1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le "rideau de fer" qui s'est abattu sur l'Europe





télécharger 53.18 Kb.
titre1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le "rideau de fer" qui s'est abattu sur l'Europe
date de publication16.10.2016
taille53.18 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos





Chronologie : Les relations internationales de 1945 à nos Jours
Relations internationales après 1945 dominées par la notion de "Guerre froide", formule imagée pour caractériser une forme d'affrontement conflictuel dans lequel les protagonistes (en l'occurrence les Etats-Unis et l'URSS, les deux super puissances au lendemain de la guerre), quoique en opposition radicale, ne peuvent prendre le risque de recourir aux armes directement l'un contre l'autre (risque d'escalade nucléaire : équilibre de la terreur). Situation que Raymond Aron résumait par : "paix impossible, guerre improbable".
La rupture de l'alliance entre les deux grands : 1945-1947
Au lendemain immédiat de la victoire contre l'Allemagne nazie, les questions qui opposent Américains et soviétiques se multiplient : divergences sur la dénazification en Allemagne, sur la course à l'arme atomique, sur la question des élections libres en Europe de l'Est… L'alliance circonstancielle passée entre les Etats-Unis et l'Union soviétique pour combattre le nazisme s'effrite donc rapidement et dès 1945-1946 la constitution des futurs blocs commence à voir le jour (poussée communiste en Europe de l'Est), ce qui fera dire à Churchill en mars 1946 qu'un "rideau de fer" s'est abattu sur l'Europe (discours de Fulton).
1945

Février : conférence de Yalta.

Mai : capitulation allemande.

Juin : conférence de San Francisco : création de l'ONU.

Juillet : conférence de Postdam (division de l'Allemagne en 4 zones).

Août-Septembre : bombardement de Hiroshima et Nagasaki. Capitulation du Japon et fin de la

Seconde Guerre mondiale.

Novembre : ouverture du Procès de Nuremberg afin de juger les responsables nazis pour crimes contre l'humanité.
1946

Mars : à Fulton, Churchill évoque le "rideau de fer" qui s'est abattu sur l'Europe.

Octobre : début de la guerre civile en Grèce entre communistes et conservateurs.

La Guerre froide : 1947-1953
La rupture définitive entre les deux grands vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale intervient au cours de l'année 1947, qui marque les débuts de la guerre froide. Si chaque camp repousse les responsabilités de la Guerre froide sur le camp adverse (les Russes dénoncent l'impérialisme américain tandis que les Etats-Unis accusent l'URSS de vouloir étendre le communisme au monde entier), celles-ci sont en fait largement partagées. L'année 1947 marque donc l'entrée dans une ère nouvelle, celle d'une guerre idéologique sans guerre déclarée mais dont les conflits périphériques ne seront pas absents, au point de mettre plusieurs fois le monde au bord de la guerre tout court. La division du monde en deux blocs est également désormais effective (monde "bipolaire") et chaque bloc renforce son organisation sur le plan économique, politique ou militaire.
1947

Janvier : les communistes prennent le pouvoir en Pologne (Gomulka chef du gouvernement).

Mars : doctrine Truman : aide immédiate à la Grèce et à la Turquie pour lutter contre le communisme. Plus généralement, les Etats-Unis se déclarent prêts à aider tous pays qui en ferait la demande pour lutter contre le communisme.

Avril : échec de la conférence de Moscou sur l'Allemagne. Les Américains se montrent favorables à une reconstruction de l'Allemagne et à la fusion des zones occidentales. Evolution vers la coupure des deux Allemagne s'accélère.

Juin : le général Marshall annonce à Harvard un plan d'aide à la reconstruction pour les pays Européens ("plan Marshall").

Juillet : l'URSS refuse l'aide Marshall et oblige les pays d'Europe de l'Est à faire de même.

