T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques





télécharger 23.63 Kb.
titreT° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques
date de publication23.10.2016
taille23.63 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques

Vous répondrez aux questions concernant chacun des documents

DOCUMENT 1: Le plan Marshall et la conférence de Paris (27 juin 1947)

Dans ses souvenirs, G. Bidault* évoque le déroulement de la conférence de Paris, à laquelle il participait ainsi que E. Bevin* et V. Molotov*. (Il s’agissait d’étudier l’offre d’aide économique américaine à l’Europe).

« À Paris, la France et l’Angleterre se mirent d’accord pour inviter Molotov à une réunion à trois urgente (... ). Cette invitation posait des problèmes. La solution, dans le cas d’une acceptation, serait plus difficile à trouver (... ). Les ressources américaines, quelle que soit la richesse du peuple des États-Unis, n’étaient pas inépuisables. Il allait de soi que l’adjonction(1) des États de l’Europe communiste aux pays de l’Occident se traduirait vraisemblablement par une diminution de la quote-part attribuée à chacun.

Cependant j’insistai. Bevin se laissa convaincre. Il me paraissait clair, en effet, qu’on ne pouvait pas, en dépit des inconvénients probables, laisser échapper l’occasion, soit en cas d’acceptation russe, d’une véritable détente en Europe, soit en cas de refus, d’une clarification définitive de la politique communiste. (...).

Molotov vint à Paris, et la conférence à trois s’ouvrit à la fin de juin. Je proposai que toutes les nations européennes, alliées, neutres et ex-ennemies soient admises à participer au plan Marshall.

Molotov fut intraitable et refusa, jour après jour, l’établissement d’un programme pour l’ensemble de l’Europe car, disait-il, un tel programme porterait atteinte à la souveraineté des États. »

(1) ajout

Georges BIDAULT, D’une résistance à l’autre, Presse du Siècle, Paris, 1965.

    • Bevin Ernest (1881-1951) : ministre britannique des Affaires étrangères de 1945 à 1951

    • Bidault Georges (1899-1983) : ministre français des Affaires étrangères en 1947.

    • Molotov Viatcheslav (1890-1986) : Commissaire du peuple aux Affaires étrangères de l’Union soviétique entrel939 et 1949.

Corrigé officiel Baccalauréat session 2006

 La (les) partie(s) du programme concernée(s) par le sujet :

L’étude de ce texte s’inscrit dans la première partie du programme d’histoire, « les relations internationales depuis 1945 », plus précisément dans le premier thème « la guerre froide (1947-1991) ».

 Question 1 : Rappelez brièvement la situation économique et politique de l’Europe en 1947.

* La situation économique : Europe en ruines après six ans de guerre qui l’ont anéantie. Elle est dépendante économiquement et financièrement des États-Unis.

* La situation politique : Dès 1946, la Grande Alliance entre les États-Unis et leurs alliés occidentaux d’un côté et l’URSS, de l’autre, se transforme en rivalité ouverte : mars 1946, discours prononcé par W. Churchill à Fulton en présence de Truman pour dénoncer la mainmise de l’URSS sur l’Europe orientale, désaccord sur le devenir de l’Allemagne... En mars 1947, dans un message au Congrès, le président Truman affirme la mise en œuvre d’une politique d’ “endiguement” du communisme.

 On valorisera :

- mars 1946, discours prononcé par W. Churchill à Fulton en présence de Truman pour dénoncer la mainmise de l’URSS sur l’Europe orientale

- La guerre civile en Grèce.

- L’importance des partis communistes dans quelques pays.

- Les troubles sociaux.

- Le désaccord sur le devenir de l’Allemagne 

Question 2 : Précisez ce qu’est le plan Marshall et les motifs pour lesquels il a été mis en place.

* Plan Marshall : offre d’aide économique faite par les États-Unis à l’ensemble des pays d’Europe (y compris à l’URSS et aux pays d’Europe orientale alors occupés par l’Armée rouge) en juin 1947.

* Pour les États-Unis, il s’agit d’arrêter ou d’empêcher le développement du communisme en Europe en proposant une aide financière massive aux pays qui veulent rester “libres”. 

