Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l'Océanie\ »





télécharger 46.01 Kb.
titreProgramme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l'Océanie\ »
date de publication16.10.2016
taille46.01 Kb.
typeProgramme de formation
h.20-bal.com > documents > Programme de formation
Programme de formation

A l’Art du Conte
Conférences 2016 - 2017
VENDREDI 7 OCTOBRE 2016
« Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l'Océanie"»

Par Edith Vuarnesson, conteuse, ancienne bibliothécaire, formatrice
Qu'elle soit ou non créée par un démiurge

Qu'elle vienne du ciel ou des entrailles de la terre

Qu'elle naisse d'un animal ou des rêves de l'homme

Qu'elle sorte d'un vase dont elle épouse les formes,

D’un arbre ou de l'écorce d'un fruit,

Qu'elle soit désirée ou crainte,

La femme, quant à ses origines, a suscité chez certains peuples un imaginaire extrêmement riche et poétique que nous découvrirons à travers les récits cosmogoniques des Inuit, des Indiens d'Amérique, des peuples d'Afrique Noire ou d'Océanie.

Ces récits nous sont parvenus depuis le XIX° siècle, grâce à des explorateurs, des aventuriers, ou des ethnologues qui les ont collectés avec passion pour notre plus grand plaisir.
VENDREDI 4 NOVEMBRE 2016

« "Hommage aux contes de Luda, conférence contée"

Par Muriel Bloch, conteuse
Ludmilla Makowsky, Luda Schnitzer du nom de son mari critique de cinéma, est née à Berlin de parents russes en 1913. Elle suit des études de dessin, puis de journalisme. Sculpteur, traductrice de russe, historienne du cinéma russe, elle écrit également de nombreux contes pour les enfants (en particulier des contes russes illustrés par Bilibine ...), sous le nom de Luda. Elle vivait à Paris.  Elle y est morte en 2002. 

la plupart de ses recueils sont épuisés, voilà pourquoi j'ai souhaité publier une anthologie, récemment parue chez Gallimard /Giboulées en 2015. 

Son dernier recueil : " 365 contes de gourmandises " avait été réédité chez ce même éditeur en 1999.

Elle a également publié " Ce que disent les contes" aux éditions du Sorbier, un ouvrage théorique de référence, paru en 1981, période dite du Renouveau de cette discipline. 

Ayant eu la chance de la fréquenter pendant plusieurs années, et ayant également eu le privilège d'enregistrer quelques uns de ses contes, je souhaiterai présenter celle qui fut " mon maître ", la singularité de son travail et particulièrement son écriture reconnaissable entre toutes.
VENDREDI 9 DECEMBRE 2016

« "Les contes inuit"»

Par Sylvie Teveny, formation en ethnologie, diplômée de langue et culture inuit à l'Inalco, directrice de l'association Inuksuk- Espace culturel inuit
La mythologie inuit unit les hommes et les animaux dans l’origine et la création du monde. Elle codifie et régule les rapports de la société inuit au monde animal et à son environnement. Les esprits (inuat) de la terre, du ciel et de la mer y contrôlent tous les êtres vivants. Cette conférence vous emmènera à la découverte du peuple inuit et de sa mythologie sur une trame de repères généraux liés au rapport au milieu naturel et notamment au monde animal, ainsi qu'à l’univers chamanique.
VENDREDI 6 JANVIER 2017

«Conter en s’inspirant des techniques de cinéma" »

Conte et cinéma ne seraient-ils pas proches cousins ? Par Pascal Quéré, conteur
C'est ce que j'espère vous prouver en remontant le fil du temps et en explorant les détails de nombreux films qui fourmillent d'exemples (et d'idées) qui peuvent aider le conteur à dire ses contes avec davantage de maîtrise, d'inventivité, de fantaisie et de dynamisme.

Programme de formation

A l’Art du Conte
Conférences 2016 - 2017
VENDREDI 7 OCTOBRE 2016
« Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l'Océanie"»

Par Edith Vuarnesson, conteuse, ancienne bibliothécaire, formatrice
Qu'elle soit ou non créée par un démiurge

Qu'elle vienne du ciel ou des entrailles de la terre

Qu'elle naisse d'un animal ou des rêves de l'homme

Qu'elle sorte d'un vase dont elle épouse les formes,

D’un arbre ou de l'écorce d'un fruit,

Qu'elle soit désirée ou crainte,

La femme, quant à ses origines, a suscité chez certains peuples un imaginaire extrêmement riche et poétique que nous découvrirons à travers les récits cosmogoniques des Inuit, des Indiens d'Amérique, des peuples d'Afrique Noire ou d'Océanie.