Octobre : création du Kominform, chargé de coordonner l'action des partis communistes européens, et discours de Jdanov sur la coupure du monde en deux camps opposés et la nécessité de lutter contre l'impérialisme américain.
1948

Février : coup de Prague. Les communistes s'emparent du pouvoir en Tchécoslovaquie sous la pression de manifestations populaires. Des régimes communistes sont désormais installés dans toute l'Europe orientale.

Avril : création de l'OECE en liaison avec le Plan Marshall (objectif : permettre de répartir l'aide Marshall entre les différents états bénéficiaires)

Juin : début du blocus de Berlin, organisé par l'URSS, qui durera jusqu'en mai 1949. Première épreuve de force de la guerre froide, qui tourna à l'avantage des Américains (ravitaillement de Berlin assuré par pont aérien).

Juin : La Yougoslavie de Tito refuse la tutelle soviétique et rompt avec Staline. Pour éviter que d'autres pays ne suivent l'exemple yougoslave, Staline organise des purges dans les différents pays d'Europe de l'Est. La mainmise de Moscou sur l'Europe orientale se renforce.
1949

Janvier : création du CAEM (Comecon), organisation économique qui rassemble la plupart des pays ayant adopté des structures communistes.

Avril : traité de l'Atlantique Nord, alliance militaire entre les Etats-Unis et leurs alliés.

Mai : Création de la RFA et de la quelques mois plus tard RDA (octobre).

Septembre : arrivé au pouvoir des communistes en Chine (Mao Tse Dong)

Septembre : explosion de la première bombe atomique soviétique.
1950

Février : lancement du maccarthysme aux Etats-Unis, "chasse aux sorcières" et répression anticommuniste.

Juin : début de la Guerre de Corée (jusqu'en juillet 1953), déclenchée par les Coréens du Nord (communistes) qui envahissent la Corée du Sud. Intervention militaire américaine avec appui de l'ONU. La contre offensive de la force internationale est cependant repoussée par les troupes chinoises.
1951

Avril : destitution du général Mac Arthur qui s'était montré favorable à l'utilisation de l'arme nucléaire contre la Corée du Nord. Le Président Truman évite le risque d'une escalade nucléaire et d'un conflit généralisé ("équilibre de la terreur").

Juin : l'organisation militaire du bloc américain, mise en place avec le traité de l'Atlantique nord en 1949, se consolide (création de l'OTAN, qui permet à 300 000 soldats américains de s'installer en Europe de l'Ouest).
1953

Mars : mort de Staline

Avril : Exécution des époux Rosenberg aux Etats-Unis, accusés d'avoir livré des secrets

militaires à l'URSS.

Juillet : signature de l'armistice en Corée, sur la base des frontières antérieures au conflit (38eme parallèle). Washington lance l'idée d'un pacte de non agression

américano-soviétique.

Décembre : après l'élimination de Béria, Khrouchtchev s'impose comme le nouvel homme fort de l'Union soviétique.

URSS fait exploser sa première bombe à hydrogène.

La coexistence pacifique (ou "dégel") : 1953-1962
La mort de Staline est considérée comme un tournant de la Guerre froide. Son successeur, Khrouchtchev, développe l'idée lors du XXème congrès du PCUS en 1956 de "coexistence pacifique". Il est vrai qu'après les très fortes tensions des années 1947-1953, la nécessité d'un "dégel" et d'un rapprochement entre les deux grands apparaît comme une nécessité afin d'éviter une nouvelle guerre mondiale. Pourtant, même si un dialogue direct s'est enfin instauré entre les deux grands, les crises de la Guerre froide continuent (en 1961 avec la construction du mur de Berlin par exemple, et surtout en 1962 lorsque les Américains apprennent que des missiles soviétiques à tête nucléaire ont été installés à Cuba). L'hypothèse d'un conflit généralisé n'est donc pas encore complètement levée.
1955

Mai : création du pacte de Varsovie qui place toutes les armées des pays de l'Europe de l'Est sous un commandement suprême soviétique.