On valorisera les connaissances complémentaires pertinentes. 

Question 3 : Pour quelles raisons « la France et l’Angleterre se mirent d’accord pour inviter Molotov à une réunion » à Paris ?

La France et l’Angleterre invitent l’URSS à Paris pour étudier l’offre américaine d’aide économique d’une part parce que le plan Marshall est proposé à l’ensemble des pays d’Europe mais aussi parce que cela oblige l’URSS à dévoiler sa stratégie politique en Europe orientale (3e paragraphe). 

Question 4 : Pourquoi Molotov refuse-t-il le Plan Marshall ?

Molotov refuse le plan Marshall considéré comme un moyen d’ingérence des États-Unis : « un tel programme porterait atteinte à la souveraineté des États ». 

On valorisera l’évocation de la coordination européenne pour gérer l’aide Marshall (future OECE) 

Question 5 : À quelle « clarification définitive de la politique communiste » en Europe ce refus a-t-il mené ?

Le refus de l’aide américaine par les Soviétiques et les pays d’Europe orientale occupés par l’Armée rouge marque le début de la Guerre froide : bipolarisation de l’Europe et du monde en deux blocs opposés, octobre 1947 création du Kominform et doctrine Jdanov.


Proposition de corrigé rédigée par E.Ambite: Baccalauréat Amérique du Sud session 2005
DOCUMENT 2: Le modèle soviétique.

1.Qui sont les dirigeants (soviétique et américain), à l'époque du document?

C'est Leonid Brejnev secretaire genéral de parti communiste de l'Union soviétique (PCUS) qui dirige en 1977 l'URSS. Veritable exemple d'un membre de la nomenkatura, issu de l’appareil du parti, il a succédé à N. Kroutchev en 1964 (limogé après son échec de Cuba en 62); c'est ainsi le symbole d'un certain conformisme.
Coté « monde libre », le dirigeant américain est Jimmy Carter un président issu du parti démocrate. Elu depuis 1976 il est perçu comme un président faible dans la politique internationale (Afghanistan et Iran 1978), mais il œuvra pour la paix au Proche-Orient (signature des Accords de Camp David 1978 entre Israël et l’Egypte) ce qui lui vaut le prix Nobel de la Paix en 2002.
2.Dans quel contexte de relations internationales ce document a-t-il été rédigé?

Depuis 1947 les Etats-Unis et l'URSS sont en pleine guerre froide et ont bipolarisé le monde entier autour d'eux. En 1977 nous sommes dans une période de “Détente”: les pics aigüs des crises sont passés depuis longtemps. De plus, en plein doute, les Etats-Unis se sont retirés du Vietnam, abandonnant le territoire aux forces communistes; de surcroît les économies occidentales donc “capitalistes” et supposées ennemies entrent dans un marasme économique fort avec le coup d'arrêt des “trente glorieuse” qu'a été le choc pétrolier de 1973 et 1976. Le camp occidental, Etats-Unis en tête, ne possède plus de sa superbe, comme nous le laisse évoquer ce signe de satisfaction victorieux: “ Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, une société socialiste a été édifiée”..
3.Dans quelles parties du monde le modèle soviétique s'est-il imposé à cette date ?

Outre l'URSS, qui par définition est la source de ce modèle, le modéle soviétique, celui d'une société sans classe, communiste, est présent dans nombre de pays. En Europe, on trouve toute la partie à l'Est du rideau de fer, les pays “satellites” de l'URSS. En Asie outre la Chine, communiste depuis 1949, mais éloignée de ce modèle par la rupture avec l'URSS en 1966, la Corée du Nord, le Vietnam, Laos Cambodge (effet domino de la guerre), la Mongolie peuvent se définir comme appatenant au monde communiste. En Amérique, hormis Cuba depuis 1959, le continent même dans sa partie sud resiste bien aux velleités de contagion: il faut dire que pour celà les américains défendent jalousement leur “pré carré” quitte à se mouiller plus ou moins ouvertement avec des juntes militaires (cf le renversement en 73 d'un régime élu socialiste de S. Allende, par des militaires chiliens aidés par les espions américains de la CIA). Par contre l'Afrique, la plus recemment decolonisée est en proie aux influences nettes du modèle soviétique. D'une Algérie socialiste, en passant par une Egypte soutenue en matériel militaire par l'URSS, de nombreux pays s'ouvre à la dictature du prolétariat: Mozambique, Somalie, Tchad, Soudan, Ethiopie, Zaire...L'influence forte de l'URSS sur le plan de l'aide correpond à une faiblesse américaine depouis la fin de la guerre du Vietnam.
4.Relever et expliquer les fondements historiques, politiques et économiques de l'URSS