Ces récits nous sont parvenus depuis le XIX° siècle, grâce à des explorateurs, des aventuriers, ou des ethnologues qui les ont collectés avec passion pour notre plus grand plaisir.
VENDREDI 4 NOVEMBRE 2016

« "Hommage aux contes de Luda, conférence contée"

Par Muriel Bloch, conteuse
Ludmilla Makowsky, Luda Schnitzer du nom de son mari critique de cinéma, est née à Berlin de parents russes en 1913. Elle suit des études de dessin, puis de journalisme. Sculpteur, traductrice de russe, historienne du cinéma russe, elle écrit également de nombreux contes pour les enfants (en particulier des contes russes illustrés par Bilibine ...), sous le nom de Luda. Elle vivait à Paris.  Elle y est morte en 2002. 

la plupart de ses recueils sont épuisés, voilà pourquoi j'ai souhaité publier une anthologie, récemment parue chez Gallimard /Giboulées en 2015. 

Son dernier recueil : " 365 contes de gourmandises " avait été réédité chez ce même éditeur en 1999.

Elle a également publié " Ce que disent les contes" aux éditions du Sorbier, un ouvrage théorique de référence, paru en 1981, période dite du Renouveau de cette discipline. 

Ayant eu la chance de la fréquenter pendant plusieurs années, et ayant également eu le privilège d'enregistrer quelques uns de ses contes, je souhaiterai présenter celle qui fut " mon maître ", la singularité de son travail et particulièrement son écriture reconnaissable entre toutes.
VENDREDI 9 DECEMBRE 2016

« "Les contes inuit"»

Par Sylvie Teveny, formation en ethnologie, diplômée de langue et culture inuit à l'Inalco, directrice de l'association Inuksuk- Espace culturel inuit
La mythologie inuit unit les hommes et les animaux dans l’origine et la création du monde. Elle codifie et régule les rapports de la société inuit au monde animal et à son environnement. Les esprits (inuat) de la terre, du ciel et de la mer y contrôlent tous les êtres vivants. Cette conférence vous emmènera à la découverte du peuple inuit et de sa mythologie sur une trame de repères généraux liés au rapport au milieu naturel et notamment au monde animal, ainsi qu'à l’univers chamanique.

VENDREDI 6 JANVIER 2017

«Conter en s’inspirant des techniques de cinéma" »

Conte et cinéma ne seraient-ils pas proches cousins ? Par Pascal Quéré, conteur
C'est ce que j'espère vous prouver en remontant le fil du temps et en explorant les détails de nombreux films qui fourmillent d'exemples (et d'idées) qui peuvent aider le conteur à dire ses contes avec davantage de maîtrise, d'inventivité, de fantaisie et de dynamisme.


VENDREDI 3 FEVRIER 2017

« Contes et éveil psychique »

Par Edith Lombardi, psychologue clinicienne, utilise les contes en médiation, auteure de plusieurs livres sur le sujet, et formatrice au conte et aux ateliers contes à visée thérapeutique
Le conte de Hans-mon-hérisson a pu aider Justin, un garçon atteint de trisomie, à sortir du silence morose et résigné dans lequel il était englué. D'autres enfants souffrants ont saisi la voie des contes pour trouver images, supports, leur permettant de construire les repères dont ils avaient besoin. Tous ces chemins nous permettent d'entendre comment le conte leur a fait invitation, les soutenant dans leur effort pour former leur propre parole.
VENDREDI 10 MARS 2017

« Contes sans paroles. Ce que disent les images de l’Athènes classique »

Par Charles Delattre, Enseignant-chercheur à l’université de Paris Ouest Nanterre

Maître de conférences en langues et littératures grecques
Conter, c’est entrer dans le courant d’une histoire, c’est suivre le fil d’une narration. Une image, au contraire, c’est un arrêt sur pause, c’est un instantané qui interrompt le passage du temps et concentre le regard sur un moment, un épisode isolé. Face à l’image, le conteur a la tentation de restaurer l’histoire en mouvement, de créer un avant et un après, de reprendre l’initiative en relançant la machinerie du récit. L’image ne peut-elle donc servir que d’illustration à un épisode du conte ? N’est-elle qu’un point de départ, un prétexte face au récit tout-puissant ? Ou n’est-elle pas au contraire ce qui excède le conte, ce qui multiplie les possibilités du récit, à l’aide de dispositifs proprement iconographiques que le récit ignore ? Comment le conteur peut-il faire pour traduire l’ensemble d’une image en récit, sans oublier ce qu’aucun récit ne peut normalement rendre ? Ces questions se posent par exemple à ceux qui veulent utiliser les images peintes par des Athéniens sur des vases à l’époque classique pour raconter les mythes qui semblent s’y rapporter : Thésée et le Minotaure, Ulysse et le Cyclope sont-ils vraiment les mêmes en conte et en image ?
VENDREDI 21 AVRIL 2017

