A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés





télécharger 109.1 Kb.
titreA- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés
page1/2
date de publication28.10.2016
taille109.1 Kb.
typeRésumé
h.20-bal.com > documents > Résumé
  1   2

Thème de recherche


Université Paris VIII SERAC Formation


Mémoire en vue de l’obtention du

Diplôme de Formation Supérieure Spécialisée d’Université d’Interprète

Français – Langue des Signes Française

« Les interprètes en Langue des Signes Française sont-ils présents dans

le milieu sportif des sourds »

Soutenu par Nadège Commeureuc
D18 Promotion 2005 – 2006

Sommaire




Sommaire




Mémoire

« Les interprètes en français – LSF sont-ils présents

dans le milieu sportif des sourds »

Introduction
I) Quelques notions du contexte sportif dans la communauté sourde

A- Résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés

B- Pourquoi un regroupement autour du sport chez la communauté sourde.

C- Les ILS rarement mentionnés.
II) Méthodologie de l’étude statistique.

  1. Public

  2. Questionnaire

  3. Entretien et etude de cas


III) Résultat et analyse des données.

A- Pour les sourds

B- Pour les interprètes

C- Quelques hypoyheses
Conclusion

Bibliographie

annexe

Remerciements
Je voudrais vivement remercier tout ceux et celles qui ont participé, de près ou de loin, à l’élaboration de ce mémoire et en particulier à :


  • L’ensemble des intervenants de la formation pour leurs apports riches et variés

  • Les interprètes qui ont accepté de devenir mes tuteurs de stages, pour le temps qu’ils ont accordés à me conseiller et à satisfaire ma curiosité. Sur le terrain, observé leur travail fut particulièrement riche d’enseignement.

  • Les personnes qui ont acceptées de répondre à mon questionnaire ou de me rencontrer. Leurs réflexions m’ont été précieuses.


Enfin, mille mercis à Agnès, Steven et Patrice, pour leurs patientes lectures et corrections des différentes versions de ce mémoire. Leurs commentaires, leurs suggestions ainsi que leur soutien m’ont précieusement aidé dans mon travail.
Je tiens à remercier les interprètes qui ont accepté de me recevoir en stage pour leur disponibilité, leurs encouragements, et leurs judicieux conseils.

Je souhaite également remercier les personnes qui m’ont conseillé pour ce thème de recherche ainsi que les personnes qui ont répondu à mon questionnaire et participé à sa diffusion.

J’adresse un grand merci aux formateurs pour leurs précieux apports et à mes camarades pour ces fructueux échanges et la bonne entente qui fut la devis de notre promotion.

Enfin, je n’oublie pas tout ceux qui m’ont soutenue tout au long de cette formation et qui n’ont pas démissionné durant la réalisation de ce mémoire.
L’élaboration de mon mémoire de recherche n’aurait pu être possible sans l’aide des interprètes et personnes sourdes qui ont répondus à mon questionnaire avec soin et précision.

Je souhaite également remercier mes collègues et amis qui ont pris le temps de relire mon mémoire et de me conseiller.

Merci enfin à tous ceux qui m’ont soutenue tout au long de cette année,à travers leur bienveillance et la confiance qu’ils m’ont accordés.
Introduction


Ma longue expérience auprès de la communauté qu’elle soit affective ou professionnelle m’a permis d’appréhender plus aspects de la vie au sein de cette communauté.
En effet, longtemps j’ai côtoyé des personnes sourdes de ma génération, très souvent, généralement de manière hebdomadaire, ces personnes se retrouvait autour d’un événement sportif.
J’ai intégrer cette formation d’interprète pour aboutir à mon projet professionnel et lorsque les formateurs nous ont évoqués le mémoire de recherche, je me suis dit pourquoi ne pas aborder le thème sportif si cher à la communauté sourde et le métier d’interprétariat.
C’est pourquoi j’aborderai à travers cet écrit une certaines quantités d’informations venant d’ouvrages divers et variés pour comprendre l’importance de la place du sport dans la communauté sourde. Bien entendu, j’évoquerai mes méthodes de recherches afin de pouvoir avancer quelques résultats.
I) Quelques notions du contexte sportif dans la communauté sourde

A- Résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés
« Le sport permet l’égalité avec les entendants.

Cette situation donne du dynamisme.

Le sport est un part réduite dans l’éducation des enfants sourds, la lecture labiale est difficile pour eux et ne permet jamais de comprendre.

