Travail de recherche effectué dans le cadre de





télécharger 0.52 Mb.
titreTravail de recherche effectué dans le cadre de
page23/26
date de publication11.05.2017
taille0.52 Mb.
typeTravail de recherche
h.20-bal.com > documents > Travail de recherche
1   ...   18   19   20   21   22   23   24   25   26

Annexe # 2 : Retranscription de l’entretien IFSI Saint Brieuc



Date de l’entretien : 30 novembre 2015

Durée : 1h 07minutes

IFSI de Saint Brieuc, M. B, formateur.

Entretien mené par Kristen Stéphan

Kristen : - Alors est-ce que vous pouvez me décrire brièvement l’IFSI de Saint-Brieuc?
M.B : - Oui, alors l’IFSI de Saint Brieuc c’est un IFSi qui est constitué en fait, de dix-huit formateurs. Il y en a trois qui s’occupent essentiellement de la formation IFAS - IFASA et quatorze qui s’occupent de la formation IDE, l’IFSI au sens classique.
K : - D’accord, est-ce que vous pouvez juste me préciser les sigles?
M.B : - Les sigles.
K : - Oui
Mr B : - L’IFASA c’est institut de formation des ambulanciers et l’IFAS c’est les aides-soignants. Donc dans cet IFSI, on fait aussi un petit peu de DPC aussi, de la formation continue pour le personnel, il y a quelques formations proposées concernant l’ergonomie, des soins de trachéo, donc voila (le son de sa voix diminue)… ce qu’on propose ici.
(K émet un son d’acquiescement.)
K : d’accord pour combien d’étudiants?
M.B. : - Donc l’IFSI est constitué en fait de trois promotions, il y a en gros quatre vingt dix étudiants par promotion à l’IFSI.  Donc ça fait en gros neuf fois trois, vingt-sept ou je me trompe?

K (dans un échange furtif) : - oui c’est ça .
M.B.: donc deux cent soixante dix étudiants en formation infirmière entre trente et quarante étudiants en (il cherche brièvement ces mots)… aide-soignants et puis en gros il y a deux promotions sur six mois, c’est six mois la formation d’ambulancier, donc il y a deux promotions d’une vingtaine d’étudiant par an, (il effectue à ce moment rapidement le calcul à voix haute) donc ben en gros ça fait on va dire cinquante plus deux cent soixante dix trois cent, trois cent vingt étudiants en tout ou élèves dans cet institut de formation
K : - Ok, et au niveau des formateurs
M.B. : - oui ?
K : - au niveau des profils d’une manière générale, est ce qu’il y a un profil type de formateur ou?
M.B. : ben ça il aurait été intéressant de prendre contact avec ma directrice pour savoir un petit peu comment elle envisageait, le (il cherche brièvement ces mots) comment dire?  La politique de son établissement et comment elle faisait le recrutement.  Mais d’une manière générale, je vais parler de ce que je comprend de sa stratégie.  C’est qu’elle essaie en fait d’avoir sur ces quinze personnes des profils complètement différents ne serait-ce sur leur parcours professionnel, chacun d’entre nous est référent à l’institut de formation d’unité d’enseignement.  Donc souvent en lien avec notre lieu d’exercice de de cadre ou d’infirmier. Et puis donc voila au niveau de la pyramide des âges ça, je sais pas, de trente cinq à cinquante cinq en gros. Et puis quoi d’autre?  Donc c’est que des cadres de santé il y a pas de faisant fonction ni d’infirmière en de cadre en devenir et donc voila  le profil est assez varié suivant notre parcours particulier. On ne peut pas vraiment dire que... je sais pas quoi dire de  de plus sur cette question.

