Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016





télécharger 15.69 Kb.
titreRetour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016
date de publication11.05.2017
taille15.69 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
RETOUR SUR IRONMAN 70.3 ET FULL VICHY 2016

J’ai pris un peu de temps pour relater ces 2 jours passés dans l’Allier à l’occasion de l’IRONMAN 70.3 et de l’IRONMAN VICHY.

Les derniers jours, ou la chaleur caniculaire était présente partout en France, laissait augurer une épreuve à l’instar de l’an passé, chaude, chaude !!!!

Arrivé le jeudi, Sophie et moi-même retrouvions C.TERZI sur le site. Les discussions allaient bon train « combinaison ou pas ? » c’était la préoccupation principale des 4000 athlètes sur le site………

Une épreuve IRONMAN, c’est le défilé de matos, de jambes rasées, affutés et surtout tatoués……. De tee- shirt FINISHER de X ou X épreuves, arborés fièrement…….l’humilité et la discrétion, est par contre, souvent plus présente chez les costauds……mais bon cela fait partie de l’ambiance IRONMAN !!

Le 70.3 avait lieu le samedi, avec un départ natation en « ROLLING START » ce qui sera également le cas sur le full le lendemain. Le principe, se positionner dans un sas de départ avec son chrono présumé et 3 athlètes s’élancent toutes les 4 secondes, le chrono part uniquement lors de la mise à l’eau !!

Cette formule présente l’avantage de ne plus se bagarrer lors d’un départ de masse, et de réguler les flux vélo et éviter ainsi le drafting en vélo……

Je dois dire que c’est hyper confortable même si cela retire l’adrénaline des départs de masse….chacun y trouvera ou pas son compte….et j’ai vraiment trouvé que le drafting était moins présent que par le passé….

A 1 heure du départ les arbitres annonce la température de l’eau 25,5……donc combinaison interdite !!!!

Sophie, choisit le sas 40’ et à mon grand étonnement, n’a pas du tout l’air stressé par le fait de nager sans combinaison…..a l’inverse moi, je commençais à m’interroger et a stresser sur mon départ du lendemain…bizarre……sur mes conseils, elle choisit de mettre la trifonction du club pour prendre le départ….vous verrez que les conseilleurs ne sont pas les payeurs !!!!!

L’avantage du parcours est qu’il est composé d’un aller-retour tout droit, donc pas de problèmes pour s’orienter, dans une eau qui semble propre mais ou ne voit pas les pieds du nageur qui vous précède a 10 cm…….je la suis sur la rive, jusqu’à l’aller soit environ 1000 mètres, chrono au virage : 19’…ouah elle va exploser son temps, la nage est propre et elle a le bon cap….le retour s’avèrera plus compliqué, puisque le chrono final est de 49’….la distance mesuré sur le GARMIN, un peu plus de 2000 mètres…..bon pas grave, elle sort comme d’hab. avec le sourire…

Au vu de son accident récent et de ses doutes sur sa capacité à faire cette épreuve, l’optimisme est de rigueur.

Elle part pour les 92 km de vélo sous le cagnard, 40° annoncé à l’ombre…..ce parcours vélo que l’on dit roulant n’est pas du tout facile !!!Cela monte pendant 70 km, certes, pas avec des pourcentages très élevés, mais on est en prise sans arrêt sans pouvoir relâcher, de plus, un revêtement très granuleux rend le « roulage » moins fluide. La voilà arrivé, après 3h04 d’effort cycliste, soit 30 km/h de moyenne !! Et évidemment, toujours avec le sourire…c’est bon signe pour la suite ! La chaleur est à son maximum, et c’est parti pour 2 boucles de 10,5 km, elle semble bien d’autant plus que pour elle c’est du bonus, car il y a encore quelques jours elle s’interrogeait sur sa capacité à prendre le départ !! 2h11 pour boucler ce semi et un temps total de 6h14. À la 11ème place dans son groupe d’âge.

Compte tenu de ces dernières semaines, et du peu d’entrainement, c’est une superbe performance, le mental de guerrière de Sophie fait la différence… elle semble complétement ravie de sa course et de l’ambiance qui règne sur ce 70.3, ou les bénévoles sont aux petits soins et l’organisation au top !!

N’hésitez pas à vous rapprocher d’elle pour plus de détails.