Ils sont contraints car hyper concentré et hyper attentif. Plein d’énergie pour un résultat décevant et frustrant. Donc pression intérieure dû aux éléments négatifs »1 

« En 1911, fut fondé par des sourds le premier club omnisports parisien. Situé à l'institut Baguer d'Asnières, il prit le nom de Club Sportif des Sourds Muets de Paris (CSSMP). Suite à des dissensions au sein des la direction, les frères Quenault créèrent, en 1917, l'association l'Etoile sportive des Sourds-Muets, réunissant les anciens élèves de l'Institut National des Jeunes Sourds de Paris (INJS). Depuis quatre-vingt-huit ans, les membres de ces deux clubs sont restés en conflit, mais c'est dans le football que ce duel prend toute sa dimension. »2

« Isabelle Malaurie déplore toutefois une rupture dans la transmission de l'histoire du sport sourd, puisque les jeunes ne s'y intéressent pas forcément »3

Dès 1899, l’association sportive se définit en tant que lieu de rencontre et d’échange. Elle permet alors aux sourds les plus anciens de transmettre aux plus jeunes la langue des signes et, plus généralement, l’ensemble de la culture sourde.4

Les sourds ont des difficultés à s’intégrer à la société de même que la société sportive des sourds. On voit aussi dans ce premier épisode malheureux que l’intégration que souhaitent les sourds ne fait pas ou si mal, qu’ils sont à chaque instant sujets à la marginalisation et à l’exclusion.5

« Les sourds soulignent leur volonté d’appartenir à ce monde « ordinaire » et cherchent ainsi à opposer une autre image de normalité loin du monde du handicap et de l’inadaptation. »6

« Chez les entendants, il y a des fédérations internationales[…]. Dans la classe ouvrière, il y a la Fédération sportive du travail. Et chez les sourds-muets, pourquoi n’y aurait-il pas une fédération semblable aux autres qui s’occuperait uniquement d’eux ? »7

On s’aperçoit que les sourds militants des premières heures « sans être à proprement parler des intellectuelles ont pour la plupart des connaissances en français écrit et souvent parviennent à s’exprimer oralement. La majorité d’entre eu sont des devenus sourds tardifs ou des sourds incomplets. »8

B- Pourquoi un regroupement autour du sport chez la communauté sourde.

« le bonheur de partir à la rencontre des sourds du monde entier, d'échanger aisément en adoptant une langue des signes commune »9

« Le sport silencieux devient alors porteur d’un projet politique particulièrement explicite, pour les sourds sportifs, et plus généralement, pour l’ensemble de la communauté sourde. Ce projet est de regrouper les sourds entre eux pour fédérer les énergies et constituer une force face au pouvoir politique, mais aussi aux administrations de toute nature. ». «  […]le projet politique du sport silencieux vise à sauvegarder la LSF[…] »10

Les sociétés sportives pour les sourds gérées par des sourds et « de montrer la force d’une communauté qui entend bien prouver à la majorité ses compétences et ses appétences ».11

« Il était vital de s’unir et de rassembler toutes les forces disponibles face à l’adversité ». 12

C- Les ILS rarement mentionnés.

« Seul sourd à s'entraîner au milieu des entendants, il semble s'être adapté à cette situation »13

« Avoir rejoint un club entendant lui demande de gros efforts, et s'il n'a pas accès à toutes les informations techniques transmises à l'oral, il se fie à ce qu'il voit et tente de compenser par un jeu très physique »14

« préféré s'entraîner dans des clubs entendants, afin de participer à davantage de tournois et progresser rapidement »15

« Karaté et Langue des signes propose des cours grâce à une assistante Anne Goudenove pratiquant couramment la Langue des Signes Française qui lui traduit ses cours et assiste dans son enseignement. La principale difficulté d’intégration des sourds résidant dans la communication[..] le dojo offre à ce public la possibilité de communiquer, comprendre et se faire comprendre dans des conditions normales. » - doc imprimé site.

« Les sports proposés sont les mêmes qu’aux entendants, sans aucune adaptation » 16

Ce serment est tout naturellement exprimé en langue des signes internationale(International Sign Langage – ISL) Ce qui renforce encore cette ide de «nation sourde», groupe transnational. Il est exprimé en « gestes clairs » par Yves Ruelland, athlète de la délégation française, au représentant du ministre de la Guerre (alors ministre de tutelle des sociétés sportives.)17
II)Méthodologie

  1. Public

    1. SOURD






QUESTION 2 :

  • Je ne pratique plus de sport pour raisons de santé et faute de temps

  • Badminton et volley-ball entre sourds mais aussi badminton dans un club entendant

  • avec entendant dps 18 ans et ac sourd car moi-mm sourd et fier de jouer avec les sourds

  • Entre sourds  et Dans club entendant pendant 5 ans puis arrêt il y a 3 ans et actuellement en octobre reprise et retour pour besoin de plus de niveau et physique

  • Je pratique le football et le badminton depuis quelques années... C'est pour entre les Sourds... Dans une association où je gère.




Le public sourd contacté est celui référencé sur le site de la fédération sportive des sourds de France via leur rubrique CIC et les dirigeants de chaque discipline sportive.