(K. a un rire furtif)

K. : D’accord, on va revenir à votre parcours.
M.B. : ouais
K. : - Qu’en est  il au niveau de votre formation initiale ?

l’expérience professionnelle et les formations en continu.
M.B.:  Oui, tout à fait. Donc moi je suis diplômé depuis quatre vingt dix neuf donc ça va faire, je sais pas, une quinzaine d’année, un peu plus seize ans. Donc j’ai fais mon diplôme d’Etat infirmier dans un IFSI en région parisienne, à Gonesse. Et puis à l’issu de cet IFSI j’ai travaillé en santé mentale à Moisselles, c’est un autre PSM, un établissement public de santé mentale en fait dans le Val d’Oise, donc j’ai exercé pendant cinq ans. J’exerçais la fonction d’infirmier en intra hospitalier mais surtout en pedopsy pendant quatre, cinq ans. Et puis à l’issu de cette expérience j’ai passé le concours des cadres en 2006 que j’ai réussi, je l’ai passé à Lille donc (il cherche ses mots) je m’en rappelle plus fin je m’en souviendrai tout à l’heure, bon bref. Et puis bon l’IFSI de Lille, et puis en fait en parallèle de cela  j’ai passé une licence d’éducation et puis un master un qui était de santé publique à l’IlIS, l’institut lillois de l’ingénierie de la santé, donc ça pareil en 2007. Donc à l’issu de ce diplôme j’ai exercé en tant que cadre de santé en fait dans un centre médico psychologique,. C’est à la fois un centre médico psychologique, un CATTP centre d’accueil partiel thérapeutique et puis également en fait de la HAD hospitalisation à domicile en santé mentale. Donc à l’issu de ces trois ans d’expérience de terrain, de cadre, comme il y avait le nouveau référentiel de la formation qui m'intéressait. J ’ai muté pour l’APHP pour Bichat, j’ai commencé en 2010, formateur à Bichat en fait, dans le dix huitième arrondissement de Paris et puis j’ai fait jusqu’en 2011 j’étais sur le site de Bichat, de l’APHP. Et puis je suis arrivé à Saint Brieuc, en fait, en novembre 2011 donc ça va faire, ma quatrième année. Fin voila ma quatrième saison dans cet institut de formation. Concernant les formations autres que celle que j’ai pu faire.  Ben comme tout le monde j’ai passé donc, y a ma profession, tout ce qui est AFGSU (attestation de formation aux gestes et soins d’urgence) mais en rapport plus direct avec ce qui nous intéresse aujourd’hui, en fait j’ai fait des formations offertes par...fin récemment j’ai fait des formations qui étaient offertes par la région et, donc le GIPFAR (Groupement d'intérêt public formation de l'Académie de Rennes ) en fait c’est un... donc j’ai pu bénéficier de deux séquences de formation. Donc il y en a une qui s’appelait formation de formateurs ou la, le principe c’était de travailler comment on pouvait adapter, ça, la, fin,  les contenus de formation, à une approche pour la FOAD, formation ouverte à distance ou un truc qui est un peu plus hybride.