Pour ma part, je prenais le départ du full après une préparation ou j’avais changé pas mal de choses et une stratégie de course que je souhaitais tenir pour cet IRONMAN après mes 2 abandons, il ne fallait pas faire valoir « le jamais 2 sans 3 »……assez confiant sur le travail à l’entrainement, je pensais réaliser une course conforme à mes ambitions.

Pour la partie natation, assez bizarrement un stress, m’avait pris la veille avec cette histoire de combinaison, c’est pourtant une épreuve ou je me sens habituellement à l’aise…..au vu de la chaleur des jours précédents, il était évident que la combinaison serait interdite.

La question était alors pour moi, comment je m’habille ?......j’avais choisi, avant cette info de courir avec un maillot manches longues destiné au tri et favorisant l’aérodynamisme en vélo, par contre pas essayé en nat. sans combar….. Dois-je mettre la trifonction club, comme je l’avais conseillé à Sophie la veille, mais je n’avais pas fait d’entrainement long à vélo ni en cap avec….l’une des règles sur l’IRONMAN, ne pas improviser ou tester le jour de la course….

J’ai eu le samedi pour y réfléchir et je me dis que je vais nager en shorty et torse nu….meilleure option possible……le matin, le stress m’envahit et je choisi le maillot manches longues….quelle erreur !!!! Je prends l’option du sas 54’ 59’. Temps final 1h16, mon plus mauvais temps jamais réalisé !!!!!Je sors de l’eau avec un maillot imbibé d’eau, pour ceux qui connaissent les exercices en tee shirt, c’est la même !!! À retenir, si cela vous arrive, c’est trifonction avec petites bretelles ou torse nu ou ’investir dans une trisuit, cela vous permettra de l’utiliser à HAWAI !!!

Ce n’est pas grave, la journée est longue…me voilà parti pour les 2 tours de 90 km identiques au 70.3

Le départ natation en Rolling Start, permet vraiment de voir moins de drafting, il y a toujours quelques tricheurs, mais globalement j’ai vraiment trouvé que cela était réglo, avec une majorité d’athlètes qui jouaient le jeu.

J’avais un plan sur le vélo que je me forçais à tenir, fréquence cardiaque et kilométrages était les seules infos que je suivais, pas de vitesse….je tenais mon plan parfaitement et les sensations étaient excellentes, je passe le premier tour en 2h30 soit 36 km/h de moyenne, c’est le seul moment de la course ou je regarde ma vitesse….. C’est plus vite que les prévisions, mais la FC est dans la norme et les sensations au mieux….je continue à nouveau sur les mêmes bases, en étant attentif à réduire la FC cible, car la dérive cardiaque va commencer par faire son apparition. Le vent se lève comme toujours sur le second tour, les jambes sont là, mais pas trop présentes c’est bon signe !! J’arrive au aux abords d’un ravito en position aéro, partie plutôt descendante donc plutôt vite et la….. patatras !!!!La roue avant tape un trou, les bras glissent du prolongateur, et je tombe tête la première par-dessus le cintre en tapant la tête sur le sol et le reste du corps…….aie, aie….ça fait mal !!!!! Dans mon malheur, je suis à 200 mètres du ravito, 2 personnes se précipitent en moto vers moi, un athlète anglais, s’arrête pour se préoccuper de mon état, quel bel état d’esprit !!!!! Je reste un peu sonné, le corps couvert de brulures, je m’inquiète de mon velo…….la tête, les épaules, les deux bras, les deux jambes ont des placards, rien de grave que du vernis……pas de casse et c’est là l’essentiel !!!!!Je récupère mes esprits, évidemment à ce moment, les questions surgissent….je repars ou pas … le vélo n’a rien ! Ok je repars je fais une pause auprès des ambulanciers présents à côté du ravitaillement, qui veulent me garder…. . « Non, non, c’est bon je repars, je n’ai rien de cassé » même si la tête n’y est plus…..au passage, ce fameux maillot manches longues, explosé !!!!!!!

