 114-134.

  • Brownlee, Kevin, et Sylvia Huot, éd., Rethinking the Romance of the Rose: Text, Image, Reception, Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 1992, x + 386 p.

  • Calin, William, « Problèmes de technique narrative au Moyen-Âge: Le roman de la Rose et Guillaume de Machaut », Mélanges de langue et littérature françaises du Moyen Âge offerts à Pierre Jonin, Senefiance, 7, 1979, p. 125-138.

  • Dahlberg, Charles, « Macrobius and the unity of the Roman de la Rose », Studies in Philology, 58, 1961, p. 573-582.

  • Demats, P., « D'amoenitas à deduit: André le Chapelain et Guillaume de Lorris », Mélanges de langue et de littérature du Moyen Âge et de la Renaissance offerts à Jean Frappier, Jean Charles Payen et Claude Régnier, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 112), 1970, t. 1, p. 217-233.

  • Dornbush, Jean, « "Songes est senefiance": Macrobius and Guillaume de Lorris' Roman de la Rose », Translatio Studii: Essays by his Students in Honor of Karl D. Uitti for his Sixty-Fifth Birthday, éd. Renate Blumenfeld-Kozinski, Kevin Brownlee, Mary B. Speer et Lori Walters, Amsterdam, Rodopi, 2000, p. 105-116.

  • Dragonetti, Roger, « Pygmalion ou les pièges de la fiction dans le Roman de la Rose », Orbis mediaevalis, mélanges de langue et de littérature médiévale offerts à Reto Raduolf Bezzola, éd. Georges Güntert, Marc-René Jung et Kurt Ringger, Bern, Francke, 1978, p. 89-111.

  • * Dragonetti, Roger, Le mirage des sources: l'art du faux dans le roman médiéval, Paris, Seuil, 1987, p. 200-225.

  • Dragonetti, Roger, « Pygmalion ou les pièges de la fiction dans le Roman de la Rose », Orbis mediaevalis, mélanges de langue et de littérature médiévale offerts à Reto Raduolf Bezzola, éd. Georges Güntert, Marc-René Jung et Kurt Ringger, Bern, Francke, 1978, p. 89-111.

  • Dragonetti, Roger, « Le "Singe de Nature" dans le Roman de la Rose », Mélanges d'études romanes du Moyen Âge et de la Renaissance offerts à Monsieur Jean Rychner, Travaux de linguistique et de littérature, 16:1, 1978, p. 149-160.

  • Dufournet, Jean, éd., Études sur le "Roman de la Rose" de Guillaume de Lorris, Paris, Champion (Unichamp, 4), 1984, 179 p.

  • Dufourny, Michel, « Observations sur la première partie du Roman de la Rose », Mélanges offerts à Rita Lejeune, Gembloux, Duculot, 1969, t. 2, p. 1163-1169.

  • Fallend, Ksenija, « Oiseuse zwischen courtoisie, Muße und Sünde: eine umstrittene Figur aus dem Roman de la Rose », Zeitschrift für romanische Philologie, 126:2, 2010, p. 226-236.

  • Faral, Edmond, « La littérature allégorique et le Roman de la Rose », Histoire de la littérature française illustrée, éd. Joseph Bédier et Paul Hazard, Paris, Larousse, 1923, t. 1, p. 67-75.

  • Faral, Edmond, « Le Roman de la Rose et la pensée française au XIIIe siècle », Revue des deux mondes, 7e série, 35, 1926, p. 430-457.

  • Fasseur, Valérie, « Des propriétés des choses selon Jean de Meun », En un vergier. Mélanges offerts à Marie-Françoise Notz, éd. Joëlle Ducos et Guy Latry, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2009, p. 287-302.

  • Fialová, Marie, « Les expressions de la laideur dans le Roman de la Rose », Études romanes de Brno, 5, 1971, p. 63-68.

  • Fleming, John V., Reason and the Lover, Princeton, Princeton University Press, 1984, 196 p.

  • Fleming, John V., The Roman de la Rose: A Study in Allegory and Iconography, Princeton, Princeton University Press, 1969.