Juillet : conférence de Genève : première réunion au sommet, depuis 1945, des anciens alliés de la Seconde Guerre mondiale.
1956

Février : XXème Congrès du PCUS : Khrouchtchev lance la déstalinisation et préconise un tournant sur le plan de la politique extérieure ("coexistence pacifique").

Juillet-

septembre : crise de Suez. Echec de l'intervention franco-anglaise contre l'Egypte de Nasser

sous la pression des deux grands (URSS et USA), qui exercent à cette occasion une action diplomatique convergente.

Octobre-

Novembre : insurrection à Budapest (Hongrie). Intervention des troupes soviétiques et

exécution de Imre Nagy. L'URSS s'oppose à toute sortie du pacte de Varsovie.
1957

Octobre : lancement du Spoutnik I, démontre une certaine avance soviétique sur le plan de la recherche spatiale.
1958

Ouverture à Genève d'une conférence sur l'arrêt des essais nucléaires.
1959

Janvier : à Cuba , fuite du dictateur Batista et arrivée au pouvoir du leader maxima Fidel Castro.

Septembre : Khrouchtchev se rend aux Etats-Unis et rencontre le président Eisenhower à Camp David.
1960

Novembre : Election de Kennedy à la présidence des USA.
1961

Mai échec d'une tentative de débarquement des forces anti-castristes à Cuba encouragé par les Américains ("baie des Cochons")

Juin Kennedy rencontre Khrouchtchev à Vienne afin d'améliorer les relations américano-soviétiques.

Août : construction du mur de Berlin.
1962

Octobre : crise des fusées de Cuba. Les soviétiques installent des missiles nucléaires à Cuba. Devant l'intransigeance de Kennedy, Khrouchtchev décide de renoncer à son projet. Pour de nombreux observateurs de l'époque, le monde fut "au bord du gouffre" à l'occasion de cette crise.

La détente : 1963-1975
La crise de Cuba en 1962 constitue le paroxysme de la Guerre froide. La volonté de rapprochement des deux grands, déjà entrevue depuis 1953, va s'accélérer. Une nouvelle ère s'ouvre alors, que l'on appelle la "détente". Cette détente sur le plan des relations internationales entre les deux super grands résulte largement d'un besoin partagé. Chaque camp apparaît confronté à des problèmes internes (difficultés économiques en URSS, question noire aux Etats-Unis) et à la montée d'une certaine contestation à l'intérieur des blocs (remise en cause de la bipolarité : rupture entre la Chine et l'URSS au sein du bloc de l'Est, volonté d'indépendance de la France du général de Gaulle au sein du bloc de l'Ouest, montée enfin d'une troisième voie entre les deux blocs incarnée par le Tiers monde et le mouvement neutraliste). Les principales manifestations de cette détente au cours des années soixante et soixante-dix furent l'organisation à l'initiative des Soviétiques et des Américains de plusieurs conférences de désarmement, ainsi que du rétablissement de relations économiques entre les deux adversaires. Cette détente apparaît également symbolisée par l'installation du "téléphone rouge" entre Moscou et Washington.

Il ne faut toutefois pas se méprendre sur les objectifs réels de cette détente. Celle-ci apparaît certes comme un moyen d'éviter une escalade vers un conflit généralisé. Mais il s'agit avant tout de conserver les positions acquises, de maintenir un certain équilibre, comme le prouve la volonté de l'URSS de maintenir sa domination sur l'Europe de l'Est (intervention des forces soviétiques à Prague en 1968) ou celle des Américains d'éviter que de nouveaux pays ne tombent dans la sphère communiste (intervention en faveur du Vietnam du Sud). De même, la volonté de limiter les armements de chaque camp apparaît comme un moyen d'éviter que l'un des deux grands ne l'emporte définitivement dans la course aux armements et n'obtienne un avantage décisif en la matière.
1963 : rupture idéologique Chine-URSS. Cette rupture pousse Moscou à rechercher un règlement d'ensemble avec l'Occident.

Juin : installation d'un télétype rouge entre les Etats-Unis et l'URSS.