Histoire: révolution de 1917 où le parti bolchevique dirigé par Lénine prend le pouvoir: “ Grande Révolution socialiste d'Octobre”. Lutte victorieuse contre l'Allemangne nazie 41-45, “ forces armées, qui ont remporté une victoire historique dans la Grande Guerre patriotique”. C'est une histoire de combats victorieux, propre à toute révolution dans laquelle les grands hommes sont présents (sauf Staline !).
Politique: ce sont les idées marxistes qui sont mises en application. Nous sommes dans une démocratie “ démocratie authentique” dans laquelle le Parti communiste de l'Union soviétique assure la représentation totale des individus: “Le rôle dirigeant du Parti communiste, avant-garde de tout le peuple, s'est accru.” Idéal d'une société sans classe, le PCUS represente l'outil de la “dictature du prolétariat” . Ce texte n'en parle pas directement mais laisse supposer la nécessaire omniprésence du PCUS et du centralisme démocratique dans l'exercice du pouvoir.
Economie: les fondements d'une économie à l'anthithèse du capitalisme sont donnés, afin d'éviter toute domination de celui-ci “ oppression”. Les biens sont mis en commun et appartiennent à l'Etat; c'est une économie collectiviste “La propriété sociale des moyens de production...pour les masses laborieuses”. Dans cette économie la propriété individuelle a disparu depuis la révolution “a renversé le pouvoir des capitalistes et des grands propriétaires fonciers”. L'action de l'Etat avec comme instrument le PCUS laisse sous-entendre un dirigisme économique, non formulé ici ainsi que les politiques de planification qui sont absentes de ce texte.

Le tableau ainsi brossé dans cette nouvelle constitution est idéal, et sans défaut apparent. Ceci est vrai dans le contexte en comparaison avec le capitalisme en crise. Mais dans la forme cette vicctoire du communisme annoncée par ce changement de constitution ne doit pas faire oublier que les “citoyens” souffrent au quotidien d'un manque cruel de bien de consommation et de liberté individuelle d'expression, cet individalisme “petit-bourgeois' n'est évidemment pas toléré par le régime soviétique même vers la fin des années 1970.

similaire:

T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques iconÉpreuve d'étude de documents

T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques iconAu cours de la séquence la méthodologie de l’étude de documents est abordée

T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques icon1. Etablir une liste des sites qui présentent des collections de...

T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques icon«Regards historiques sur le monde actuel.»
«Les mémoires : lecture historique. Étude : L’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie.»

T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques iconExposition le Vendredi 4 Juin de 14 à 19 heures et le Samedi 5 de 10 à 12 heures

T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques iconRésumé : Cet article s’intéresse aux impacts des open space en matière...

T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques iconThèses soutenues en Comptabilité Contrôle Audit
«Présentation des thèses récentes en Comptabilité – Contrôle – Audit» (article de Pierre Gensse et Yves Dupuy)

T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques iconThèses soutenues en Comptabilité Contrôle Audit
«Présentation des thèses récentes en Comptabilité – Contrôle – Audit» (article de Pierre Gensse et Yves Dupuy)

T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques iconGestion électronique des documents … Acquisition de documents papier...
«papier» pour les intégrer dans le système de gestion électronique des documents produits et exploités au sein de l’organisation

T° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques iconAdresse postale : 66 bis rue Albert 75013 Paris






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com