Je ne vais pas m’apitoyer, les 70 kms qui restaient ont été difficiles, mais après tout je suis sur mon vélo, je peux pédaler, je vais rentrer aussi vite que possible, environ 33 km/h de moyenne sur ces 70 kms. Ce qui fait un chrono de 5h05, au final malgré la chute, c’est plus vite que l’hypothèse la plus optimiste que j’avais définie………

J’arrive sur le parc, avec en tête «  est ce que je vais courir ? »Et à ce moment, je vois Sophie, qui m’encourage et je pense à une discussion récente sur l’IRONMAN, et sur les raisons qui m’ont fait abandonner certaines courses……..je ne vais pas rentrer dans la psychologie de Prisunic, mais je me dis, on verra bien, et Bla Bla Bla et bla bla bla……. il faut terminer quel que soit le chrono……..je pars sur des bases trop élevés c’est sûr !!! Environ 4’30 ,4’40 au kilo avec des pauses sur les 12 premiers kilomètres pour une moyenne de 5’ , 5’15 au kilo… avec l’esprit uniquement concentré sur……..mes brulures qui piquent, c’est comme les enfants quand on les soigne sur une petite plaie……..ça pique et ça va me piquer pendant 42 km et encore à l’ instant où j’écris ces lignes……. mon état physique, maillot déchiré et des plaies visibles sur le corps me donnent le droit à des qualificatifs bien généreux de la part des spectateurs, d’autant qu’ils ont le temps de me voir passer au vu de l’allure à laquelle je……. marche……. Ce sera donc après 4h40, soit 1 heure de plus que prévu, que je vais boucler ce marathon... !!

Je vais donc finir cet IRONMAN, en faisant la gueule à Sophie, qui m’encourage malgré ma tronche à l’envers !!!! Et je tiens à la remercier, car malgré mes jérémiades, elle a continué à me soutenir et je pense que sans elle, j’aurais bâché à nouveau !!!

Et puis également un message de remerciement à Patrick VINCENT et a Bruno FLEURIER, qui savent comme les grands sages qu’ils sont l’un et l’autre, prendre de la hauteur et ramener les choses à leur juste valeur. Merci à Joël, pour nos échanges « techniques », a Tof Rondeau pour son écoute…

Sophie et moi vous remercions tous pour vos encouragements.

Et puis un petit clin d’œil à Claude et Nathalie…sur le bord de l’Allier au milieu de milliers de spectateurs, je tapais la discute avec une charmante dame, qui me demandait d’où je venais….quelle drague…je plaisante bien sur….je lui dis Vernon. Et juste à côté, un type avec un chapeau que je ne connais pas m’interpelle….le frère de Nathalie et donc beau-frère de Claude….sympa et amusant de se retrouver cote a cote parmi cette foule !!J’ai pris une photo je la ferais passer.

Pour ma part, repos forcé pour soigner les blessures, laisser passer la déception du chrono et profiter de la joie d’avoir terminé…..Pour Sophie, il me semble que ça va continuer prochainement avec une équipe de LIONS, ça va rugir dans la vallée de l’Eure…..

A bientôt

similaire:

Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016 iconCousin, J., de Bodt, E. & Roll, R. (2016). The Full Stock Payment...

Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016 iconBulletin de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Vichy et ses...

Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016 iconFull Endnotes: Destruction of Cultural Heritage in 19th-century France

Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016 iconSurtout le poème ‘’Cahier d’un retour au pays natal’’
«négritude» venait aussi s’opposer au discours du nazisme sur la pureté de la race, sur la hiérarchie raciale

Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016 iconFrance-Allemagne : Retour sur l’Histoire

Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016 iconVichy-en-Provence
«zone libre», à la panoplie autoritaire et répressive. Comment le cas de la Provence interroge-t-il l’oppression d’un régime sur...

Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016 iconCalendrier prévisionnel : vendredi 29 janvier, vendredi 5 février,...
«Un récit national fracturé» : mémoires opposées de la seconde guerre mondiale aux États-Unis et Grande-Bretagne, majorité blanche...

Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016 iconAprès les attentats du 13 novembre, quelques pages glanées sur Internet...

Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016 iconLes 21-22 et 23 octobre 2004, Oradour sur Glane, centre de la Mémoire
«Toute histoire est contemporaine» (citation de Croce) c’est aussi à cette logique qu’obéit la production scientifique. Même si la...

Retour sur ironman 70. 3 Et full vichy 2016 iconLa défaite de 1940
«Travail, Famille, Patrie» : le travail traditionnel (agriculture et artisanat plutôt qu’industrie). IL encourage la famille nombreuse...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com