D’après leurs réponses, on peut s’apercevoir que ce public a très souvent une double fonction au sein de leur structure, généralement fonction administrative et joueur. De même, il y a des personnes qui sont uniquement et simplement joueurs.
Le public sourd questionné pratique pour 12 personnes un seul sport et pour 15 autres plusieurs sports cumulés. Ces sports sont différents les un des autres.

Nous constatons qu’une très grande majorité exerce leur activité sportive entre personnes sourdes.


    1. INTERPRETE

Les interprètes contactés ont été ceux qui figure sur le registre de l’AFILS au 20 avril 2006.

Tous ont été contactés par voie de mail.
B- Questionnaire

Choix de faire questionnaire afin de pouvoir atteindre un certain nombre de personne. Ma démarche ne nécessitant de prime abord pas d’entretien. Validé par 2 prof de la formation, diffusé le 21 avril 2006

Questionnaire abordé de manière à connaître l’environnement des gens et leur habitude par rapport au milieu sportif.

X envoyés, X non reçus (mails non valides) et X réponse soit X%

Parmi ces X réponses , 15 en face à face, le reste par correspondance mail.

Suite au questionnaire transmis en face à face, il s’est avéré utile de rencontrer certaines personnes spécialisée dans le monde sportif afin d’approfondir les renseignements récoltés par ailleurs. D’où la rédaction et la réalisation d’entretiens.

Dès les prémices des envois des questionnaires, j’ai réalisé un tableau excel avec ses graphiques qui me permettait de mettre à jour les résultats dès que je les recevais.

De fait, je m’aperçus au fur et à mesure des évolutions des réponses, que ce que je soupçonnais se révélait exact.

De plus, je fus agréablement surprise de voir qu’un certain panel notamment le public sourd se soit engagé à me répondre très rapidement. J’ai apprécié également les remarques des interprètes qui ne pouvaient m’aider faute d’expérience ou ceux qui me conseillaient vers d’autres pistes.
C- Entretien et étude de cas.

Entretien directif rédigé et réalisé suite à des questionnaires transmis en face à face.

3 entretiens de 2h environ.

Déplacement à la finale de la coupe de France de foot organisé par la FSSF : confirme mes suppositions du manque d’interprète notamment pour les grandes rencontres sportives.
III)

  1. Pour les sourds

X refus

QUESTION 3 :

  • Oui et non car coach parle bien et effort de communication ac les sourds

  • Oui par manque de communication et j'ai pas envie de m'isoler. Mais la saison prochaine, je jouerai dans un club entendant avec 2 ou 3 joueurs sourds car ASSB n'organisera plus les matches contre les entendants la saison prochaine. Mais, ASSB Foot continuera jouer contre les clubs sourds.

  • Avec les entendants, le problème est surtout la communication, comment peux-je suivre les commentaires de l'entraîneur et groupe des joueurs... Deuxiement, le problème, c'est la vie commune où je suis isolé quand je participe avant et après le sport.




QUESTION 3BIS :

  • (Si on est dans Championnat d’Europe ou International avec entraîneur entendant)

  • Si je jouais dans un club entendant : Oui bien sûr ! Mais l'interprète ne peux pas se présenter à tous les entrainements et les matches. Mais je pense que c'est une bonne solution de faire présenter un interprète aux réunions entre joueurs, entraineurs et dirigeants football.

  • Une fois mais ça ne marche pas... Le problème c'est que les Sourds ont besoin des exemples, des images visuelles... dessins, etc... Chez les entendants c'est différents, il y a des théoriques...Par contre, tant que dirigeant, j'utilise l'interprète juste pour les rencontres avec les services publiques (mairie, ministère, etc.)

  • La présence d'une interprète, je pense que ce n'est pas une bonne solution... La meilleure solution, c'est que l'entraineur connaissent parfaitement la langue des signes. Le problème, c'est que les techniques, tactiques, mots spécifiques de chaque sport (surtout les mouvements), les interprètes n'arrivent jamais à réussir à traduire...




QUESTION 4 :

  • Non, pas pendant les entrainements... Même chez le foot en equipe de france Sourd, il n y a meme pas un interprete pour traduire les dires de l'entraineur Entendant de chez FFF...!

  • Non, cela ne sert à rien car il suffit de regarder le mouvement des autres joueurs ou bien l’entraîneur fait les gestes physiques de chaque exercice par exemple 

  • le sport est justement un moyen de mélanger sourd et entendant sans l'aide d'autrui. Par ailleurs, je ne suis que joueur dans mon club entendant

  • 'ESS Paris est un club sourd, la FSSF est la Fédération sourde. Nous participons aux compétitions sourdes! Nous sommes sourds!. Alors pas besoin d'interpretre!

  • SUIT TARIF HORAIRE INTERPRETE CHER

  • CLAIR COMMUNICATION

  • ON PENSE IL N'Y EN A PAS POUR MILIEU SPORTIF ET QUI PAYE?