Juillet : accord de Moscou sur l'arrêt des essais nucléaires dans l'atmosphère (refus de la France et de la Chine de le ratifier).

Novembre : Assassinat de Kennedy à Dallas dans des conditions mal élucidées.
1964

Octobre : Khrouchtchev, fragilisé en URSS depuis la prudence dont il a fait preuve lors de la crise de Cuba, est brusquement relevé de ses fonctions. Leonid Brejnev lui succède.

1965

Février-Mars Début de l'intervention massive des Etats-Unis au Vietnam (afin d'éviter que le Vietnam du Nord, communiste, ne s'empare du Vietnam du Sud). Illustre le maintien de la politique américaine de containment en Asie.
1966

Juin : voyage de de Gaulle à Moscou.

Juillet : la France se retire de l'OTAN.

Septembre : voyage du général de Gaulle en Asie. Dans un discours prononcé à Phnom Penh, il critique l'intervention américaine au Vietnam.
1968

Janvier-Février :Offensive viêtcong du Têt au Vietnam/ Paroxysme du conflit.

1er Juillet : traité de non prolifération nucléaire, ratifié par une centaine d'Etat (mais pas par la France, ni la Chine).

Août : Interventions des troupes soviétiques à Prague (échec du Printemps de Prague).
1969

le chancelier allemand Willy Brandt inaugure son Ostpolitik (politique d'ouverture vers la RDA et l'Europe de l'Est).
1972

Mai : Voyage de Nixon à Moscou.

Mai : adoption du traité SALT I (limitation réciproque des armements stratégiques).

Juillet : signature d'un accord commercial américano-soviétique.
1973

Juin : Voyage de Brejnev aux Etats-Unis.
1975

Avril : Chute de Phnom Penh et de Saïgon. Fin de la guerre du Vietnam.

Août : conférence d'Helsinki sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE). Conférence qui aboutit à la signature par tous les pays européens ainsi que par le Canada et les Etats-Unis d'un acte consacrant la politique de détente (égalité des Etats, non recours à la force, non intervention dans les affaires intérieures, respect des droits de l'homme…).

Accord commercial sur les livraisons de céréales des Etats-Unis à l'URSS (et de pétrole soviétique aux Etats-Unis).

Le vol spatial Soyouz-Appolo symbolise le rapprochement technologique entre USA et URSS.
La guerre fraîche : 1976-1985
Après avoir connu certaines réussites, la "détente" connaît une véritable remise en cause au cours de la seconde moitié des années soixante-dix et au début des années quatre-vingt et l'on assiste à un retour des crispations entre les Etats-Unis et l'URSS. Cette période, que l'on qualifie parfois de "guerre fraîche" (l'expression fut utilisée par Brejnev), constitue en fait le chant du cygne de la guerre froide, avant l'effondrement du bloc soviétique à la fin des années quatre-vingt.

La "détente" fut tout d'abord quelque peu remise en cause par l'URSS, qui, profitant d'un certain affaiblissement des Etats-Unis sur le plan intérieur (crise économique, crise politique du Watergate) et extérieur (retrait du Vietnam), encouragea un nouveau cycle d'expansion du communisme dans le monde (Afrique, Asie, Amérique latine). La réaction américaine se développa à partir de 1980, suite notamment à l'élection de Ronald Reagan à la présidence de la République. Décidant de rompre avec la politique de son prédécesseur (Carter), Reagan décida effet de renouer avec une politique de fermeté à l'égard de l'Union soviétique ("América is back"), en revenant notamment sur certains acquis de la détente (reprise de la course aux armements, cf. programme IDS dit "guerre des étoiles/ volonté de repousser la progression communiste dans le monde, cf. aide aux guérillas anti-marxistes, notamment en Amérique latine).
1976

Novembre : Election du démocrate Jimmy Carter à la présidence des Etats-Unis. Carter succède ainsi à Nixon, obligé de démissionné en 1974 à la suite du scandale du Watergate (le vice-président Ford assurant la transition avant la tenue des élections). Carter hérite d'une situation marquée à l'intérieur par les répercussions de la crise économique, et à l'extérieur par une perte de prestige des Etats-Unis.
1977

En pleine détente, Moscou décide d'installer en Europe de l'Est des missiles SS 20 d'une portée de 4000 à 5000 km. Cette décision est à l'origine de la crise des euromissiles.

