Programme du service éducatif





télécharger 217.56 Kb.
titreProgramme du service éducatif
page4/7
date de publication29.10.2016
taille217.56 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > documents > Programme
1   2   3   4   5   6   7


Abattage : opération visant à détacher le minerai du massif.

Boisage : opération de soutènement du toit à l’aide de chandelles (poteaux) en bois.

Boulon : tige métallique de 1,4 à 2,5 mètres qui « ancre » le plafond (ou « toit ») de la galerie aux terrains supérieurs pour éviter les mouvements. Le boulon solidarise les couches de roche entre elles afin d’éviter leur décollement. Le filetage d’une extrémité permet de lier le boulon au soutènement par une plaquette et un écrou.

Carreau : terme désignant toutes les installations de surface des exploitations minières souterraines.

Chantier : zone d’attaque ou d’abattage appelée aussi « chambre ».

Dépilage : phase d’exploitation minière correspondant au défruitage c’est-à-dire à l’enlèvement du massif après le traçage.

Estacade : chargeuse électrique à racloir.

Foration (ou forage): creusement de trous en vue du tir ou de la mise en place de boulons.

Foudroyage : éboulement provoqué des roches de couverture après l’exploitation du minerai.

Gueules jaunes : nom familier donné aux mineurs de fer lorrains.

Joy : machine à charger le minerai dans un véhicule. Elle est munie de deux pinces qui oriente le minerai.

Jumbo : perforatrice lourde montée sur affûts mobiles destinée à forer les trous qui recevront les charges explosives.

Minette : nom familier donné au minerai lorrain. Son inconvénient majeur réside dans sa pauvreté en fer (de 30 à 35 %).

Porion : chef mineur, équivalent du contremaître.

Purgeage : opération visant à sécuriser les quartiers d’exploitation en nettoyant les parois et le toit pour éviter les chutes de blocs.

Quartier : unité de production dans une exploitation minière.

Rendement : mode de calcul de la productivité minière qui consiste à diviser le tonnage extrait dans une journée par l’effectif ouvrier présent, tant au fond (mineurs, chargeurs, conducteurs, etc) qu’au jour (entretien, etc).

Traçage : après la division en quartier de la zone à exploiter, il s’agit du quadrillage d’un quartier en un réseau de galeries parallèles.
Bibliographie


AMOMFERLOR, Musée des Mines de Fer de Lorraine, Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle,1989, 139 pages.
BIARD Roger, Les mines de fer de Lorraine, Paris, Editions Sociales, 1966, 359 pages.
JEANDIN Jacques, Trieux, 79 jours au fond pour la Lorraine, Paris, Editions sociales, 1977, 316 pages.
Mineurs au jour…le jour, un siècle dans les cités du fer (1890-1990), Catalogue de l’exposition organisée par le Musée de l’Histoire du Fer et le Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle du Fer et de la Métallurgie de Nancy-Jarville (du 4 novembre 1998 au 3 mai 1999), Nancy, Musée de l’Histoire du Fer, 1998, 147 pages.
Navet Francis, Lorraine : Les Mines de fer, Metz, Editions Serpenoise, 1997, 128 pages.
SIMONIS André, Mineurs de fer, Gueules jaunes et fiers de l’être, Metz, Editions Serpenoise, 1996, 264 pages.
Varoquaux Jean-Arthur, Les mines de fer de Lorraine, Paris, Chambre syndicale des mines de fer de France-UIMM éditions, 1992, 255 pages.


ECOMUSEE

DES MINES DE FER DE

LORRAINE

Programme

du service éducatif

MUSEE DES MINES DE FER DE NEUFCHEF
Visite pédagogique

Histoire-Géographie
Livret-guide professeur (collège)

Parcours n°2

La vie sociale
Dossier réalisé par Pascal Raggi en partenariat avec

L’Ecomusée des mines de fer de lorraine


Sommaire


Thématique page 2
Questionnaire élèves pages 3 à 7
Réponses et compléments d’informations pages 8 à 12
Plan des salles d’exposition page 13
Lexique page 14
Bibliographie page 15

Le présent livret-guide comporte un questionnaire photocopiable

Destiné aux élèves

Second parcours n°2

La vie sociale

Ce deuxième itinéraire s’effectue essentiellement autour des points muséographiques situés sur le troisième palier. L’extrémité du musée peut alors être le lieu de départ du parcours.

Thématique : le travail minier structure la vie sociale des populations ouvrières.
Problématique : comment le travail de la mine a-t-il pu définir des identités sociales spécifiques ?:

C'est-à-dire qu’il est possible de montrer que celles-ci sont :

  • en phase avec les rythmes imposés par les contraintes professionnelles (recours à l’immigration par exemple).

  • mais également en complémentarité et en opposition avec celles-ci (syndicalisme notamment).



Questionnaire élèves

Question 1 :

Qu’est-ce qui a favorisé l’intégration des différentes populations présentes en Lorraine ?
a-) Les étrangers devenaient automatiquement français en venant travailler dans les mines de fer de Lorraine.
b-) C’est lentement et grâce au travail qui les rapprochaient que les étrangers se sont intégrés.
c-) Leurs employeurs les obligeaient à devenir français pour pouvoir garder leur travail.

