Programme du service éducatif





télécharger 217.56 Kb.
titreProgramme du service éducatif
page6/7
date de publication29.10.2016
taille217.56 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > documents > Programme
1   2   3   4   5   6   7



Sommaire


Thématique page 2
Questionnaire élèves pages 3 à 8
Réponses et compléments d’informations pages 9 à 11
Plan des salles d’exposition page 12
Lexique page 13
Bibliographie page 14

Le présent livret-guide comporte un questionnaire photocopiable

destiné aux élèves

Parcours n°3

La culture et les mentalités ouvrières



Ce troisième itinéraire propose une réflexion sur la culture et les mentalités des populations ouvrières des régions minières. Il peut démarrer sur le troisième palier.


Thématique : la manière de vivre des populations ouvrières des mines de fer de Lorraine.
Problématique : comment les liens issus du travail et de l’organisation professionnelle des mineurs de fer structurent-ils également les modes de vie et de pensée hors du travail ?:

Il est intéressant de montrer comment l’exploitation des mines de fer a engendré l’existence d’une culture ouvrière spécifique (mentalités, traditions, etc.).

Questionnaire élèves



Question 1 :

La Sainte Barbe est-elle seulement une fête religieuse pour les mineurs de fer ?
a-) Non, c’est à la fois une fête religieuse, commémorative, professionnelle voire politique.
b-) Non, c’est surtout un jour férié depuis 1951 en l’honneur des morts de la mine.
c-) Oui, c’est avant tout une commémoration religieuse car Sainte Barbe est la patronne de la région messine.

Question 2 :

Quelles différences sociales s’expriment dans la manière de célébrer Sainte Barbe ?
a-) Les patrons font la fête de leur côté et les ouvriers et les employés du leur.
b-) Les patrons et les employés assistent au même repas et les ouvriers la fêtent à leur façon
c-) Seuls les employés et les ouvriers la célèbrent


Question 3 :

Pourquoi peut-on dire que les mines de fer de Lorraine ont mis en place une véritable société multiculturelle ?
a-) Car les gens qui venaient travailler dans les mines provenaient de différents pays (Italie et Pologne notamment).
b-) Parce que les patrons des mines étaient allemands.
c-) Car les ouvriers des mines venaient des quatre coins de France.


Question 4 :

Pourquoi peut-on dire que les centres d’apprentissages favorisaient la pratique sportive ?
a-) Parce que les apprentis avaient besoin de se détendre à l’issue de leur journée.
b-) Parce qu’ils sponsorisaient des équipes.
c-) Car la pratique sportive faisait partie de la formation des apprentis.

Question 5 :

De quelle manière le jardin ouvrier constitue-t-il un moyen pour les patrons de retenir les ouvriers près de chez eux ?
a-) La surveillance d’un jardin nécessite une attention de tous les instants (vols, etc.) de la part de celui qui s’en occupe.
b-) En obligeant les ouvriers à fournir une partie de leur production à la coopérative de la mine.
c-) En leur fournissant une occupation de ce type cela les éloigne du café et des discussions politiques et syndicales.


Question 6 :

Comment les femmes participent-elles à la vie des cités ouvrières ?
a-) En élevant leurs enfants après leur retour du travail à la mine (en général, elles travaillaient plutôt dans les installations de surface des entreprises minières).
b-) Jusqu’aux années 1970, la femme du mineur de fer était une véritable professionnelle du foyer et ses attributions domestiques sont complémentaires de celles du mari qui travaille à la mine
c-) Comme les hommes : en travaillant à la mine puis en allant au café ; tout en élevant leurs enfants en plus.

Question 7 :

Pourquoi peut-on dire que l’enracinement des travailleurs immigrés des mines est, en partie, issu de l’action de leurs épouses ?
a-) Car les femmes des premiers immigrés avaient dû beaucoup œuvrer pour établir leurs foyers tout en essayant d’entretenir de bonnes relations avec leurs voisines.

b-) Car elles parlaient mieux le français que leurs maris.
c-) Parce qu’elles suivaient les directives du patronat minier qui les obligeait à suivre des formations scolaires et professionnelles pour s’intégrer


Question 8 :

Qu’étaient les écoles ménagères ?
a-) Des écoles destinées aux femmes d’immigrés pour leur apprendre des rudiments de français.
b-) Des cours du soir pour faire des femmes de mineurs de fins « cordons bleus ».
c-) Des écoles où les jeunes filles recevaient, dès l’âge de 14 ans, des notions de couture, de cuisine, d’économie domestique, de puériculture, etc.
Question 9 :

Pourquoi le café est-il un lieu important pour les mineurs de fer ?
a-) Car ils étaient de solides buveurs et après leurs rudes journées de travail ils allaient s’amuser au café.
b-) Car le café est à la fois un lieu de détente et de discussion sur des thèmes aussi variés que la politique, le sport ou le travail.
c-) Parce qu’ils y rejoignaient leurs femmes après le travail.

Question 10 :

D’après les photos, la fête du 1er mai chez les mineurs de fer de Lorraine vous apparaît-elle plutôt :
a-) Comme bon enfant et paisible même si elle garde une dimension revendicative.
b-) Comme un jour férié semblable aux autres.
c-) Comme un moment de détente bien mérité car les jours fériés sont rares dans les mines de fer.


Questions complémentaires

Que signifie la tour aux côtés de Sainte Barbe :

  • Sainte Barbe est né dans une tour

  • Sainte Barbe y a rencontré son mari

  • Sainte Barbe y a été enfermée


Que signifie le glaive :

  • Sainte Barbe était une grande combattante chrétienne

  • c’est par ce glaive que Sainte Barbe est morte

  • c’est le père de Sainte Barbe qui lui en a fait cadeau


Que signifie la palme :

  • Sainte est décédée en martyre

  • Sainte Barbe appréciait l’écriture

  • Sainte Barbe s’en servait pour faire le ménage
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Programme du service éducatif iconDeux postes a pourvoir au service educatif du mont-saint-michel

Programme du service éducatif iconService educatif des archives departementales des hautes-pyrenees

Programme du service éducatif iconProfesseurs relais au Service éducatif du Musée des Beaux-Arts de...

Programme du service éducatif iconComment a évolué la place de l’ouvrier dans la société française entre 1830 et 1975 ?
«Le travail des enfants dans les manufactures de la Somme de la Restauration à la fin du Second Empire», Service éducatif des archives...

Programme du service éducatif iconNote de service n° 2016-184 du 28-11-2016
«le chemin de l'œuvre» (extrait du programme fixé par l'arrêté du 21 juillet 2010, B. O. E. N. spécial n° 9 du 30 septembre 2010),...

Programme du service éducatif iconService Accueil-Information de l’Université Bureau p 023  01 44...

Programme du service éducatif iconCampagne de recrutement des enseignants-chercheurs 2013
«observations à transmettre au service gestionnaire». Le service gestionnaire prendra en compte le dernier dossier déposé pour un...

Programme du service éducatif iconHistoire du systeme educatif français 1960 a 2000

Programme du service éducatif iconRapport sur "La structuration de la filière du numérique éducatif" 2

Programme du service éducatif iconAlors faisons appel à un nouvel esprit de civisme, de service et...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com