La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac





télécharger 23.48 Kb.
titreLa classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac
date de publication23.10.2016
taille23.48 Kb.
typeCours
h.20-bal.com > documents > Cours


Dans le cadre du projet

« Limay 1914-2014-2114 »

La classe de CM1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’ONAC :

« Les Petits Artistes de la Mémoire »

Edition 2014


Présentation du Carnet de Guerre

d’Edouard Boby de la Chapelle :

« Vous direz aux miens que je suis heureux de mourir pour la France… »

Elodie Bergeron, archiviste à la ville de Limay, est bien connue de nos élèves pour toutes les activités qu’elle leur a déjà proposé l’an dernier. Au cours d’une visite-chasse au trésor dans l’église de Limay, elle leur a fait découvrir leur patrimoine médiéval et, ce qui n’est pas rien pour eux, les a adoubés chevaliers.

Ainsi, lorsqu’elle nous a présenté le projet « Limay 1914-2014-2114 » cette année et le concours des Petits Artistes de la Mémoire de l’ONAC, les enfants n’avaient qu’une envie : y participer !

Deux séances ont alors été organisées en octobre dans ma classe de CM1/CM2 avec Elodie Bergeron.

L’objectif de la première séance était de faire découvrir à mes élèves Limay d’il y a 100 ans, juste avant la guerre. Les élèves ont ainsi pu se rendre compte que leur ville était un petit village agricole de 1730 habitants au bord de la seine, bien différent de leur ville d’aujourd’hui. Les principaux édifices, ainsi que la vie quotidienne des Limayens, ont été évoqués au travers d’images d’archives.

L’objectif de la deuxième séance était d’aborder ce qui s’était passé à Limay pendant la Grande Guerre, les principales phases du conflit et de parler plus précisément du Concours des Petits Artistes de la Mémoire.
c:\mes documents\service archives et documentation\centenaire 1914\ateliers patrimoine\photos\classe de cm2 de mr navarro\dsc_0279.jpg

A la suite de ces deux séances, j’ai demandé à mes élèves de se documenter en allant à La Médiathèque de la Ville, en posant des questions dans leur entourage et en faisant des recherches sur Internet
( Voir annexe 1).
Pour le 11 novembre 2013, j’ai demandé à mes élèves de se rendre à la cérémonie commémorative où nous avons chanté la Marseillaise. Les élèves de mon école sont habitués à cet événement et une fois encore, ont répondu présents.
c:\mes documents\service archives et documentation\centenaire 1914\ateliers patrimoine\photos\photos 11 nov 2013\20131111_090715.jpg
Par la suite, les élèves de ma classe se sont à nouveau rendus au Monument aux Morts de Limay afin d’y observer les noms des victimes limayennes de la Grande Guerre et leur attention s’est portée sur Edouard Boby de la Chapelle. Ce nom les a interpellés tout d’abord par sa singularité mais aussi parce que c’est le seul qui ne soit pas classé dans l’ordre alphabétique, mais en dernier.

Après quelques recherches, nous avons découvert que ce poilu avait pour particularité d’être inscrit sur trois monuments aux Morts dans le monde : sur celui de Limay, sa ville natale, celui du Lycée Faidherbe de Lille où il avait été lycéen et sur celui de Buenos Aires (Argentine) où il résidait en 1914 !

Il n’en fallut pas plus pour attirer notre curiosité.



Une correspondance s’est mise en place avec le lycée Faidherbe de Lille ainsi qu’avec le Comte Philippe Boby de la Chapelle, neveu d’Edouard qui a été très touché par la démarche de ma classe comme l’en atteste son mail envoyé le 19 décembre 2013 :

« Suite à votre mail, j'ai de suite envoyé une lettre avec le portrait de mon glorieux oncle Edouard, frère de mon Père! Je dois vous dire combien je suis sensible à l’évocation de mon oncle Édouard! Il était avec  son frère, mon père Jean l'expression d’un glorieux dévouement à sa patrie! et à ses proches!  Toutefois  sa mort héroïque au terme de la guerre 14/18, alors qu'il se portait à la défense d'une escadrille supposée amener des blessés  reste un acte de dévouement héroïque! Avec un rare sang- froid  il rompit le combat, et malgré sa grave blessure occasionnée par les avions ennemis, ramena son appareil dans nos lignes où il atterrît en donnant des détails  sur ce combat et s’expliquant sur les nécessaires réparations à pourvoir sur son appareil. Emporté rapidement à l’hôpital d'Auve, il succomba peu après!  Il s'était d'ailleurs exprimé familièrement envers ses proches à l'heure de son décès! Le chef d'escadrille du biplace mentionnait la citation en date du  26 Septembre 2018 où il exprimait  la citation du maréchal Pétain le désignant comme le " modèle du courage  et d'entrain".  Il est mort  ainsi peu de temps après son atterrissage! Son geste glorieux ressemble bien à celui de son frère Jean , mon père, qui, après la débâcle des troupes alliées sur les plages de Dunkerque en 1940, a voulu continuer la lutte contre l'envahisseur allemand, ce qui lui a valu sa mort  peu après sous les lignes ferroviaires d' Évreux!  Tout ceci, au-delà d'un patriotisme d’époque, montre bien le dévouement de ces deux frères à notre pays!   

En tant que fils de Jean, son frère, et mon père, je dois vous exprimer mon sentiment de profonde gratitude pour les gestes courageux de cette mémorisation dans le souvenir de notre pays ! »

           Philippe Boby de la Chapelle. »
Avec ce mail, il nous a envoyé une biographie de son oncle qui avait été écrite par son propre père, nous traçant les différents épisodes de sa guerre. Ce document précieux nous a permis tout d’abord de comprendre qu’Edouard fut un véritable héros, et nous avons pu grâce à ce document, élaborer notre plan pour commencer la rédaction de notre Carnet de Guerre.