1979

Janvier : Révolution en Iran. Départ du Shah d'Iran et installation d'une dictature théocratique (ayatollah Khomeyni). Le nouveau régime adopte une politique dirigé contre les intérêts américains, notamment sur le plan économique.

Juin : signature des accords SALT II à Vienne par Jimmy Carter et Leonid Brejnev (limitation notamment des missiles à longue portée).

Septembre : Intervention des troupes soviétiques en Afghanistan afin de maintenir au pouvoir à Kaboul un gouvernement pro-soviétique (conformément à la "doctrine Brejnev : refus de voir un pays entré dans le camp socialiste en sortir).

Novembre : échec de la libération des otages de l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran (Iran).
1980 :

Décembre : Crise en Pologne. Le gouvernement de Jaruzelski, appuyé par l'URSS, déclare "l'état de guerre" et interdit le syndicat dissident Solidarnosc (Lech Walesa).

Novembre : Reagan élu Président des USA.

Juillet : Boycottage des jeux olympiques de Moscou par les Américains.
1983

Mars : Début du programme IDS (initiative de défense stratégique), surnommé "guerre des étoiles" aux Etats-Unis.

Septembre-

Décembre Les Etats-Unis décident d'installer des missiles Pershing II en RFA et en Grande Bretagne. Manifestations pacifistes en Europe contre la menace nucléaire et la présence de missiles de part et d'autre du rideau de fer (crise des "euromissiles").

Octobre : Intervention américaine à Grenade démontre la résolution de l'administration Reagan de s'opposer par la force à la "contamination" marxiste en Amérique centrale. Les Etats-Unis soutiennent également les guérillas anti-marxistes dans différents pays d'Amérique latine (Salvador, Nicaragua).
1984

Juillet : Les Russes boycottent les JO de Los Angeles.

Novembre : Réélection triomphale de Reagan.

Fin de la guerre froide et recherche d'un nouvel ordre mondial
L'arrivée au pouvoir de Gorbatchev en URSS en 1985 va précipiter la fin de la Guerre froide. Conscient que l'Union soviétique est à bout de souffle, notamment sur le plan économique, Gorbatchev décide d'entamer un cycle de réforme (glasnost, péréstroïka) afin de tenter de sauver la système communiste. Sur le plan extérieur, la volonté d'alléger le fardeau des dépenses militaires détermine la nécessité de renouer une politique de dialogue et de détente avec les Etats-Unis, de reprendre la politique de désarmement, de désengager l'URSS des régions critiques (Afghanistan, Afrique, Amérique centrale…). Contrairement aux objectifs recherchés, la politique de Gorbatchev, loin de sauver le système soviétique, va en fait en précipiter la chute. Et en moins de deux ans, entre 1989 et 1991, l'ensemble du bloc soviétique va connaître une véritable implosion. En 1991, la chute de l'Union soviétique marque ainsi la fin de la guerre froide. Les Etats-Unis restent la seule super-puissance mondiale et s'imposent à bien des égards comme les gendarmes du monde (cf. leurs interventions en Irak en 1991 et 2001). Mais la fin de la guerre froide laisse de nombreuses incertitudes sur le nouvel ordre mondial qui est en train de voir le jour depuis une quinzaine d'années.
1985

Mars : arrivée au pouvoir de Gorbatchev en URSS.
1986 :

Février-Mars Gorbatchev annonce la nécessité d'adopter des réformes économiques et politiques. Sa

politique se résume au double slogan : Perestroïka (restructuration) et glasnost

(transparence).
1987

Décembre : Fin de la crise des euromissiles. Reagan et Gorbatchev signe le tout premier accord (traité de Washington, appelé FNI -Force nucléaire de portée intermédiaire-) de désarmement nucléaire bilatéral et contrôlé, amorçant une période de détente généralisée.
1989

Février : Retrait des Soviétiques d'Afghanistan.