Et puis j’en ai fais une autre qui s’appelait je ne sais plus comment (il cherche le nom un court instant en marmonnant) individualisation et  FOAD et donc la le principe c’était de reprendre ce qui concernait le Elearning et puis aussi tout ce qui était de l’ordre des applications web deux point zéro. Faut connaître certains noms, un petit peu. (K. répète d’une voix discrète « un petit peu, oui ») Donc voila c’est plein de petit logiciel libre qui permettent gratuitement d’avoir accès à des…une façon d’aborder les contenus de l’enseignement différentes, que de la formation, la pédagogie classique frontale. Donc voila, sinon après je fais aussi pas mal de MOOC (cours en ligne ouvert et massif) donc voila, c’est des cours en ligne en fait, sur, fin, il y a un site qui s’appelle le forum universitaire numérique (le nom exact est France université numérique) ou la il y a des contenus divers et variés et j’en ai fait quelques une offertes, mise en ligne par la C2i (certificat informatique et internet) qui était de l’ordre comment se passait du papier de nos jours, fin y a plein de ...encore, donc voila en lien direct avec ce comment dire? Ce sujet, ouais. Euh, voila, sinon quoi d’autre? Je participe aussi à des journées à l’ANFH (association nationale pour la formation du personnel hospitalier)   ou je devais parler de la génération Y. Voila avec la nouvelle approche de ces étudiants qui était soit disant né avec une souris d’ordinateur dans les mains et qui a mené un peu à bousculer nos représentations. Et pareil notre manière d’aborder la pédagogie ou de les aider à apprendre à apprendre. Puisque la source du contenu par le savoir est accessible en permanence et beaucoup plus variée qu’on ne pourrait l’avoir dans notre tête. Donc voila c’était une journée de mise en oeuvre de l’ANFH ou je suis intervenu dans le cadre de cette... de ce qui est appelé la génération Y au moment du séminaire. Donc voila sinon quoi d’autre, ben voila en gros ce que je pourrai dire en lien avec ça.
K.: -  D’accord et maintenant vous les cours que vous donnez, vous faites sur quoi?   c’est sur numérique…
M.B. : - ah non, non, fin effectivement ici, il y a un petit enseignement ici, qui s’appelle les TIC, les TIC, (il épelle l’acronyme) technique d’information et de communication, qui n’est pas fait par moi d’ailleurs. Ce cours souvent, TIC (il épelle à nouveau l’acronyme) en fait et plutôt en lien avec tout ce qui est la formulation de document, genre traitement de texte, mise en forme. Il y a aucun cours dispensé à l’IFSI concernant l’utilisation de ces nouveaux outils. Donc la première chose concernant mes contenus, en fait, je m’occupe des enseignements liés à la psychopathologie en lien avec mon expérience précédente. Ce qu’on appelle l’UE deux point six du semestre deux et du semestre cinq. Je m’occupe également, fin je pilote les soins relationnels une UE liée aux soins relationnels. Également ,je m’occupe aussi de l’UE trois point deux (UE qui consiste à l’apprentissage de l’élaboration d’un projet de soins) pas grand chose, ce qui est en lien avec le projet de soins. Voila, et puis je m’occupe aussi ce qui est de l’ordre de la santé publique.