(Cf Annexe 2)

Lorsque les élèves ont lu la biographie d’Edouard, ils ont compris plusieurs choses : tout d’abord, qu’Edouard avait vécu très peu de temps dans notre commune. Il est né le 5 avril 1894 à Limay mais en est parti à l’âge de deux ans. Ensuite, il ont vu que même si Edouard était jeune au moment de la mobilisation, il avait été très courageux et avait été dans la Cavalerie puis dans l’Infanterie puis dans l’aviation. La relation avec sa mère a beaucoup touché mes élèves. Ils ont alors décidé que le carnet de guerre serait une suite de cartes postales envoyées par Edouard, décrivant à sa mère son quotidien au front et qu’ils écriraient chacun une lettre.

L’ONAC , grâce au prêt de son exposition en novembre et décembre 2013 « les As dans la Grande Guerre», nous a permis de mieux comprendre le rôle des pilotes pendant la guerre. Cette exposition a également permis aux élèves de se documenter et des questionnaires ont été réalisés.
A la rentrée des vacances de Noel, les élèves ayant bien assimilé le parcours militaire d’Edouard, j’ai alors divisé la classe en 4 groupes distincts selon les souhaits de mes élèves : un groupe qui rédigerait les lettres quand Edouard est dans la Cavalerie (5e RCC), un groupe pour l’infanterie lorsqu’il est au 231e RI, un groupe lorsqu’il est affecté au 246e RI puis enfin un groupe qui étudierait le parcours d’Edouard dans l’aviation.
c:\mes documents\service archives et documentation\centenaire 1914\ateliers patrimoine\photos\classe de cm2 de mr navarro\20140307_154102.jpg
Une fois que les 4 groupes d’élèves ont été composés, chaque élève a reçu une double tâche : rentrer dans la peau d’Edouard pour comprendre ce qu’il vivait afin de rédiger une carte postale puis imaginer ce qu’Edouard aurait pu envoyer à sa mère comme « illustration » (dessin, photos, objets…). Voici quelques exemples …


Cette phase d’ « atelier écriture » a intéressé mes élèves qui ont dû se projeter dans le «rôle » d’Edouard. Il n’a pourtant pas été aisé pour eux de se mettre dans la peau de ce personnage historique, comprendre le patriotisme de cette époque et essayer de se rapprocher au plus près des évènements réels qu’Edouard avait vraiment vécu.

Une fois cette phase terminée et nos documents trouvés, nous nous sommes procuré un support type « carnet de voyage » et nous sommes passés à la phase de réalisation.

Comme l’idée était de réaliser un carnet composé de cartes postales qu’Edouard aurait envoyé à sa mère, les élèves ont recopié leur lettre sur du papier imitant le verso d’une carte postale.

Pour illustrer chaque lettre, à côté de celle-ci nous avons collé la photo de la carte postale. Ce travail nous a contraint à retrouver des cartes postales d’époque des lieux où se trouvait Edouard.

Enfin, d’autres photos ont étés collées en face de la page consacrée à la carte postale, afin d’illustrer et de documenter les propos qu’écrit Edouard à sa mère, et ceci dans un soucis d’authenticité. De plus, quelques créations plastiques ont été réalisées par les élèves. Certaines auraient pu être dessinées par Edouard lui-même, du fond de ses tranchées.

De nombreux documents n’apparaissent pas dans le carnet de guerre d’Edouard mais ont été très utiles pour l’inspiration des élèves. Il nous a semblé dommage de laisser ces documents enfermés dans une pochette et nous avons donc décidé de réaliser une petite exposition dans le hall d’entrée de l’école.

Ce travail de longue haleine aura permis, je l’espère, à mes élèves de comprendre le quotidien d’un Poilu, les horreurs de la guerre sur le front mais aussi à l’arrière (la famille d’Edouard ayant vécu des bombardements et l’occupation allemande à Lille), mais il aura surtout mis en œuvre un véritable engagement de la plupart de mes élèves pour ce  travail « scolaire » qui dépasse les murs de l’école car nombres d’entre eux venaient en classe avec des documents et autres recherches personnelles. Ce projet aura ainsi favorisé l’autonomie dans le travail et la curiosité pour le monde qui nous entoure.


Limay, mai 2014.

Vincent Navarro


ANNEXES

Ecole Pauline Kergomard à Limay – Classe de CM1/CM2 – Concours Les Petits Artistes de la mémoire 2014

Page


similaire:

La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac iconProjet Lecture et littérature G. Neuville (cpc ussel) Classe de cm1-cm2;...

La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac iconProgramme du ce2, du cm1 et du cm2 deuxieme palier pour la maîtrise...

La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac iconCM1 cm2 La Préhistoire

La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac iconCE2 cm1 cm2

La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac iconProgrammation en histoire : cm1-cm2

La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac iconCM1/CM2 annee scolaire 2015/216

La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac iconLa violence dans la classe, les réponses des experts du primaire
...

La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac iconProgrammation histoire cm1 – cm2 2013-2014
«les Riches heures du duc de Berry», raconter l’année d’un paysan du xve siècle

La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac iconBibliographie autour des deux guerres mondiales Cette bibliographie...
«L’album de Rachel et d’Hannah» mené avec sa classe de cm2 (école de saint Aubin sur mer)

La classe de cm1/CM2 de l’école primaire Pauline Kergomard de Limay se présente au concours de l’onac iconRencontre avec les œuvres – ce2 cm1-cm2 – Collège – Lycée – Université Durée 1h15
«fait-main» : seul le processus de fabrication est mis en avant, l’action sur un matériau, la réaction d’une matière






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com