Juin: La Pologne est le premier Etat à organiser des élections libres en Europe de l'Est. Victoire des non communistes.

Août : La Hongrie adopte le multipartisme a annonce l'ouverture de sa frontière avec la RFA.

Novembre : Chute du mur de Berlin.

Décembre : "révolution de velours" en Tchécoslovaquie. Démission des dirigeants communistes et élection de Vaclav Havel.

Décembre : révolution en Roumanie : arrestation et exécution du dirigeant communiste Ceaucescu.
1990

Octobre : réunification de l'Allemagne.
1991

Janvier : Pays Baltes se séparent de l'URSS.

Janvier-

Février : Guerre du Golfe. Interventions des forces américaines pour libérer le Koweit, annexé de force par Sadam Hussein.

Juillet : les accords START I (Strategic Armement Reduction Talks) officialisent une réduction d'un tiers des armements nucléaires.

Août : Coup d'état manqué des conservateurs en Russie.

Décembre : démission de Gorbatchev. Le président russe Boris Elstine constate que l'URSS "a cessé d'exister". Création de la CEI (communauté des états indépendants).
1993

Janvier : signature des accords START II.
2001

11 Septembre : attentats islamistes à New York et à Washinhton.

Octobre : intervention américaine en Afghanistan
2003

Mars : intervention américaine en Irak.

similaire:

1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le \"rideau de fer\" qui s\Les premières étapes de la construction européenne (1945-1957)
«Etats-Unis d’Europe», une formule utilisée par Churchill en 1946, et avant lui Victor Hugo dès 1875

1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le \"rideau de fer\" qui s\Le xxe
«de Stettin, dans la Baltique, à Trieste dans l'Adriatique, un rideau de fer est descendu à travers le continent»

1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le \"rideau de fer\" qui s\Lorsque Yves Lacoste écrit que «La géographie, ça sert d’abord à...
«gouverner la France depuis 1946» : l’organisation de la défense et de la sécurité en France depuis 1946 (ordonnances de 1946 et...

1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le \"rideau de fer\" qui s\L´Europe n´avait jamais eu d´existence propre. On ne sait pas où...
«L´Europe du Cheval à vapeur et l´Europe du Cheval tout cour». Ceci, nous montre qu´en dépit des guerres, IL existe des phénomènes...

1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le \"rideau de fer\" qui s\Le principe de précaution : allons-nous vers une société de défiance ?
«Ce soir ou jamais» sur France 3, datée du 11 mars 2009 (début de l’émission : 5 minutes)… pour faire émerger le sujet d’étude et...

1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le \"rideau de fer\" qui s\Emmanuel Kant
«ce qui constitue que la condition qui seule peut faire que quelque chose est une fin en soi, cela n’a pas seulement une valeur relative,...

1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le \"rideau de fer\" qui s\«chancelier de fer»
...

1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le \"rideau de fer\" qui s\Proces verbal du conseil d’ecole du jeudi 31 mars 2011
«Galerie» de la Compagnie La Locomotive, le vendredi 15/04. Des rencontres avec un artiste sont programmées en mars et en avril pour...

1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le \"rideau de fer\" qui s\Rfi / Témoignage
«Mille Soleils», diffusée sur de nombreuses radios partenaires de rfi en Afrique, et producteur du coffret «Mémoires de tirailleurs»...

1946 Mars : à Fulton, Churchill évoque le \"rideau de fer\" qui s\H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946)
«Sud» [qui est non occupée jusqu’en novembre 1942]. Le 14 juillet 1940, le maréchal Pétain se fait accorder par le Parlement les...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com