Question 2 :

Comment se manifeste la hiérarchie sociale d’après cette maquette ? (maquette des cités de Mancieulles)
a-) Dans la topographie de la cité : les maisons ouvrières d’un côté, les demeures des employés à part et celles de la direction à l’écart.
b-) Les maisons des mineurs sont plus grandes que celles des employés car ils sont plus utiles à l’entreprise
c-) Il n’y a pas trop de différence entre toutes ces habitations hormis avec celle du directeur.
Question 3 :

Jusqu’à la Première Guerre mondiale, pourquoi est-il si difficile de mettre en place une action syndicale pour défendre tous les mineurs de fer de Lorraine ?
a-) Les ouvriers des mines de lorraine disposaient déjà de conditions de travail très favorables. Ils ne pouvaient pas en demander trop à leurs employeurs.
b-) La répression anti-syndicale était très sévère et les mineurs n’osaient pas manifester leur mécontentement.
c-) La Moselle étant annexée à l’Empire allemand et les relations franco-allemandes n’étant pas très bonnes, il ne peut se créer de courant unifiant les mineurs de Moselle et ceux de Meurthe-et-Moselle. De plus, les ouvriers de l’époque ne sont pas fixés : beaucoup sont des immigrés de fraîche date arrivés en Lorraine sans leur famille.

Question 4 :

Quelles sont les principales raisons des difficultés économiques connues par les mines de fer de Lorraine ?
a-) Le manque de modernité des mines de fer de Lorraine.
b-) La mondialisation du marché du minerai de fer et la crise de la sidérurgie.
c-) L’épuisement des ressources en minette.

Question 5 :

Pourquoi peut-on dire que la crise des mines de fer s’est déroulée en deux temps ?
a-) Parce qu’elle commence dans les années 1960 et après une période de relative accalmie reprend dans les années 1970.
b-) Parce qu’elle débute à la fin des années 1920 et après une période de relative accalmie reprend durant les années 1950.
c-) Parce qu’elle démarre à la fin des années 1960 et après une période de calme économique se poursuit dans les années 1980.

Question 6 :

Pour quelle raison principale la mine de Sancy à Trieux est-elle touchée aussi rapidement par les difficultés économiques?
a-) C’est une mine marchande qui dépend totalement du marché.
b-) C’est une mine située à l’écart des usines sidérurgiques.
c-) C’est une mine intégrée à une entreprise sidérurgique et la sidérurgie utilise de moins en moins le fer lorrain.
Question 7 :

Pourquoi la fermeture des mines de fer de Lorraine est-elle un problème qui dépasse le cadre strictement minier ?
a-) Car les mineurs sont très reconnus dans toute la France.
b-) Cela remet en cause l’équilibre économique de la région : les industries minières et sidérurgiques sont à la base du tissu industriel lorrain avec les charbonnages et le textile qui eux-mêmes n’ont plus le dynamisme d’avant.
c-) Parce que cela bouleverse l’économie mondiale.

Question 8 :

Comment les premiers mineurs licenciés sont-ils reconvertis ?
a-) Ils sont envoyés dans d’autres mines de fer en France.
b-) Certains vont travailler dans la sidérurgie lorraine et d’autre quittent la région.
c-) Ils sont tous mis en retraite.

Question 9 :

De quels acquis sociaux les mineurs et les retraités bénéficient-ils ?
a-) Notamment du régime de couverture sociale de la Sécurité Sociale Minière.
b-) D’un régime de couverture sociale semblable à celui de tous les ouvriers de France.
c-) D’avantages sociaux considérables (gratuité des actes médicaux…).

Question 10 : Quelles sont les deux principales maladies professionnelles des mineurs de fer de Lorraine ?
a-) La bronchite chronique et l’insuffisance cardiaque.
b-) La silicose et la bronchite chronique.
c-) La silicose et la sidérose.

Questions complémentaires
Effectifs en milliers

Rendement par tonnes/poste/homme

(barrer les réponses inexactes)
- augmente

que fait le rendement, il - diminue

- stagne
- augmente

que fait le nombre de salariés, il - diminue

- stagne
- l’amélioration des techniques

cette évolution est due à – la baisse du nombre des salariés

- l’abondance de minerai
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Programme du service éducatif iconDeux postes a pourvoir au service educatif du mont-saint-michel

Programme du service éducatif iconService educatif des archives departementales des hautes-pyrenees

Programme du service éducatif iconProfesseurs relais au Service éducatif du Musée des Beaux-Arts de...

Programme du service éducatif iconComment a évolué la place de l’ouvrier dans la société française entre 1830 et 1975 ?
«Le travail des enfants dans les manufactures de la Somme de la Restauration à la fin du Second Empire», Service éducatif des archives...

Programme du service éducatif iconNote de service n° 2016-184 du 28-11-2016
«le chemin de l'œuvre» (extrait du programme fixé par l'arrêté du 21 juillet 2010, B. O. E. N. spécial n° 9 du 30 septembre 2010),...

Programme du service éducatif iconService Accueil-Information de l’Université Bureau p 023  01 44...

Programme du service éducatif iconCampagne de recrutement des enseignants-chercheurs 2013
«observations à transmettre au service gestionnaire». Le service gestionnaire prendra en compte le dernier dossier déposé pour un...

Programme du service éducatif iconHistoire du systeme educatif français 1960 a 2000

Programme du service éducatif iconRapport sur "La structuration de la filière du numérique éducatif" 2

Programme du service éducatif iconAlors faisons appel à un nouvel esprit de civisme, de service et...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com