  • Fleming, John V., « Further reflections on Oiseuse's mirror », Zeitschrift für romanische Philologie, 100, 1984, p. 26-40.

  • Fleming, John V., « The moral reputation of the Roman de la Rose before 1400 », Romance Philology, 18, 1964-1965, p. 430-435.

  • Fryckstedt, Olov, « Guillaume de Lorris, Romanen om rosen: en introduktion », Kungl. Humanistiska vetenskaps-samfundet i Uppsala, Årsbok, 2003, p. 5-45.

  • Fuksas, Anatole Pierre, « La geografia del Roman de la Rose », Medioevo romanzo, 24, 2000, p. 209-230.

  • Galent-Fasseur, Valérie, « Des deux arcs d'Amour à la maison de Fortune: grâces et disgrâces selon le Roman de la Rose », Le beau et le laid au Moyen Âge, Aix-en-Provence, Publications de l'Université de Provence (Senefiance, 43), 2000, p. 105-121.

  • Gally, Michèle, « Miroir d'Oiseuse. Miroir de Dieu. Théories de la vision et discours poétique dans le Roman de la Rose », L'inscription du regard. Moyen Âge – Renaissance, éd. Michèle Gally et Michel Jourde, Paris, ENS Éditions, 1995, p. 13-35.

  • González Doreste, Dulce María, et María del Pilar Mendoza Ramos, « "Bel Accueil se fesoit clamer..." Quelques réflexions sur le rôle et l'iconographie du personnage », La passion des lettres. Études de littérature médiévale et québécoise en hommage à Yvan Lepage, éd. Pierre Berthiaume et Christian Vandendorpe, Ottawa, David 2006, p. 87-104.

  • Gunn, Allan M. F., The Mirror of Love: A Reinterpretation of the "Roman de la Rose", Lubbock, Texas Tech Press, 1952, 592 p.

  • * Heller-Roazen, Daniel, « Li mirouers pardurables: la question du Roman de la Rose », Romania, 122:3-4, 2004, p. 341-370.

  • Hicks, Éric, « Sous les pavés, le sens: Jean de Meun et le décorum allégorique » , Études de lettres, 1987, nos 2-3, p. 113-132.

  • Hill, Thomas D., « La vieille's digression on free love : a note on rhetorical structures in the Roman de la Rose », Romance Notes, 8, 1966-1967, p. 113-115.

  • Hill, Thomas D., « Narcissus, Pygmalion, and the castration of Saturn: Two mythological themes in the Roman de la Rose », Studies in Philology, 71, 1974, p. 404-426.

  • Hillman, L., « Another look into the mirror perilous: the role of the cristals in the Roman de la rose », Romania, 101, 1980, p. 225-238.

  • Hult, David Frederick, In Quest of the 'Rose': Guillaume de Lorris and Jean de Meun, Ph.D., Cornell University, 1977, 293 p.

  • Hult, David F., « The allegorical fountain: Narcissus in the Roman de la Rose », The Romanic Review, 72, 1981, p. 125-148.

  • Hult, David F., « Closed quotations: the speaking voice in the Roman de la Rose », Yale French Studies, 67, 1984, p. 248-269.

  • Hult, David F., Self-Fulfilling Prophecies : Readership and Authority in the First Roman de la Rose, Cambridge, Cambridge University Press, 1986.

  • Huot, Sylvia, « Medieval readers of the Roman de la Rose : the evidence of marginal notations », Romance Philology, 43, 1990, p. 400-420.

  • Huot, Sylvia, « Authors, scribes, remanieurs : A note on the textual history of the Romance of the Rose », Rethinking the Romance of the Rose: Text, Image, Reception, éd. Kevin Brownlee et Sylvia Huot, Philadelphia, University of Pennsylvania Press 1992, p. 205-233.

  • Huot, Sylvia, The "Romance of the Rose" and its Medieval Readers: Interpretation, Reception, Manuscript Transmission, Cambridge, Cambridge University Press, 1993.