« Comment bien se servir d'Ovide »

Par Catherine Salles Agrégée et Docteur ès lettres - Professeur émérite de latin et civilisations antiques à Paris X Nanterre.
Pour celui qui est à la recherche de belles légendes, l'œuvre d'Ovide (Métamorphoses, Fastes, Héroïdes) offre un vaste répertoire de mythes grecs et latins.

Mais il faut oser prendre des libertés : sabrer les textes trop longs, supprimer des détails, se concentrer sur quelques personnages, en mettre d'autres en scène comme dans un dessin animé.

C'est alors que l'auditoire, des enfants aux adultes, sera fasciné.
Vendredi 12 Mai 2017

(Entrée gratuite)

Présentation par les formateurs du programme 2017 -2018

Pour les nouveaux et les anciens - Invitez vos amis



VENDREDI 9 JUIN 2017

« Geneviève Massignon "une collecte passionnée de bouche à oreille »

Par Odile Uhlmann-Faliu, conservateur général des bibliothèques, chercheuse en littérature orale, linguiste, ethnologue et musicologue.
Linguiste, ethnologue et musicologue, Geneviève Massignon (1921-1966) est une personnalité mal connue des amateurs de contes. Si l’on connaît ses contes corses ou l’anthologie De bouche à oreille, rééditée chez Corti en 2006, la quasi-totalité de ses collectes folkloriques reste inédite. Spécialiste des parlers d’Acadie, elle a étudié la chanson populaire, et rédigé pour le CNRS les trois volumes de l’Atlas linguistique et ethnographique de l'Ouest. Décédée à quarante-cinq ans, ses archives (papiers et enregistrements sonores) ont été données à la Bibliothèque nationale de France par sa famille. La partie consacrée aux contes (France, Corse, Acadie, Kabylie) est en cours d’inventaire, pour être rendue accessible aux chercheurs et amateurs.
De 10h à 12h : Cinéma Action Christine - 4 Rue Christine 75006 Paris - Métro : Saint Michel

TARIFS : Non Adhérents : Entrée de la conférence : 10 € - Etudiants et Chômeurs : 6 €

Adhérents : Cycle de conférences seul : 70 € - Cycle associé à un atelier ou un stage 50 €
Inscription et renseignements : 01 53 24 67 40 – Age d’Or de France 135 Bis rue de Rome – PARIS 17ème

Internet : www.agedordefrance.com - Email : artduconte@agedordefrance.com

VENDREDI 3 FEVRIER 2017

« Contes et éveil psychique »

Par Edith Lombardi, psychologue clinicienne, utilise les contes en médiation, auteure de plusieurs livres sur le sujet, et formatrice au conte et aux ateliers contes à visée thérapeutique
Le conte de Hans-mon-hérisson a pu aider Justin, un garçon atteint de trisomie, à sortir du silence morose et résigné dans lequel il était englué. D'autres enfants souffrants ont saisi la voie des contes pour trouver images, supports, leur permettant de construire les repères dont ils avaient besoin. Tous ces chemins nous permettent d'entendre comment le conte leur a fait invitation, les soutenant dans leur effort pour former leur propre parole.
VENDREDI 10 MARS 2017

« Contes sans paroles. Ce que disent les images de l’Athènes classique »

Par Charles Delattre, Enseignant-chercheur à l’université de Paris Ouest Nanterre

Maître de conférences en langues et littératures grecques
Conter, c’est entrer dans le courant d’une histoire, c’est suivre le fil d’une narration. Une image, au contraire, c’est un arrêt sur pause, c’est un instantané qui interrompt le passage du temps et concentre le regard sur un moment, un épisode isolé. Face à l’image, le conteur a la tentation de restaurer l’histoire en mouvement, de créer un avant et un après, de reprendre l’initiative en relançant la machinerie du récit. L’image ne peut-elle donc servir que d’illustration à un épisode du conte ? N’est-elle qu’un point de départ, un prétexte face au récit tout-puissant ? Ou n’est-elle pas au contraire ce qui excède le conte, ce qui multiplie les possibilités du récit, à l’aide de dispositifs proprement iconographiques que le récit ignore ? Comment le conteur peut-il faire pour traduire l’ensemble d’une image en récit, sans oublier ce qu’aucun récit ne peut normalement rendre ? Ces questions se posent par exemple à ceux qui veulent utiliser les images peintes par des Athéniens sur des vases à l’époque classique pour raconter les mythes qui semblent s’y rapporter : Thésée et le Minotaure, Ulysse et le Cyclope sont-ils vraiment les mêmes en conte et en image ?
VENDREDI 21 AVRIL 2017