J’ai cinq UE où je suis le pilote et puis, ben, à partir de séquence planifiée sur une visio-trame,  je construis mes séquences d’enseignement grâce notamment aussi à un référentiel qui me dit ce que je dois aborder dans ces contenus. Donc voila ce que je fais essentiellement. Donc en fait je suis plus sur des UE de connaissance ,  les UE 2 sont des UE de connaissances donc là souvent c’est des intervenants que je fais venir pour des contenus liés à  la psychopathologie enfin le truc délirant tout ce qui est en lien avec la psychiatrie, la législation,et puis le rôle infirmier dans ces contenus, donc j’ai pas d’unité d’enseignement liées directement à tout ce qui est relatif au numérique, au multi média euh par contre il m’arrive d’en utiliser ou de tester certaines choses, certaines approches dans ces contenus.
K : d’accord, c’est plus un outil pour justement dispenser des cours.
M.B : Voilà !  alors donc  effectivement comment je considère l’outil multi média dans la formation. Déjà cela fait très longtemps que l’on utilise le multimédia dans la formation, ne serait ce que le mail, le mailing en fait c’est un support interactif asynchrone qui va nous permettre d'être en interaction avec une personne de façon  pas immédiate, et il pourra nous répondre quand il le souhaite, donc déjà c’est pas quelque chose de nouveau dans nos pratiques même si c’est maintenant que l’on commence à se rendre compte qu’on fait déjà certaines chose. Donc concernant l’IFSI de Saint Brieuc, bien sur que notre direction aimerait davantage que l’on utilise ces supports. Elle a compris que c’était pertinent d’autant plus que encore une fois au point de vue national, il y a quand même des plans nationaux concernant le numérique et le développement notamment dans les écoles primaires, enfin c’est là que ça commence hein, donc on veut sensibiliser les plus jeunes , enfin les  jeunes pousses de notre société à utiliser davantage ces outils dans leur formations, enfin dans leurs apprentissages, donc euh là aussi c’est une espèce de continuation dans le sens où l’on est là aussi dans  une formation euh professionnelle, hein le but c’ est de développer des compétences de personnes en formation initiale pour qu’ils deviennent infirmiers donc il y a toute une part de chose qui ne seront pas possible vis à vis de cet outil, on va être obligé d’être euh en lien en face à face avec ces étudiants ne serait-ce que pour tout ce qui concerne la pratique la praxis  ça ne peut pas s’apprendre à travers un ordinateur, donc là euh première chose, deuxième chose c’est qu’on est aussi en lien direct sur ce que la dimension relationnelle est très important donc le lien, euh la rencontre des étudiants qui sont dans cette démarche est aussi importante , donc là aussi souvent dans ce type de formation bon en fait euh , en fait l’outil multi média est un moyen c’est pas une fin en fait hein.
K: mm
M.B : Donc le principe c’est de pouvoir utiliser euh comme une modalité complémentaire de nos stratégies passées, donc on s’adapte, je m’adapte cet outil en fait pour pouvoir euh, c’est une corde de plus à mon arc en fait que je peux mobiliser lorsque bon me semble en fait. Donc euh voilà , alors ça se traduit par quoi ? ça se traduit par quoi, moi je suis un peu féru du truc , donc dans ma vie personnelle je suis modérateur d’un site, donc enfin bon, donc voilà c’est des choses qui sont sensibles, donc je suis euh, disons que j’ai développé des compétences sur le tas, puisque j’ai pas passé de diplômes particuliers, mais c’est vrai que c’est un outil qui me.. qui me parle, donc euh c’est d’autant plus intéressant pour moi de pouvoir l’utiliser. J’ai fait quelques enquêtes auprès des étudiants parce que euh pareil il faut que ce soit accessible à tout le monde, donc euh les enquêtes que l’on a menées ici il y a deux trois ans dans le cadre de cette journée de formation eh bien c’était en lien avec euh est ce que les étudiants avaient déjà les outils nécessaires pour pouvoir utiliser comme il se doit les, comme il se doit ces choses là , qu’on puisse se servir de cet outil de telle façon que ça fait pas de euh une rupture d’équité entre les différents étudiants. Donc là à LIFSI de st brieuc les étudiants qui ont répondu au questionnaire donc c’était les trois formations infirmières, donc ces etudiants il sont  tous à disposition une connexion intenet au domicile et ils ont tous un outil soit une tablette numérique , soit un telep.., une smatphone , un ordiphone, soit un ordinateur de bureau en fait ils sont tous équipés pour pouvoir recevoir des contenus via ce ce ce moyen là. Donc là ben première chose qui nous rassurait  c’est qu’ils avaient tous au moins un de ces outils et voire deux ou trois en fait maintenant donc la plupart des … la particularité de cette formation c’est qu’aussi en fait des, il y a.. c’est pas homogène au niveau des générations, hein c’est une formation qui est ouverte post-bac donc ça va de 17 /18 ans pour les plus jeunes et il y a aussi des gens qui sont pris en formation continue donc là euh ben il n’y a pas d'âge limite, hein les plus anciens vont de 50 /52 ans, hein euh ce sont des aides soignantes qui se convertissent euh par le parcours professionnel en infirmière, donc là voyez déjà que l’approche que l’on peut avoir vis à vis de ce ce ces outils ne sont pas les mêmes.