  • Huot, Sylvia, Dreams of Lovers and Lies of Poets: Poetry, Knowledge, and Desire in the "Roman de la Rose", London, Modern Humanities Research Association et Maney Publishing (Research Monographs in French Studies, 31), 2010, x + 114 p.

  • * Jauss, Hans Robert, « La transformation de la forme allégorique entre 1180 et 1240: d'Alain de Lille à Guillaume de Lorris », L'humanisme médiéval dans les littératures romanes du XIIe au XIVe siècle. Colloque organisé par le Centre de philologie et littératures romanes de l'Université de Strasbourg du 29 janvier au 2 février 1962, éd. Anthime Fourrier, Paris, Klincksieck, 1964, p. 107-144.

  • Jung, Marc-René, « Gui de Mori et Guillaume de Lorris », Vox romanica, 27, 1968, p. 106-137.

  • * Jung, Marc-René, Études sur le poème allégorique en France au Moyen Âge, Bern, Francke (Romanica helvetica, 82), 1971, 334 p.

  • Kelly, Douglas, Medieval Imagination: Rhetoric and the Poetry of Courtly Love, Madison et London, University of Wisconsin Press, 1978, xvi + 330 p.

  • Kessler, Johan, « La quête amoureuse et poétique: la Fontaine de Narcisse dans Le roman de la rose », The Romanic Review, 73, 1982, p. 133-146.

  • *Köhler, Erich, « Narcisse, la fontaine d'Amour et Guillaume de Lorris », L'Humanisme médiéval dans les littératures romanes du XIIe au XIVe siècle. Colloque organisé par le Centre de philologie et littératures romanes de l'Université de Strasbourg du 29 janvier au 2 février 1962, éd. Anthime Fourrier, Paris, Klincksieck, 1964, p. 147-164.

  • Lassahn, Nicole, "Songes... qui ne sont mie mençongier": Historical Content and Fictional Truth in Dream Poetry from the Time of the Hundred Years War, Ph.D., University of Chicago, 2001, vii + 237 p.

  • Lecoy, Félix, « Sur la date du Roman de la Rose », Romania, 89, 1968, p. 554-555.

  • Lefèvre, Sylvie, « Guillaume de Lorris », Dictionnaire des lettres françaises: le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard, 1992, p. 629-630. Réimpr.: 1994.

  • Lejeune, Rita, « Propos sur l'identification de Guillaume de Lorris, auteur du Roman de la Rose », Marche romane, 26, 1976, p. 5-17.

  • Lucken, Christopher, « L'écho du poème ("ki sert de recorder ce qu'autres dist") », Par la vue et par l'ouïe (littérature du Moyen Âge et de la Renaissance, éd. Michèle Gally et Michel Jourde, Fontenay-aux-Roses, ENS éditions, 1999, p. 39-40??.

  • Nichols, Stephen G., « Le nom de la mélancolie: l'exemple du Roman de la Rose », "De vrai humain entendement": étude sur la littérature française de la fin du Moyen Âge offertes en hommage à Jacqueline Cerquiglini-Toulet le 24 janvier 2003, éd. Yasmina Foehr-Janssens et Jean-Yves Tilliette, Genève, Droz (Recherches et rencontres. Publications de la Faculté des lettres de Genève, 21), 2005, p. 139-156.

  • Paré, Gérard, Les idées et les lettres au XIIIe siècle. Le Roman de la Rose, Montréal, Centre de psychologie et de pédagogie (Université de Montréal. Bibliothèque de philosophie, 1), 1947, 363 p.

  • Pickens, Rupert, « Somnium and interpretation in Guillaume de Lorris », Symposium, 28, 1974, p. 175-184.

  • *Poirion, Daniel, « Narcisse et Pygmalion dans le Roman de la Rose », Essays in Honor of Louis Francis Solano, éd. Raymond J. Cormier et Urban T. Holmes, Chapel Hill, University of North Carolina Press (North Carolina Studies in the Romance Languages and Literatures, 92), 1970, p. 153-165.

  • Poirion, Daniel, « De la signification selon Jean de Meun », Archéologie du signe, éd. Lucie Brind'Amour et Eugene Vance, Toronto, Pontifical Institute of Mediaeval Studies, 1983, p. 165-185.