  • PBM FINANCIER DE ASSO

  • Il n'y a pas d'interprète compétent dans le domaine sportif. Et, aussi, c'est à cause du coût et l'insuffisance des interprètes : la plupart des interprètes sont dans le domaine social et éducatif.

  • Oui j'ai déjà fait appel à des interprètes pour des raisons suivants :

    • Convocation devant la commission discipline (District de Bordeaux)

    • Rencontres avec dirigeants importants pour la presse (District de Bordeaux)

    • Assemblée Generale du District de Bordeaux

    • Match entre clubs sourds pour la Coupe Fédérale car inviter Président District de Bordeaux.

    • Réunion avec le Directeur Service Sport Mérignac, Adjoint au Maire Mérignac.

  • FAUT PAYE INTERPRETE x2

  • IL FAUT RV INTERPRETE + PAYER

  • 4/AN

  • 5/AN

  • On rencontre toujours de difficultés financiers. On ne peut pas faire Intervenir dans le plan sportif et c'est le source d'être moins performant

  • Suivant convocation par District de Football, entretien, réunion de travail en groupe et invitation

  • 2/an mais l'interprête ne peut plus agir à cause de la subvention (Fonds Europeen) depuis le mois de février 2006, hélas

  • 1 fois par mois

  • Dans le discours ou vin d’honneur avec des gens importants le maire, conseil général, directeur etc..

  • 2/AN

  • 5 à 8/AN

  • ARGENT ET PAS BCP INT

  • 6/an

  • Environ 1 fois pour 2 mois, ca fait 6 fois par an (pour cette année 2005/2006). Ou bien plus si il y a beaucoup de convocations.

  • Je préfère plutôt l'entraineur qui connaisse bien la LSF et qui peut donner des explications avec des exemples, visuelles, etc aux personnes sourdes. Ca marche bien...




QUESTION 5 :


  • C'est courant si on a besoin de disucter avec les Mairies (subvention ou réservation des terrains annuels...)

  • remises de prix, de médailles  ca depend si les entendants sont la

  • J’aimerai bien prendre tout les secteurs mais je sais que ce n’est pas facile car pas d’interprète dans le sport





QUESTION 6 :


  • Mais il manque les intrepretes special pour sportif

  • Souvent diplomés et demandent à etre payé. bénévole = ce sont parfois des membres des familles qui acceptent d'aider (par exemple parfois je fais appel à ma soeur ainée pour traduire puisqu'elle est interprète et accepte souvent d'être intermédiaire gratuitement

  • Un enfant entendant d'un des dirigeants sourds

  • avec experience

  • Je prend les deux selon la disponibilité, diplômés ou pas mais avec l'experience. Ils sont toujours rémunérés mais c'est différent le tarif pour les diplômés ou non.

  • Les associations Sportives des Sourds n'ont pas du fric pour payer régulièrement l'interprète... Je paie l'interprète juste pour des rencontres importantes. Pour les sports, non jamais... je prends des bénévoles


  1   2

similaire:

A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés iconLittérature presse linguistique p. 39 Sciences p. 43 Annexe : Inventaire...
«Aliénor d’Aquitaine». Revue 303, Arts, recherches et créations, Nantes, Hôtel de la Région, n° 81, 2004. 245 p ILL

A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés iconC. Directions et codirections d'ouvrages
...

A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés iconUne fois un retravail assez considérable accompli sur ce fichier,...
«rien mettre», je résume les informations matérielles qu’il contenait dans la suite. Les titres de problématiques sont en rouge et...

A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés iconRecherches sur Internet d’informations et d’images

A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés iconOuvrages individuels et directions d’ouvrages collectifs
«Saint-Hermentaire, Draguignan», dans Duval N. (dir) : Les premiers monuments chrétiens de la France, Sud-Est et Corse, Picard, 1995,...

A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés iconPourquoi les Romains appellent-ils Gaulois les Celtes ?
«mode». De nombreux ouvrages leur sont consacrés; films, livres, bandes dessinées, expositions, groupes musicaux les placent au devant...

A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés iconRésumé de la communication (Laurence Marie)
«Modalités et enjeux de l’insertion du spectateur dans les textes dramatiques», avec S. Marchand, en ligne sur le site du Centre...

A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés iconBibliographie : livres a recommander aux invites a votre cours
«gavés» d’ouvrages new-age de toutes sortes. Aidez-les à grandir spirituellement en les encourageant à lire des ouvrages adaptés

A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés iconRésumé Certains ouvrages massifs en béton, sous des conditions thermiques,...

A- résumé des informations recensées dans les ouvrages recherchés iconSujet d’étude : Les sociétés face aux risques
«feuille de route» en recherchant des informations dans un globe virtuel (Google Earth)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com