« Comment bien se servir d'Ovide »

Par Catherine Salles Agrégée et Docteur ès lettres - Professeur émérite de latin et civilisations antiques à Paris X Nanterre.
Pour celui qui est à la recherche de belles légendes, l'œuvre d'Ovide (Métamorphoses, Fastes, Héroïdes) offre un vaste répertoire de mythes grecs et latins.

Mais il faut oser prendre des libertés : sabrer les textes trop longs, supprimer des détails, se concentrer sur quelques personnages, en mettre d'autres en scène comme dans un dessin animé.

C'est alors que l'auditoire, des enfants aux adultes, sera fasciné.
Vendredi 12 Mai 2017

(Entrée gratuite)

Présentation par les formateurs du programme 2017 -2018

Pour les nouveaux et les anciens - Invitez vos amis



VENDREDI 9 JUIN 2017

« Geneviève Massignon "une collecte passionnée de bouche à oreille »

Par Odile Uhlmann-Faliu, conservateur général des bibliothèques, chercheuse en littérature orale, linguiste, ethnologue et musicologue.
Linguiste, ethnologue et musicologue, Geneviève Massignon (1921-1966) est une personnalité mal connue des amateurs de contes. Si l’on connaît ses contes corses ou l’anthologie De bouche à oreille, rééditée chez Corti en 2006, la quasi-totalité de ses collectes folkloriques reste inédite. Spécialiste des parlers d’Acadie, elle a étudié la chanson populaire, et rédigé pour le CNRS les trois volumes de l’Atlas linguistique et ethnographique de l'Ouest. Décédée à quarante-cinq ans, ses archives (papiers et enregistrements sonores) ont été données à la Bibliothèque nationale de France par sa famille. La partie consacrée aux contes (France, Corse, Acadie, Kabylie) est en cours d’inventaire, pour être rendue accessible aux chercheurs et amateurs.
De 10h à 12h : Cinéma Action Christine - 4 Rue Christine 75006 Paris - Métro : Saint Michel

TARIFS : Non Adhérents : Entrée de la conférence : 10 € - Etudiants et Chômeurs : 6 €

Adhérents : Cycle de conférences seul : 70 € - Cycle associé à un atelier ou un stage : 50 €
Inscription et renseignements : 01 53 24 67 40 – Age d’Or de France 135 Bis rue de Rome – PARIS 17ème

Internet : www.agedordefrance.com - Email : artduconte@agedordefrance.com

similaire:

Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l\Salon/festival de l’Histoire et de la Géographie Grille des conférences...

Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l\Programme et invention dans l’art de la Renaissance
«Au moyen du trait. Meyer Schapiro et le dessin comme outil épistémologique», Les Cahiers du mnam, 136, 2016, p. 75-98

Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l\Note de service n° 2016-184 du 28-11-2016
«le chemin de l'œuvre» (extrait du programme fixé par l'arrêté du 21 juillet 2010, B. O. E. N. spécial n° 9 du 30 septembre 2010),...

Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l\Calendrier universitaire 2016-2017 65 Emploi du temps 2016-2017 66...
«Centre d’études féminines et d’études de genre», a fêté ses quarante années de vie. Le «Centre d’études féminines» a été fondé à...

Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l\Cycle de conférences sur les enjeux éthiques du Droit et de la Médecine en 2016

Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l\Géographie 2016 2017

Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l\Bulletin gratuit de liaison de la communauté de la Cathédrale de...
«répétition générale» de la pièce intitulée «Les Champignons de Paris». Vous pourrez désormais la voir du 30 septembre au 9 octobre...

Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l\Année universitaire 2016 – 2017

Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l\Manuels scolaires Année 2016-2017

Programme de formation a l’Art du Conte Conférences 2016 2017 vendredi 7 octobre 2016 «Les origines de la femme dans les mythologies du cercle polaire à l\Bibliographie d’histoire spécialité 2016-2017






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com