  • Pomel, Fabienne, « Clefs du cœur, du corps et du texte », Les clefs des textes médiévaux. Pouvoir, savoir et interprétation, éd. Fabienne Pomel, Rennes, Presses universitaires de Rennes (Interférences), 2006, p. 45-59.

  • Pontfarcy, Yolande de, « The myth of Narcissus in courtly literature », Echoes of Narcissus, éd. Lieve Spaas and Trista Selous, New York et Oxford, Bergham Books, 2000, p. 25-35.

  • Powell Harley, Marta, « Narcissus, Hermaphroditus, and Attis: Ovidian lovers at the Fontaine d'Amors in Guillaume de Lorris's Roman de la rose », PMLA, 101:3, 1986, p. 324-337.

  • Rand, E. K., « The metamorphosis of Ovid in Le Roman de la rose », Studies in the History of Culture, éd. Percy W. Long, Freeport, Books for Libraries, 1969, p. 103-121.

  • Regalado, Nancy Freeman, « "Des contraires choses." La fonction poétique de la citation et des exempla dans le Roman de la Rose de Jean de Meun », Littérature, 41, 1981, p. 62-81.

  • Ribard, Jean, « Introduction à une étude polysémique du Roman de la Rose de Guillaume de Lorris », Du mythique au mystique: la littérature médiévale et ses symboles. Recueil d'articles offert par ses amis, collègues et disciples, Paris, Champion (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 31), 1995, p. 315-325.

  • Richards, Earl Jeffrey, « Reflections on Oiseuse's mirror. Iconographic tradition, luxuria and the Roman de la Rose », Zeitschrift für romanische Philologie, 98, 1982, p. 296-311.

  • Richards, Earl Jeffrey, « The tradition of "otium litteratum" and Oiseuse in Le roman de la Rose », Studi francesi, 95, 1988, p. 271-273.

  • Ruhe, E., « In rosa venenum. Das offene Ende des Romans von Guillaume de Lorris », Farai chansoneta novela. Essais sur la liberté créatrice au Moyen Âge. Hommage à Jean Charles Payen, Caen, Centre de Publication de l'Université, 1989, p. 323-345.

  • Rychner, Jean, « Le mythe de la fontaine de Narcisse dans le Roman de la Rose de Guillaume de Lorris », Le lieu et la formule. Hommage à Marc Eigeldinger, éd. Yves Bonnefoy et al., Neuchâtel, Éditions de la Baconnière, 1978, p. 33-46.

  • Rychner, Jean, « La flèche et l'anneau (sur les dits narratifs) », Moyen Âge flamboyant, Revue des sciences humaines, 183:3, 1981, p. 55-69.

  • Schalk, Fritz, « Somnium und verwandte Wörter im Romanischen », Exempla romanischer Wortgeschichte, Frankfurt am Main, Klostermann, 1966, p. 295-337.

  • Sneyders de Vogel, K., « L'unité du Roman de la Rose », Neophilologus, 37, 1953, p.135-139.

  • Strohm, Paul, « Guillaume as narrator and lover in the Roman de la Rose », The Romanic Review, 59:1, 1968, p. 3-9.

  • *Strubel, Armand, « Écriture du songe et mise en oeuvre de la "senefiance" dans le Roman de la Rose de Guillaume de Lorris », Études sur le Roman de la Rose de Guillaume de Lorris, éd. Jean Dufournet, Genève, Slatkine, 1984, p. 165sq.

  • Strubel, Armand, « La personnification allégorique, avatar du mythe: Fortune, Raison, Nature et Mort chez Jean de Meun », Pour une mythologie du Moyen Âge, éd. Laurence Harf-Lancner et Dominique Boutet, Paris, École normale supérieure, 1988, p. 65.

  • * Strubel, Armand, La Rose, Renart et le Graal. La littérature allégorique en France au XIIIe siècle, Genève et Paris, Slatkine (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 11), 1989, 336 p.