D’une manière générale donc moi je j’essaie d’être pro actif dans le truc et de leur apprendre comme ça au coup par coup certaines choses relatives à ces supports, je pense notamment à tout ce qui est les wikis,  qu’ils se servent quand même ça lorsqu’ils font des recherches en td euhhh j’ai pu me rendre compte que  euh en fait au niveau informatique ils ont un niveau très bas en fait, il ne connaissent absolument rien à l’informatique, donc ça c’est, donc voilà il faut les accompagner lorsqu’on veut mettre en place ce type de dispositif il faut un accompagnement pour l’usage, euh ils connaissent les réseaux sociaux évidemment twitter , facebook où là ce sont des champions même si encore une fois au niveau des droits au niveau de la sécurité il savent très peu de choses, donc là souvent , donc il ont très peu de connaissances en matière, il ont un usage ludique et de loisir de cet outil mais c’est pas franchement un outil sur lequel euh ils imaginent pouvoir travailler euh , je parle de ceux, enfin lié à cette enquête qu’on a faite, c’est lié à la population de l’iFSI qui est une population trois quart , voire un peu plus de genre féminin que...alors peut être c’est un lien aussi avec tout ce qui est technique même si je connais des.. j’ai des amis femmes qui sont des championnes du multimédia mais c’est vrai que souvent il y a plus de curiosité chez le garçon pour ce truc là, je me dis que peut être ça peut avoir un lien, je pense si on fait la même enquête à l’IUT de technologie de St Brieuc avec euh, ce serait pas du tout la même chose puisque eux c’est leur outil de travail donc je pense qu’on pourrait avoir d’autres, d’autres différences. Donc voilà donc j’utilise ce différents systèmes, enfin  bon différents outils du web  2.0  là ce sont des petits logiciels qui nous permettent gratuitement d’utiliser certaines choses donc moi effectivement je les ouvre à ce que l’on appelle un prezi en fait  c’est un espèce de power point animé que l’on peut faire à distance j’utilise en permanence google drive pour déposer des contenus parfois,ou bien on fait aussi tout ce qui est est de l’ordre des questionnaires de satisfaction pour  chaque unité d’enseignement en fait  on demande à l’issu de notre séquence aux étudiants ce qu’ils en pensent à travers différentes questions. Donc là sur mes quinze collègues  tout le monde l’utilise donc ça c’est .. non pas tout le monde j’abuse deux trois qui n’aime pas ça, puisque  en fait  ça laisse une part de, une part de enfin comment dire de, ça autorise les étudiants à ne pas répondre, donc ils utilisent la méthode ancienne avec le papier à la fin de l’évaluation et là ça les rassure, tout le monde a répondu puisqu’ils doivent émarger donc chacun répond à son questionnaire de satisfaction, ils ont un  taux de réponse euh de 100% et donc euh voilà alors que sur les outils lorsqu’on utilise les nouveaux formulaires on a 4 sur 10 quoi  40% qui répondent , les autres ne sentent pas concernés, mais donc ça veut dire  sur ici les 20 formateurs, à la louche,les ¾ utilisent ce dispositif google pour pouvoir, euh pour pouvoir demander l’avis aux étudiants. Alors on utilise aussi de plus en plus les doodles en c’est  des espèces de , enfin pour euh
1   ...   18   19   20   21   22   23   24   25   26

similaire:

Travail de recherche effectué dans le cadre de icon«la belle et la bêTE» Dossier effectué dans le cadre du dispositif «Ecole et Cinéma»

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconAu cours du 18
«un fait de civilisation participant du jeu et du travail dont la dominante est la recherche de la prouesse physique dans le cadre...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconAu cours du 18
«un fait de civilisation participant du jeu et du travail dont la dominante est la recherche de la prouesse physique dans le cadre...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconRecherche du temps libre Tome 2
«juvénilité» décroît quand on s’élève dans l’échelle des catégories socio-professionnelles : en 1975, à peine un employé sur cinq...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconFille de modeleur sur bois, Annie Haquette quitte son activité professionnelle...
«Il y a dans son travail une énergie, une inspiration offensive que l’on sent ancrées dans la recherche d’une dynamique première...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconTechnique Contemporain «patstec»
«Réflexion sur la place de l’objet dans la recherche scientifique. Premiers pas d’un projet mis en place dans le cadre du réseau...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconC inscrire son action dans le cadre des principes fondamentaux du...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconListe des Publications
«L'exclusion vue d'outre-Manche», dans Margaret Maruani (dir.), Egalité, équité, discrimination : hommes et femmes sur le marché...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconPréambule : L’objectif de ce travail n’est pas de se substituer au...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconEmmanuelle sibeud (département d’histoire, Paris 8)
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com