  • * Strubel, Armand, "Grant senefiance a". Allégorie et littérature au Moyen Âge, Paris, Champion (Moyen Âge. Outils de synthèse, 2), 2002, 464 p.

  • Thut, Martin, « Narcisse versus Pygmalion. Une lecture du Roman de la Rose », Vox romanica, 41, 1982, p. 104-132.

  • Uitti, Karl D., « Understanding Guillaume de Lorris: the truth of the couple in Guillaume's Romance of the Rose », Contemporary Readings of Medieval Literature, éd. Guy Mermier, Ann Arbor, University of Michigan, Department of Romance Languages; Paris, Nizet, 1989 (Michigan Romance Studies, 8), 1989, p. 51.

  • Vitz, Evelyn B., « Inside/outside: first-person narrative in Guillaume de Lorris' Roman de la rose », Yale French Studies, 58, 1979, p. 148-164.

  • Warren, F. M., « A Byzantine source for Guillaume de Lorris's Roman de la Rose », Publications of the Modern Language Association of America, 31:2, 1916, p. 232-246.

  • Weinrich, Harald, « Structures narratives du mythe », Poétique, 1, 1970, p. 25-34.

  • Zink, Michel, « Note sur Raison et Nature dans le Roman de la Rose », Bologna nel Medioevo. Atti del Colloquio internazionale (Bologna, 28-29 ottobre 2002), Quaderni di filologia romanza, 17, 2003 [2004], p. 109-123.

*- Zumthor, Paul, Essai de poétique médiévale, Paris, Seuil (Poétique), 1972, 518 p.

16e SIECLE agr. externe (C. Martin-Ulrich)
Edition de référence

Maurice Scève, Délie object de plus haulte vertu, édition critique avec introduction et notes d’Eugène Parturier, S.T.F.M., Paris, 1916 [Réimpr. 1931; 1962; 1987]. Réimpression avec introduction et bibliographie de Cécile Alduy, S.T.F.M., 2001.
Editions originales 

Édition de 1564 en ligne (haute résolution) :Gordon Collection, University of Virginia, http://iris.lib.virginia.edu/speccol/gordon/gordonimages/Gordon1564_S47/index.html
Emblèmes de 1564 en ligne (haute résolution) :

RenaissanceBodyProject, Stanford University, http://www.stanford.edu/dept/fren-ital/cgi-bin/rbp/?q=node/217

Ouvrages généraux

Rigolot, François, Poésie et Renaissance, Paris, Seuil, « Point », 2002.

Weber, Henri, « La poésie amoureuse de Maurice Scève », in La Cation poétique en France au XVIesiècle: de Maurice Scève à Agrippa dAubigné, Paris, Nizet, 1956, p.161-230.

Ouvrage collectif sur le recueil

Dix Études sur la « Délie » de Maurice Scève, éd. par Françoise Charpentier, Paris, Collection de L’École Normale Supérieure de Jeunes Filles, 1987.

16e SIECLE agr. interne (C. Martin-Ulrich)
  1   2   3   4

similaire:

Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie iconAlchalabi frédéric
«Itinéraire et fortune des matières troyenne et bretonne dans quelques chroniques castillanes des xiiie-xve siècles», in alamichel,...

Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie iconHistoire des arts
«jardin secret» ? les secrets sont lourds à porter, effroyables par leurs conséquences (voir : le secret de Félix et Marie par rapport...

Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie iconMa mère m'épuise/ Hubert Ben Kemoun. Hachette, 2002. 121 p. (Le Livre de Poche Jeunesse)
«bénéfique». Arriver pendant les vacances de la Toussaint dans un petit village normand, ce n'est pas facile, surtout pour Marie,...

Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie iconAnne-Marie Sohn

Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie iconMarie-Pierre Arrizabalaga

Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie iconRésumé La Société de Marie

Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie iconRécit de Marie Paule Dominguez

Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie iconMarie-Maurille comtesse de Villelume

Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie iconMalle, Marie, mare, mamie

Adresser directement à Marie-Françoise marein marein marie iconUne héritière convoitéE : marie de bourgogne






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com